IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l'ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 053 PDF - Rajouté le 24/04/2017

Description : La planche N°53 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 18 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De oorlog tegen Galliërs » (« La guerre contre les Gaulois ») et se subdivisait en : « Cesar droomde … » (« César rêvait … »), « … van Gallië » (« … de la Gaule »), « De aanval» (« L’attaque »), « De overwinning » (« La victoire ») et «Vercingetorix » (« Vercingétorix »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20053.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS UIT RIJDEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Uit rijden” is, o. a., te vinden in de bundels « De bedelaar » of « Van drie jongens ». Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

Nom : AANGEBROKEN VTT AANBREKEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dan is de tijd voor het vertrek aangebroken » OU « De tijd voor het vertrek is dan aangebroken » (« Alors le temps du départ est entamé = est venu »).
On y trouve la forme verbale « AANgebroken », participe passé provenant de l’infinitif « AANbreken », lui-même construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANbreken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgebroken » derrière le complément (« dan ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 052 PDF - Rajouté le 23/04/2017

Description : La planche N°52 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°41 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 11 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Pompejus en Cesar » (« Pompée et César ») et se subdivisait en : « De rijzende zon » (« Le soleil levant »), « Pompejus stal de overwinningen » (« Pompée volait les victoires »), « Een eerlijke man » (« Un homme honnête : Cicéron »), « Een genie » (« Un génie ») et « Het eerste triumviraat » (« Le premier triumvirat »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20052.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEKOZEN VTT UITKIEZEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben goed de plaats en het ogenblik uitgekozen » (« Ils ont bien choisi la place et le moment »).
On y trouve la forme verbale « UITgekozen », participe passé provenant de l’infinitif « UITkiezen », lui-même construit sur l’infinitif « KIEZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITkiezen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEkozen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgekozen » derrière les compléments (« de plaats en het ogenblik ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 051 PDF - Rajouté le 22/04/2017

Description : La planche N°51 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°40 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 4 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Sulla tegen Marius » (« Sylla contre Marius ») et se subdivisait en : « Leeuw en vos » (« Lion et renard »), « Het gaat slecht voor Marius » (« Cela va mal pour Marius »), « In het hol van de leeuw » (« Dans la tanière du lion »), « De terugkeer van de overwinnaar » (« Le retour du vainqueur ») et « Een bloedbad » (« Un bain de sang »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20051.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het idee wordt dadelijk uitgevoerd » (« L’idée est immédiatement exécutée = concrétisée »).
On y trouve la forme verbale « UITgevoerd », participe passé provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 050 PDF - Rajouté le 21/04/2017

Description : La planche N°50 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°39 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Marius waagt en wint » (« Marius ose et gagne ») et se subdivisait en : « Marius » (« Marius »), « De oorlog tegen Jugurtha » (« La guerre contre Jugurtha »), « Onweerswolken » (« Nuages d’orage »), « Een wreed gevecht » (« Un combat impitoyable ») et « Zij wilden niet wijken » (« Elles ne voulurent pas céder »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20050.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Wulf) leidt de versterkingswerken, die door de landbouwers koortsachtig worden uitgevoerd » (« Il dirige les travaux de renforcement, qui sont exécutés fiévreusement par les agriculteurs »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « UITgevoerd », participe passé provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derrière les compléments (« door de landbouwers » et « koortsachtig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 049 PDF - Rajouté le 20/04/2017

Description : La planche N°49 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°38 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hoe het kwaad genezen ? » (« Comment guérir le mal ? ») et se subdivisait en : « Cato » (« Caton »), « Cornelia » (« Cornélie, mère des Gracques »), « Tiberius » (« Tiberius Gracchus »), « Caius » (« Caius Gracchus ») et « Een standbeeld » (« Une statue »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20049.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEROEPEN VTT UITROEPEN RODE RIDDER 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt tot koning uitgeroepen » (« Il est proclamé roi »).
On y trouve la forme verbale « UITgeroepen », participe passé provenant de l’infinitif « UITroepen », lui-même construit sur l’infinitif « ROEPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITroepen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEroepen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeroepen » derrière le complément (« tot koning ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » à l’O.V.T. ou prétérit) est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 048 PDF - Rajouté le 19/04/2017

Description : La planche N°48 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°37 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 13 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Het loopt mis in Rome » (« Cela tourne mal à Rome ») et se subdivisait en : « De proconsuls » (« Les proconsuls »), « De nieuwe rijken » (« Les nouveaux riches »), « De nieuwe armen » (« Les nouveaux pauvres »), « De weelde was te groot » (« Le luxe était trop grand ») et « Corruptie » («Corruption »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20048.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVONDEN VTT UITVINDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het krediet werd in ons land nog niet uitgevonden » (« Le crédit n’a pas encore été inventé »).
On y trouve la forme verbale « UITgevonden », participe passé provenant de l’infinitif « UITvinden », lui-même construit sur l’infinitif « VINDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITvinden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvonden ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevonden » derrière le complément éventuel (« in ons land ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » à l’O.V.T. ou prétérit) est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 047 PDF - Rajouté le 18/04/2017

Description : La planche N°47 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°36 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 6 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Mare nostrum » (« Notre mer ») et se subdivisait en: « De mooie droom » (« Le beau rêve »), « Carthago verwoesten ! » (« Détruire Carthage »), « Het einde van de trotse stad » (« La fin de la fière ville »), « De Romeinen triomferen » (« Les Romains triomphent ») et « Viriathe » («Viriathe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20047.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEBROKEN VTT UITBREKEN 1 ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is brand in een paviljoen uitgebroken ! » (« Il y a un incendie éclaté = Un incendie a éclaté = Un incendie s’est déclaré dans un pavilllon ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgebroken », participe passé provenant de l’infinitif « UITbreken », lui-même construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITbreken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgebroken » derrière le complément (« in een paviljoen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 046 PDF - Rajouté le 17/04/2017

Description : La planche N°46 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°35 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 30 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Maar Hannibal kwam niet ! » (« Mais Hannibal ne vint pas !») et se subdivisait en : « Te Capua was het goed » (« C’était bon à Capoue »), « Archimedes » (« Archimède »), « Het hoofd van Hasdrubal » (« La tête d’Hasdrubal »), « De slag van Zama » (« La bataille de Zama ») et « Het verdrag » (« Le traité »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20046.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In de herberg is een vrouw met twee kinderen opgesloten » (« Dans l’auberge, une femme est enfermée avec deux enfants »). (N.B. : la phrase commençant par un complément, il y a INVERSION)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément (« met twee kinderen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 045 PDF - Rajouté le 16/04/2017

Description : La planche N°45 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°34 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hannibal staat voor de deur » (« Hannibal se trouve devant la porte ») et se subdivisait en : « De eed van een kind » («Le serment d’un enfant »), « De agressie » (« L’agression »), « Dwars over de Alpen » (« A travers les Alpes »), « Ten aanval ! » (« A l’attaque ! ») et « De ramp » (« La catastrophe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20045.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Plots wordt hij), gekneveld en gebonden, in een berghok opgesloten » (« Soudain il est enfermé, bâillonné et ligoté, dans une remise »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément (« in een berghok ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 044 PDF - Rajouté le 15/04/2017

Description : La planche N°44 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°33 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Carthago, de mooie stad » (« Carthage, la belle ville ») et se subdivisait en : « Kwarth Hadasht » («Kwarth Hadasht »), « Goud » (« De l’or »), « Naar Sicilië » (« Vers la Sicile »), « De eerste overwinning » (« La première victoire ») et « Regulus » (« Regulus »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20044.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een projectiel treft het gebouw waar de drie mannen willekeurig zijn opgesloten » (« Un projectile touche le bâtiment où les trois hommes sont arbitrairement enfermés »).
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément éventuel («willekeurig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 043 PDF - Rajouté le 14/04/2017

Description : La planche N°43 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°32 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Romeinen tegen olifanten » (« Des Romains contre des éléphants ») et se subdivisait en : « Tarente » (« Tarente »), « Pyrrhus en twintig olifanten » (« Pyrrhus et vingt éléphants »), « Ossen op de oorlogspad » (« Des boeufs sur le sentier de la guerre »), « De dood van een avonturier » (« La mort d’un aventurier ») et « De Romeinse heirbanen = steenwegen » (« Les chaussées romaines »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20043.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS EERLIJKHEID GEDIJT BUNDEL VERTELLINGEN 50 SPREEKWOORDEN EN UITDRUKKINGEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Eerlijkheid gedijt” is, o. a., te vinden in « Een bundel vertellingen » of « 50 spreekwoorden en uitdrukkingen » (voor de Vlaamsche jeugd in verhalen aanschouwelijk voorgesteld). Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ondanks het protest worden de drie mannen in een schuurtje dicht bij Solferino opgesloten » (« Malgré la = leur protestation, les trois hommes sont enfermés dans une petite grange près de Solferino »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière les compléments (« in een schuurtje » et « dicht bij Solferino ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 042 PDF - Rajouté le 13/04/2017

Description : La planche N°42 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°31 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De verovering van Italië » (« La conquête de l’Italie ») et se subdivisait en : « De legioenen » (« Les légions »), « Het kamp » (« Le camp »), « De Samnieten » (« Les Samnites »), « Onder het juk » (« Sous le joug – les fourches caudines ») et « Het legioen van het vlas » (« La légion du lin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20042.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als ze door de kudde opgenomen worden, keren ze niet meer terug » (« S’ils sont adoptés par le troupeau, ils ne retourneront plus »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément (« door de kudde ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 041 PDF - Rajouté le 12/04/2017

Description : La planche N°41 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°30 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Iedereen is gelijk voor de Wet » (« Tout le monde est égal devant la Loi ») et se subdivisait en : « De twaalf tafelen van de Wet » (« Les douze tables de la Loi »), « Plebejers mochten patriciërs huwen » (« Des plébéens pouvaient épouser des patriciens »), « De ganzen van het Kapitool » (« Les oies du Capitole »), « Vae victis ! » (« Malheur aux vaincus ! ») et « De volledige gelijkheid » (« L’égalité parfaite »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20041.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN RODE RIDDER 63 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We hebben je bij ons opgenomen en verzorgd » (« Nous t’avons pris en charge = recueilli et soigné … »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément éventuel (« bij ons ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 040 PDF - Rajouté le 11/04/2017

Description : La planche N°40 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°29 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De opstand van de plebejers » (« La révolte des plébeens ») et se subdivisait en : « Geen voorouders » (« Pas d’ancêtres »), « De eerste staking » (« La première grève »), « De ledematen en de maag » (« Les membres et l’estomac »), « Het vetorecht » (« Le droit de VETO ») et « Coriolanus » (« Coriolan »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20040.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 039 PDF - Rajouté le 10/04/2017

Description : La planche N°39 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°28 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De strijd om de macht » (« La lutte pour le pouvoir») et se subdivisait en : « Twee consuls » (« Deux consuls »), «Brutus blijft onbewogen » (« Brutus reste implacable / inflexible »), « Horatius Cocles, de eenoog » (« Horatius Cocles, le borgne »), « Mucius Scevola » (« Mucius Scevola ») et « Clelia » (« Clélie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20039.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Ze (de wilde stier en zijn aanhangers) worden na een straf weer in de stam opgenomen » (« Ils sont (re)pris dans la tribu après une sanction »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière les compléments (« na een straf » et « in de stam ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDEN ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Andy) wordt in het groepje opgenomen » (« Il est pris / intégré dans le petit groupe »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément (« in het groepje ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 038 PDF - Rajouté le 09/04/2017

Description : La planche N°38 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°27 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 juillet 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Wees vroom ! » (« Soyez pieux ! ») et se subdivisait en : « Die vele goden » (« Tous ces nombreux dieux »), « Jupiter, de oppergod » (« Jupiter, le dieu suprême »), « De driedubbele offerande » (« La triple offrande »), « De vestaalse maagden » (« Les vestales ») et «De priesters » (« Les prêtres »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20038.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGETROKKEN VTT INTREKKEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Elke avond worden de ladders ingetrokken » (« Chaque soir, les échelles sont retirées à / vers l’intérieur »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voie passive)
On y trouve la forme verbale « INgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « INtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgetrokken » derrière le complément éventuel (« in het dorp ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 037 PDF - Rajouté le 08/04/2017

Description : La planche N°37 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°26 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Een dag met Caius Fabius Serpilius » (« Un jour avec Caius Fabius Serpilius») et se subdivisait en : « Salve, Pater ! » (« Salut, Père ! »), « Huisgoden en beschermgoden » (« Les dieux de la maison et les dieux protecteurs ou Lares »), « Klanten en slaven » (« Clients et esclaves »), « Het forum » (« Le forum ») et «De driehonderd grijsaards » (« Les trois cents vieillards »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20037.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De door Moh Wapi gewaarschuwde troepen hebben de pueblo = het dorp stormeNderhand ingenomen » (« Les troupes, averties par Moh Wapi, ont pris le village d’assaut »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derrière les compléments (« het dorp » et «stormeNderhand ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 036 PDF - Rajouté le 07/04/2017

Description : La planche N°36 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°25 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De Etrusken » (« Les Etrusques ») et se subdivisait en : « Waren zij Mongolen ? » (« Etaient-ils des Mongols ? »), « De waarzeggers » (« Les devins ou haruspices »), « Het waren kunstenaars» (« C’étaient des artistes »), « De meesters van Rome » (« Les maîtres de Rome ») et «Tarquinius Superbus » («Tarquin le Superbe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20036.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als het dorp in volledige duisternis ligt, hebben de strijdmachten hun stelling ingenomen » (« Quand le village est dans une complète obscurité, les forces militaires ont pris leur position »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derrière le complément (« hun stelling ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 035 PDF - Rajouté le 06/04/2017

Description : La planche N°35 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°24 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De eerste koningen » (« Les premiers rois ») et se subdivisait en : « De Sabijnen » (« Les Sabines »), « De damesvrede » (« La paix des dames »), « Koning Numa » (« Le roi Numa »), « Tullus Hostilius » (« Tullus Hostilius ») et « De derde broeder » (« Le troisième frère : Horaces contre Curiaces »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20035.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij is haast door het vuur ingesloten ! » (« Il est presque enfermé = encerclé par le feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door het vuur ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 034 PDF - Rajouté le 05/04/2017

Description : La planche N°34 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°23 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De geboorte van Rome » (« La naissance de Rome ») et se subdivisait en : « Het schiereiland » (« La péninsule »), « De wolvin » (« La louve »), « Van goddelijke afkomst » (« D’ascendance divine »), « De gieren » (« Les vautours ») et « De heilige voor » (« Le sillon sacré »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20034.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Nol) is door de vuurpoel ingesloten ! » (« Il est enfermé / encerclé dans la mare = nappe de feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door de vuurpoel ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 033 PDF - Rajouté le 04/04/2017

Description : La planche N°33 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°22 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 31 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Ik zoek een mens » (« Je cherche un homme ») et se subdivisait en : « Greep naar de macht » (« Prise de pouvoir »), « Een geniale schilder » (« Un peintre génial »), « Onsterfelijke meesterwerken » (« Chefs-d’oeuvre immortels »), « De wijze Plato » (« Le sage Platon ») et « Diogenes met de lantaarn » (« Diogène à la lanterne »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20033.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een vruchtbare vallei geheel ingesloten door loodrechte rotswanden » (« Une vallée fertile complètement enfermée / enclavée par des parois rocheuses / falaises à pic »). (N.B. : le participe passé est ici utilisé comme adjectif)
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a normalement REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door de loodrechte rotswanden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 032 PDF - Rajouté le 03/04/2017

Description : La planche N°32 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°21 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Naar het hart van Azië » (« Vers le cœur de l’Asie ») et se subdivisait en : « Tegenover de sikkelwagens » (« Face aux chars à faux »), « De arend kondigde de zege aan » (« L’aigle annonça la victoire »), « De dood van Darius » (« La mort de Darius »), « Naar het Oosten » (« Vers l’Orient ») et « Het einde van Alexander de grote » (« La fin d’Alexandre le grand »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20032.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ZILVERPIJL 2 FRANK SELS - Rajouté le 02/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Falk en Zilverpijl) zien hoe een man (Comanche) door een beer wordt aangevallen » (« Ils voient comment un homme est attaqué par un ours »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif «VALLEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément (« door een beer ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT », provenant de l’infinitif « WORDEN ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 031 PDF - Rajouté le 02/04/2017

Description : La planche N°31 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°20 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Alexander de grote » (« Alexandre le grand ») et se subdivisait en : « Leerling van Aristoteles » (« Elève d’Aristote »), « Strijd tegen Perzië » (« Lutte contre la Perse »), « De Gordiaanse knoop » (« Le nœud gordien »), « Een grote overwinning » (« Une grande victoire ») et « Geboorte van een grote stad (Alexandrie) » (« Naissance d’une grande ville : Alexandrie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20031.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Reeds (werden) koeien (door nijlpaarden) aangevallen » (« Des vaches furent déjà attaquées »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« door nijlpaarden »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERDEN ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
Il y a également INVERSION (le sujet « koeien » passant derrière le verbe « werden ») parce que la phrase commence par un complément (« reeds »). On aurait en effet pu dire : « Koeien werden reeds door nijlpaarden aangevallen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 030 PDF - Rajouté le 01/04/2017

Description : La planche N°30 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°19 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Filip, de grote veldheer » (« Philippe, le grand général ») et se subdivisait en : « De droom van de koning » (« Le rêve du roi »), « Krijgstaktiek » (« Tactique de guerre »), « Je slaapt, volk van Athene ! » (« Tu dors, peuple d’Athènes ! »), « Te laat ! » (« Trop tard ! ») et « De dood van Filip » (« La mort de Philippe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20030.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 1 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mijn vader wordt (werd) door een luipaard aangevallen » (« Mon père est (a été) attaqué par un léopard »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément (« door een luipaard ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 029 PDF - Rajouté le 31/03/2017

Description : La planche N°29 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°18 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Griekenland pleegde zelfmoord » (« La Grèce se suicida ») et se subdivisait en : « De zee ! … De zee ! » (« La mer ! … La mer ! … », épisode relatif à la « Retraite des dix mille », disponible par ailleurs sur notre site), « Thebe komt in opstand » (« Thèbes se révolte »), « Knappe strategen » (« Des stratèges intelligents : Pelopidas & Epaminondas »), « De dood van een held » (« La mort d’un héros ») et « Griekenland is uitgeput » (« La Grèce est épuisée »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20029.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 028 PDF - Rajouté le 30/03/2017

Description : La planche N°28 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°17 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade ») et se subdivisait en : « Land tegen zee » (« Terre contre mer »), « De pest brak uit » (« La peste éclata »), De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade »), « Heiligschennis » (« Sacrilège ») et « Het verraad » (« La trahison »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20028.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er wordt een man aangevallen / Een man wordt (door drie andere mannen) aangevallen » (« Il y a un homme qui est attaqué / Un homme est attaqué »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément éventuel (« door drie andere mannen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/03/2017

Description :
La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik word (door de stakers) aangevallen !» (« Je suis attaqué ! »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément éventuel (« door de stakers ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORD ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORD ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 027 PDF - Rajouté le 29/03/2017

Description : La planche N°27 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°16 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Een bolwerk van kunst en kultuur » (« Un berceau d’art et de culture ») et se subdivisait en : « Een groot filosoof » (« Un grand philosophe »), « De vader van de Geschiedenis » (« Le père de l’Histoire ») « Het Griekse toneel » (« Le théâtre grec »), « De treurspelen van Sophokles » (« Les tragédies de Sophocle ») et « De blijspelen van Aristophanes » (« Les comédies d’Aristophane »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20027.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Plots komt hij eveneens aangelopen» (« Soudain, il vient également accouru = également en courant / Il accourt également »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément (« eveneens ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « HIJ » passant derrière le verbe « komt ») parce que la phrase commence par un complément (« plots »). On aurait en effet pu dire : « Hij komt plots eveneens aangelopen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 026 PDF - Rajouté le 28/03/2017

Description : La planche N°26 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°15 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De eeuw van Perikles » (« Le siècle de Periclès ») et se subdivisait en : « De Perzen worden verslagen » (« Les Perses sont vaincus »), « Een wijze man » (« Un homme sage ») « De schoonheid van Athene » (« La beauté d’Athènes »), « De prachtigste beeldhouwwerken ter wereld » (« Les plus belles sculptures du monde ») et « De gouden eeuw » (« Le siècle d’or »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20026.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/03/2017

Description : La phrase double suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Mitho) komt (dadelijk) aangelopen (…) en loopt wanhopig om hem (Motha) heen en weer » (« Elle vient accourue = arrive en courant / accourt et marche en tournoyant = tourne, désespérée, autour de lui »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ». Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 025 PDF - Rajouté le 27/03/2017

Description : La planche N°25 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°14 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De triomf van Griekenland » (« Le triomphe de la Grèce ») et se subdivisait en : « Xerxes mobiliseert » (« Xerxès mobilise »), « Het volk van Athene » (« Le peuple d’Athènes ») « Spartaanse helden » (« Héros de Sparte »), « Xerxes valt aan » (« Xerxès attaque ») et « Een mooie overwinning » (« Une belle victoire »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20025.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Andy) komt (dadelijk) aangelopen » (« Il vient accouru = en courant / Il accourt »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 024 PDF - Rajouté le 26/03/2017

Description : La planche N°24 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°13 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Sombere wolken aan de hemel van Hellas » (« Sombres nuages dans le ciel de la Grèce ») et se subdivisait en : « Het verraad van Hippias » (« La trahison de Hippias »), « Slecht nieuws » (« Mauvaise nouvelle »), « Een tegen tien » (« A un contre dix »), « Om Athene te redden » (« Pour sauver Athènes ») et « De eerste marathon » (« Le premier marathon »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20024.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERDOEZELEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Delaunoy) kon de zaak verdoezelen » (« Il put dissimuler l’affaire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« de zaak »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 023 PDF - Rajouté le 25/03/2017

Description : La planche N°23 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°12 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Zij hadden de vrijheid lief » (« Ils aimaient la liberté ») et se subdivisait en : « Iedereen is gelijk voor de wet » (« Tout le monde est égal devant la loi »), « Een waar demokraat » (« Un vrai démocrate »), « Pisistratos de tiran » («Pisistrate le tyran »), « Laag verraad » (« Haute trahison ») et « Leve de vrijheid ! » (« Vive la liberté ! »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20023.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Eer hij kon (van het dorp) vluchten, deed een olifant de hut instorten » (« Avant qu’il pût fuir, un éléphant fit s’écrouler la hutte »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« van het dorp »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve aussi, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « een olifant » passant derrière le verbe « deed ») parce que la phrase commence par un complément, en quelque sorte, la phrase subordonnée jouant ici ce rôle.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 022 PDF - Rajouté le 24/03/2017

Description : La planche N°22 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°11 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Toen Hieronides twintig jaar was » (« Quand Hieronides avait vingt ans ») et se subdivisait en : « Vijf mooie dagen (in de Olympische Spelen) » (« Cinq beaux jours aux Jeux Olympiques »), « De plannen van Sostratos » (« Les projets de Sostratos »), « Wat zegt het orakel ? » (« Que dit l’oracle ? »), « Een nieuwe vriend » (« Un nouvel ami ») et « Athena, de beschermgodin van Athene » (« Athéna, la déesse protectrice d’Athènes »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20022.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET RAKEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/03/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij herinnert zich nog best hoe zij ver van de kudde de baby leerde hoe hij met een stofbad de teken en insekten kwijt kon raken » (« Elle se souvient encore bien comment, loin du troupeau, elle apprenait au bébé comment se débarrasser avec un bain de poussière des tiques et insectes »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« met een stofbad » et « de teken en insekten »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Ce serait plus évident si l’ordre des mots y était « normal » (sujet puis verbe) dans une phrase NON subordonnée : « hij kon met een stofbad de teken en insekten kwijt raken ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 021 PDF - Rajouté le 23/03/2017

Description : La planche N°21 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°10 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Zij hielden van boeiende verhalen » (« Ils aimaient les récits passionnants ») et se subdivisait en : « Zij woonden op de Olympus » (« Ils vivaient sur l’Olympe »), « Een atleet van formaat » (« Un athlète de format / de taille / d’envergure »), « Het einde van het monster » (« La fin du monstre »), « Dat was Oedipus » (« C’était Oedipe ») et « Een treurspel » (« Une tragédie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20021.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon ons niet ontsnappen ». (« Il NE pouvait PAS s’échapper A NOUS / Il NE pouvait PAS NOUS échapper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments éventuels (« ONS » et « NIET »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 020 PDF - Rajouté le 22/03/2017

Description : La planche N°20 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la Grèce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poète aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et Hélène »), « De woede van Achilles » (« La colère d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de Pénélope »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°20 est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la Grèce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poète aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et Hélène »), « De woede van Achilles » (« La colère d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de Pénélope »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20020.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOSTEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat gestoei met neushoorns kon je het leven kosten ». (« Cette querelle / ce batifolage avec des rhinocéros pouvait te coûter la vie »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le compléments (« JE » et « het leven »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 019 PDF - Rajouté le 21/03/2017

Description : La planche N°19 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°8 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 février 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Toen Hieronides zeven jaar was » (« Quand Hieronides avait sept ans ») et se subdivisait en : « Woordkarig » (« Taciturne »), « De sterken en de zwakken » (« Les forts et les faibles »), « De zwakken werden geweerd » (« Les faibles étaient rejetés »), « Naar school » (« Vers l’école »), et « ‘s avonds zong Hieronides » (« Hieronides chantait le soir »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20019.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KLIMMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vast niet meer klimmen ». (« Il ne pouvait certainement plus grimper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« vast » et « niet meer »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 018 PDF - Rajouté le 20/03/2017

Description : La planche N°18 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 février 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La légende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacré »), « Men moet goed zijn » (« On doit être bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°18 est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 février 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La légende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacré »), « Men moet goed zijn » (« On doit être bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20018.zip

A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET GEBEUREN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dit kon alleen op de zolder gebeuren» (« Ceci put seulement / ne put se produire qu’au grenier ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le compléments (« alleen » et « op de zolder »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 017 PDF - Rajouté le 19/03/2017

Description : La planche N°17 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°6 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 février 1956. Elle s’intitulait « Cyrus, de grote koning » (« Cyrus, le grand roi ») et se subdivisait en : « De koning denkt aan het verleden » (« Le roi pense au passé »), « De val van Babylon » (« La chute de Babylone »), « Vader en zoon » (« Père et fils »), « De onrust » (« L’inquiétude ») et « De ogen en de oren van de koning » (« Les yeux et les oreilles du roi »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20017.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET UITGAAN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Konden we hier maar uitgaan om hen te helpen ! » (« (Ah) si nous pouvions seulement sortir d’ici pour les aider ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« hier » et « maar »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 016 PDF - Rajouté le 18/03/2017

Description : La planche N°16 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 février 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des êtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°16 est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 février 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des êtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20016.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET MAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Konden we die lijst nu maar buit maken ! » (« (Ah) si nous pouvions maintenant faire de cette liste un butin = mettre cette liste à profit ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« die lijst », « nu », « maar » et « buit »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 015 PDF - Rajouté le 17/03/2017

Description : La planche N°15 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume était sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une île »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les Phéniciens voyagèrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« Nés commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°15 est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume était sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une île »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les Phéniciens voyagèrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« Nés commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20015.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die vreselijke nacht kon ik met hem vluchten » (« Cette épouvantable nuit, je pouvais / je pus / j’ai pu fuir avec lui »). On aurait pu dire : « Ik kon die vreselijke nacht met hem vluchten »
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« met hem »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Il y a INVERSION parce que la phrase commence par un complément. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 014 PDF - Rajouté le 16/03/2017

Description : La planche N°14 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°3 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 janvier 1956. Elle s’intitulait « Het tragisch lot van het Joodse volk » (« Le destin tragique du peuple juif ») et se subdivisait en : « Israel en Juda » (« Israël et Judée »), « Het einde van Israel en Juda » (« La fin d’Israël et de la Judée »), « Het klaaglied van de Joden » (« Le chant plaintif des Juifs »), « Jeremias weent over Jeruzalem » (« Jérémie pleure à propos de Jérusalem») et « Cyrus bevrijdt de Joden » (« Cyrus libère les Juifs »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20014.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERKRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe kon je het over jouw hart verkrijgen » (« Comment pouvais-tu / pus-tu / as-tu pu t’y résoudre = à cela ? »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« HET » et « over jouw hart »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 013 PDF - Rajouté le 15/03/2017

Description : La planche N°13 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°2 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 janvier 1956. Elle s’intitulait « De tocht naar het Land van Belofte » (« L’exode vers la Terre Promise ») et se subdivisait en : « (Abraham) de vader van de Hebreeërs » (« Le père des Hébreux »), « Slechts een God » (« Seulement un dieu => un seul dieu »), « De wet van Jahwe » (« La loi de Yaweh »), « David zingt en danst » (« David chante et danse ») et « Jeruzalem krijgt een tempel » (« Jérusalem reçoit un temple »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20013.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kon mijn vijand ontsnappen » (« Je pouvais / je pus / j’ai pu échapper à mon ennemi »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« mijn vijand »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 012 PDF - Rajouté le 14/03/2017

Description : La planche N°12 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°1 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 janvier 1954. Elle s’intitulait « De terugkeer van de overwinnaars » (« Le retour des vainqueurs ») et se subdivisait en : « Intrede te Ninive » (« La rentrée à Ninive »), « Brood en spelen » (« Du pain et des jeux »), « Het feest van de koningin » (« La fête de la reine »), « De koning geniet van zijn overwinning » (« Le roi jouit de sa victoire ») et « De voorspelling van Nahum » (« La prophétie de Nahoum »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20012.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET LOSMAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Joeki) kon zich inmiddels losmaken » (« Il pouvait / il put / il a pu entretemps se libérer »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« inmiddels »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 011 PDF - Rajouté le 13/03/2017

Description : La planche N°11 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°52 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 décembre 1955. Elle s’intitulait « Geen medelijden ! » (« Pas de pitié ! ») et se subdivisait en : « Optocht naar Elam » (« La marche vers Elam »), « Van de ene oever naar de andere » (« D’une rive à l’autre »), « De gevangenen » (« Les prisonniers »), « De schok van de legers » (« Le choc des armées ») et « Het einde van Elam » (« La fin d’Elam »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20011.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik deed wat ik kon » (« Je faisais ce que je pouvais = Je fis ce que je pus = J’ai fait ce que j’ai pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ».
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacité) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 010 PDF - Rajouté le 12/03/2017

Description : La planche N°10 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°51 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 décembre 1955. Elle s’intitulait « Wat zeggen de goden ? » (« Que disent les dieux ? ») et se subdivisait en : « De droom van Adar Malik » (« Le rêve de Adar Malik »), « In de zigoerat » (« Dans le zigourat »), « De tempel van Isjtar » (« Le temple de Ishtar »), « Het orakel van de godin » (« L’oracle de la déesse ») et « De droom van Bilitsoenoe » (« Le rêve de BiIitsounou »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20010.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOEST OVT MOETEN REJET ZOEKEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal je vinden al moest ik een ganse week zoeken » (« Je vais te trouver même si je devais chercher une semaine entière »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« een ganse week »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 009 PDF - Rajouté le 11/03/2017

Description : La planche N°9 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 décembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les étoiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlé »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°9 est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 décembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les étoiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlé »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20009.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET WORDEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb balen (…) laten inschepen die alleen op dit schip vervoerd konden worden » (« J’ai laissé / fait charger à bord des ballots qui pouvaient seulement / qui ne pouvaient être transportés que sur ce navire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément, à la fin de la phrase et à l’infinitif. C’est plus évident dans une phrase qui n’est pas subordonnée : « Die balen konden alleen op dit schip vervoerd worden »
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 008 PDF - Rajouté le 10/03/2017

Description : La planche N°8 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°49 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 décembre 1955. Elle s’intitulait « Grootheid en verval van een oude beschaving » (« Grandeur et décadence d’une civilisation ancienne ») et se subdivisait en : « De gedenkzuil van Hammoerabi » (« La stèle d’Hammourabi »), « Een ruw volk » (« Un peuple brutal »), « Babylon neemt een weerwraak » (« Babylone prend sa revanche »), « Stad van de hangende tuinen » (« Ville aux jardins suspendus ») et « Het bacchanaal van Belsazar » (« Le festin de Balthazar »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20008.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET REDDEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kon hem (Motha) redden » (« Je pouvais le sauver »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HEM »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 007 PDF - Rajouté le 09/03/2017

Description : La planche N°7 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°48 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er décembre 1955. Elle s’intitulait « De begrafenis van Psaroe » (« L’enterrement de Psarou ») et se subdivisait en : « Psaroe gaat heen » (« Psarou s’en va »), « Naar het westen » (« Vers l’ouest / A l’Occident »), « Naar het kerkhof » (« Vers le cimetière »), « De laatste rustplaats » (« Le dernier endroit pour se reposer / La dernière demeure ») et « En dat was het einde » (« Et cela fut la fin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20007.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOPEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vijftig miljoen geweerkogels kopen die nu onbruikbaar waren » (« Il put acheter cinquante millions de balles pour armes, qui étaient maintenant inutilisables »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« vijftig miljoen geweerkogels »), à la fin de la phrase (ici principale) et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve, dans la phrase subordonnée (introduite par « DIE ») la forme verbale « WAREN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations sur les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 006 PDF - Rajouté le 08/03/2017

Description : La planche N°6 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opération délicate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prête »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trésor de Psarou »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°6 est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opération délicate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prête »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trésor de Psarou »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20006.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je deed wat je kon » (« Tu faisais ce que tu pouvais = Tu fis ce que tu pus = Tu as fait ce que tu as pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ».
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacité) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit



© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 005 PDF - Rajouté le 07/03/2017

Description : La planche N°5 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°46 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is ziek » (« Psarou est malade ») et se subdivisait en : « Een indrukwekkende plechtigheid » (« Une cérémonie impressionnante »), « Mimoet is ongerust » (« Mimout est inquiète »), « Ennana, de tovenaar » (« Ennana, le magicien »), « Apoe, de heelmeester » (« Apou, le chirurgien ») et « Groot verdriet » (« Grand chagrin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20005.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : BEWEZEN VTT BEWIJZEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is (al lang) bewezen dat begaafde personen gebeurtenissen uit de toekomst of het verleden kunnen zien » (« Il est prouvé que des personnes douées = qui ont un don peuvent voir des événements du futur ou du passé »).
On y trouve notamment, à la fin de la phrase principale, la forme verbale « BEWEZEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « BEWIJZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « BEWEZEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit (et, dans ce cas-ci, est identique). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« al lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Goya

Crédits