IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l'ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : ADJECTIFS NUMERAUX ORDINAUX NEERLANDAIS Fiche40 - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les adjectifs numéraux et ordinaux néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 55 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supériorité se construit en ajoutant la terminaison « –ER » à l’adjectif (ou équivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer éventuellement la modification orthographique (due à l’ajout d’une terminaison « –E… », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » comme les deux plateaux d’une balance (avec « HOE » plutôt dans le sens de « combien » et, éventuellement, « DES TE », ayant une autre répercussion dans l’ordre des mots de la deuxième phrase qu’un deuxième « HOE »).
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, HEBBEN, HOUDEN (van), KLEDEN (zich), KLIMMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOUDEN VTT HOUDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Tegenover de herder heb ik woord gehouden » (« A l’encontre du pasteur, j’ai tenu parole »).
On y trouve notamment forme verbale « geHOUDEN », participe passé provenant de l’infinitif « HOUDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « geHOUDEN » est construit sur l’infinitif. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geHOUDEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément « WOORD », à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («Tegenover de herder »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « IK ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « HEB ») et passant donc derrière lui.

Nom : COMPARATIFS SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche38 - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs et superlatifs néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 54 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supériorité se construit en ajoutant la terminaison « –ER » à l’adjectif (ou équivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer éventuellement la modification orthographique (due à l’ajout d’une terminaison « –E », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » (avec « HOE » plutôt dans le sens de « combien »). omme les deux plateaux d’une balance.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, GEBEUREN, GELOVEN, HEBBEN, HOUDEN, KLEDEN (zich), KLIMMEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, naDENKEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHANGEN VTT HANGEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben haar aan de rotswand gehangen » (« Ils l’ont suspendue à la paroi rocheuse »).
On y trouve notamment forme verbale « geHANGEN », participe passé provenant de l’infinitif « HANGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geHANGEN hangen » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« haar » et « aan de rotswand »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ZOUDEN CONDITIONNEL NEERLANDAIS Fiche34 - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le condition présent néerlandais. Il constitue, en quelque sorte le prétérit (imparfait) du futur simple.
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe à l’infinitif, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 62 SUBORDONNEES avec MOTS INTERROGATIFS - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEANTWOORDEN, BEVELEN, BLIJVEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, VINDEN, VRAGEN, WACHTEN, WETEN, WILLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGETEN VTT ETEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In de wildernis telt maar één wet : eten of (worden) gegeten worden » (« Dans la nature sauvage, il n’y a qu’une seule loi qui compte : manger ou être mangé »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase, la forme verbale « GEGETEN », participe passé (tout à fait irrégulier) provenant de l’infinitif « ETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («In de wildernis»), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « één wet ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « telt ») et passant donc derrière lui.

Nom : ZULLEN FUTUR NEERLANDAIS Fiche20 - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le futur simple néerlandais.
Pour être moins dérouté par sa construction, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et alors de remplacer les formes de ZULLEN par celles de « ALLER ».
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe à l’infinitif, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 51 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, BEGROETEN, BEHANDELEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, GEDRAGEN (zich), KENNEN, KIJKEN, LACHEN, LOPEN, PRATEN, SPREKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDRAGEN VTT DRAGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Andy en Moh-Wapi) worden stevig gekneveld en naar hun hut gedragen » (« Ils sont solidement ligotés et porté vers leur hutte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDRAGEN », V.T.T. (ou participe passé) provenant de l’infinitif « DRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEDRAGEN » se construit sur l’infinitif. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEDRAGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar hun hut »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE SIMPLE NEERLANDAISE Fiche31 - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la construction de la phrase simple néerlandaise.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 50 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : aanNEMEN, DRINKEN, ETEN, GEBEUREN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KOPEN, LUISTEREN, meeGAAN, neerSTORTEN, RIJDEN, ROKEN, SPELEN, SPREKEN, teleurSTELLEN, VALLEN, VINDEN, VOELEN, WERKEN, WETEN, WINNEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDACHT VTT DENKEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik vind niet wat ik (altijd) gedacht had (gedacht) » (« Je ne trouve pas ce que j’avais pensé »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEDACHT », participe passé provenant de l’infinitif « DENKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEDACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SONS SYLLABES ORTHOGRAPHE NEERLANDAIS Fiche28 - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les sons, syllabes et l’orthographe en néerlandais. Il peut sembler compliqué.
C’’est important pour le passage du PLURIEL au SINGULIER, par exemple pour déterminer le radical des verbes (1ère personne de l’indicatif présent) ou la formation du PLURIEL des noms (ou passage d’une forme verbale du singulier au pluriel) ou accords d’adjectifs.
Nous l’avons aussi synthétisé autrement.
Référez-vous à notre synthèse du « radical du verbe » néerlandais :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Si vous souhaitez mieux comprendre le PLURIEL des noms communs néerlandais (où sont appliquées les mêmes règles que dans le cas des verbes) ou les accords d’adjectifs, lisez notre synthèse :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 49 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GEBEUREN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, meeGAAN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, STELEN, VERTROUWEN, VRAGEN, WAARSCHUWEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is gedaan met mij » (« C’est fait avec moi = Cela en est fait de moi = Cela est terminé pour moi »). Notez l’autre signification de « DOEN » …
On y trouve la forme verbale « GEDAAN », participe passé provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On aurait normalement dû avoir : « Het is met mij gedaan », le participe passé faisant l’objet d’un REJET, derrière le complément, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : WANT OMDAT NEERLANDAIS Fiche39 - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage de « WANT » (« car ») ou surtout « OMDAT » (parce que »), dont l’utilisation affecte l’ordre des mots dans la phrase subordonnée néerlandaise, où la forme verbale ne reste plus juste à côté de son sujet et fait l’objet d’un REJET à la fin de cette même phrase subordonnée.
Il vaudrait donc mieux utiliser « WANT ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 42 SUBORDONNEES avec OPDAT - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : aanTREKKEN, BEGRIJPEN, BRENGEN, HALEN, HEBBEN, KENNEN, KOMEN, MISSEN, OEFENEN, opBELLEN, RENNEN, SCHRIJVEN, SLAGEN, SPREKEN, uitLEGGEN, VERSTAAN, VERTREKKEN, WORDEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN ROBERT EN BERTRAND 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jullie hebben je (jullie) werk goed gedaan » (« Vous avez bien fait votre travail »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDAAN », participe passé provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « gedaan » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« je werk » et « goed »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
En néerlandais, on a de plus en plus tendance à remplacer le déterminant possessif « JULLIE » – ou le déterminant possessif « jouw » – par « JE », correspondant en principe au singulier.

Nom : PRONOMS RELATIFS NEERLANDAIS DIE DAT Fiche41 - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les pronoms relatifs néerlandais « DIE » ou « DAT », introduisant une phrase subordonnée.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 41 SUBORDONNEES avec HOEWEL ou ALS - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ETEN, HEBBEN, GAAN, KOMEN, KRIJGEN, MAKEN, MOGEN, REGENEN, SLAPEN, SPELEN, uitSLAPEN, VERLIEZEN, WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBLEVEN VTT BLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond, die buiten (was) gebleven was, komt plots aangerend » (« Le chien, qui était resté dehors, arrive soudain en courant »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBLEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts », est construit sur le PLURIEL du prétérit et fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase subordonnée relative (introduite par « DIE »). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait puisque que l’auxiliaire du temps composé, « ZIJN », est ici la forme verbale « WAS », O.V.T. (ou prétérit) et fait donc aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

Nom : PASSE COMPOSE VTT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche32 - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du passé composé ou VTT (et du plus-que-parfait ou VVT) des verbes REGULIERS néerlandais, son participe passé étant construit sur le prétérit (OVT, équivalent à la fois de l’imparfait et du passé simple français), lui-même construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Il va de soi que ces temps du passé étant « composés », ils se composent notamment d’un auxiliaire (« HEBBEN » ou « ZIJN »), conjugué au présent (pour le passé composé) ou au prétérit (pour le plus-que-parfait).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 40 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, KUNNEN, MAKEN, SCHIJNEN, TWIJFELEN, VOELEN, VRAGEN, WANDELEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb nochtans niemand uit Chamonix zien vertrekken » (« Je n’ai pourtant vu personne partir de Chamonix »).
La phrase est au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« nochtans », « niemand » et « uit Chamonix »), à la fin de la phrase.

Nom : PLURIEL NOMS NEERLANDAIS Fiche24 - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le pluriel des noms néerlandais.
Il sera utilement complété par :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 39 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, MOETEN, ONTVANGEN, SPELEN, TWIJFELEN, VERTELLEN, WANDELEN, WETEN, WILLEN, ZEGGEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERLATEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De oude olifant heeft de mannen het dorp zien verlaten » (« Le vieil éléphant a vu les hommes quitter le village »). La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les complément(« de mannen » et « het dorp »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PRETERIT OVT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche42 - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du prétérit (OVT, équivalent à la fois de l’imparfait et du passé simple français) des verbes REGULIERS néerlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)


Nom : DRILLS 38 SUBORDONNEES avec TOEN ou ALS - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La conjonction « TOEN » introduit une phrase subordonnée au passé. La conjonction « ALS » introduit une phrase subordonnée au présent mais s’il y a une notion de condition (que « ALS » signifie « SI »), on peut trouver « ALS » au passé.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGINNEN, BELLEN, DRINKEN, DUREN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, HUILEN, KOMEN, KRIJGEN, meeBRENGEN, MOETEN, MOGEN, openGAAN, ROKEN, SCHRIKKEN, SNEEUWEN, STERVEN, VERLATEN, WORDEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen, prikt hij de slang met een voorstok aan de grond » (« Comme il l’a si souvent vu faire par les chasseurs, il coince le serpent avec un bâton sur le sol »).
La première phrase, subordonnée, est au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas. Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zo dikwijls » et « door de jagers »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (la phrase subordonnée «Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen» joue ici ce rôle), on doit procéder à une «INVERSION», le sujet (ici « HIJ ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « PRIKT ») et passant donc derrière lui.

Nom : AUXILIAIRES MODE OVT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche 33 - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise au prétérit (OVT) le REJET en néerlandais (qui concerne des formes verbales à cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 37 FORME PROGRESSIVE AAN HET - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On rend en néerlandais la notion de « être EN TRAIN DE » par « AAN HET » (suivi de l’infinitif) et le verbe fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BABBELEN, BELLEN, DRINKEN, ETEN, KIJKEN, LEZEN, LIFTEN, MAKEN, ONDERZOEKEN, ROKEN, SCHAKEN, SCHRIJVEN, SLAPEN, WACHTEN, ZIJN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AUXILIAIRES MODE OTT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche16 - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise à l’indicatif présent (OTT) le REJET en néerlandais (qui concerne des formes verbales à cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Had ik je maar nooit hier gebracht ! » (« Ah si je ne t’avais jamais amené ici => j’aurais mieux fait de ne jamais t’amener ici »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Le participe passé « GEBRACHT » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« maar », « nooit » et « hier »), à la fin de la phrase. Signalons que la tournure de la phrase n’est pas courante et exprime un souhait. On aurait pu avoir la variante suivante avec un double infinitif : « Ik had je hier beter nooit moeten brengen ! »

Nom : DRILLS 27 SUBORDONNEES avec OMDAT - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Avec « WANT », l’ordre des mots reste comme en français. Avec « OMDAT », on se retrouve dans la phrase subordonnée néerlandaise classique et le verbe n’est donc plus juste à côté de son sujet mais fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, DRINKEN, ETEN, GAAN, HEBBEN, LEZEN, MAKEN, KENNEN, KOMEN, SLAGEN, VOLGEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BETALEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten betalen » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie »).
On y trouve la forme verbale « MOETEN », la phrase étant, en fait, au passé composé et cette forme verbale aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn leven » et « met zijn leven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : IL Y A NEERLANDAIS Fiche12 - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs rappelle que, dans l’expression « IL Y A », on ne trouve en néerlandais (tout comme en anglais) pas le verbe « avoir » mais bien le verbe « être » (« ZIJN »).
Par ailleurs, il rappelle aussi qu’il passe au « PLURIEL » si le complément présente plus d’1 chose ou être.
Enfin (cela ne figure pas dans le tableau), rappelons que si « ER » se trouve à côté d’un verbe (N’IMPORTE QUEL VERBE, pas seulement « ZIJN »), c’est que l’on a affaire à l’expression « IL Y A ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 26 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ASSISTEREN, DOEN, KAARTEN, KENNEN, KOMEN, ONTMOETEN, TWIJFELEN, WETEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BEKOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jack) heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten bekopen = betalen ! » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie ! »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « MOETEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn dapperheid » et « met zijn leven »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ADJECTIFS NEERLANDAIS ACCORDS Fiche11 - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’accord de l’adjectif néerlandais : TOUJOURS invariable (si attribut) et avec une terminaison « -E » dans PRESQUE tous les autres cas (singulier ou pluriel, masculin ou féminin), à l’exception de certains neutres (avec noms en « HET » au singulier).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 25 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ETEN, HEBBEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, SCHRIJVEN, VRAGEN, WETEN, WONEN, ZIEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN SCHRIKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Verontschuldig mij mevrouw indien ik u heb laten schrikken » (« Veuillez m'excuser, madame, si je vous ai effrayée »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « LATEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« U »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : NEGATIONS NEERLANDAISES Fiche10 - Rajouté le 31/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la négation en néerlandais.
« NIET » s’utilise dans presque tous les cas mais JAMAIS devant un NOM.
« GEEN » (< « EEN ») s’utilise devant un NOM et équivaut à « PAS 1 / un(e) ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN PLAATSEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft zelfs een stoommachine laten plaatsen » (« Il a même laissé = fait placer une machine à vapeur »).
La phrase est donc au passé composé et la forme verbale de « LATEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« een stoommachine »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DETERMINANTS DEMONSTRATIFS NEERLANDAIS Fiche09 - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les déterminants démonstratifs (= quand on montre une chose ou un être) néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 23 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KUNNEN, RIJDEN samenWERKEN, SPELEN, SPREKEN, VERTREKKEN, VERWAARLOZEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VERBLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand had hier kunnen verblijven zonder sporen na te laten » (« Personne n’avait = n’aurait pu séjourner ici sans laisser de traces derrière lui »).
On y trouve notamment la forme verbale « HAD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait (rendu en français par un conditionnel passé) et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« zonder sporen »), à la fin de la phrase.
Par ailleurs, la préposition « ZONDER » engendre un « TE » quand elle précède un infinitif comme, ici, «NAlaten », qui est donc un verbe à « particule séparable » puisque le « TE » s’intercale entre la particule « NA » et l’infinitif « LATEN » proprement dit.

Nom : DETERMINANTS POSSESSIFS NEERLANDAIS Fiche08 - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les déterminants possessifs néerlandais.
N’oubliez pas que, en langue néerlandaise (ou anglaise), la logique du déterminant possessif à la troisième personne du singulier est différente de celle en langue française (où « SON » correspond au masculin et « SA » correspond au féminin). En langue néerlandaise, si le possesseur de l’objet est masculin, on utilisera « ZIJN » (correspondant à « de LUI ») ; si le possesseur de l’objet est féminin, on utilisera « HAAR » (correspondant à « de ELLE »). Un « truc » pour ne plus oublier ces deux déterminants possessifs néerlandais : sachant que « HAAR » est aussi le nom commun signifiant « chevelure » (ou « cheveux »), si on lit (ou dit) « HAAR haar », il s’agit de « sa chevelure à elle = les cheveux d’une femme » ; si on lit (ou dit) « zijn haar », il s’agit de « sa chevelure à lui = les cheveux d’un homme ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 22 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BLIJVEN DENKEN, DOEN, DRINKEN, ETEN GAAN, HEBBEN, HETEN MOETEN REGENEN, VERVELEN (zich) WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VASTSTELLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat heeft hij niet kunnen vaststellen » (« Cela, il n’a pas pu le constater »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs auraient l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAT »), à la fin de la phrase.
On y trouve la forme verbale « VASTstellen », verbe dit « à particule séparable », construit sur le verbe « STELLEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Si « vastSTELLEN » avait été conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela aurait entraîné en néerlandais une séparation de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « vastGEsteld » : « Dat heeft hij niet VASTgesteld ».
Le participe passé « vastGEsteld » aurait alors fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAT », si ce dernier n’avait pas commencé la phrase) à la fin de la phrase : « Hij heeft dat niet VASTgesteld ».

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche23 - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’ordre des mots dans la phrase subordonnée néerlandaise.
Le plus important à retenir est que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 21 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, HEBBEN, KOMEN, ONTMOETEN, REIZEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERKOPEN, VERTELLEN, WACHTEN, WERKEN, ZEGGEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN DOEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe heb je zoiets kunnen doen ? » (« Comment as-tu pu faire quelque chose ainsi = comme cela ?»).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« ZOIETS »), à la fin de la phrase.

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche44 - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase subordonnée néerlandaise.
Le plus important à retenir est que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 20 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont à l’infinitif : BELLEN DOEN DRAGEN DUREN GAAN GEBEUREN KOSTEN LUISTEREN opSTAAN TROUWEN VERTELLEN VERTREKKEN weten et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN BEWONDEREN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb zijn trouw en (zijn) moed kunnen bewonderen » (« J’ai pu admirer sa fidélité et son courage »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les «temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn trouw en moed »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE Fiche45 - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage du « POUR » devant un VERBE néerlandais : il s’agit d’un double mot, « OM … TE », le complément éventuel s’intercalant entre le « OM » et le « TE », le « TE » précédant directement l’infinitif.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 28 POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le « POUR » devant un VERBE néerlandais est rendu par un double mot : « OM … TE ». Le complément éventuel s’intercale entre le « OM » et le « TE », le « TE » précédant directement l’infinitif.
Les verbes proposés ici sont, à l’infinitif : BLIJVEN, DANSEN, DRINKEN, GAAN, HELPEN, KIJKEN, KOMEN, LEREN, LEZEN, PLUKKEN, PRATEN, ROKEN, SLAPEN, SPELEN, SPREKEN, uitLACHEN, VERTREKKEN et ZWEMMEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF HOREN SPREKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb over je horen spreken toen we in Watona verbleven » (« J'ai entendu parler de toi quand nous séjournions à Watona »).
La phrase principale est au passé composé et la forme verbale de « HOREN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » (ce qui n'aurait pas été le cas de « HOREN », verbe régulier, engendrant GEhoorD ») quand on ne les maîtrise pas. Voir : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« OVER JE »), à la fin de la phrase.
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « TOEN ») la forme verbale « VERBLEVEN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « VERBLIJVEN », lui-même construit sur « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que « TOEN » introduit des phrases subordonnées au passé (prenant la relève de « WANNEER » ou « ALS », qui les introduisent au présent). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : INDICATIF PRESENT OTT NEERLANDAIS Fiche07 - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’indicatif présent (ou OTT) des verbes néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 32 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases à transformer au VTT (qui contenaient à l’OTT les verbes « LIGGEN », « STAAN » ou « ZITTEN ») mettant en contexte les infinitifs : DROMEN, HUILEN, KIJKEN, KRABBEN, LEZEN, LUISTEREN, SPELEN, SLAPEN, SUFFEN, WACHTEN, WERKEN.
La plupart de ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF DOEN OPSPRINGEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is een jong vosje dat Bessy heeft (in de lucht) doen opspringen » (« C’est un jeune renard que Bessy a fait sursauter »).
On y trouve notamment, au passé composé, une tournure que l’on appelle le « double infinitif » solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
« DOEN » aurait en effet dû être au participe passé (cela aurait donné « GEDAAN ») mais, dans la mesure où il est suivi d’un infinitif, on le transforme, lui aussi, en infinitif.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« in de lucht »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : HEBBEN OVT AVOIR ZIJN OVT ETRE NEERLANDAIS Fiche21 - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les verbes « HEBBEN » et « ZIJN » néerlandais au prétérit (ou OVT).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 31 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases (à mettre au plus-que-parfait, l’auxiliaire « HEBBEN » étant évidemment à l’OVT) mettant en contexte les infinitifs : BEWEREN, BLIJVEN, DURVEN, EISEN, HELPEN, HOPEN, KOMEN, KUNNEN, LEREN, LEZEN, MAKEN, MOETEN, MOGEN, PRATEN, PROBEREN, VERTREKKEN, VRAGEN, WERKEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN, ZWIJGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent (straks) ongehoorzaam geweest » (« Tu as été désobéissant »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si, à part l’attribut, ce participe passé « GEWEEST » avait été suivi d’un complément comme « vandaag », il aurait plus visiblement fait l’objet du REJET, derrière ce complément éventuel, à la fin de la phrase.
Rappelons qu’en néerlandais, l’adjectif attribut (ici « ongehoorzaam ») est invariable après le verbe « être », tant en genre (passage du masculin au féminin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel). Le préfixe « ON- » est souvent à nuance « négative » et constitue le contraire : ici de « gehoorzaam ».

Nom : DOUBLE INFINITIF NEERLANDAIS Fiche47 - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage du « double infinitif » néerlandais.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)



Nom : DRILLS 30 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases mettant en contexte les infinitifs : BLIJVEN, BABBELEN, DOEN, DURVEN, GEVEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, MOETEN, OPRUIMEN, PROBEREN, TREKKEN, VERLATEN, VERTREKKEN, VINDEN, VRAGEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/10/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat betekent dat jagers (Kawamba’s) in de buurt zijn of (dat jagers in de buurt) (zijn) geweest zijn » (« Cela signifie que des chasseurs sont / se trouvent ou ont été dans le voisinage »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase subordonnée (introduite par « DAT »), « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Le participe passé « GEWEEST » devrait normalement faire l’objet d’un REJET, derrière le complément, sous-entendu (« in de buurt »), à la fin de la phrase. Ce n’est pas tout à fait le cas dans le dialogue de l’image, ne fût-ce qu’afin d’éviter 2 X « zijn » quasi successivement.
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment les trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : IMPERATIF PLURIEL LATEN WE VERBES NEERLANDAIS Fiche27 - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’impératif néerlandais à la première personnel du pluriel, utilisation le verbe « LATEN », en quelque sorte auxiliaire (comme « ZULLEN » l’est, pour le futur simple mais, lui, pour toutes les personnes), engendrant un phénomène de REJET.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 46 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES INFINITIF - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°46 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés dans une autre phrase (toujours à l’OTT), l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sûr et étant remplacé par WEIGEREN qui exige un « TE » (équivalent du « DE » français) + infinitif.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanZETTEN, ACHTERVOLGEN, BEKENNEN, doorWERKEN, inDIENEN, inPAKKEN, meeGAAN, OMHELZEN, omWISSELEN, ONDERGAAN, ONDERZOEKEN, opSTEKEN, VERZETTEN, VOLBRENGEN, voorLEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent verstandig geweest » (« Tu as été intelligente »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons qu’en néerlandais, l’adjectif attribut (ici « verstandig ») est invariable après le verbe « être », tant en genre (passage du masculin au féminin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel).

Nom : IMPERATIF SINGULIER VERBES NEERLANDAIS Fiche26 - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’impératif néerlandais qui, au singulier, correspond au « radical » du verbe (1ère personne du présent ou OTT).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 45 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES IMPERATIF - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°45 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés à l’impératif, l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sûr.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanSTELLEN, aanTREKKEN, AANVAARDEN, achteruitRIJDEN, BEANTWOORDEN, doorVERTELLEN, inHALEN, ONDERBREKEN, ONDERHOUDEN, ONTNEMEN, opSTAAN, uitGEVEN, uitNODIGEN, VERLIEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici également « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomène du REJET ; lisez notre synthèse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire à l’expression « IL Y A » qui, en français, contient évidemment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » à côté de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire à l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue néerlandaise, être au pluriel.

Nom : VERBES NEERLANDAIS A PARTICULE SEPARABLE Fiche14 - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le rejet de la particule séparable néerlandaise, dans le cas de formes verbales conjuguées (OTT, OVT) à la fin de la phrase.
Rappelons que, au moins, les préfixes évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables et que BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-, au moins, NE sont PAS séparables.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 44 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES OU PAS - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°44 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode MOETEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés à une autre personne (le « JE » devenant « IK ») et l’auxiliaire de mode MOETEN disparaissant.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanKIJKEN, AANVAARDEN, afMAKEN, meeNEMEN, naDENKEN, omKLEDEN, OMZEILEN, ONDERSTREPEN, ONDERTEKENEN, ONTVANGEN, opRUIMEN, opZOEKEN, VERTELLEN, voorBEREIDEN, wegGOOIEN
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN BESSY 58 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je wordt (door de politie) gezocht en ik heb het recht te schieten » (« Tu es cherché => recherché et j'ai le droit de tirer »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « GEZOCHT », participe passé provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel («door de politie»), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».

Nom : PARTICIPE PASSE VTT VERBES IRREGULIERS NEERLANDAIS Fiche31 - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les participes passés des verbes irréguliers néerlandais (utilisés notamment au VTT, à la voix passive, etc.), minoritaires, autres que ceux affectés par les « temps primitifs ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs », où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 19 HOUDEN ou GRAAG - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de créer chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord comprendre les mots ou phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Il y a 2 (deux) façons principales d’exprimer la notion d’AIMER en langue néerlandaises. Si l’on a affaire à un verbe, il faut utiliser le mot invariable « GRAAG » (équivalent de « volontiers »). Si l’on à affaire à un nom, on utilisera « HOUDEN van ».
Sont aussi proposés les verbes : ETEN, GEVEN, HOUDEN, KIJKEN, KOPEN, LEREN, LEZEN, LIGGEN, LUISTEREN, PLUKKEN, RIJDEN, SCHILDEREN, SPREKEN, TEKENEN, VOETBALLEN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer geworden » (« Quelques jours plus jours, ils ne sont encore en rien devenus plus sages / éclairés = ils n’en savent toujours pas plus »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passé provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait, en principe, l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière (tous) les compléments. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On aurait pu (dû) avoir dans la troisième image : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer omtrent de geheimen van kasteel Rozendael geworden »

Nom : PARTICIPE PASSE VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche30B - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du participe passé des verbes REGULIERS néerlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 15 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément, qui peut être un mot court (« Nu », « Soms », …).
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à l’OVT (prétérit) – des formes verbales découlant des infinitifs suivants : KIJKEN, KOMEN, KUNNEN et WETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici également « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomène du REJET ; lisez notre synthèse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire à l’expression « IL Y A » qui, en français, contient évidemment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » à côté de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire à l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue néerlandaise, être au pluriel.

Nom : FORMATION RADICAL VERBE NEERLANDAIS Fiche30A - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du radical du verbe néerlandais (1ère personne de l’OTT ou indicatif présent).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 14 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à un temps du passé (OVT ou prétérit ; VTT ou passé composé) des formes verbales, réguliers ou irréguliers, découlant des infinitifs suivants : GAAN, ZIJN, EINDIGEN, HEBBEN, GEVEN, WORDEN, TROUWEN, VERTREKKEN, SNEEUWEN, SPELEN, KOPEN et REPAREREN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELEGEN VTT LIGGEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dit hol moet onder het meer gelegen zijn ! » (« Cette tanière doit être située sous le lac ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELEGEN », participe passé provenant de l’infinitif « LIGGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Le participe passé « GELEGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« onder het meer »), à la fin de la première phrase. L’auxiliaire « ZIJN » fait, lui, également l’objet d’un REJET, derrière le complément (« onder het meer »), à la fin de la phrase, exigé par l’auxiliaire de mode « MOETEN ». Notez que l’on aurait pu avoir les deux formes verbales rejetées dans l’ordre inverse : « Dit hol moet onder het meer ZIJN gelegen ! ».
« Hol » est évidemment un substantif NEUTRE puisque « diT » provient de « heT », mot spécifique du NEUTRE singulier (déterminant défini ou pronom personnel sujet).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : INVERSION NEERLANDAISE Fiche15 - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le phénomène de l’INVERSION en langue néerlandaise, qui n’est pas compliquée si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 13 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à un temps du passé (OVT ou prétérit ; VTT ou passé composé) des formes verbales, réguliers ou irréguliers, découlant des infinitifs suivants : KOMEN, DOEN, VERHUIZEN, ZIJN, BEGRIJPEN, HEBBEN, ZIEN, GAAN, VERTREKKEN, SPELEN, SPREKEN et MOETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Aan boord van de sloep, werd alarm (door een man) gegeven » (« A bord de la barge, l’alarme fut donnée »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« ervandoor »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».
La phrase commençant par uncomplément (« Aan boord van de sloep »), il y a INVERSION.

Nom : COMPARATIFS SUPERIORITE NEERLANDAIS Fiche36 - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs néerlandais de supériorité.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 52 COMPARATIFS NL SUPERIORITE - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier le substantif (ou nom), le déterminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire à des comparatifs de supériorité qui se construisent généralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » à l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme après une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est différent dans le cas de mots « invariables » et des participes présents.
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Alarm wordt (dadelijk) gegeven en de vlinders slaan op de vlucht » (« L’alarme est donnée et les papillons prennent la fuite »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« dadelijk »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».

Nom : PREPOSITIONS NEERLANDAISES Fiche06 - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs présente des prépositions néerlandaises (dont, beaucoup, rappelons-le, constituent une particule séparable des verbes dits « à particule séparable »).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 18 ADJECTIFS NL ACCORD NOMS NEUTRES - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier le substantif (ou nom), le déterminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les « phrases » (sans verbe) écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire à des noms neutres (en « HET »). L’accord de l’adjectif varie notamment selon que l’on a affaire à un déterminant défini (« HET » => « DAT » ou « DIT ») ou indéfini (« EEN », « GEEN » = PAS « un »).
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.

Nom : GESCHREVEN VTT SCHRIJVEN - Rajouté le 13/10/2016

Description : La phrase suivante est intéressante : « Ik heb brieven (aan vrienden) geschreven »(« J’ai écrit des lettres »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESCHREVEN », participe passé provenant de l’infinitif « SCHRIJVEN », qui connaît les « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Il est à noter que ce verbe « SCHRIJVEN » fait partie de la catégorie la plus importante (en nombre) de verbes irréguliers au prétérit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcés « é » au passé). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESCHREVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« brieven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASE INTERROGATIVE NEERLANDAISE SANS MOT INTERROGATIF Fiche04 - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase interrogative (ou question) SANS mot interrogatif.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 47 VERBES PARTICULES SEPARABLES NL VTT - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Ces DRILLS N°47 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable rejetés à l’infinitif par un l’auxiliaire de mode MOETEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés (parfois à une autre personne, le « JE » devenant « IK ») VTT (passé composé avec participe passé précédé de « AL »).
Remarques : un verbe IRrégulier « composé » (« leegETEN » par rapport à « ETEN ») va se conjuguer comme le verbe « simple » ou de base ; le même principe s’applique aux verbes réguliers (« opBELLEN » par rapport à « BELLEN »). Avec une complication pour cette « particule séparable » (« leeg » ou « op », ressemblant à une ancienne préposition) : le « GE » (préfixe de la majorité des participes passés) va s’intercaler (en deuxième position) entre elles (« leeg » ou « op », en première position comme à l’infinitif) et la forme verbale proprement dite au participe passé (toujours en troisième et dernière position).
Rappelons que les préfixes existant (déjà) à l’infinitif (principalement BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-) ne peuvent pas être précédés d’un « GE » (préfixe de la majorité des participes passés).
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : afWASSEN, aanBIEDEN, ONDERZOEKEN, opMAKEN, OVERHOREN, VERHUIZEN, uitKLEDEN, opBELLEN, ONDERTEKENEN, afSTAAN, naKIJKEN, BESTELLEN, OVERTUIGEN, inVULLEN et volSCHENKEN.
Ces verbes, quand ils sont irréguliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Schen

Crédits