IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l'ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 03 - Rajouté le 15/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, KUNNEN, LIJKEN, LOPEN, OPENEN, STAAN, VERTREKKEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Het is) spijtig dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est regrettable qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 02 - Rajouté le 14/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKOMEN, BEGINNEN, DOEN, DRINKEN, GAAN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, VLIEGEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN KARL MAY 9 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zijn meester (Old Shatterhand) is zonder hem vertrokken » (« Son maître est parti sans lui »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« zonder hem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 01 - Rajouté le 13/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GAAN, KOMEN, LIGGEN, MOETEN, RIJDEN, VERTREKKEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Kan je ons zeggen in welke richting ze (zijn) vertrokken zijn ? » (« Peux-tu nous dire dans quelle direction ils sont partis ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » devrait faire l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in welke richting ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen kreet of de rode krijger zal naar de eeuwige jachtvelden (zijn) vertrokken zijn » (« Pas un cri ou le guerrier rouge partira = va être parti pour les terrains de chasse éternels »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar de eeuwige jachtvelden »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Modred) wordt door hem (Borsaw) nogal vijandig ontvangen » (« Il est reçu par lui de façon assez ennemie => hostile »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« door hem » et « nogal vijandig »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zullen met open armen (worden) ontvangen worden » (« Nous serons = allons être accueillis à bras ouverts »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met open armen »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het grote opperhoofd der (= van de) bleekgezichten zal luisterrijk (worden) ontvangen worden » (« Le grand chef des visages pâles sera fastueusement reçu »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« luisterrijk »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De bezoekers worden door de sachem ontvangen » (« Les visiteurs sont reçus par le sachem »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« door de sachem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb eerbied voor wat hier (is) gebeurd is » (« J'ai du respect pour ce qui s'est passé ici »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie zal ooit weten wat er op dit ogenblik is gebeurd ? … » (« Qui saura jamais ce qui s’est passé à cet instant ? … »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« op dit ogenblik »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes


© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is iets vreslijks gebeurd » (« Il est arrivé quelque chose d’effroyable »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« iets vreslijks »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is hier gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé ici ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is met je gebeurd ? » (« Qu’est-ce qui s’est passé avec toi ? => Que t’’est-il arrivé ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met je »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is daar gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé là ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAAR »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Met hem (een norse Sam) aan het stuur wordt de tocht (dadelijk) begonnen » (« Avec lui au volant, l’excursion = l’expédition est commencée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Met hem aan het stuur »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De tocht wordt met een norse Sam aan het stuur begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « Met hem aan het stuur ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Inmiddels is de reddingsactie (eindelijk) begonnen » (« Entretemps, l’action de secours a commencé = les opérations de secours ont commencé »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Inmiddels »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De reddingsactie is inmiddels begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel « eindelijk ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 36 PHRASES DE PLUS EN PLUS LONGUES - Rajouté le 30/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : CONFRONTEREN,GAAN, GEVEN, HEBBEN, MOETEN, ONTMOETEN, opPAKKEN, SCHRIJVEN, uitNODIGEN, VERLATEN, VERTELLEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zijn zonder vergunning begonnen » (« Nous avons commencé sans permis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « zonder vergunning ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 58 NIET OP DE JUISTE PLAATS - Rajouté le 29/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : GAAN, HEBBEN, KENNEN, LEGGEN, LEZEN, ONTMOETEN, STAPPEN, terugKOMEN, VERTREKKEN, VERTROUWEN, WERKEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hier is het dus allemaal begonnen ! » (« C’est donc ici que tout a commencé ! »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « allemaal ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het einde van een tragedie die eens met mooie toekomstdromen was begonnen » (« La fin d’une tragédie qui, un jour, avait commencé avec de beaux rêves d’avenir »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« met mooie dromen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 34 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen oorlog kan (worden) begonnen worden zonder dat, eerst, de heilige strijdbijl is opgegraven » (« Aucune guerre ne peut être commencée sans que, d’abord, la hache de guerre sacrée soit déterrée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« door de Indianen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ». On a ici « WORDEN », ce qui indique que l’on a affaire à la « voix passive ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De reis is nog maar pas begonnen» (« Le voyage est juste commencé = n’a fait que commencer »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« nog maar pas »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : VROEGEN OVT VRAGEN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante: « Ze vroegen slechts geluk » (« Ils ne demandaient que du bonheur »).
On y trouve notamment la forme verbale « VROEGEN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « VRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : ZOCHT OVT ZOEKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de krijger) zocht naar het kamp » (« Il cherchait le camp »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : DRILLS 64 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 23/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : LEZEN, VINDEN et ZIEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOCHT OVT MOGEN ONTVING OVT ONTVANGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand mocht (in de bevolking) weten dat u die brief ontving » (« Personne ne pouvait savoir que vous receviez cette lettre »).
On y trouve, dans la phrase principale, la forme verbale « MOCHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « MOGEN », et dans la phrase subordonnée (introduite par « DAT »), la forme verbale « ONTving », prétérit provenant de l’infinitif « ONTvangen », lui-même construit sur l’infinitif « VANGEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que l’auxiliaire de mode « MOGEN » exige le REJET de l’infinitif qui le suit (« weten »), derrière le complément éventuel (« in de bevolking ») à la fin de la phrase … principale.
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnée néerlandaise, la forme verbale (ici « ontving ») est séparée de son sujet et fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« die brief ») à la fin de cette phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GINGEN OVT GAAN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als we nu eens naar de hut gingen om het masker te halen ? » (« Si nous allions maintenant vers la hutte pour aller chercher le masque ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GINGEN » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « GAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Notons que dans la phrase subordonnée, introduite par « ALS », la forme verbale « GINGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« nu », « eens » et « naar de hut »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas non plus que « POUR » devant un verbe est rendu, en néerlandais, par l’expression « OM … TE » (mots entre lesquels s’intercale le complément), le « TE » précédant directement le verbe à l’infinitif.

Nom : DRONK OVT DRINKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vermoedelijk dronk hij er nog uit ! » (« Vraisemblablement y a-t-il encore bu OU l’a-t-il encore vidée ! ») / « Ik vond dezelfde beker in het meer ».
On y trouve, dans la première phrase, la forme verbale « DRONK » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « DRINKEN », et dans la deuxième phrase la forme verbale « VOND », prétérit provenant de l’infinitif « VINDEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ils appartiennent à une grande « catégories » (celles des « I » donnant des « O »). Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Selon l’interprétation de la première phrase, on peut avoir affaire à l’alternative « DRONK … UIT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « uitDRINKEN », construit sur « DRINKEN ».
Si l’on considère, en revanche, que « UIT » n’est pas une « particule séparable » de « uitDRINKEN », on aurait plutôt affaire à un adverbe pronominal et la phrase aurait pu être formulée : « Vermoedelijk dronk hij nog erUIT ! ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BRACHT OVT BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik bracht olifanten in reservaten » (« J’apportais = j’amenais DES éléphants dans DES réserves »).
On y trouve la forme verbale « BRACHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, tant en langue néerlandaise qu’en langue anglaise, le déterminant indéfini « DES » (PLURIEL de « UN » ou « UNE ») n’est rendu par AUCUN mot. Voir, par exemple, « Pluriel des noms » :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms

Nom : WEERGEKEERD VTT WEERKEREN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de Rode Ridder) is inmiddels naar zijn vriend (…) weergekeerd » (« Il est entretemps retourné vers => chez son ami »).
On y trouve la forme verbale « WEERgekeerd », participe passé provenant de l’infinitif « WEERkeren », lui-même construit sur l’infinitif « KEREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « WEERkeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « WEER » (souvent remplacée par « TERUG ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « weerGEkeerd ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « WEERgekeerd » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« inmiddels » et « naar zijn vriend »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : RONDGELEID VTT RONDLEIDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : (Op) de volgende morgen wordt zij (Anna) door hem (Dillens) rondgeleid => opgeleid » (« Le lendemain matin, elle est conduite / formée par lui »).
On y trouve, la forme verbale « RONDgeleid », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « RONDleiden », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « RONDleiden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « ROND » (un ancien adjectif) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « rondGEleid ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « RONDgeleid » à la fin de la phrase, derrière le complément (« door hem »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 63 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 17/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HOREN, LEZEN, LUISTEREN, ONTMOETEN, PRATEN, PROBEREN, VERTELLEN, VERWACHTEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OMGESMOLTEN VTT OMSMELTEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Koper en lood worden (in kogels) omgesmolten » (« Le cuivre et le plomb sont refondus »).
On y trouve la forme verbale « OMgesmolten », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « OMsmelten », lui-même construit sur l’infinitif « SMELTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OMsmelten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OM » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « omGEsmolten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OMgesmolten » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« in kogels »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 35 PRNOM DE REMPLACEMENT - Rajouté le 16/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEHOREN, BIJTEN, DENKEN, FIETSEN, GAAN, GELOVEN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, KIJKEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, REKENEN, SCHRIJVEN, STAAN, VALLEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VASTGEGREPEN VTT VASTGRIJPEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jan Breydel) heeft zijn tegenstander vastgegrepen » (« Il a saisi fermement son adversaire »).
On y trouve la forme verbale « VASTgegrepen », participe passé provenant de l’infinitif « VASTgrijpen », lui-même construit sur l’infinitif « GRIJPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers, dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « VASTgrijpen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « vastGEgrepen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « VASTgegrepen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« zijn tegenstander »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 53 STEEDS - Rajouté le 15/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Pour rendre « de plus en plus », on utilise « STEEDS », suivi de comparatifs de supériorité qui se construisent généralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » à l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme après une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est différent dans le cas de mots « invariables » et des participes présents.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, PRATEN, WERKEN, WORDEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : NEERGESLAGEN VTT NEERSLAAN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt onverhoeds neergeslagen » (« Il est assommé à l’improviste »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « NEERgeslagen », participe passé provenant de l’infinitif « NEERslaan », lui-même construit sur l’infinitif « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « NEERgeslagen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé (ici à la voix passive, avec WORDEN), cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « NEER » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « neerGEslagen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « NEERgeslagen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« onverhoeds »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : KWIJTGERAAKT VTT KWIJTRAKEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij verkeert in de waan dat hij de achtervolgers is kwijtgeraakt » (« Il est dans l'erreur (quand il croit) qu'il s'est défait des poursuivants »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « KWIJTgeraakt », participe passé provenant de l’infinitif « KWIJTraken », lui-même construit sur l’infinitif « RAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « KWIJTraken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « KWIJT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « kwijtGEraakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « KWIJTgeraakt » à la fin de la phrase, derrière le complément («de achtervolgers »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2016, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : DRILLS 29 VERBES avec TE + INFINITIF - Rajouté le 13/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEVELEN, BEWEREN, BLIJVEN, GAAN, GEVEN, HOPEN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, LATEN, LEREN, MOETEN, MOGEN, ONTKENNEN, PROBEREN, RIJDEN, SLAPEN, VERDIENEN, VERLANGEN, VRAGEN, WENSEN, WETEN, WILLEN, WINNEN, ZEILEN, ZIEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : LOSGEMAAKT VTT LOSMAKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (die luchter) werd (van boven) losgemaakt (…) ! » (« Il fut détaché ! »).
On y trouve, la forme verbale « LOSgemaakt », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « LOSmaken », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « LOSmaken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « LOS » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « losGEmaakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « LOSgemaakt » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« van boven »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 59 SUBORDONNEES avec ALS ou NOG - Rajouté le 12/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BRENGEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KENNEN, LEZEN, MOETEN, ONTMOETEN, TONEN, WERKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TOEGELATEN VTT TOELATEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb zelf burgers op het slagveld toegelaten » (« J’ai moi-même autorisé des civils sur le champ de bataille »).
On y trouve la forme verbale « TOEgelaten », participe passé provenant de l’infinitif « TOElaten », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TOElaten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TOE » (provenant de la préposition « tot ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « toeGElaten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TOEgelaten » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« burgers » et « op het slagveld »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 61 WENSEN met MAAR - Rajouté le 11/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEGRIJPEN, doorGEVEN, GAAN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, meeBRENGEN, ONTHOUDEN, ONTMOETEN, opLETTEN, SLAGEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERLATEN, VERTELLEN, VERTROUWEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MEEGEBRACHT VTT MEEBRENGEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie is de blanke man die u (ons) hebt meegebracht ? » (« Qui = Quel est cet homme blanc que vous avez apporté avec vous = amené ? »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « MEEgebracht », participe passé provenant de l’infinitif « MEEbrengen », lui-même construit sur l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « MEEbrengen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « MEE » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « meeGEbracht ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « MEEgebracht » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« ons »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 60 WENSEN met MAAR - Rajouté le 10/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : DENKEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, ONTMOETEN, SLAGEN, SPREKEN, VERTROUWEN, VINDEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Henri Dunant heeft zich in de omgeving van Solferino teruggetrokken » (« Henri Dunant s’est retiré dans les environs de Solférino »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « TERUGtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken » à la fin de la phrase, derrière le complément « in de omgeving van Solferino ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 48 VERBES NEERLANDAIS A PARTICULES - Rajouté le 09/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On a ici affaire à des verbes à particule, séparable ou pas.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : AANBIDDEN, ACHTERVOLGEN, afHANGEN, BEDRIEGEN, doorSLAPEN, onderGAAN, ONTBREKEN, opLETTEN, OVERHOUDEN, terugGAAN, VERTROUWEN, VOLDOEN, VOLSTAAN, voorKOMEN, voorSCHRIJVEN, VOORSPELLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC19 VOIX PASSIVE - Rajouté le 08/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
19. De passieve vorm / La voix passive :
Schéma : AUXILIAIRE (WORDEN) + … +
PARTICIPE PASSE.
Voix active Voix passive
De secretaresse tikt de brief.

De secretaresse tikte de brief.

De secretaresse heeft de brief getikt.

De secretaresse tikt een brief.

De secretaresse zal de brief tikken.
Men rookt.
Wie tikt het verslag ? De brief wordt (door de secretaresse) getikt.
De brief werd (door de secretaresse) getikt.
De brief is (door de secretaresse) getikt (geworden).
Er wordt een brief (door de secretaresse) getikt.
De brief zal (door de secretaresse) worden getikt.
Er wordt gerookt.
Door wie wordt het verslag getikt ?
Le sujet n’est pas connu, est sans importance, indéterminé, déjà connu ou va de soi.
Oefeningen / Exercices :
De secretaresse tikt de brief. => De brief wordt getikt.
De secretaresse tikte de brief. => De brief werd getikt.
De secretaresse heeft de brief getikt. => De brief is getikt.
De secretaresse moet de brief tikken. => De brief moet getikt worden.
De secretaresse tikt een brief. => Er wordt een brief getikt.
Men lachte veel in de cursus. => Er werd veel in de cursus gelachen.
Men mag hier niet roken. => Er mag hier niet gerookt worden.
Wie tikte de brief ? => Door wie werd de brief getikt ?
Wat moeten we doen ? => Wat moet er gedaan worden?
De Kamer heeft de wet aanvaard. => De wet is aanvaard.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ACHTERGELATEN VTT ACHTERLATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Buiten de omheining blaat enkel een achtergelaten geitje » (« En dehors de l’enclos, seule une petite chèvre, laissée en arrière, bêle »).
On y trouve la forme verbale « ACHTERgelaten », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « ACHTERlaten », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catégories de verbes irréguliers au participe passé. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « ACHTERlaten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « ACHTER » (ancienne préposition) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « achterGElaten ». Au lieu de l’adjectif, on aurait pu dire : « Het geitje dat werd achtergelaten (werd) ».
La phrase commençant par un complément (« Buiten de omheining »), on doit INVERSER verbe et sujet

Nom : BINNENGEDRONGEN VTT BINNENDRINGEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De Fransen zijn in het Steen binnengedrongen » (« Les Français ont pénétré dans le (Graven)Steen » (de Bruges) = le Château des Comtes (comme à Gand).
On y trouve la forme verbale « BINNENgedrongen », participe passé provenant de l’infinitif « BINNENdringen », lui-même construit sur l’infinitif « DRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent souvent des « O » aux temps du passé (OVT ou VTT). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « BINNENdringen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « BINNEN » (qui provient de la préposition « BINNEN », venant elle-même de la préposition « IN ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « binnenGEdrongen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BINNENgedrongen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« in het Steen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC18 VERBES VTT - Rajouté le 07/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
18. De Voltooid tegenwoordige tijd (V.T.T.) /
Le passé composé :
Schéma : AUXILIAIRE (hebben ou zijn) + … +
PARTICIPE PASSE.
a) Formation du participe passé.
Préfixe GE + radical du verbe + terminaison D
Voorbeeld / Exemple :
wandelen => GEwandelD.
N.B. : pour le radical du verbe qui se terminerait par une des consonnes du mot ‘T KoFSCHiP, la terminaison sera T.
Voorbeeld / Exemple :
werken => GEwerkT.
b) Dans le cas des verbes composés, le préfixe GE tombe si le verbe est inséparable.
Voorbeelden / Exemples :
staan (verbe irrégulier) => GEstaan. ET opstaan => opGEstaan.
MAIS verstaan => verstaan. (au lieu de verGEstaan)
c) Utilisation de HEBBEN comme auxiliaire.
- Avec des verbes accompagnés d’un C.O.D.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb haar een brief geschreven
- Avec des verbes réfléchis (ZICH) et réciproques (ELKAAR).
Voorbeeld / Exemple : Ik heb me gewassen.
- Quand on parle du temps météorologique.
Voorbeeld / Exemple : Het heeft geregend.
- Avec des verbes de mouvement sans destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb in het bos gewandeld.
- Avec des verbes sans changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : We hebben goed geslapen.
d) Utilisation de ZIJN comme auxiliaire.
- Avec des verbes de mouvement avec destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben naar het bos gewandeld.
- Avec des verbes avec changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben in slaap gevallen.
- Avec les verbes ZIJN, BEGINNEN, BLIJVEN, GAAN, KOMEN, SLAGEN (voor), …
Oefeningen over de V.T.T. /
Exercices sur le passé composé:
1. Ik wandel in het bos. => Ik heb in het bos gewandeld.
2. Ik werk veel. => Ik heb veel gewerkt.
3. Ik sta vroeg op. => Ik ben vroeg opgestaan.
4. Ik erken hem niet. => Ik heb hem niet erkend.
5. Ik verbind u door. => Ik heb u doorverbonden.
6. We aanvaarden dat niet. =>We hebben dat niet aanvaard.
7. Ik wandel naar het bos. => Ik ben naar het bos gewandeld.
8. We wassen ons. => We hebben ons gewassen.
9. Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
10. Ze staan op de bus te wachten. => Ze hebben op de bus staan wachten.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : UITGESLOTEN VTT UITSLUITEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is (absoluut) uitgesloten dat een eenzame hyena een zo groot dier zou (hebben) gedood hebben » (« Il est exclu qu’une hyène solitaire aurait => ait tué un si grand animal »).
On y trouve la forme verbale « UITgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « UITsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « UI » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « UITsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « UITgesloten » à la fin de la phrase, derrière le complément « ten dode ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC17 STRUCTURES EN FIN DE PHRASE - Rajouté le 06/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
17. Structures pouvant se trouver à la fin de la phrase.
a) La plupart des compléments peuvent être placés à la fin de la phrase pour autant qu’ils soient introduits par une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
Ik heb gisteren gewandeld in het bos. Ik heb gisteren in het bos gewandeld. Gisteren heb ik gewandeld in het bos.
Ik zal je morgen bellen om 10 uur.
De brief wordt getikt door de secretaresse.
Zullen we vanavond op de Grote Markt een pintje gaan drinken. Zullen we vanavond een pintje gaan drinken op de Grote Markt.
Mais cela n’est pas autorisé si la préposition fait partie d’une expression commune avec le verbe.
Voorbeelden / Exemples :
Hij zegt dat hij iemand in dienst gaat nemen. (in dienst)
Hij staat elke morgen om 7 uur op. Elke morgen staat hij op om 7 uur.
Ik ga er helemaal akkoord mee. Ik ga er helemaal mee akkoord.
b) Les propositions relatives quand elles ne cassent pas la logique de la phrase.
Voorbeelden / Exemples :
Accepté : Ik heb de vaas vervangen die jij hebt laten vallen.
Hij heeft iedereen die in het huis was, vermoord. Hij heeft iedereen vermoord, die in het huis was.
Refusé : Ik heb een huis in het bos vernieuwd, dat mijn vader gekocht heeft. (Wat heeft hij gekocht ? Het huis of het bos ?)
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OPGESCHREVEN VTT OPSCHRIJVEN KARL MAY 3 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een enkele beet en ik ben ten dode opgeschreven » (« Une seule morsure et je suis inscrit pour la mort => condamné à mort »).
On y trouve la forme verbale « OPgeschreven », participe passé provenant de l’infinitif « OPschrijven », lui-même construit sur l’infinitif « SCHRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « IJ » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « E » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OPschrijven » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEschreven ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OPgeschreven » à la fin de la phrase, derrière le complément « ten dode ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC16 ER+PREPOSITION - Rajouté le 05/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
16. ER + prepositie / ER + préposition :
Schéma : SUJET + VERBE + (hem, haar, hen, het, ze) + ER
+ … + PREPOSITION + autres formes VERBE.
a) Quand il y a une position physique.
Voorbeelden / Exemples :
Ligt het boek op tafel ? Het ligt er (niet) op.
b) Quand il y a un verbe avec une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
Wacht je op de bus ? Ik wacht er (niet) op.
Heb je gisteren naar TV gekeken ? Nee, ik heb er gisteren niet naar gekeken.
c) Quand il y a un C.O.D. (complément d’objet direct)
Voorbeelden / Exemples :
Heb je de sleutels op tafel gelegd ? Ik heb ze er gisteren op gelegd.
Heb je gisteren veel oefeningen gemaakt ? Nee, ik heb er gisteren niet veel gemaakt.
d) N.B. : Certaines prépositions changent de forme.
naar => naartoe ; met => mee ; tot => toe ; van => vandaan.
Voorbeelden / Exemples :
Ga je naar Brussel ? Ik ga er morgen naartoe.
Kom je van Brussel ? Ik kom er juist vandaan.
Schrijf je nog met een vulpen ? Ik schrijf er niet meer mee.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ben jij verantwoordelijk voor de mislukking ? Neen, ik ben er niet verantwoordelijk voor.
Heb je de sleutels al in het kastje gehangen ? Neen, ik heb ze er nog niet in gehangen.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : INGESLAPEN VTT INSLAPEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « ‘s Nachts (= Vannacht = In de nacht) wacht hij (Valkenveer) tot wanneer zijn vader helemaal (is) ingeslapen is » (« La nuit, il attend jusque quand son père est endormi »).
On y trouve la forme verbale « INgeslapen », participe passé provenant de l’infinitif « INslapen », lui-même construit sur l’infinitif « SLAPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catégories de verbes irréguliers au participe passé. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « INslapen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEslapen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « INgeslapen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« helemaal »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC15 SUBORDONNEES RELATIVES - Rajouté le 04/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
15. De relatieve zin / La proposition relative :
La proposition relative est introduite par :
a) DIE avec les mots précédés du déterminant « de » et avec les personnes.
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (de stoel staat daar) is kapot. => De stoel die daar staat, is kapot.
De stoel is kapot. De stoel staat in de hoek. => De stoel die in de hoek staat, is kapot.
De cadeau's liggen op tafel. Ze zijn voor u. => De cadeau's die op tafel liggen, zijn voor u.
b) DAT avec les mots précédés du déterminant « het » (et donc plutôt avec les choses).
Voorbeelden / Exemples :
Het huis (ik heb het huis zelf gebouwd) staat een beetje scheef. => Het huis dat ik zelf gebouwd heb, staat een beetje scheef.
Het boek is interessant. Het boek heb ik gekocht. => Het boek dat ik gekocht heb, is interessant.
c) Préposition + WIE.
Voorbeelden / Exemples :
An (het gaat niet goed met An) moest naar het ziekenhuis. => An met wie het niet zo goed gaat, moest naar het ziekenhuis.
Patricia moest van school veranderen. Het gaat niet zo best. => Patricia met wie het niet zo best gaat, moest van school veranderen.
La proposition relative est introduite par :
d) WAAR avec des lieux et des endroits.
Voorbeelden / Exemples :
Brussel (ik woon in Brussel) is een mooie stad. => Brussel waar ik woon, is een mooie stad.
De stad is mooi. Ik woonde in die stad. => De stad waar ik woonde, is mooi.
e) WAAR + préposition, si elle est « physique ».
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (ik zit op de stoel) is kapot. => De stoel waar(op) ik (op) zit, is kapot.
f) WAAR + préposition, avec un verbe accompagné d'une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
De film (ik kijk naar de film) is spannend. => De film waar(naar) ik (naar) kijk, is spannend.
Het boek (We spraken gisteren over dat boek) is interessant. => Het boek waarover we gisteren spraken, is interessant.
Het zijn factoren. We moeten met deze factoren rekening houden. => Het zijn factoren waarmee we rekening moeten houden.
De stad (We gaan morgen naar die stad.) ligt ver. => De stad waar we morgen naartoe gaan, ligt ver.
De winkel was uitverkocht We komen juist van die winkel. => De winkel waar we juist vandaan komen, is uitverkocht.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/12/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Geweerschoten weerklonken in de verte) en we wisten dat ook de karavaan nu (werd) aangevallen werd » (« … et nous sûmes que la caravane, (elle) aussi, était maintenant attaquée »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derrière le complément « NU ».
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC14 SUBORDONNEES - Rajouté le 03/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
14. De bijzin / La proposition subordonnée :
a) Sans rejet (propositions introduites par : en, maar, want, of)
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe, want ik heb slecht geslapen.
b) Avec rejet (propositions introduites par : aangezien, als, alsof, behalve, doordat, evenals, hoewel, indien, mits, nadat, ofschoon, ofwel, omdat, opdat, sedert, sinds, tenzij, terwijl, toen, tot, totdat, vooraleer, voordat, zodra, zolang).
Schéma : CONJONCTION SUJET + … + VERBE (rejeté).
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe. Waarom ? Omdat ik slecht geslapen heb.
Ik ga gewoonlijk slapen als ik moe ben.
Ik ging gisteren slapen toen ik moe was.
Wat zal je doen als je morgen niet zal kunnen komen ?
Wat zou je doen als je de lotto zou winnen ?
Ik neem mijn GSM mee om u te kunnen bereiken als het nodig zou zijn.
Ik zwom veel toen ik jong was.
c) le discours indirect (propositions introduites par : dat, of, les mots interrogatifs).
Voorbeelden / Exemples :
De eerste minister zegt dat er een economische crisis zal komen.
Kun je me zeggen hoe laat de trein morgen vertrekt ?
Kun je me zeggen waar ik het station kan vinden ?
Ik weet niet wanneer de trein morgen vertrekt.
Hij zegt dat hij dat niet gedaan heeft.
Ik wil weten of je al getrouwd bent.
De directeur informeert of iedereen mee op schoolreis gaat.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De zaak wordt (dadelijk) vergeten » (« L’affaire est oubliée »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (par exemple « dadelijk »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC13 DOUBLE INFINITIF - Rajouté le 02/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
13. De dubbele infinitief /
Le double infinitif :
Le principe suivant est toujours valable : si l’on ajoute un nouveau verbe à une construction de phrase, l’ancien verbe devient un infinitif.
Voorbeelden / Exemples :
a) Ik spreek Nederlands. => Ik kan Nederlands spreken. => Ik moet Nederlands kunnen spreken. => Ik zal Nederlands moeten kunnen spreken.
Ik kom niet. => Ik kan niet komen. => Ik zal niet kunnen komen.
b) Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
c) De brief wordt door de secretaresse getikt. => De brief moet door de secretaresse getikt worden.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ze gaat skiën. Ze is gaan skiën.
Hij begint een boek te schrijven. Hij is een boek beginnen schrijven.
Hij staat met zijn buurman te praten. Hij heeft met zijn buurman staan praten.
Dat moest je echt niet doen. Dat had je echt niet moeten doen.
Il y a d’autres exemples dans des fiches VANDERSTEEN, où des extraits de BD illustrent ces doubles infinitifs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZIEN VTT ZIEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante :« Heb je de klok gezien ? »(«As-tu vu la cloche ?»).
On y trouve notamment la forme verbale « geZIEN », participe passé provenant de l’infinitif « ZIEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « de klok »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC12 FORME PROGRESSIVE - Rajouté le 01/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
12. De progressieve vorm /
La forme progressive (« être en train de ») :
1) Schéma : ZIJN … AAN HET + INFINITIF
(s’il n’y a pas de position précise)
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je aan het doen ? Ik ben in de tuin aan het werken.
Ik zwem in zee. Ik ben in zee aan het zwemmen.
2) Schéma : VERBE DE POSITION + TE + INFINITIF
(s’il y a une position précise)
Voorbeeld / Exemple :
Hij ligt daar weer te snurken.
Ik sta al een half uur op de bus te wachten.
Ze wachten op de bus. Ze staan op de bus te wachten.
Ik lees een boek in mijn bed. Ik lig een boek in mijn bed te lezen.
De studenten maken oefeningen. Ze zitten oefeningen te maken.
De was droogt in de tuin. De was hangt in de tuin te drogen.
De poes slaapt in de zon. De poes ligt in de zon te slapen.
De schepen wachten in de haven. Ze liggen in de haven te wachten.
Ze fluiten op straat. Ze lopen op straat te fluiten.
Wat zit je daar te doen ? Ik zit een brief te schrijven.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWILD VTT WILLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je hebt het (dat OU dit) gewild » («Tu l’as voulu»). On y trouve notamment la forme verbale « GEWILD », participe passé provenant de l’infinitif « WILLEN ». Ce verbe « WILLEN » évolue vers un verbe « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais, il n’est PAS affecté par les « temps primitifs » (sauf, parfois, encore au prétérit : « WOU » au lieu de « WILDE ») et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent : WILLEN – EN – deuxième « L » => WIL) se terminant par la consonne « L », on trouvera comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire, ce « D » étant d’ailleurs déjà présent au prétérit « WILDE ».
Pour la modification orthographique au niveau du radical d’autres verbes, moins simples, référez-vous à notre synthèse du « radical du verbe » néerlandais (point 2). Voir :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Ce participe passé « GEWILD », fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HET »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC11 TE + INFINITIF - Rajouté le 30/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
11. Andere constructies met TE infinitief /
Autres constructions avec TE + infinitif :
1) On doit mettre TE avant l’infinitif avec OM, ALVORENS, DOOR, IN PLAATS VAN, NA, ZONDER, enz.
Voorbeelden / Exemples :
Waar is hij ? Hij ging weg zonder iets te zeggen.
Je zou beter luisteren in plaats van te babbelen.
Alvorens aan tafel te gaan moet je jouw handen wassen.
Na te hebben gegeten, gingen we weg.
N.B. : POUR devant un infinitif = OM … TE.
Ik neem mijn GSM mee om bereikbaar te zijn.
Waarom doe je niets ? Ik heb geen zin om te studeren.
Het is al laat. Ja, het is tijd om weg te gaan.
Waarom neem je dat mee ? Om gedurende de pauze te spelen.
Waarom neem je lucifers mee? Om een vuurtje te maken.
Waarom zei je niets ? Om geen schandaal te veroorzaken.
Waarom sluit je je op ? Om me op het examen voor te bereiden.
2) On doit également mettre TE quand le verbe ZIJN est suivi d’un attribut.
Voorbeeld / Exemple :
Mag ik hier roken ? Neen, het is hier verboden te roken.
3) On doit enfin mettre TE après l’expression VAN PLAN ZIJN.
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je van plan? Ik ben van plan morgen te komen.
Ik ben van plan vroeg te vertrekken.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWONNEN VTT WINNEN KARL MAY 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb (zichtbaar) gewonnen ! Zullen de Apachen hun woord houden ? » (« J’ai gagné ! Les Apaches vont-ils tenir (tiendront-ils) leur parole ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWONNEN », participe passé provenant de l’infinitif « WINNEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « GEWONNEN » est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWONNEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« zichtbaar »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC10 TE + INFINITIF - Rajouté le 29/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
10. Hulpwerkwoorden met (TE) infinitief /
Verbes auxiliaires avec (TE) infinitif :
Schéma : sujet + verbe auxiliaire + compléments
+ (TE) INFINITIF
Voorbeelden / Exemples :
Begrijp je het ? Ik begin het te begrijpen.
Waarom zeg je niets? Ik vergat mijn huiswerk te maken.
Gaat het een beetje? Nee, ik probeer me te concentreren.
Ik probeer vanavond vroeg thuis te komen.
Wat moet ik doen? Je hoeft alleen te knippen.

Si l’infinitif est clairement hors contexte, on peut le laisser tomber.
Voorbeelden / Exemples :
Dat hoeft niet (gedaan te worden).
Ik moet naar het toilet (gaan).
Aperçu des auxiliaires exigeant TE (+) ou ne l’exigeant pas (-):
beginnen + helpen - proberen +
beloven + hoeven + schijnen +
besluiten + hopen + staan +
bevelen + horen - trachten +
beweren + komen - vallen +
blijken + kunnen - verbieden +
blijven - laten - vergeten +
denken + leren - voelen -
doen - liggen + vragen +
dreigen + lijken + vrezen +
durven (+) lopen + weigeren +
eisen + menen + wensen +
gaan - moeten - willen -
geloven + mogen - zeggen +

Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWETEN VTT WETEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij moet toch (hebben) geweten hebben dat de bron buiten gebruik was » (« Il doit tout de même avoir su = Il devait tout de même savoir que la source était hors d’usage »).
On y trouve notamment la forme verbale « geWETEN », participe passé provenant de l’infinitif « WETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « geWETEN » se construit sur l’infinitif « WETEN ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« al lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC09 VERBES A PARTICULE - Rajouté le 28/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
Met samengesteld werkwoord /
Avec un verbe composé :
a) Samengestelde scheidbare werkwoorden / Verbes composés (à particules) séparables.
Werkwoorden die beginnen met aan, af, binnen, buiten, door, onder, op, thuis, uit, enz., zijn meestal scheidbaar / Verbes qui commencent par aan (aandoen : Waarom doe je een trui aan ? Ik heb het graag warm), af (afslaan : Waar ligt de bank ? Eerst ga je rechtdoor, dan sla je links af), binnen (binnenkomen), buiten (buitengaan), door (doorverbinden : Kan ik de heer Corthals spreken ? Een ogenblikje, ik verbind u door), onder (onderbrengen), op (opnemen : De telefoon gaat. Wie neemt er op ?; opstaan : Hoe laat sta je op ? Ik sta elke dag om 7 uur op), thuis (thuiskomen), uit (uittrekken), etc., sont la plupart du temps des particules séparables.
Deze prefixen zijn dus woordjes die apart bestaan / Ces préfixes sont donc des mots qui existent à part (particules séparables) et ressemblent (souvent) à des prépositions.
b) Samengestelde werkwoorden altijd onscheidbaar / Verbes composés toujours inséparables.
Werkwoorden die beginnen met de prefixen / Verbes qui commencent par les préfixes :
be- (bereiken)
er- (erkennen : Ken je deze man ? Neen, ik erken hem niet.)
ge- (geloven : Geloof je me niet ? Ja, ik geloof u)
her- (herhalen : Ik herhaal dat dit thema geen probleem vormt.)
ont- (ontmoedigen)
ver- (verliezen ; verklaren : Hoe verklaar je dat fenomeen ? Leg dat eens uit, a.u.b. ! ; verbinden).
Deze prefixen zijn woordjes die niet apart bestaan / Ces préfixes sont des mots qui n’existent pas à part.
c) Enkele onscheidbare uitzonderingen / Quelques exceptions de verbes composés inséparables :
aanvaarden, mislukken, onderzoeken, overdrijven, overkomen, overnachten, overtuigen, raadplegen, voldoen, ...
Voorbeelden / Exemples :
- Ik miste deze morgen mijn bus. Ik aanvaard deze uitleg niet.
- Ik had een ongevalletje. Ach, dat overkomt iedereen wel eens.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVONDEN VTT VINDEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hiervoor werd een oplossing reeds gevonden » (« Pour ceci, une solution a déjà été trouvée = On y a déjà trouvé une solution pour ceci »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEVONDEN », participe passé provenant de l’infinitif « VINDEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « GEVONDEN » est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEVONDEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« REEDS »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas non plus que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Hiervoor »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « een oplossing ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « werd ») et passant donc derrière lui.

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC08 IL Y A - Rajouté le 27/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
8. Plaatsvervangend onderwerp (ER) /
« IL Y A » remplaçant le sujet :
Schéma : ER + verbe + sujet indéterminé + compléments éventuels
Voorbeelden / Exemples :
1. Er ligt een vlieg in de soep.
2. Er staat 1 flesje bier in de ijskast.
3. Er hangen 3 schilderijen aan de muur.
4. Er wonen veel mensen in Frankrijk.
5. Er zitten nul (geen) cliënten in de wachtkamer.
6. Er klopt iemand aan de deur.
7. Er zit iets in mijn zak.
8. Er werd niets gezegd op die vergadering.
9. Er is geen ongeval gebeurd.
10. Er zullen niet veel studenten komen.
11. Wat zit er in die zak ? Er zit een sleutel in.
12. Zijn er al mensen op de receptie ? Ja, er zijn er al veel.
13. Staan er 3 auto's op de parking ? Ja, er staan er 3.
14. Klopt er iemand ? Ja, er klopt iemand.
15. Wonen er veel mensen in Erps-Kwerps ?Ja, er wonen er veel.
16. Staan er interessante oefeningen in dat artikel ? Ja, er staan er interessante in.
17. Gebeurde er een ongeval ? Neen, er gebeurde er geen.
18. Liggen er hemden in de kast ? Neen, er liggen er geen.
19. Staan er genoeg oefeningen in dat artikel ? Neen er staan er niet genoeg in.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVALLEN VTT VALLEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Webster) is in een hinderlaag gevallen » (« Il est tombé dans une embuscade »).
On y trouve notamment la forme verbale « geVALLEN », participe passé provenant de l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « geVALLEN » se construit d’ailleurs sur l’INFINITIF.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geVALLEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in een hinderlaag »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC06 ZC07 - Rajouté le 26/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
6. Met onpersoonlijk werkwoord /
Avec verbe impersonnel :
Schéma : HET + verbe + compléments éventuels
Voorbeeld / Exemple :
Wat voor weer is het in de Alpen ? Het sneeuwt er al 2 dagen.
Het regent hier elke dag.
Regent het nog ? Neen, het regent niet meer.
7. Imperatiefzin / Phrase impérative :
Dikwijls samen met / Souvent avec :
eens, even maar, toch.
Voorbeelden / Exemples :
Kom eens hier !
Zwijg even !
Gaat u maar zitten !
Laten we toch stoppen met roken !
Kan ik binnenkomen ? Kom maar binnen !
Wat gebeurt er ? Kijk eens hier !
Goeiemorgen. Gaat u even zitten !
Laten we toch stoppen met die ruzie !
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GETROKKEN VTT TREKKEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die wigwam, getrokken door een paard, stelt onze wagen voor » (« Ce wigwam, tiré par un cheval, représente notre chariot »).
On y trouve notamment la forme verbale « geTROKKEN », participe passé provenant du PLURIEL du prétérit de « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve aussi la forme verbale « stelt … VOOR », provenant de l’infinitif « VOORstellen », conjugué lui-même sur « STELLEN ». Quand « VOORstellen » est conjugué, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « VOOR » de son infinitif proprement dit, la particule « VOOR » étant affectée par un REJET, derrière le complément (ici « onze wagen »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC05 VERBES REFLECHIS ZICH RECIPROQUES ELKAAR - Rajouté le 25/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
5. Met reflexief en reciproque werkwoord / Avec verbe réfléchi et réciproque.
a) Avec verbe réfléchi (<=)
Mot clé = ZICH (« variable »).
Voorbeelden / Exemples :
Ik was me elke dag. Je wast je. U wast u. Hij wast zich. Zij wast zich. We wassen ons. Jullie wassen j(ulli)e. Ze wassen zich.
Herinner jij (je) jouw (je) jeugd ? Ik herinner me hem.
Wast ze zich regelmatig ? Ze wast zich regelmatig.
Hoe voelen jullie jullie (je) ? We voelen ons zeer goed.
b) Avec verbe réciproque ()
Mot clé = ELKAAR (« invariable »).
Voorbeelden / Exemples :
Houden ze van elkaar ? Ze houden van elkaar.
Ze ontmoeten elkaar elke dag.
Jullie geven elkaar de hand.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPRONGEN VTT SPRINGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond (Bessy) is hem op de rug gesprongen » (« Le chien lui a sauté sur le dos »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPRONGEN », participe passé provenant de l’infinitif « SPRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur le pluriel du prétérit ou O.V.T. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (« I »=> « O »):
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESPRONGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« hem » et « op de rug »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notons aussi que, aux temps composés, les verbes relatifs au MOUVEMENT sont, en néerlandais, accompagnés de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC04 PHRASE INTERROGATIVE - Rajouté le 24/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
De vragende zin / La phrase interrogative.
a) De inversie vraag / La phrase interrogative SANS mot interrogatif.
Schéma : verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Correspond à la tournure française « Est-ce que … ? ».
Voorbeeld / Exemple : Werk je in het weekeinde ?

b) De vragende zin met vraagwoord / La phrase interrogative AVEC mot interrogatif.
Schéma : mot interrogatif + verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Overzicht van de vraagwoorden / Aperçu des mots interrogatifs :
hoe, hoe laat, hoelang, hoe dikwijls, hoe + adjectief,
hoeveel, de hoeveelste,
waar, waar + préposition, waar ... naartoe, waar ... vandaan,
waarom,
wanneer,
wat, wat voor een ...,
welk, welke,
wie, préposition + wie, wie zijn ..., wiens, ...

Voorbeelden / Exemples :

Wie is dat ? Dat is mijn directeur.
Van wie is dat ? Dat is van Mark.
Wat is dat ? Dat is een Mini-Disc recorder.
Waar kijk je naar ? Ik kijk naar het landschap.
Hoe laat vertrekt de trein ? De trein vertrekt om 10 uur.
In welke stad woon je ? Ik woon in Antwerpen.
Met wat voor een wagen rij je ? Ik rij met een Japanner.
Van welke muziek hou je ? Ik hou van klassieke muziek.
Hoe oud ben je ? Ik ben 24 jaar oud.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPROKEN VTT SPREKEN RODE RIDDER 18 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Chrysis) heeft (daarover = over de schat) nog niet gesproken » (« Elle n’a pas encore parlé »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPROKEN », participe passé provenant de l’infinitif « SPREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESPROKEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« daarover »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC03 - Rajouté le 23/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
3. Inversiezinnen / Phrases inversées.
Schéma : complément + verbe + sujet + éventuel(s) autre(s) complément(s) ou subordonnée.

Voorbeelden / Exemples :
Wanneer wandelde je in het bos ? Quand t’es-tu promené(e) dans le bois. Gisteren wandelde ik in het bos. Je me suis promené(e) hier dans le bois.

Met wie ging je naar de bioscoop ? Avec qui es-tu allé(e) au cinéma ? Met mijn vriendin ging ik naar de bioscoop. Je suis allé(e) au cinéma avec mon amie.

Hoe ging je naar school ? Comment es-tu allé(e) à l’école ? Met de fiets ging ik naar school. Je suis allé(e) à l’école en vélo.

Waar woonden jullie vroeger ? Où habitiez-vous avant ? In Frankrijk woonden wij vroeger. Avant, nous habitions en France.

Hoorde je dat nieuws op de radio ? As-tu entendu cette nouvelle à la radio. Ja, dat hoorde ik op de radio. Oui, j’ai entendu cette nouvelle à la radio.

Woon je in Brussel ? Habites-tu à Bruxelles ? Ja, daar woon ik. Oui, j’y habite = j’habite là.

Waarom ben je moe ? Pourquoi es-tu fatigué ? Omdat ik slecht sliep, ben ik moe. Je suis fatigué parce que j’ai mal dormi.

Wat is de eerste maand van het jaar ? Quel est le premier mois de l’année ? Januari is de eerste maand van het jaar. Janvier est le premier mois de l’année.

Dag Luc, hoe gaat het ? Bonjour, Luc, comment ça va ? Luc is de (voor)naam van mijn broer, niet van mij. Luc est le prénom de mon frère, pas le mien.

Wat doen we eerst ? Que faisons-nous d’abord ? Eerst drinken we een koffie. Nous buvons d’abord un café.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESLOTEN VTT SLUITEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Het venster is met deze staven te stevig gesloten» (« La fenêtre est solidement fermée avec ces barreaux »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESLOTEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GESLOTEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (une des plus nombreuses étant celle des « UI ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met deze staven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC01 ZC02 - Rajouté le 22/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
1. De bevestigende zin / La phrase affirmative.
Schéma : SUJET + VERBE + éventuel(s) complément(s)

Voorbeelden / Exemples :
Ik schrijf je morgen een brief.
Je t’écris demain une lettre.
Je gaat volgende week met de trein naar Spanje.
Tu vas la semaine prochaine avec le train en Espagne.
Zij hoorde het nieuws deze morgen op de radio.
Elle a entendu la nouvelle ce matin à la radio.
We wonen al vijf jaar in België.
Nous habitons déjà cinq ans en Belgique.
Het was gisteren zeer mooi weer.
Il faisait hier un très beau temps.

2. Woordjes zonder inversie / Petits mots sans inversion.
Pas d’inversion avec : ja, nee, bah, Kristel (prénoms), vader, moeder, etc ...

Voorbeelden / Exemples :
Bah, dat eten is niet lekker !
Pouah, cette nourriture n’est pas bonne !
Ja, jullie zijn de besten van de school.
Oui, vous êtes les meilleurs de l’école.
Zeg, ze komen vanavond niet.
Dis, ils (elles) ne viennent pas ce soir.
Nee, dat was geen vergissing, dat was opzettelijk.
Non, ce n’était pas une erreur, c’était en exprès.
Kristel, jij woonde toch vijf jaar in Antwerpen.
Kristel, tu as tout de même habité cinq ans à Anvers.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEREDEN VTT RIJDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik ben in een greppel gereden » (« J’ai roulé dans un fossé »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEREDEN », V.T.T. provenant de l’infinitif « RIJDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEREDEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit ou O.V.T. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « in een greppel »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : TROP NEERLANDAIS Fiche43 - Rajouté le 21/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la notion de « TROP » en néerlandais.
« TE VEEL » s’utilise essentiellement devant un nom.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GENOMEN VTT NEMEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt door zijn eigene geweren onder vuur genomen » (« Il est pris sous le feu de ses propres armes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GENOMEN », participe passé provenant de l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GENOMEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« door zijn eigene geweren » et « onder vuur »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS avec ou sans TE Fiche46 - Rajouté le 20/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les usages particuliers de l’infinitif avec ou sans « TE » néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GELOPEN VTT LOPEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dan zien ze dat ze in de val (zijn) gelopen zijn » (« Alors, ils voient qu’ils ont couru = sont tombés dans le piège »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « GELOPEN », participe passé provenant de l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GELOPEN » est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GELOPEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in de val »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase (ici la phrase principale) commence en néerlandais par un complément (« DAN »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « ZE ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « ZIEN ») et passant donc derrière lui.

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS SYNTHESE Fiche48 - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les usages particuliers (REJET, …) de l’infinitif néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 57 NEGATIONS NL avec NIET ou GEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On utilise, comme négation néerlandaise « NIET » dans presque dans tous les cas mais JAMAIS DEVANT UN NOM ; dans ce dernier cas, on utilisera « GEEN » (signifiant en général « PAS un »).
Les verbes ici utilisés sont, à l’infinitif : DRINKEN, ETEN, HEBBEN, KENNEN, LEZEN, ONTMOETEN, VERGETEN, VERTELLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELATEN VTT LATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vrij gelaten rent het jong dadelijk naar zijn ouders » (« Laissé libre = rendu à la liberté, le jeune court tout de suite vers ses parents »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELATEN », participe passé (utilisé ici comme une sorte d’adjectif attribut) provenant de l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GELATEN » se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («Vrij gelaten »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « het jong ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « rent ») et passant donc derrière lui.

Nom : NAAR NAARTOE Fiche49 - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’utilisation des prépositions néerlandais de lieu (« NAAR ») ou de destination (« NAARTOE », la terminaison « TOE » provenant de « TOT »).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 33 MOTS INTERROGATIFS avec PREPOSITIONS - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Quand une question se compose d’un mot interrogatif suivi d’une préposition, si le complément est une personne, la préposition sera, dans la question, suivie de « WIE » ; si le complément est une chose, la préposition, dans la question, se collera derrière l’ancien « wat » devenant « WAAR » (constituant ce que l’on appelle un « adverbe pronominal »).
Les verbes utilisés dans ces phrases sont ici, à l’infinitif : DENKEN, BESTAAN (uit), GAAN, HEBBEN, HOUDEN (van), KIJKEN, KOMEN, LOPEN, LUISTEREN, MOETEN, REKENEN, SCHRIKKEN, SPELEN, VERNIELEN, WACHTEN, WERKEN, ZIJN, ZITTEN et ZORGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKREGEN VTT KRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb het bevel gekregen » («J’ai reçu l’ordre »). On y trouve notamment la forme verbale « GEKREGEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « KRIJGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEKREGEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« het bevel »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONNECTEURS TEMPS NEERLANDAIS Fiche50 - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les principaux « connecteurs de temps » (prépositions ou conjonctions de coordination) néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 56 ER UITZIEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
L’expression « ER UITZIEN » est moins déconcertante pour les francophones s’ils réfléchissent au fait que « avoir l’air » c’est « être vu de l’extérieur (=> « UIT ») » par quelqu’un d’autre.
Les verbes ici utilisés (à l’O.T.T. ou à l’O.V.T.) sont, à l’infinitif : DENKEN, OEN, teleurSTELLEN, uitPUTTEN, uitZIEN, VERRASSEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKOMEN VTT KOMEN KARL MAY 11 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De geest van het vuur is naar de Cheyennes gekomen » (« L’esprit du feu est venu chez les Cheyennes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKOMEN », participe passé provenant de l’infinitif « KOMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur L’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce participe passé « GEKOMEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar de Cheyennes »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche37 - Rajouté le 16/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les superlatifs néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Morata

Crédits