IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l'ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 28 - Rajouté le 09/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEANTWOORDEN, BESCHIKKEN, BESTEDEN, doorVERBINDEN, HOPEN, KUNNEN, MAKEN, OVERTUIGEN, STAAN, VERBAZEN, voorBEREIDEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET INHALEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We moeten hem inhalen » (« Nous devons le rattraper »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HEM »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 27 - Rajouté le 08/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, BLIJVEN, DOEN, GEVEN, HEBBEN, KUNNEN, LIGGEN, MAKEN, MOETEN, RIJDEN, VALLEN, VERTELLEN, WORDEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « En die wapens kunnen alleen voor de Indianen bestemd zijn » (« Et ces armes peuvent être destinées seulement pour les Indiens = ne peuvent qu’être destinées aux Indiens »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« alleen voor de Indianen »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 26 - Rajouté le 07/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLADEREN, EXPORTEREN, HEBBEN, KLAGEN, MAKEN, PROFITEREN, SCHOMMELEN, STELLEN, TWIJFELEN, WERKEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er kan een noodhospitaal ingericht worden » (« Il peut être installé un hôpital d’urgence = On peut installer un hôpital d’urgence »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« alleen voor de Indianen »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
On trouve aussi danc cette phrase la forme verbale « INgericht », participe passé provenant de l’infinitif « INrichten » (dit « à particule séparable »), construit sur le verbe « RICHTEN », considéré comme « régulier ».
Comme la grande majorité des verbes néerlandais, le verbe « RICHTEN » n’est pas affecté par les « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « T », on trouvera de toutes façons le « T » minoritaire comme terminaison du participe passé.
La forme verbale « inGEricht » est bien à « particule séparable » puisque le « GE » du participe passé s’intercale entre la particule « IN » et la forme verbale proprement dite

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 25 - Rajouté le 06/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BREKEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, STIJGEN, TENNISSEN, toeZIEN, VINDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Schranderheid en doorzettingsvermogen moeten altijd beloond worden) » (« Astuce et persévérance doivent toujours être récompensés »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« altijd »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». On y trouve aussi la forme verbale « BELOOND », participe passé provenant de l’infinitif « BELONEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ce verbe « BELONEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) ; il ne fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « N », on trouvera le « D » majoritaire comme terminaison du participe passé. Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 24 - Rajouté le 05/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEDOELEN, BESLISSEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, NEMEN, STAAN, VERLIEZEN, VERANDEREN, VERTREKKEN, WILLEN, ZIJN et ZOUDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL WORDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/02/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De oude leeuw weet dat alarm zal (bijna dadelijk) geslagen worden en springt snel toe » (« Le vieux lion sait que l’alarme va être = sera (presque tout de suite) frappée / donnée et bondit rapidement »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« bijna dadelijk »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 23 - Rajouté le 04/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, doorBRENGEN, DRAAIEN, HANGEN, HEBBEN, LOPEN, MAKEN, MOETEN, STAAN, VERLENEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERZORGEN RIJDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal je eerst verzorgen » (« Je vais d’abord te soigner = je te soignerai d’abord ») / « Ik zal voorzichtig rijden » (« Je vais conduire prudemment = je conduirai prudemment »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière les compléments (« JE », « eerst » ou « voorzichtig »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 22 - Rajouté le 03/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DATEREN, DOEN, HEBBEN, KOMEN, MOETEN, REAGEREN, STAAN, VOLDOEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERBERGEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal me hier verbergen » (« Je vais me cacher ici = je me cacherai ici »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière les compléments (« ME » et « HIER »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 21 - Rajouté le 02/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEZOEKEN, HALEN, HEBBEN, LIGGEN, LOPEN, MOETEN, MOGEN, STAAN, WONEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Rook zal hun aandacht trekken » (« De la fumée va attirer = attirera leur attention »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« hun aandacht »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 20 - Rajouté le 01/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, GEVEN, HEBBEN, KRIJGEN, LIGGEN, LIJDEN, STAAN, WERKEN et ZIJN ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe zal dat aflopen ? » (« Comment cela va–t-il se terminer = comment cela se terminera-t-il ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« DAT »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 19 - Rajouté le 31/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGRIJPEN, DRINKEN, GAAN, HALEN, HANGEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, NEMEN, RIJDEN, VIEREN, VINDEN, VRAGEN, WILLEN, ZWIJGEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat zal hij (Sam) nu doen ? » (« Que va–t-il faire = que fera-t-il maintenant ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« NU »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 18 - Rajouté le 30/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GENIETEN, LIGGEN, MAKEN, ONTSNAPPEN, RIJDEN, STAAN, VERDIENEN, VRIJEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN BEGRAVEN BESSY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het vlees (…) zullen we naar Indiaans gebruik begraven » (« La viande, nous allons l’enterrer = nous l’enterrerons à la mode indienne »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« naar Indiaans gebruik »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Il y a INVERSION du sujet (WE) et du verbe (ZULLEN) parce que la phrase commence par un complément (« het vlees »). On aurait pu avoir la phrase suivante : « We zullen Het vlees naar Indiaans gebruik begraven ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 17 - Rajouté le 29/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BETALEN, bezigHOUDEN, DOEN, GAAN, HEBBEN, KLIMMEN, KUNNEN, MAKEN MOETEN, RIJDEN, STAAN, STEKEN, WERKEN, WIJZEN, WILLEN, WORDEN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je hebt het zelf gezocht » (« Tu l’as toi-même cherché »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEZOCHT », participe passé provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HET »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 16 - Rajouté le 28/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, GAAN, KOMEN, LEIDEN, MAKEN, meeBRENGEN, RIJDEN, STAAN, WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onze kracht is steeds geweest de oeroude tradities hoog te houden » (« Notre force a toujours été de respecter les traditions ancestrales »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« steeds »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 15 - Rajouté le 27/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, BLIJVEN, ETEN, GAAN, GEVEN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOLPEN VTT HELPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Heeft hij (de man) je niet geholpen ? » (« (L’homme) ne t’a-t-il pas aidé ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHOLPEN », participe passé provenant de l’infinitif «HELPEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEHOLPEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« JE »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 14 - Rajouté le 26/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, HEBBEN, KUNNEN, opPASSEN, ROKEN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, SPRINGEN, STOPPEN, uitNODIGEN, WERKEN, WILLEN, et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHAD VTT HEBBEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vervloekte hond, ze heeft geluk gehad ! » (« Maudite chienne, elle a eu de la chance ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHAD », participe passé provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il faut aussi noter que ce participe passé se construit sur le SINGULIER du prétérit. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEHAD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« geluk »), à la fin de la phrase. Voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 13 - Rajouté le 25/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DOEN, GAAN, KOMEN, naDENKEN, VERTREKKEN, WERKEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie heeft je die brief gegeven ? » (« Qui t’a donné cette lettre ? »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« JE »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse, également en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 12 - Rajouté le 24/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BRENGEN, GAAN, HALEN, HANGEN, KOMEN, KUNNEN, LEUNEN, LOGEREN, OPENEN, LOPEN, SPRINGEN, VERBERGEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGAAN VTT GAAN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij is niet ver van de verborgen canyon aan wal gegaan » (« Elle est allée = a échoué sur la berge pas loin du canyon caché »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEGAAN », participe passé provenant de l’infinitif « GAAN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGAAN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« niet ver van de verborgen canyon » et « aan wal »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 11 - Rajouté le 23/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GEVEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, uitNODIGEN, ZIJN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBRACHT VTT BRENGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Robert en Bertrand) hebben hun beschermeling (Joeki) naar de kostschool (…) gebracht » (« Ils ont amené leur protégé au pensionnat / à l’internat »). (N.B. : nous avons remis sujet et verbe dans cet ordre par rapport à la phrase de la BD.)
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière (tous) les compléments (« hun beschermeling » et « naar de kostschool »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 10 - Rajouté le 22/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, DROMEN, GAAN, HANGEN, HEBBEN, KIJKEN, KOMEN, opHOUDEN, PRATEN, WANDELEN, WERKEN, ZIJN et ZOEKEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is jammer dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est dommage qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 09 - Rajouté le 21/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, GAAN,HEBBEN, inBREKEN, SCHRIJVEN, SPREKEN, STAAN, TROUWEN, WONEN, WORDEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN 7 RODET RIDDER VANDERSTEEN - Rajouté le 20/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Angkor verdween onder het groene tapijt van het oerwoud en zijn bestaan werd met de tijd vergeten » (« Angkor disparut sous le tapis vert de la forêt vierge et son existence fut oubliée avec le temps »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met de tijd »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 08 - Rajouté le 20/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DRINKEN, GAAN, GELOVEN, HANGEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, MOETEN, SPREKEN, VINDEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Soms als ze (lang) (worden) vergeten worden, helpen ze de gewassen zich voort te planten » (« Parfois, quand elles sont oubliées, elles aident la végétation à se perpétuer »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 07 - Rajouté le 19/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (LEREN, LIGGEN, PARKEREN, SPREKEN, STAAN, VINDEN, WILLEN, WONEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het verleden was (NU) vergeten » (« Le passé était oublié »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 06 - Rajouté le 18/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BAKKEN, DOEN, HEBBEN, LIJDEN, LUISTEREN, MOETEN, REIZEN, STAAN, TROUWEN, WACHTEN, WORDEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft (weer) vergeten dat de hond (Bessy) er / daar nog is » (« Il a oublié que le chien y est encore »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« weer »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 05 - Rajouté le 17/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (HEBBEN, KOMEN, STAAN, terugKEREN, VERBIEDEN, VERGELIJKEN, WERKEN, WILLEN, et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die vroIijke vagebonden zijn zeker reeds vertrokken » (« Ces joyeux vagabonds sont certainement déjà partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve, à la fin de la première phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zeker » et « reeds »), à la fin de la phrase :
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 04 - Rajouté le 16/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, ETEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, LUISTEREN, opPASSEN, PRATEN, STAAN, STUDEREN, VOLGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Nauwelijks is de commissaris vertrokken of de planton krijgt rumoerig bezoek » (« A peine le commissaire est-il parti que le planton reçoit une visite tapageuse »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve, à la fin de la première phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
La phrase commençant ici par un complément (« nauwelijks »), on a INVERSION du sujet et du verbe, le premier passant derrière le deuxième. Si l’ordre des mots avait été « normal » (sujet d’abord, puis verbe) on aurait pu mieux constater que le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« nauwelijks »), à la fin de la phrase :
« De commissaris is nauwelijks vertrokken of de planton (krijgt) rumoerig bezoek krijgt », la forme verbale « krijgt » devant, en principe, aussi faire l’objet d’un REJET, à la fin de cette phrase subordonnée (introduite par « OF »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 03 - Rajouté le 15/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, KUNNEN, LIJKEN, LOPEN, OPENEN, STAAN, VERTREKKEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Het is) spijtig dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est regrettable qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 02 - Rajouté le 14/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKOMEN, BEGINNEN, DOEN, DRINKEN, GAAN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, VLIEGEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN KARL MAY 9 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zijn meester (Old Shatterhand) is zonder hem vertrokken » (« Son maître est parti sans lui »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« zonder hem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 01 - Rajouté le 13/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GAAN, KOMEN, LIGGEN, MOETEN, RIJDEN, VERTREKKEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Kan je ons zeggen in welke richting ze (zijn) vertrokken zijn ? » (« Peux-tu nous dire dans quelle direction ils sont partis ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » devrait faire l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in welke richting ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen kreet of de rode krijger zal naar de eeuwige jachtvelden (zijn) vertrokken zijn » (« Pas un cri ou le guerrier rouge partira = va être parti pour les terrains de chasse éternels »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar de eeuwige jachtvelden »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Modred) wordt door hem (Borsaw) nogal vijandig ontvangen » (« Il est reçu par lui de façon assez ennemie => hostile »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« door hem » et « nogal vijandig »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zullen met open armen (worden) ontvangen worden » (« Nous serons = allons être accueillis à bras ouverts »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met open armen »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het grote opperhoofd der (= van de) bleekgezichten zal luisterrijk (worden) ontvangen worden » (« Le grand chef des visages pâles sera fastueusement reçu »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« luisterrijk »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De bezoekers worden door de sachem ontvangen » (« Les visiteurs sont reçus par le sachem »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« door de sachem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb eerbied voor wat hier (is) gebeurd is » (« J'ai du respect pour ce qui s'est passé ici »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie zal ooit weten wat er op dit ogenblik is gebeurd ? … » (« Qui saura jamais ce qui s’est passé à cet instant ? … »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« op dit ogenblik »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes


© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is iets vreslijks gebeurd » (« Il est arrivé quelque chose d’effroyable »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« iets vreslijks »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is hier gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé ici ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is met je gebeurd ? » (« Qu’est-ce qui s’est passé avec toi ? => Que t’’est-il arrivé ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met je »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is daar gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé là ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAAR »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Met hem (een norse Sam) aan het stuur wordt de tocht (dadelijk) begonnen » (« Avec lui au volant, l’excursion = l’expédition est commencée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Met hem aan het stuur »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De tocht wordt met een norse Sam aan het stuur begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « Met hem aan het stuur ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Inmiddels is de reddingsactie (eindelijk) begonnen » (« Entretemps, l’action de secours a commencé = les opérations de secours ont commencé »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Inmiddels »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De reddingsactie is inmiddels begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel « eindelijk ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 36 PHRASES DE PLUS EN PLUS LONGUES - Rajouté le 30/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : CONFRONTEREN,GAAN, GEVEN, HEBBEN, MOETEN, ONTMOETEN, opPAKKEN, SCHRIJVEN, uitNODIGEN, VERLATEN, VERTELLEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zijn zonder vergunning begonnen » (« Nous avons commencé sans permis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « zonder vergunning ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 58 NIET OP DE JUISTE PLAATS - Rajouté le 29/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : GAAN, HEBBEN, KENNEN, LEGGEN, LEZEN, ONTMOETEN, STAPPEN, terugKOMEN, VERTREKKEN, VERTROUWEN, WERKEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hier is het dus allemaal begonnen ! » (« C’est donc ici que tout a commencé ! »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « allemaal ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het einde van een tragedie die eens met mooie toekomstdromen was begonnen » (« La fin d’une tragédie qui, un jour, avait commencé avec de beaux rêves d’avenir »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« met mooie dromen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 34 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen oorlog kan (worden) begonnen worden zonder dat, eerst, de heilige strijdbijl is opgegraven » (« Aucune guerre ne peut être commencée sans que, d’abord, la hache de guerre sacrée soit déterrée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« door de Indianen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ». On a ici « WORDEN », ce qui indique que l’on a affaire à la « voix passive ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De reis is nog maar pas begonnen» (« Le voyage est juste commencé = n’a fait que commencer »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« nog maar pas »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : VROEGEN OVT VRAGEN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante: « Ze vroegen slechts geluk » (« Ils ne demandaient que du bonheur »).
On y trouve notamment la forme verbale « VROEGEN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « VRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : ZOCHT OVT ZOEKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de krijger) zocht naar het kamp » (« Il cherchait le camp »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : DRILLS 64 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 23/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : LEZEN, VINDEN et ZIEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOCHT OVT MOGEN ONTVING OVT ONTVANGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand mocht (in de bevolking) weten dat u die brief ontving » (« Personne ne pouvait savoir que vous receviez cette lettre »).
On y trouve, dans la phrase principale, la forme verbale « MOCHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « MOGEN », et dans la phrase subordonnée (introduite par « DAT »), la forme verbale « ONTving », prétérit provenant de l’infinitif « ONTvangen », lui-même construit sur l’infinitif « VANGEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que l’auxiliaire de mode « MOGEN » exige le REJET de l’infinitif qui le suit (« weten »), derrière le complément éventuel (« in de bevolking ») à la fin de la phrase … principale.
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnée néerlandaise, la forme verbale (ici « ontving ») est séparée de son sujet et fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« die brief ») à la fin de cette phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GINGEN OVT GAAN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als we nu eens naar de hut gingen om het masker te halen ? » (« Si nous allions maintenant vers la hutte pour aller chercher le masque ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GINGEN » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « GAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Notons que dans la phrase subordonnée, introduite par « ALS », la forme verbale « GINGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« nu », « eens » et « naar de hut »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas non plus que « POUR » devant un verbe est rendu, en néerlandais, par l’expression « OM … TE » (mots entre lesquels s’intercale le complément), le « TE » précédant directement le verbe à l’infinitif.

Nom : DRONK OVT DRINKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vermoedelijk dronk hij er nog uit ! » (« Vraisemblablement y a-t-il encore bu OU l’a-t-il encore vidée ! ») / « Ik vond dezelfde beker in het meer ».
On y trouve, dans la première phrase, la forme verbale « DRONK » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « DRINKEN », et dans la deuxième phrase la forme verbale « VOND », prétérit provenant de l’infinitif « VINDEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ils appartiennent à une grande « catégories » (celles des « I » donnant des « O »). Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Selon l’interprétation de la première phrase, on peut avoir affaire à l’alternative « DRONK … UIT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « uitDRINKEN », construit sur « DRINKEN ».
Si l’on considère, en revanche, que « UIT » n’est pas une « particule séparable » de « uitDRINKEN », on aurait plutôt affaire à un adverbe pronominal et la phrase aurait pu être formulée : « Vermoedelijk dronk hij nog erUIT ! ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BRACHT OVT BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik bracht olifanten in reservaten » (« J’apportais = j’amenais DES éléphants dans DES réserves »).
On y trouve la forme verbale « BRACHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, tant en langue néerlandaise qu’en langue anglaise, le déterminant indéfini « DES » (PLURIEL de « UN » ou « UNE ») n’est rendu par AUCUN mot. Voir, par exemple, « Pluriel des noms » :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms

Nom : WEERGEKEERD VTT WEERKEREN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de Rode Ridder) is inmiddels naar zijn vriend (…) weergekeerd » (« Il est entretemps retourné vers => chez son ami »).
On y trouve la forme verbale « WEERgekeerd », participe passé provenant de l’infinitif « WEERkeren », lui-même construit sur l’infinitif « KEREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « WEERkeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « WEER » (souvent remplacée par « TERUG ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « weerGEkeerd ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « WEERgekeerd » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« inmiddels » et « naar zijn vriend »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : RONDGELEID VTT RONDLEIDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : (Op) de volgende morgen wordt zij (Anna) door hem (Dillens) rondgeleid => opgeleid » (« Le lendemain matin, elle est conduite / formée par lui »).
On y trouve, la forme verbale « RONDgeleid », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « RONDleiden », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « RONDleiden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « ROND » (un ancien adjectif) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « rondGEleid ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « RONDgeleid » à la fin de la phrase, derrière le complément (« door hem »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 63 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 17/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HOREN, LEZEN, LUISTEREN, ONTMOETEN, PRATEN, PROBEREN, VERTELLEN, VERWACHTEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OMGESMOLTEN VTT OMSMELTEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Koper en lood worden (in kogels) omgesmolten » (« Le cuivre et le plomb sont refondus »).
On y trouve la forme verbale « OMgesmolten », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « OMsmelten », lui-même construit sur l’infinitif « SMELTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OMsmelten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OM » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « omGEsmolten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OMgesmolten » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« in kogels »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 35 PRNOM DE REMPLACEMENT - Rajouté le 16/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEHOREN, BIJTEN, DENKEN, FIETSEN, GAAN, GELOVEN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, KIJKEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, REKENEN, SCHRIJVEN, STAAN, VALLEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VASTGEGREPEN VTT VASTGRIJPEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jan Breydel) heeft zijn tegenstander vastgegrepen » (« Il a saisi fermement son adversaire »).
On y trouve la forme verbale « VASTgegrepen », participe passé provenant de l’infinitif « VASTgrijpen », lui-même construit sur l’infinitif « GRIJPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers, dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « VASTgrijpen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « vastGEgrepen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « VASTgegrepen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« zijn tegenstander »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 53 STEEDS - Rajouté le 15/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Pour rendre « de plus en plus », on utilise « STEEDS », suivi de comparatifs de supériorité qui se construisent généralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » à l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme après une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est différent dans le cas de mots « invariables » et des participes présents.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, PRATEN, WERKEN, WORDEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : NEERGESLAGEN VTT NEERSLAAN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt onverhoeds neergeslagen » (« Il est assommé à l’improviste »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « NEERgeslagen », participe passé provenant de l’infinitif « NEERslaan », lui-même construit sur l’infinitif « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « NEERgeslagen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé (ici à la voix passive, avec WORDEN), cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « NEER » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « neerGEslagen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « NEERgeslagen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« onverhoeds »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : KWIJTGERAAKT VTT KWIJTRAKEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij verkeert in de waan dat hij de achtervolgers is kwijtgeraakt » (« Il est dans l'erreur (quand il croit) qu'il s'est défait des poursuivants »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « KWIJTgeraakt », participe passé provenant de l’infinitif « KWIJTraken », lui-même construit sur l’infinitif « RAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « KWIJTraken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « KWIJT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « kwijtGEraakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « KWIJTgeraakt » à la fin de la phrase, derrière le complément («de achtervolgers »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2016, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : DRILLS 29 VERBES avec TE + INFINITIF - Rajouté le 13/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEVELEN, BEWEREN, BLIJVEN, GAAN, GEVEN, HOPEN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, LATEN, LEREN, MOETEN, MOGEN, ONTKENNEN, PROBEREN, RIJDEN, SLAPEN, VERDIENEN, VERLANGEN, VRAGEN, WENSEN, WETEN, WILLEN, WINNEN, ZEILEN, ZIEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : LOSGEMAAKT VTT LOSMAKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (die luchter) werd (van boven) losgemaakt (…) ! » (« Il fut détaché ! »).
On y trouve, la forme verbale « LOSgemaakt », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « LOSmaken », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « LOSmaken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « LOS » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « losGEmaakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « LOSgemaakt » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« van boven »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 59 SUBORDONNEES avec ALS ou NOG - Rajouté le 12/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BRENGEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KENNEN, LEZEN, MOETEN, ONTMOETEN, TONEN, WERKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TOEGELATEN VTT TOELATEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb zelf burgers op het slagveld toegelaten » (« J’ai moi-même autorisé des civils sur le champ de bataille »).
On y trouve la forme verbale « TOEgelaten », participe passé provenant de l’infinitif « TOElaten », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TOElaten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TOE » (provenant de la préposition « tot ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « toeGElaten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TOEgelaten » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« burgers » et « op het slagveld »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 61 WENSEN met MAAR - Rajouté le 11/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEGRIJPEN, doorGEVEN, GAAN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, meeBRENGEN, ONTHOUDEN, ONTMOETEN, opLETTEN, SLAGEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERLATEN, VERTELLEN, VERTROUWEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MEEGEBRACHT VTT MEEBRENGEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie is de blanke man die u (ons) hebt meegebracht ? » (« Qui = Quel est cet homme blanc que vous avez apporté avec vous = amené ? »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « MEEgebracht », participe passé provenant de l’infinitif « MEEbrengen », lui-même construit sur l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « MEEbrengen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « MEE » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « meeGEbracht ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « MEEgebracht » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« ons »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 60 WENSEN met MAAR - Rajouté le 10/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : DENKEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, ONTMOETEN, SLAGEN, SPREKEN, VERTROUWEN, VINDEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Henri Dunant heeft zich in de omgeving van Solferino teruggetrokken » (« Henri Dunant s’est retiré dans les environs de Solférino »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « TERUGtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken » à la fin de la phrase, derrière le complément « in de omgeving van Solferino ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Federici

Crédits