IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l'ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : LEKKER EN ZOET - Rajouté le 16/10/2013

Description : Ce titre « Lekker en zoet » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HOE VERPLAATST MEN ZICH IN CHINESE STEDEN - Rajouté le 16/10/2013

Description : « Hoe verplaatst men zich in Chinese steden ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-13-06. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 29B - Rajouté le 16/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt dodelijk getroffen » (« Il est mortellement touché »).
On y trouve notamment la forme verbale « getroffen », participe passé provenant de l’infinitif « TREFFEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que le participe passé « getroffen » se construit sur le pluriel du prétérit ou O.V.T. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Le participe passé « GEtroffen » fait l’objet d’un REJET, derrière le « complément » (« dodelijk »), à la fin de la phrase. On nous dira que c’est aussi le cas en langue française. Si on remplace « dodelijk » par un complément, le REJET est plus évident : « Hij wordt door een kogel getroffen ».
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 29 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : LEKKER EN WARM - Rajouté le 15/10/2013

Description : Ce titre « Lekker en warm » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HOE VIEREN CHINEZEN HET NIEUWE JAAR - Rajouté le 15/10/2013

Description : « Hoe vieren Chinezen het nieuwe jaar ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-11-09. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 29A - Rajouté le 15/10/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Codha beseft dat zijn list (is) mislukt is en schiet als bezeten op de gids » (« Codha se rend compte que sa ruse a échoué et tire, comme possédé, sur le guide = l’éclaireur »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « MISlukt », participe passé provenant de l’infinitif « MISlukken », lui-même construit sur le verbe « LUKKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Contraire à son synonyme « MISlopen » (verbe dit « à particule séparable ») qui, lorsqu’il est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, connaît une séparation de la particule « MIS » de son infinitif proprement dit - la particule «  GE- », commune à la majorité des participes passés s’intercalant entre eux => « misGElopen » -, « MISlukken » n’est PAS un verbe dit « à particule séparable ».
Ce participe passé « mislukt » fait l’objet d’un REJET, derrière le « complément » éventuel (« volledig »), à la fin de la première phrase.
On y trouve également, dans la deuxième phrase, la forme verbale « BEZETEN », participe passé provenant du verbe « BEZITTEN », construit sur l’infinitif « ZITTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que si un verbe commence, par exemple, par le préfixe «  BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Notez que si l’on avait eu la variante « Codha schiet op de gids alsof hij (was) bezeten was », on aurait plus clairement constaté que ce participe passé « BEZETEN » faisait bien l’objet d’un REJET, derrière le « complément » éventuel (« volledig »), à la fin de la deuxième phrase, incise.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 29 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : LEKKER EN SNEL KLAAR - Rajouté le 14/10/2013

Description : Ce titre « Lekker en snel klaar » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : OP WELK CONTINENT LIGT TUNESIE - Rajouté le 14/10/2013

Description : « Op welk continent ligt Tunesië ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-50-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28G - Rajouté le 14/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij Moh-Wapi) zendt zijn seinen door middel van een spiegel uit » (« Il envoie = émet ses signaux à l’aide d’un miroir »).
On y trouve notamment la forme verbale « zendt… UIT », provenant de l’infinitif « UITzenden », verbe dit « à particule séparable », lui-même construit sur le verbe « ZENDEN ».
Quand « UITzenden  » est conjugué, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule «  UIT » étant affectée par un REJET, derrière les compléments (« zijn seinen » et « door middel van een spiegel »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VRIESVERS GEMAK - Rajouté le 13/10/2013

Description : Ce titre « Vriesvers gemak » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR KOMT DE NAAM RIO DE JANEIRO VANDAAN - Rajouté le 13/10/2013

Description : « Waar komt de naam Rio de Janeiro vandaan ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-33-11. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28F - Rajouté le 13/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat lijkt me verdacht » (« Cela me semble suspect »).
On y trouve l’adjectif attribut « verDACHT », ancienne forme verbale au participe passé (et prétérit) provenant de l’infinitif « verDENKEN », lui-même construit sur le verbe « DENKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons en effet que si un verbe commence, par exemple, par le préfixe «  VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEG VAN WILD - Rajouté le 12/10/2013

Description : Ce titre « Weg van wild » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : IS AUSTRALIE INDERDAAD EEN CONTINENT EILAND - Rajouté le 12/10/2013

Description : « Is Australië inderdaad een continent-eiland ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-25-02. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28E - Rajouté le 12/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De lont was bijna opgebrand » (« La mèche était presque consumée »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « OPgebrand », participe passé provenant de l’infinitif « OPbranden », verbe dit « à particule séparable », lui-même construit sur le verbe « BRANDEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le verbe « OPbranden » est donc considéré comme « régulier » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera évidemment comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « OPbranden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEbrand ».
Le participe passé « OPgebrand » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« BIJNA »), à la fin de la phrase subordonnée.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ELKE DAG VERS BROOD - Rajouté le 11/10/2013

Description : Ce titre « Elke dag vers brood » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEET JIJ WAAR MEXICO LIGT - Rajouté le 11/10/2013

Description : « Weet jij waar Mexico ligt ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-20-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28D - Rajouté le 11/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij botst erop Hidats, die net de lont heeft ontstoken » (« Brisé par la douleur, il sanglote longtemps jusqu’à épuiser son chagrin»).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « ONTstoken, participe passé provenant de l’infinitif « ONTsteken », lui-même construit sur le verbe « STEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « ONT- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Le participe passé « ONTstoken » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« net » et « de lont »), à la fin de la phrase subordonnée.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : SPAANS OP HET MENU - Rajouté le 10/10/2013

Description : Ce titre « Spaans op het menu » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : SPREKEN DE MENSEN IN INDIA MEERDERE TALEN - Rajouté le 10/10/2013

Description : « Spreken de mensen in India meerdere talen ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-24-06. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28C - Rajouté le 10/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Moh-Wapi) snelt naar de plaats waar het dynamiet (werd) geplaatst werd » (« Il court à toutes jambes vers l’endroit où la dynamite fut placée »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAAR », la forme verbale « geplaatst », participe passé provenant de l’infinitif « PLAATSEN », qui NE fait PAS partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « PLAATSEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera comme terminaison au participe passé un « T » (au lieu du « D » majoritaire).
Le participe passé « geplaatst » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« zorgvuldig »), à la fin de la phrase subordonnée.
Cette phrase subordonnée est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
L’auxiliaire « WORDEN » de la voix passive est au prétérit et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ITALIAANSE KEUKEN - Rajouté le 09/10/2013

Description : Ce titre « Italiaanse keuken » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR LEVEN DE MAHARADJAS - Rajouté le 09/10/2013

Description : « Waar leven de maharadja's ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-16-06. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28B - Rajouté le 09/10/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De wachter wordt verrast en is snel overmeesterd » (« Les Arapahos complètement surpris sont refoulés dans un coin du pueblo »).
On y trouve notamment, la forme verbale « VERRAST » (utilisée comme adjectif épithète), participe passé provenant de l’infinitif « VERRASSEN », qui NE fait PAS partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « VERRASSEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera comme terminaison au participe passé un « T » (au lieu du « D » majoritaire).
Rappelons que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Le participe passé « VERRAST » fait l’objet d’un REJET, derrière l’attribut (« SNEL »), à la fin de la première phrase.
Cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
On y trouve également, dans la deuxième phrase, la forme verbale « overmeesterd », provenant de l’infinitif « OVERmeesteren ».
Ce verbe « OVERmeesteren » n’est PAS affecté par les « temps primitifs » et n’est PAS à « particule séparable » puisque le « GE » (commun à une majorité de participes passés) NE s’intercale PAS, dans son cas, entre la particule « OVER » et la forme verbale proprement dite.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : FRANSE DELICATESSEN - Rajouté le 08/10/2013

Description : Ce titre « Franse delicatessen » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAROM IS HET IN CANADA ZO KOUD - Rajouté le 08/10/2013

Description : « Waarom is het in Canada zo koud ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-36-02. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 28A - Rajouté le 08/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Op bevel bijt ze de touwen van de gebonden gevangenen door » (« De poste en poste, le signal est transmis au fort »).
On y trouve notamment la forme verbale « bijt … DOOR », construite sur le verbe « DOORbijten » dit « à particule séparable », lui-même construit sur le verbe « BIJTEN ».
Quand « DOORbijten » est conjugué, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « DOOR » de son infinitif proprement dit, la particule « DOOR » faisant l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« de touwen » et « van de gebonden gevangenen »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Op bevel »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « ZE ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « BIJT ») et passant donc derrière lui.
On y trouve également la forme verbale « GEBONDEN », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « BINDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEBONDEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
On y trouve enfin la forme verbale « GEVANGEN » (utilisée ici comme nom au pluriel : « GEVANGEN » + « -EN » => « gevangenEN »), participe passé provenant de l’infinitif « VANGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « GEVANGEN » est construit sur l’infinitif. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 28 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : GEZELLIG THUIS - Rajouté le 07/10/2013

Description : Ce titre « Gezellig thuis » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAT IS HET GROOTSTE LAND AAN DE MIDDELLANDSE ZEE - Rajouté le 07/10/2013

Description : « Wat  is het grootste land aan de Middellandse Zee ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-46-03. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27F - Rajouté le 07/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Bij het zicht van bevriende uniformen waagt (durft) de hond (Bessy) het terug te keren (« A la vue des uniformes amis, le chien ose le retour = retourner »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « WAAGT » (synonyme dialectal de « DURFT), provenant du verbe « WAGEN » (synonyme donc dialectal de « DURVEN), engendrant un « TE » suivi d’une proposition « infinitive », qui précède l’infinitif « TERUGKEREN ».
L’infinitif « TERUGkeren » est un verbe dit « à particule séparable » qui, lorsqu’il est « conjugué », connaît une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif « KEREN » proprement dit, le « TE » s’intercalant ici entre la particule «  TERUG » et cet infinitif « KEREN ».
On aurait pu avoir les variantes suivantes de la phrase : « De hond (Bessy) waagt (durft) het terugkeren » (où l’infinitif devenait un nom neutre) OU « De hond (Bessy) waagt (durft) de terugkeer ».
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Bij het zicht van bevriende uniformen »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « de hond ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « waagt ») et passant donc derrière lui.
On y trouve également, dans le complément précédant la phrase principale, la forme verbale « BEVRIEND » (qui n’est plus connue qu’en tant adjectif et utilisée ici en tant qu’adjectif épithète), participe passé provenant de l’infinitif disparu « BEVRIENDEN », qui NE faisait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que si un verbe commence, par exemple, par le préfixe «  BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : APERITIEVEN - Rajouté le 06/10/2013

Description : Ce titre « Aperitieven » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEET JE WAAR EGYPTE LIGT - Rajouté le 06/10/2013

Description : « Weet je waar Egypte ligt ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-38-06. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27E - Rajouté le 06/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onder voorwendsel dat de sachem nog niet geheel klaar voor het feest is, worden de officieren onder de lading kruit geleid » (« Sous prétexte que le sachem n’est pas encore tout à fait prêt pour la fête, les officiers sont conduits sous le chargement de poudre à canon »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « GELEID », participe passé provenant de l’infinitif « LEIDEN ».
Ce verbe « LEIDEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais, il n’est pas affecté par les « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera bien sûr comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (la phrase subordonnée « Onder voorwendsel dat de sachem nog niet geheel klaar voor het feest is » joue ici ce rôle), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « de officieren») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « worden ») et passant donc derrière lui.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
Le participe passé « GELEID » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« onder de lading kruit »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ALLES VOOR HET APERITIEF - Rajouté le 05/10/2013

Description : Ce titre « Alles voor het aperitief » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEET JIJ WAAR HET KREMLIN LIGT - Rajouté le 05/10/2013

Description : « Weet jij waar het Kremlin ligt ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-60-03. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27D - Rajouté le 05/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ondertussen worden de kolonel en zijn officieren in de pueblo verwelkomd » (« Entretemps le colonel et ses officiers sont souhaités = se voient souhaiter la bienvenue dans le village »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERwelkomd », participe passé provenant de l’infinitif « VERwelkomen ».
Ce verbe « VERwelkomen » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais, il n’est pas affecté par les « temps primitifs ») et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « M », on trouvera comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire.
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe «  GE- », commun à la majorité d’entre eux.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Ondertussen »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « de kolonel en zijn officieren») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « worden ») et passant donc derrière lui.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
Le participe passé « VERwelkomd » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in de pueblo »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : SNEL AAN TAFEL - Rajouté le 04/10/2013

Description : Ce titre « Snel aan tafel » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : IS RUSLAND HET GROOTSTE LAND VAN DE WERELD - Rajouté le 04/10/2013

Description : « Is Rusland het grootste land van de wereld ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-24-10. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27C - Rajouté le 04/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onze hut wordt streng bewaakt » (« Notre hutte est sévèrement surveillée »).
On y trouve notamment la forme verbale « BEWAAKT », participe passé provenant de l’infinitif « BEWAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « BEWAKEN » est donc considéré comme « régulier » mais il fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera le « T » minoritaire comme terminaison du participe passé.
Rappelons également que si un verbe commence, par exemple, par le préfixe « BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Le participe passé « BEWAAKT » fait l’objet d’un REJET, derrière le « complément » (« streng »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : NOEUDS KNOPEN ENCYCLOPEDIE SCOLAIRE LE SOIR - Rajouté le 04/10/2013

Description : Le quotidien belge « LE SOIR » (1887- ) publiait il y a une quarantaine d’années des fiches de documentation scolaire, « L’Encyclopédie scolaire », en noir et blanc, de format A4. (A partir du 12 janvier 2013, le quotidien « LE SOIR » publiera, chaque samedi, une « Histoire à la Une : Encyclopédie des 125 ans », à raison d’un fascicule pendant 24 semaines.)
Leur conception pédagogique était indéniable, même si on peut trouver sur INTERNET des documents similaires, avantagés par la couleur.
Nous reproduisons les fiches relatives aux nœuds (« knopen » en langue néerlandaise).
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent de courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques, sémantiques, et domaines culturels.
Copyright, Groupe ROSSEL, 2013 (www.rossel.be/ ; http://www.rossel.be/marques/le-soir). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : AAN TAFEL IN GEEN TIJD - Rajouté le 03/10/2013

Description : Ce titre « Aan tafel in geen tijd » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAROM IS NEW YORK ZO BEROEMD - Rajouté le 03/10/2013

Description : « Waarom is New York zo beroemd ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-59-05. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27B - Rajouté le 03/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een diepe spleet wordt met buskruit gevuld » (« Une profonde crevasse est remplie de poudre à canon »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEVULD », participe passé provenant de l’infinitif « VULLEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « VULLEN » est donc considéré comme « régulier » ; il NE fait PAS non plus partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « L », on trouvera le « D » majoritaire comme terminaison du participe passé.
Le participe passé « GEVULD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met buskruit »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : KAAS OP HET MENU - Rajouté le 02/10/2013

Description : Ce titre « Kaas op het menu » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VAN WELK LAND IS WASHINGTON DE HOOFDSTAD - Rajouté le 02/10/2013

Description : « Van welk land is Washington de hoofdstad ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-36-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 27A - Rajouté le 02/10/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De springstof wordt langs een geitenpad naar een rotsspleet gebracht » (« L’explosif est apporté le long d’un sentier de chèvre vers une anfractuosité »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Le participe passé « GEBRACHT » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« langs een geitenpad » et « naar een rotsspleet »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 27 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : KAZEN DIE VERBAZEN - Rajouté le 01/10/2013

Description : Ce titre « Kazen die verbazen » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HOEVEEL STATEN HEBBEN DE VERENIGDE STATEN - Rajouté le 01/10/2013

Description : « Hoeveel staten hebben de Verenigde Staten ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-42-08. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26F - Rajouté le 01/10/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De rots zal uiteenspringen en hen allen verpletteren » (« Le rocher va éclater et tous les écraser »).
On y trouve notamment la forme verbale « uiteenspringen », qui est un verbe dit « à particule séparable ».
Quand « UITEENspringen » est conjugué, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UITEEN » de son infinitif proprement dit, faisant l’objet d’un REJET derrière le complément éventuel (« in stukken »), à la fin de la phrase. C’est ainsi que, si l’on avait eu la phrase au présent au lieu de l’avoir au futur, cela aurait donné : « De rots springt (in stukken) uiteen ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26E - Rajouté le 30/09/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe zullen we hen kunnen overwinnen ? » (« Comment allons-nous pouvoir les vaincre ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « overwinnen », qui n’est PAS à « particule séparable » .
Si l’on avait eu la phrase au présent au lieu de l’avoir au futur, cela aurait donné : « Hoe overwinnen we hen (ze) ? ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ZOET ZOETER ZOETST - Rajouté le 30/09/2013

Description : Ce titre « Zoet, zoeter, zoetst » (comparatifs et superlatif, avec les mêmes terminaisons qu’en langue anglaise) figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAROM IS ZWITSERLAND ZO BEROEMD - Rajouté le 30/09/2013

Description : « Waarom is Zwitserland zo beroemd ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-41-11. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VOOR ELK WAT WILDS - Rajouté le 29/09/2013

Description : Ce titre « Voor elk wat wil(d)s » (jeux de mots : « Voor elk wat hij / zij wil » OU « Voor elk iets wilds ») figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR LIGT ZWEDEN - Rajouté le 29/09/2013

Description : « Waar ligt Zweden ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-43-07. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26D - Rajouté le 29/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onder een strenge bewaking worden de ontwapende krijgers en hun familie buiten de omheining gebracht » (« Sous une stricte surveillance, les guerriers désarmés et leur famille sont emmenés hors de l’enceinte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Le participe passé « GEBRACHT » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« buiten de omheining »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Onder een strenge bewaking »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (« de ontwapende krijgers en hun familie ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « worden ») et passant donc derrière lui.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WILD VAN WILD - Rajouté le 28/09/2013

Description : Ce titre « Wild van wild » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HOEVEEL TALEN WORDEN ER OP DE WERELD GESPROKEN - Rajouté le 28/09/2013

Description : « Hoeveel talen worden er op de wereld gesproken ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-16-05. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26C - Rajouté le 28/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Daarna zal (er) over jullie lot beslist worden » (« Il sera ensuite décidé au sujet de votre sort = On décidera ultérieurement de votre sort »).
On y trouve notamment la forme verbale « BESLIST », participe passé provenant de l’infinitif « BESLISSEN » qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « BESLISSEN » est donc considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) et fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera le « T » minoritaire comme terminaison du participe passé.
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Le participe passé « BESLIST » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« over jullie lot »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« DAARNA »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici, sous-entendu : « ER ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « ZAL ») et passant donc derrière lui.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : DRANKEN IN ALLE SMAKEN - Rajouté le 27/09/2013

Description : Ce titre « Dranken in alle smaken » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEET JIJ WAAR SCHOTLAND LIGT - Rajouté le 27/09/2013

Description : « Weet je waar Schotland ligt ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-09-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26B - Rajouté le 27/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jullie worden in de bergen gedreven » (« Vous êtes refoulés dans les montagnes »).
On y trouve notamment la forme verbale « gedreven », participe passé provenant de l’infinitif « DRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que le participe passé « gedreven » se construit sur le pluriel du prétérit ou O.V.T. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Le participe passé « GEdreven » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in de bergen »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : BROOD DAT SMAAKT - Rajouté le 26/09/2013

Description : Ce titre « Brood dat smaakt » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAT IS DE HOOFDSTAD VAN SPANJE - Rajouté le 26/09/2013

Description : « Wat is de hoofdstad van Spanje ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-48-07. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 26A - Rajouté le 26/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Welk lot is mij en mijn volk beschoren ? » (« Quel sort m’est réservé et à mon peuple ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « BESCHOREN » (qui n’est plus connue qu’en tant adjectif), participe passé provenant de l’infinitif disparu « BESCHEREN », qui faisait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que si un verbe commence, par exemple, par le préfixe « BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Ce « participe passé » « BESCHOREN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments » (« mij » et « mijn volk»), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 26 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : PROEF HET NAJAAR - Rajouté le 25/09/2013

Description : Ce titre « Proef het najaar » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR LIGT SPANJE - Rajouté le 25/09/2013

Description : « Waar ligt Spanje ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-27-03. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25F - Rajouté le 25/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Bessy) heeft haar achtervolgers inderdaad ver achter zich (haar) gelaten » (« Bessy a en effet laissé ses poursuivants loin derrière elle »).
On y trouve notamment la forme verbale « « GELATEN », participe passé provenant de l’infinitif « « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GELATEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« haar achtervolgers », « inderdaad » et « ver achter zich »), à la fin de la phrase.
Il est à noter que ce participe passé « GELATEN » se construit sur l’INFINITIF. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : LEKKER ONTBIJTEN - Rajouté le 24/09/2013

Description : Ce titre « Lekker ontbijten » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VAN WELK LAND IS WENEN DE HOOFDSTAD - Rajouté le 24/09/2013

Description : « Van welk land is Wenen de hoofdstad ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-34-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25E - Rajouté le 24/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar wat is er van Bessy geworden ? » (« Mais qu’y a-t-il de Bessy devenu ? = Mais qu’est-il advenu de Bessy ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « « GEWORDEN », participe passé provenant de l’infinitif « « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEWORDEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« van Bessy »), à la fin de la phrase.
Il est à noter que ce participe passé « GEWORDEN » se construit sur l’INFINITIF. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : LEKKER BELGISCH - Rajouté le 23/09/2013

Description : Ce titre « Lekker Belgisch » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAT IS DE HOOFDSTAD VAN PORTUGAL - Rajouté le 23/09/2013

Description : « Wat is de hoofdstad van Portugal ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-35-06. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25D - Rajouté le 23/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent gewond en ik kan je niet helpen » (« Tu es blessé et je ne peux pas t’aider »).
On y trouve notamment la forme verbale « gewond », participe passé provenant de l’infinitif « wonden ».
Ce verbe « WONDEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais, il n’est pas affecté par les « temps primitifs ») mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera, de toutes façons, comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : SPAANSE LEKKERNIJEN - Rajouté le 22/09/2013

Description : Ce titre « Spaanse lekkernijen » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VAN WELK LAND IS ATHENE DE HOOFDSTAD - Rajouté le 22/09/2013

Description : « Van welk land is Athene de hoofdstad ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-59-11. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25C - Rajouté le 22/09/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Andy en Moh-Wapi) worden stevig gekneveld en naar hun hut gedragen » (« Ils sont solidement ligotés et porté vers leur hutte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKNEVELD », participe passé provenant de l’infinitif « KNEVELEN », qui n’est PAS affecté par les « temps primitifs ».
Ce verbe « KNEVELEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « L », on trouve donc le « D » majoritaire à la fin du participe passé = « GEknevelD ».
Le participe passé « GEknevelD » fait l’objet d’un REJET, derrière l’attribut (« stevig »), à la fin de la phrase.
On y trouve également la forme verbale « GEDRAGEN », V.T.T. (ou participe passé) provenant de l’infinitif « DRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEDRAGEN » se construit sur l’infinitif. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Le participe passé « GEDRAGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar hun hut »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°42 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ITALIE OP JOUW BORD - Rajouté le 21/09/2013

Description : Ce titre « Italië op jouw bord » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAROM IS GRIEKENLAND BEROEMD - Rajouté le 21/09/2013

Description : « Waarom is Griekenland beroemd ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-31-04. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25B - Rajouté le 21/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Sluit hen in een hut op de heuvel op » (« Emprisonne-les dans une hutte sur la colline »).
On y trouve notamment la forme verbale « sluit … OP » (à l’impératif), provenant de l’infinitif « OPsluiten » dit « à particule séparable », lui-même construit sur le verbe « SLUITEN ».
Comme à l’indicatif présent, la particule séparable « OP » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« in een hut » et « op de heuvel »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : OP ZIJN FRANS - Rajouté le 20/09/2013

Description : Ce titre « Op zijn Frans » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones. Il s’agit ici d’une expression, avec notamment usage de la préposition « à ».
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAT IS DE HOOFDSTAD VAN ITALIE - Rajouté le 20/09/2013

Description : « Wat is de hoofdstad van Italië ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-43-12. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 25A - Rajouté le 20/09/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het laatste uur heeft voor jullie geslagen» (« Le sachem a donné sa parole aux visages pâles »).
On y trouve notamment la forme verbale « geslagen », participe passé provenant de l’infinitif « SLAAN », affecté par les « temps primitifs ».
Le participe passé « geslagen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« voor jullie »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 25 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : EEN GOED BEGIN - Rajouté le 19/09/2013

Description : Ce titre « Een goed begin » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : KEN JE VIJF BEROEMDE STEDEN IN ITALIE - Rajouté le 19/09/2013

Description : « Ken je vijf beroemde steden in Italië ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-21-05. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 24A - Rajouté le 19/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Khara (de sachem) heeft zijn woord aan de bleekgezichten gegeven» (« Le sachem a donné sa parole aux visages pâles »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEGEVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn woord » et « aan de bleekgezichten »), à la fin de la phrase.
Il est à noter que ce participe passé « GEGEVEN » se construit sur l’INFINITIF. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 24 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HET NIEUWE JAAR BEGINT - Rajouté le 18/09/2013

Description : Ce titre « Het nieuwe jaar begint » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : IS PARIJS DE GROOTSTE STAD VAN FRANKRIJK - Rajouté le 18/09/2013

Description : « Is Parijs de grootste stad van Frankrijk ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-40-04. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 23E - Rajouté le 18/09/2013

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar Moh Wapi wordt snel overrompeld en ook Andy wordt overmeesterd » (« Mais Moh Wapi est vite pris par surprise et Andy est également maîtrisé »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « overrompeld », participe passé provenant de l’infinitif « OVERROMPELEN », verbe régulier.
Ce verbe « OVERROMPELEN » n’est PAS à « particule séparable » puisqu’aucun « GE » ne s’intercale, dans son cas, entre la particule « OVER » et la forme verbale proprement dite.
Le participe passé « overrompeld » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« snel »), à la fin de la phrase.
On y trouve également, dans la deuxième phrase, la forme verbale « overmeesterd », provenant de l’infinitif « OVERmeesteren », verbe régulier.
Ce verbe « OVERmeesteren » n’est PAS affecté par les « temps primitifs » et n’est PAS à « particule séparable » puisque le « GE » NE s’intercale PAS non plus, dans son cas, entre la particule « OVER » et la forme verbale proprement dite.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 23 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ZOMERSE LUNCH - Rajouté le 17/09/2013

Description : Ce titre « Een zomerse lunch » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WEET JIJ WAAR FRANKRIJK LIGT - Rajouté le 17/09/2013

Description : « Weet jij waar Frankrijk ligt ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-54-03. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 23D - Rajouté le 17/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mijn broeder heeft de stam verlaten » (« Mon frère a quitté la tribu »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « VERLATEN », participe passé provenant du verbe « VERLATEN », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Il est à noter que ce participe passé se construit donc sur l’INFINITIF et est même identique. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« de stam »), à la fin de la phrase.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 23 dans « MohWapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ZO LEKKER ZOMERS - Rajouté le 16/09/2013

Description : Ce titre « Zo lekker zomers » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : VAN WELK LAND IS LONDEN DE HOOFDSTAD - Rajouté le 16/09/2013

Description : « Van welk land is Londen de hoofdstad ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-27-08. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 23A - Rajouté le 16/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De volledig verraste Arapahos worden in een hoek van de pueblo samengedreven » (« Les Arapahos complètement surpris sont refoulés dans un coin du pueblo »).
On y trouve notamment, la forme verbale « VERRAST » (utilisée comme adjectif épithète), participe passé provenant de l’infinitif « VERRASSEN », qui NE fait PAS partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « VERRASSEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera au participe passé un « T » (au lieu du « D » majoritaire).
Rappelons que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
On y trouve également la forme verbale « SAMENgedreven », participe passé provenant de l’infinitif « SAMENdrijven », verbe dit « à particule séparable », lui-même construit sur « DRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que le participe passé « gedreven » se construit sur le pluriel du prétérit ou O.V.T. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Quand « SAMENdrijven » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « SAMEN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « samenGEdreven ».
Le participe passé « samenGEdreven » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in een hoek van de pueblo »), à la fin de la phrase.
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite de la page 23 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ZOMERTIJD - Rajouté le 15/09/2013

Description : Ce titre « Zomertijd » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR LIGT ENGELAND - Rajouté le 15/09/2013

Description : « Waar ligt Engeland ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-49-03. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 22G 23B - Rajouté le 15/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Reeds hebben alle krijgers van Codha de muren overschreden » (« Déjà tous les guerriers de Codha ont franchi les murs »).
On y trouve notamment la forme verbale « overschreden », participe passé provenant de l’infinitif « overschrijden », lui-même construit sur le verbe « schrijden », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « overschrijden » n’est PAS à « particule séparable » puisque aucun « GE » NE s’intercale PAS, dans son cas, entre la particule « OVER » et la forme verbale proprement dite.
Le participe passé « overschreden » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« de muren »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« REEDS »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « alle krijgers van Codha ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « hebben ») et passant donc derrière lui.
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite d’un montage réalisé par nos soins d’illustrations extraites des pages 22 et 23 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : TERUG NAAR SCHOOL - Rajouté le 14/09/2013

Description : Ce titre « Terug naar school » figure sur la brochure gratuite que l’on peut prendre en faisant ses emplettes dans un magasin OKAY. Nous avons imaginé une rubrique « Titels vergelijken » au vu des difficultés qu’éprouvent les élèves francophones de l’enseignement secondaire à comprendre comment pensent les néerlandophones.
Ne mémorisant plus le vocabulaire et ayant trop souvent la mauvaise habitude de recourir aux traducteurs automatiques disponibles sur INTERNET, nombre d’élèves ne réfléchissent plus aux phrases qu’ils ont sous les yeux. Même si les phrases de ces titres de brochures sont souvent dépourvues de verbes, elles offrent un vocabulaire contextualisé. Quand l’élève, au cerveau « rouillé », compare le titres néerlandais et français, un « déclic » se produit dans sa façon d’aborder la langue.
Se donner la peine de jeter un coup d’œil aux « toutes-boîtes », gratuits et souvent bilingues à Bruxelles, est une source d’apprentissage d’autant plus inestimable.
Le but de cette mise en valeur par des élèves « primo-arrivants » de ce type de documents, abordant la langue néerlandaise, est donc de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts titres, accompagnés d’illustrations, abordant le domaine culinaire.
Copyright, groupe de magasins OKAY / COLRUYT, 2013 (www.okay.colruytgroup.be). Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WAAR LIGT IERLAND - Rajouté le 14/09/2013

Description : « Waar ligt Ierland ? » fut publié par les Editions ATLAS il y a une vingtaine d’années, dans le cadre de « Planeet Disney » (« Volkeren van de wereld »), qui n’est malheureusement plus commercialisé.
Cet « opuscule » se présentait sous un format 13 x 17 cm (plus petit qu’un A4 plié en deux). Sur la première page figurait une question ; les pages 2 et 3 proposaient, sous un titre répondant à la question, un mini-article illustré ; la page 4 accueillait la rubrique « Speel mee ! ». Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue néerlandaise, est de découvrir un vocabulaire contextualisé grâce aux mini-compréhensions à la lecture que constituent ces courts textes, accompagnés d’illustrations, abordant les divers champs thématiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2013 (http://fr.atlas-editions.be/catalogue/tous-les-produits.html). Pour certaines illustrations, copyright, MMI Disney Productions A5-744-57-09. Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : WIREL MOH WAPI BESSY 54 22F 23A - Rajouté le 14/09/2013

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Voor elke hut stelt zich een krijger op » (« Devant chaque hutte se place un guerrier »).
On y trouve notamment la forme verbale « stelt … OP », provenant de l’infinitif « OPstellen » dit « à particule séparable », lui-même construit sur le verbe « STELLEN ».
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Voor elke hut »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « een krijger ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « stelt ») et passant donc derrière lui.
La particule séparable « OP » devrait normalement faire l’objet d’un REJET, derrière le COMPLEMENT (« Voor elke hut »), à la fin de la phrase. Si on commence cette phrase par le sujet, on en a confirmation : « Een krijger stelt zich voor elke hut op. »
La version néerlandophone de « BESSY », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexée est extraite d’un montage réalisé par nos soins d’illustrations extraites des pages 22 et 23 dans « Moh-Wapi de gids », le volume N°54 de la série « BESSY ».
Willy VANDERSTEEN (ou WIREL, pseudonyme commun avec Karel VERSCHUERE) se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers België / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1964-2013.)
Si un autre ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Hausman

Crédits