IDESETAUTRES.be

Mots en contexte

Sous l'appellation de « Mots en contexte », nous avons adapté 28 leçons (intitulées respectivement MC01 à MC28), soit quelque 1.200 phrases en français téléchargeables en MP3. Nous avons, par ailleurs, exhumé une « encyclopédie scolaire », dont les informations scientifiques sont parfois dépassées mais dont les informations linguistiques permettent aux « primo-arrivants » de découvrir un vocabulaire différent de celui habituellement étudié à l'école.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 034 PDF - Rajouté le 05/04/2017

Description : La planche N°34 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°23 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 6 juin 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « La naissance de Rome » et se subdivisait en : « L’Italie, une jolie péninsule », « La louve, Romulus et Rémus », « Naissance divine », « Les vautours » et « Le sillon sacré ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20034.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 058 ARBALETE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 05/04/2017

Description : Voici la cinquante-huitième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 129 (avec ses légendes de la page 128) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 129 : l’arbalète (I)
1. Arbalète primitive, prête au tir : a. arc; b. freins ou brides; c. étrier; d. noix pivotante; e. arbre; f. détente; g. cheville ou goujon. — 2. Fonctionnement du système de tension à corde: a. cheville; b. poulie; c. corde de l'arc; d. noix. — 3. Crochet double. — 4. Crochet simple. — 5. Arbalétrier anglo-normand du XIIe s.: a. cheville; b. poulie; c. corde de l'arc. L'arc de l'arme était peut-être en corne de bouquetin. — 6. Utilisation de l'étrier et de la ceinture à crochets, début du XIIIe s. — 7. Système de tension à crochet, milieu du XIIIe s. Au sol se trouve un carreau incendiaire. — 8. Arbalétrier avec son équipement complet, fin du XIVe s. — 9 et 10. Carreaux. — 11. Couires ou carquois.
L’arbalète.
L'arbalète, dont le nom vient du latin arcubalista (arcus, arc, et balista, baliste), fut employée à la guerre dès le milieu du Xe siècle. Guillaume le Conquérant emmena probablement des arbalétriers aux côtés de ses archers pour combattre à Hastings en 1066.
Au début du XIIe siècle, les troupes de Louis le Gros se composaient en partie d'arbalétriers, et plus d'un siècle plus tard, en Angleterre, le roi Edouard Ier utilisait encore largement ce type de combattant dans sa campagne de 1265 contre les Gallois. L'auteur de l'Alexiade, la princesse Anne Comnène, évoque l'usage de cette arme dans son style plein d'affectation, tandis que Guillaume de Tyr, mort une quarantaine d'années après elle, vers 1190, mentionnait lui aussi l'arbalète dans son Histoire des Croisades, œuvre d'une sincérité et d'une impartialité peu communes.
Anathémisée par le second concile de Latran, en 1139, l'arbalète fut qualifiée d' artem mortiferam — art mortel — et Deo odibilem — haï de Dieu. L'interdiction exceptait toutefois son usage contre les hérétiques. Répétée par un bref d'Innocent III, elle visait en réalité à ôter une arme redoutable des mains des gens du peuple. Richard Cœur de Lion (1) et Philippe Auguste négligèrent les avis et se fournirent largement en arbalétriers.
L'arme déloyale, qui permettait au dernier des poltrons embusqué de tuer le plus noble des chevaliers, fut constamment employée en France où elle équipa des compagnies à pied et à cheval. Elle donna même lieu à la création du titre de grand maître des arbalétriers, dont le premier bénéficiaire connu fut Thibaud de Montléart. Saint Louis donna cette charge enviée à Mathieu de Beaume et le dernier grand maître fut Aymar de Brie, mort en 1534 (2).
Charles IX, roi de France de 1560 à 1574, fit disparaître l'arbalète de la panoplie des armes de guerre en décrétant: « Pour ce que à présent les arcs et arbalestres ne sont en usage de deffense, tous les arbalestriers et archers seront dorénavant tenus porter harquebuse au lieu des arcs et arbalestres... »
Evolution de l'arbalète.
C'est par la force croissante de son arc que l'arbalète s'améliora, tout en exigeant des dispositifs de bandage de plus en plus puissants. On l'avait confectionnée d'abord en if, en ormeau ou en érable, puis on utilisa des fanons de baleine, des nerfs ou encore des lamelles de bois et de corne, soigneusement collés. Ces matières seront finalement supplantées par l'acier au début du XVe siècle.
Qualités et défauts de l'arbalète.
L'arbalète avait l'énorme avantage de ne pas nécessiter un long entraînement, ni une force physique exceptionnelle.
Elle convenait par excellence à la guerre de siège, car le tireur pouvait guetter longuement sa cible et l'ajuster sans la moindre fatigue. L'archer devait, lui, « tirer » cinquante kilos, un effort impossible à soutenir plus de quelques secondes.
En tir direct, de soixante à cent mètres selon la force de l'arme, le carreau perçait la plupart des cuirasses.
Par contre, le poids de l'arbalète et son faible rythme de tir — deux flèches au maximum à la minute — étaient un handicap en rase campagne. À Crécy, on a estimé à quarante kilos le poids porté par l'arbalétrier génois au service du roi de France, armes, équipement et pavois compris. On comprend son inefficacité désolante au cours de cette funeste rencontre quand on imagine l'état où avait dû le mettre une marche préliminaire de trente kilomètres !
(1) Richard Ier devait mourir d'un coup d’arbalète au siège du château de Chalus dans le Limousin, en 1199. (2). En 1515, la charge avait été réunie à celle de grand maître de l'artillerie, qui venait immédiatement après le grade suprême de connétable.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Gu

Nom : TERRE BIBLIQUE SOLORAMA 9 - Rajouté le 05/04/2017

Description : Voici « Terre biblique » (Petra ; pages 140-141), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : CONGRES GEOGRAPHES (BLAGUE) SPIROU 2498 25021986 - Rajouté le 05/04/2017

Description : Cette blague, sur un congrès de « géographes », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2498, le 25/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 033 PDF - Rajouté le 04/04/2017

Description : La planche N°33 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°22 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 30 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Le miracle grec » et se subdivisait en : « L’empire se disloque », « Un peintre de génie : Apelle », « D’immortels chefs-d’oeuvre : la Vénus de Milo et la Victoire de Samothrace », « Le divin Platon » et « Je cherche un homme : Diogène à la lanterne ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20033.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 057 ARCS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 04/04/2017

Description : Voici la cinquante-septième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 127 (avec ses légendes de la page 126) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 127 : l’arc (IV)
1. Français, XVe s. — 2. Allemand, XIVe s. Le chapeau pouvait être en fer, sur le même modèle. — 3. Français, milieu du XVe s. — 4. Allemand, début du XIVe s. — 5. Anglais, début du XVe s. — 6 et 7. Français, milieu du XVe s. — 8. Français, fin du XVe s. L'archer n'est plus qu'un combattant léger de second ordre, supplanté par le tireur du moderne trait à poudre. — La croix blanche que l'on voit sur les figures 3 et 8 caractérisait le combattant français depuis le début du XIVe s., époque à laquelle le roi d'Angleterre Edouard III avait fait endosser une tunique blanche, à croix rouge sur ses deux faces, aux troupes envoyées sur le continent. A la même époque, les Ecossais adoptèrent la croix de saint André de couleur blanche. Très grandes au début, les croix se réduisirent peu à peu jusqu'à la dimension de celle de la figure 5. — 9 et 10. Francs archers du roi de France Charles VII (milieu du XVe s.). La salade qui protège la tête avait une visière mobile (figure 10) ou fixe (figure 9). Dans ce cas, on pouvait rabattre la salade sur la nuque pour dégager le visage.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : EGYPTE MODERNE SOLORAMA 9 - Rajouté le 04/04/2017

Description : Voici « L’Egypte moderne » (pages 138-139), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : CHIRURGIE ESTHETIQUE (BLAGUE) SPIROU 2498 25021986 - Rajouté le 04/04/2017

Description : Cette blague, sur la « chirurgie esthétique », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2498, le 25/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 032 PDF - Rajouté le 03/04/2017

Description : La planche N°32 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°21 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 23 mai 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « Alexandre de Macédoine au cœur de l’Asie » et se subdivisait en : « Face à une immense armée perse », « L’aigle de la victoire de Gaugamela ou Arbèles en 331 », « La mort du vaincu : Darius », « Ambition sans limites (vers l’Orient) » et « La fin d’un conquérant, Alexandre le grand, en 323 ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20032.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 056 ARCS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 03/04/2017

Description : Voici la cinquante-sixième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 125 (avec ses légendes de la page 124) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 125 : l’arc (III)
1. Allemand, en chêne, XIIIe s. — 2. Oriental, en acier, XIVe s. — 3. Italien, XVe s. — 4. Italien, en acier, XIVe s. — 5. Français, à contre-courbe, Xe s. — 6. Français, XIIIe s. — 7. Français, du modèle oriental ou turquois, XIIe s. — 8. Idem, XIVe s. — 9. Français, du XIIIe au XIVe s. Ce grand modèle était censé supplanter l'arc anglais : on le prétendait plus précis et plus puissant. Faute d'entraînement, l'archer français ne parvint jamais à égaler son rival. — 10. Grand arc anglais, XIVe s.
Flèches : 11. Du XVe S., longue de 74 cm et originaire de l'île de Rhodes. Elle est du type passadoux, à fer plat et triangulaire. — 12. Française, du XVe s., à pointe mobile. Elle permettait une récupération plus aisée du fût (a) de la flèche. — 13. Anglaise, du XVe s., du type darde à fer lourd à douille. — A. Vue en coupe de l'empennage.
Pointes de flèches : 14-17. Type coupe-jarret ou coupe-cordage. On nommait la figure 14 petite lune et la figure 15 grande lune. — 18. Incendiaire. — 19-21 et 26-28. XIVe s., composées d'un fer barbelé. Les flèches garnies de ces pointes se nommaient barbillons. — 29-33. XVe s., idem. — 22, 25, 35, 37-40. Ces modèles perçaient les cottes de mailles et les cuirasses ordinaires. — 31 et 38. Les fers à section carrée ou triangulaire donnaient à la flèche le nom de boujon, désignation toutefois plus fréquente dans la panoplie de l'arbalétrier. — Les fers à douille furent utilisés jusqu'au XVe s., au cours duquel ce mode d'attache fut remplacé par la soie (figures 12, 14, 15, 16, 17, 21, 25, 32, 33 et 37).
41. Protège-doigts. Après 1500, on utilisa un modèle à trois doigts.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : CANAL SUEZ SOLORAMA 9 - Rajouté le 03/04/2017

Description : Voici « Le Canal de Suez » (Egypte ; pages 136-137), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : TAPIS VOLANT ACCIDENT (BLAGUE) SPIROU 2487 10121985 - Rajouté le 03/04/2017

Description : Cette blague, sur un accident de « tapis volant », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2497, le 18/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 031 PDF - Rajouté le 02/04/2017

Description : La planche N°31 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°20 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 16 mai 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « Alexandre le grand » et se subdivisait en : « Un garçon qui promet, élève d’Aristote », « Les conquêtes commencent : lutte contre la Perse », « Un nœud compliqué : le nœud gordien », « Une grande victoire devant le golfe d’Issos » et « La naissance d’une grande ville : Alexandrie ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20031.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld »

Nom : MOYEN AGE 055 ARCS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 02/04/2017

Description : Voici la cinquante-cinquième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 123 (avec ses légendes de la page 122) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 123 : l’arc (II), le grand arc anglais
1 et 2. Décomposition de l'opération de la pose de la corde sur l'arc. La dépose s'effectuait de la même façon, en sens inverse de 2 à 1. — 3. Le tir. En bandant son arc, l'archer « tirait » plus ou moins 50 kilos. Les archers anglais (ici du XVe s.) se tenaient en réalité derrière leurs pieux « anti-chevaliers ». Ils ont été disposés différemment pour des raisons de lisibilité.
Le tir : A. Courte distance. — B. Moyenne distance. — C. Longue distance. — Le tracé rouge donne le point visé par l'œil de l'archer avec la pointe de sa flèche. Le tracé blanc donne la trajectoire effectuée par la flèche. Celle-ci parcourait une cinquantaine de mètres avant d'infléchir sa course sous les effets de la gravité. En dessous de cette distance, il fallait donc viser un point sous la cible (figure A). Au-delà, il fallait au contraire augmenter l'angle de tir et viser un point de plus en plus élevé au-dessus de la cible (figure C). La sélection correcte de ces différents points ne s'acquérait qu'après des années d'entraînement ininterrompu, jusqu'à permettre un tir « instinctif », rapide et précis. — Au tir ajusté s'ajoutait le tir dit à la volée, qui consistait à lancer la flèche à 40 ou 50 m de haut, sous un angle très relevé. La flèche parcourait alors une trajectoire oblique et, arrivée en fin de course, décrivait une brève parabole puis tombait à la verticale avec une très grande force de pénétration. Cette méthode permettait d'atteindre l'ennemi caché derrière son pavois. Inaugurée par les Anglais dans leurs forteresses de France, elle fut adoptée par les Français au cours du XVe siècle.
L'archer.
La terrible efficacité de la moindre de nos armes légères modernes nous incline à sourire des performances d'une arme simpliste, qui se montre efficace et spectaculaire aux mains des héros de cinéma. Quelle erreur ! Car pour une fois les cinéastes sont restés bien au-dessous de la vérité, et le grand arc anglais se tailla une réputation redoutable dès le début de la guerre de Cent Ans (1337-1453).
L'archer anglais brisera l'orgueilleuse chevalerie bardée de fer à Crécy (1346), Poitiers (1356) et Azincourt (1415) et deviendra, à juste titre, le combattant le plus redouté d'Europe. À Crécy, en particulier, les six mille archers du roi Edouard III décideront du sort de la bataille en quatre-vingt-dix minutes de combat.
Cette efficacité prodigieuse s'explique aisément quand on considère que chaque archer, choisi parmi les plus solides et les plus habiles pratiquants de ce « sport » national, était capable de tirer six flèches ajustées en une minute à une distance efficace de deux cents yards (environ 183 mètres) au moins, mais pouvant aller jusqu'à quatre cents yards !
Mise en doute par des historiens modernes, cette performance a été confirmée par un archer américain, le Dr Saxton Pope (1), qui parvint à décocher sept flèches avant que la première touche la cible. En 1924, un autre expert américain, le général Thord-Gray, ridiculisa douze champions de tir au pistolet en plaçant soixante-dix flèches sur soixante-douze dans une cible de soixante-six centimètres de diamètre, placée à soixante-quinze mètres, tandis que ses adversaires réunis ne parvenaient qu'à approcher son score. Il n'est, par conséquent, pas interdit de croire aux anciennes affirmations relatives à l'habileté des archers d'élite qui touchaient douze fois une cible humaine en une minute à deux cents yards !
La puissance de la flèche est également sous-estimée, en général, de même que sa force de pénétration. Les récits des chroniqueurs, notamment ceux de Gérald de Galles — il raconte la mésaventure d'un chevalier cloué sur son cheval par une seule flèche qui lui avait traversé les deux cuisses — , semblaient relever de la plus délirante fantaisie.
Les expériences conduites par des experts modernes ont démontré que la flèche empennée de plumes d'oie, pesant de sept cents à huit cents grammes pour une longueur de quatre-vingt-dix centimètres, perçait à courte distance une planche de chêne épaisse de neuf centimètres, et traversait encore une planche de même bois, épaisse de deux centimètres et demi, à deux cents mètres !
Aucun vêtement de mailles annulaires ne résistait au-dessous de cette distance et l'armure de fer était perforée jusqu'à cent mètres. La preuve la plus décisive de cette incroyable efficacité nous est donnée par les nombreuses mentions faisant état de cuirasses de « parve » et de « demi-parve », c'est-à-dire d'épreuve et de demi-épreuve selon leur résistance aux projectiles.
On comprendra mieux, dès lors, ce que pouvait

Nom : CORNE ABONDANCE SOLORAMA 9 - Rajouté le 02/04/2017

Description : Voici « La corne d’abondance » (Egypte, Nil ; pages 134-135), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : FAUX PLOMBIER (BLAGUE) SPIROU 2487 10121985 - Rajouté le 02/04/2017

Description : Cette blague, sur un « faux plombier », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2497, le 18/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 030 PDF - Rajouté le 01/04/2017

Description : La planche N°30 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°19 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 9 mai 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « Il y avait la Macédoine » et se subdivisait en : « Les rêves du roi (Philippe) de Macédoine », « Une imposante armée, dont la cavalerie des cataphractes », « Démosthène réveille les Grecs (Nous dormons, Athéniens !) », « Trop tard ! : la bataille de Chéronée en 338 » et « Coup de théâtre : L’assassinat de Philippe ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20030.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 053 ARCS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 01/04/2017

Description : Voici la cinquante-quatrième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 121 (avec ses légendes de la page 120) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 121 : l’arc (I)
1. Français, Xe s. — 2. Français, IXe s. — 3. Italien, Xe s. — 4. Normand, XIIe s. — 5. Normand, XIe s. — 6. Italien, XIe s. — 7. Espagnol, XIIIe s. — 8. Allemand, XIIIe s. — 9. Français, XIIIe s.
Les teintes des vêtements variaient à l'infini, mais devaient le plus souvent être neutres. Aussi convient-il d'interpréter les documents. La figure 6, par exemple, est tirée d'un manuscrit de l'école de Gérone. L'auteur, plein de verve, ne disposait que de jaune, de bleu et de rouge : il a distribué ces couleurs entre les personnages en recherchant uniquement un effet esthétique, et n'a pas hésité à peindre un cheval en bleu ! Par contre, le miniaturiste espagnol qui a inspiré la figure 7, beaucoup plus nuancé, a donné le même bonnet rouge à ses archers, ce qui pourrait indiquer leur spécialité.
Quatrième partie: Arcs et arbalètes
L'arc.
L'arc, connu depuis la plus haute antiquité (l), fut une arme largement répandue à travers l'Europe jusqu'à l'apparition de l'arme à feu, et même au-delà, puisque le cardinal de Richelieu utilisa des archers mercenaires anglais pour l'attaque de l'île de Ré, en 1627 !
Chez la plupart des peuplades barbares, l'arc n'était pas employé à la guerre car elles le considéraient comme une arme perfide et puérile (2), mais les Celtes, les Gaulois et les Huns, entre autres, ne partageaient pas cette opinion.
Les arcs existèrent en différentes dimensions et se fabriquèrent à l'aide de divers matériaux. Le plus fameux d'entre tous fut le long bow — le grand arc — des Anglais. Ils l'avaient apprécié à sa juste valeur au cours de leurs incessantes guerres contre les farouches Gallois. Durant la campagne de 1280, Edouard Ier créa ses premiers archers sur le modèle gallois, tout en perfectionnant considérablement leur tactique, limitée à la guerre d'embuscade : il lui substitua le tir en salve et en masse.
L'arc anglais devait, idéalement, avoir une longueur égale à la taille du tireur. Pour fixer sa dimension avec encore plus d'exactitude, on mesurait la distance séparant les extrémités du majeur de chaque main lorsque les bras sont étendus à l'horizontale. Cette mesure, qui correspond à la taille de l'homme bien proportionné, permettait d'obtenir, chez les individus moins harmonieusement construits, la figure géométrique idéale formée par l'arc, sa corde et la flèche au moment du tir. L'arc était donc ainsi exactement, scientifiquement pourrait-on dire, adapté à la morphologie de son utilisateur.
Si l'on ajoute à cette personnalisation de l'arme un entraînement intensif et méthodique, on obtient l'archer parfait. C'est ce qui se passa en Angleterre, après une courte période de décadence sous le règne d'Edouard II. Son fils Edouard III remit vigoureusement son peuple à l'entraînement et put disposer d'un grand nombre d'archers pour ses expéditions victorieuses de 1331 et 1333 contre les Ecossais.
Chaque citoyen pratiquait le tir à la cible dans le stand local et les jeunes garçons imitaient leurs aînés avec l'enthousiasme que l'on devine : ils recevaient un arc d'une taille adaptée à leur croissance.
L'arc était fabriqué en if, non pas ce « bon if anglais » dont parle la tradition, mais plutôt le bois d'if importé d'Italie et d'Espagne. L'orme blanc, le coudrier, le frêne et le noyer étaient également utilisables. Le plus ancien arc que nous ayons pu découvrir date du début du XIIIe siècle. Il est exposé au British Museum.
La flèche était, comme on l'imagine, fabriquée avec le plus grand soin (3). On l'appela en France darde, barbelle, flic, flich, flique, flise, flesse, eslingue, pile, gourgon, passadouz, passador, passadour, passadous, passedoux, sayette, saette, songnolle, raillon, reillon (d'où raillonnade, coup de flèche). On disait espener ou espenher (frapper à coups de flèches) par allusion à l'empennage du talon de la flèche, nommé aussi empanon, panon, pennon, penne, penart, pennet ou encore empenne.
En France, la ville de Mâcon était réputée dans l'art de fabriquer les flèches. L'artisan se nommait flégier ou fléchier.
L'importance de l'arc au Moyen Âge est particulièrement marquée en Grande-Bretagne. On la trouve encore attestée par de nombreux noms de famille tels que Fletcher (faiseur de flèches), Arrowsmith (forgeron confectionneur de pointes), Bownocker et Stringer (par rapport à la corde), Archer et Bowman (archer), Bowyer (fabricant d'arcs).
(1) Certains auteurs le font remonter à cinquante mille ans.
(2) Plus près de nous, l'arc des Indiens d'Amérique du Nord était d'une médiocre efficacité.
(3) En Angleterre, on utilisait le boi

Nom : MYSTERES DEVOILES SOLORAMA 9 - Rajouté le 01/04/2017

Description : Voici « Mystères dévoilés » (Egypte dominée ; Mameluks, Napoléon ; Champollion ; pages 132-133), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : FACTEUR HEREDITAIRE (BLAGUE) SPIROU 2497 18021986 - Rajouté le 01/04/2017

Description : Cette blague, sur un « facteur héréditaire », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2497, le 18/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 029 PDF - Rajouté le 31/03/2017

Description : La planche N°29 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°18 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 2 mai 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « Et la Grèce se suicida » et se subdivisait en « La mer ! … La mer ! … » (épisode relatif à la « Retraite des dix mille », disponible par ailleurs sur notre site), « Thèbes se révolte », « De fameux stratèges (Pelopidas & Epaminondas) », « La mort d’un héros » et « La Grèce est épuisée ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20029.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 053 FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 31/03/2017

Description : Voici la cinquante-troisième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 119 (avec ses légendes de la page 118) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 119 : hommes d’armes des XIVe et XVe siècles
1. Milieu du XIVe s. — 2. Avec la cotte d'armes, milieu du XIVe s. — 3. Avec le hoqueton, en 1370. — 4. Avec le gambison et le plastron de fer, en 1400. — 5. Avec le hoqueton et la darde ou lance courte, en 1420. - 6. Avec le jaque de toile, en 1425. — 7. Avec le jaque de mailles et la brigandine, en 1440. — 8. Avec le jaque et le petit bouclier dit boce, en 1440. L'absence de défenses de jambes ne signifie nullement une règle, mais bien la seule volonté du fantassin. — 9. Chevalier de la fin du XIVe s. avec le parement d'armes dit "écrevisse".
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : CROIX ET CORAN SOLORAMA 9 - Rajouté le 31/03/2017

Description : Voici « La Croix et le Coran » (pages 130-131), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : VACCIN TETANOS (BLAGUE) SPIROU 2496 11021986 - Rajouté le 31/03/2017

Description : Cette blague, sur le vaccin « anti-tétanique » (contre le tétanos), est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2496, le 11/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 028 PDF - Rajouté le 30/03/2017

Description : La planche N°28 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°17 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 25 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Jalousie » et se subdivisait en : « Puissances rivales : Athènes et Sparte », « Un terrible fléau : la peste », « Les fantaisies d’Alcibiade », « Sacrilège … » et « … trahison ».
Cette invitation à la découverte (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%2028.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 052 ARMES BLANCHES FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 30/03/2017

Description : Voici la cinquante-deuxième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 117 (avec ses légendes de la page 116) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 117 : armes blanches (II)
1-3. Faux de guerre du XIVe s. Ces armes simplistes, faites d'une lame de faux redressée à 90°, n'ont pas de nationalité. Elles furent l'arme d'hast improvisée des premières révoltes populaires.
Fauchards : 4. Suisse, XlVe S. — 5 et 6. Français, dits aussi couteaux de brèche, XVe s. — 7. Anglais, dit langue de bœuf, XVe s. — L'instrument aratoire original est devenu un instrument guerrier presque méconnaissable, au point d'acquérir parfois d'autres dénominations, plus satisfaisantes pour leurs utilisateurs que le nom de fauchard ou de fauchon, qui trahissait trop ses origines paysannes et ne survécut pas au-delà des dernières années du XIVe siècle.
Guisarmes : 8. Française, fin du XIVe s. — 9. Française, dite aussi goyard, début du XVe s. — 10. Italienne, dite glaive-guisarme, XVe s. — 11. Anglaise, dite glaive-guisarme, fin du XVe s. — 12. Française, dite bédoil ou bedouche, début du XIVe s. — 13. Suisse, XIIIe s. — 14. Suisse, fin du XVe s. — 15. Suisse, milieu du XVe s. — 16. Anglaise, seconde moitié du XVe s. — 17. Italienne, milieu du XVe s. — 18. Anglaise, seconde moitié du XVe s. — 19. Suisse, fin du XVe s.
Vouges : 20. Suisse, 1300. — 21. Allemand, milieu du XIVe s. — 22. Allemand, seconde moitié du XIVe s. — 23. Suisse, seconde moitié du XIVe s. — 24. Français fin du XIVe s. — Visiblement inspiré du soc de charrue, le vouge évolua vers des formes plus savantes, comme le fit la faux de guerre. On le dota d'un croc, et dès lors sa mutation lente en fit la célèbre hallebarde, métamorphose qui s'acheva, selon notre opinion, à partir du moment où le fer, avec sa pointe, sa hache et son croc, fut fabriqué d'une seule pièce.
Hallebardes : 25. Française, début du XVes. — 26. Allemande, première moitié du XVe s. — 27. Suisse, première moitié du XVe s. — 28 et 29. Allemandes, milieu du XVe s. — 30. Allemande, seconde moitié du XVe s. — 31. Allemande, fin du XVe s.
Epieux et corsèques : 32. Epieu anglais, XVe s. — 33. Epieu italien, XVe s. — 34. Corsèque allemande, XVe s. — 35. Corsèque bourguignonne, XVe s. — 36-38. Corsèques italiennes, XVe s. — La corsèque, corsecque ou corsesque s'appelait chauve-souris lorsque ses oreillons étaient dentelés et relevés (figure 37); avec les oreillons recourbés vers le bas, on la nommait parfois roncone. Ces armes sont les ancêtres de la pertuisane des siècles suivants, quoique le nom de partisane ait été donné au XVe s., en Allemagne, à l'arme de la figure 34.
Fourches de guerre : 39. Hussite, XVe S. — 40. 1450. — 41. Allemande, XVe s.
Haches longues de piétons : 42. 1250. — 43. 1260. — 44. Allemande, fin du XIVe s. — 45. Allemande, XVe s. — 46 et 47. Suisses, XVe s. — 48. Allemande, XVe s. — 49. Écossaise, XVe s. — 50. 1450. — 51. Milieu du XVe s.
Haches de cavalerie : 52. 1200. — 53. 1400. — 54. Turque, fin du XVe s. — 55. XVe s. — 56. Première moitié du XVe s. — 57. Seconde moitié du XVe s. — 58. 1470. — 59 et 60. Fin du XVe s.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http:/

Nom : EN ROUTE VERS ROME SOLORAMA 9 - Rajouté le 30/03/2017

Description : Voici « (L’Egypte) en route vers Rome » (pages 128-129), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : SOLDAT INCONNU (BLAGUE) SPIROU 2496 11021986 - Rajouté le 30/03/2017

Description : Cette blague, sur le « soldat inconnu », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2496, le 11/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 027 PDF - Rajouté le 29/03/2017

Description : La planche N°27 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°16 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 18 avril 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « Le siècle de Périclès » et se subdivisait en : « Socrate, un grand philosophe », « Hérodote, le père de l’Histoire », « Un théâtre immense à Athènes », « Masques et cothurnes : les tragédies de Sophocle » et « Vive la comédie : Aristophane ».
Cette invitation à la découverte (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20027.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : EGYPTE SOUS LE JOUG SOLORAMA 8 - Rajouté le 29/03/2017

Description : Voici « L’Egypte sous le joug » (joug grec, joug romain ; pages 126-127), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : MOYEN AGE 051 COMMUNIERS FLAMANDS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 29/03/2017

Description : Voici la cinquante-et-unième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 115 (avec ses légendes de la page 114) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 115 : communiers flamands au XIIIe siècle
1. Fantassin armé du goedendag —en flamand: « bonjour »—, cruel sobriquet du plançon à piquot et à virole, une arme d'hast aussi facile à construire qu'efficace. Décrit par Froissart et représenté dans les fresques de la Leughemeete, le goedendag, déformé en godendac, godendaz et godendart, fut l'objet de maintes controverses, certains auteurs voulant y voir une sorte de hallebarde, d'autres une vouge. — 2. Soldat de la milice communale de Gand, appartenant à la corporation des tondeurs de drap. On a souvent décrit le geste des communiers « portant à leurs lèvres un peu de leur terre natale » au moment d'engager la fameuse bataille de Courtrai. Il est très probable que ce cérémonial consistait plutôt à mettre une parcelle de terre en bouche, afin de concrétiser le sacrifice de la vie accepté d'avance, face à un ennemi décidé à ne faire aucun quartier. — 3. Communier d'Alost. — 4. Porte-bannière de la corporation des bouchers brugeois. — 5. Chevalier combattant à pied avec la lance raccourcie. La cavalerie, peu nombreuse, a souvent fait conclure, à tort, à la défection générale du patriciat urbain et de la noblesse dans les armées communales. — 6. Bannière des tisserands brugeois. — 7. La bannière de Flandre. Elle était confiée à un chevalier particulièrement brave. L'héroïque Robert d'Artois devait en arracher un lambeau avant de tomber sous les coups d'un frère lai et d'un carme, à la bataille de Courtrai. — 8. Bannière communale de Gand. Le porte-bannière était chevalier et membre de la classe des rentiers. — 9. Bannière d'Ypres. — 10. Arbalétrier. Ce type de combattant partageait avec l'archer une réputation de grande adresse. Il porte le blason de Jean de Namur, accouru à la rescousse des Flamands pour la bataille de Courtrai, avec d'autres, comme Jean de Renesse, Guillaume de Juliers, Henri de Lonchin.
Les milices communales jouèrent un rôle décisif dès le XIe siècle. Celles de la principauté de Liège, notamment, s'opposèrent aux visées de Henri V d'Allemagne, du comte de Namur, de Henri l'Aveugle et du duc de Brabant Henri Ier. À leur tour, les milices brabançonnes de Jean 1er, protecteur des libertés communales, arracheront le Limbourg aux princes allemands, défenseurs de la féodalité. La Flandre, ensuite, se soulèvera contre la domination de la France et écrasera l'armée de Philippe le Bel à Courtrai, lors de la célèbre bataille des Eperons d'or, en 1302. La réputation de valeur militaire des milices communales était cependant surfaite : manquant d'homogénéité, d'instruction et de discipline, elles ne vainquirent que par leur supériorité numérique Face à un adversaire manœuvrier et à une artillerie de plus en plus perfectionnée, elles iront d'échecs en désastres, les Flamands à Cassel en 1328 et au siège de Tournai en 1340, les Liégeois à Waleffe en 1347, les Brabançons en 1372, les Flamands encore devant Audenarde en 1379, à Nevele en 1381 et enfin à Roosebeke en 1382, où 1'armée française de Philippe le Hardi consacrera le déclin de la puissance communale. Les Liégeois à Othée en 1408, puis les Gantois à Gavre en 1453, les Dinantais en 1466, les Liégeois de nouveau, à Brusthem en 1467 et à Liège en 1468, payèrent par d'affreuses hécatombes leurs ultimes tentatives de défense de l'autonomie démocratique.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com

Nom : SANG BLEU (BLAGUE) SPIROU 2496 11021986 - Rajouté le 29/03/2017

Description : Cette blague, sur le « sang bleu », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2496, le 11/02/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : MOYEN AGE 050 ARMES BLANCHES FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 28/03/2017

Description : Voici la cinquantième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 113 (avec ses légendes de la page 112) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 113 : armes blanches (I)
Marteaux d'armes (selon l'importance de la dague, le marteau se nommait bec de perroquet, d'oisel, de faucon ou de corbin) : 1. Anglais, 1420. — 2. Allemand, seconde moitié du XVe s. — 3. Allemand, fin du XVe s. — 4. Allemand, fin du XIVe s. — 5. Français, seconde moitié du XVe s. — 6. Français, milieu du XVe s. — 7. Suisse, XVe s. — 8. Français, fin du XVe s. — 9. Hussite, XVe s. — 10. Allemand, milieu du XVe s. — 11. Français, fin du XIVe s. — 12. Français, milieu du XVe s. — 13. Français, XVe s. — 14. Allemand, XIVe-XVe s. — 15. Anglais, fin du XIVe s. — 16. Français, dit maillet ou plommée fin du XIVe s. — 17. Français, dit picois, 1350. — 18. Français, dit plommée, 1440. — 19. Italien, 1480. — 20. Allemand, XVe s. — Les armes des figures 7, 8, 13, 15, 16, 17 et 18 étaient montées sur de longs manches et n'armaient que des fantassins.
Masses d'armes : 21. Anglaise, 1470. — 22. Allemande, seconde moitié du XVe s. — 23. Anglaise, 1300. — 24. Française, milieu du XVe s. — 25. Française, fin du XIVe s. — 26. Française, fin du XIIe s. — 27. Anglaise, milieu du XVe s. — 28. Allemande, XIVe s. — 29. Française, début du XVe s. — 30. Française, fin du XVe s. — En dépit de leur aspect simpliste et de leur taille réduite, ces armes étaient infiniment plus redoutables que la lance et l'épée. On chercha toujours à les faire interdire car elles étaient d'une effroyable efficacité pour fausser et défoncer les meilleures armures. Elles ne furent abandonnées qu'à l'apparition du pistolet. On ne peut que s'interroger sur ces tentatives de proscription, répétées mais vaines, faites par des chevaliers, hommes de guerre par excellence dont on serait en droit d'attendre plutôt une démarche contraire, une recherche de l'efficacité. La massue, variante de la masse d'armes (figure 26), triompha elle aussi des conventions en vigueur jusqu'au XIIIe s. chez les féodaux.
Fléaux d'armes : 31. Allemand, XVe S. — 32. Hussite, XVe s. — 32a. Garnie de sphères cloutées, cette arme s'appelait scorpion en Angleterre et en Allemagne. On l'employa aussi dans les Flandres et dans le nord de la France, sous le nom d'étrier d'armes. — 32b. Garniture d'un fouet de guerre. — 32c. Garniture d'une plommée à chaînes. — 33. Français, XIIe s. — 34. Allemand, milieu du XVe s. — 35. Français, début du XVe s. — 36. Hussite, XVe s. — 37. Suisse, XVe s. — 38. Français, XIVe s. — 39. Allemand, milieu du XVe s. — 40. Suisse, à verge ou à bielle, XVe s. — Cinéastes et illustrateurs nous montrent fréquemment de spectaculaires fléaux nantis de longues chaînes au bout desquelles la masse exécute d'impressionnantes voltiges. En fait, ces chaînes n'excédaient jamais les trois quarts de la longueur du manche, de façon à ne pas rabattre la masse sur la main du manipulateur. Avec humour, les Anglais avaient surnommé cette arme holy water sprinkler (goupillon).
41. Piéton « pavaisé » (couvert du pavois) et armé du marteau à garde et à dague longue, en 1440.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.fo

Nom : DERNIER GRAND DESCENDANT SOLORAMA 8 - Rajouté le 28/03/2017

Description : Voici « Le dernier grand descendant (Ramsès) » (l’Egypte ; pages 124-125), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : MOBILE (BLAGUE) SPIROU 2494 28011986 - Rajouté le 28/03/2017

Description : Cette blague, sur un « mobile », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2494, le 28/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 025 PDF - Rajouté le 27/03/2017

Description : La planche N°25 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°14 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 4 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Le triomphe (de la Grèce) » et se subdivisait en : « Xerxès se prépare … », « … les Athéniens aussi », « Les Thermopyles, un passage difficile, que gardaient 300 Spartiates », « Xerxès attaque » et « Salamine, une belle victoire ».
Cette invitation à la découverte (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20025.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 049 HERALDIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 27/03/2017

Description : Voici la quarante-neuvième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 111 (avec ses légendes de la page 110) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 111 : héraldique (V)
1. Frédéric, comte de Meurs. Ecartelé, aux ler et 4e de sable à 1'aigle à deux têtes d'argent, becquée et membrée d'or (Saarwerden); aux 2e et 3e d'or à la fasce de sable (Meurs). — 2. Simon de Lalaing. De gueules à dix losanges contenus d'argent, le premier brisé d'un lionceau de gueules. — 3. Jean de Melun. D'azur à sept besans d'or, posés trois, trois, un, au chef d'or. — 4. Jacques de Crèvecœur. De gueules à trois chevrons d'or. — 5. Jean de Vergy. De gueules à trois quintefeuilles percées d'or, à la bordure d'argent. — 6. Guy de Pontailler. De gueules au lion d'or, armé et lampassé de gueules. — 7. Baudot de Noyelles. De gueules à trois jumelles d'argent, brisé d'un lambel d'argent à trois pendants. — 8. Jean de Luxembourg, bâtard de Hautbourdin. D'argent au lion de gueules, à la queue double passée en sautoir couronné et armé d'or, lampassé d'azur à la barre de bâtardise d'azur. — 9. Charles de Bourgogne, comte de Charolais. Grandes armes de Bourgogne (voir Philippe le Bon) chargées d'un lambel d'argent à trois pendants comme fils aîné. — 10. Thibaud de Neuchâtel. De gueules à la bande d'argent.
Tous ces chevaliers furent des capitaines et des chefs de guerre comblés d'honneur et de richesses par leur maître. Quelques-uns moururent au combat, tels Jean de Villiers, Robert de Mamines et Thibaud de Neuchâtel. Hugues de Lannoy fut le vétéran de l'ordre et mourut à l'âge de soixante-douze ans. Le plus fougueux « jousteur et tournoyeur » fut Simon de Lalaing, et l'un de ses adversaires fameux fut Charles de Bourgogne qui l'affronta avec succès à l'âge de dix-huit ans. Jean de Luxembourg mourut décapité sur l'ordre de Louis XI. Les chevaliers de la Toison d'or combattirent les Flamands et les Liégeois, les Anglais et les troupes du roi de France, parfois même les Turcs et les Tartares.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : FREINS VELO (BLAGUE) SPIROU 2494 28011986 - Rajouté le 27/03/2017

Description : Cette blague, sur le « freinage » en vélo, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2494, le 28/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 024 PDF - Rajouté le 26/03/2017

Description : La planche N°24 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°13 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 28 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « La grande menace » et se subdivisait en : « La trahison d’Hippias », « Mauvaises nouvelles », « Un contre dix à la bataille de Marathon », « Pour sauver Athènes » et « Le premier marathon ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20024.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 048 HERALDIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 26/03/2017

Description : Voici la quarante-huitième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 109 (avec ses légendes de la page 108) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 109 : héraldique (IV)
1. Antoine de Toulongeon. Ecartelé, aux 1er et 4e de gueules à trois fasces ondées d'or; aux 2e et 3e de gueules à trois jumelles d'argent. — 2. Jean de La Trémouille. D'or à la bordure et au chevron de gueules, ce dernier accompagné de trois aigles d'azur, becquées et membrées de gueules. — 3. Gilbert de Lannoy. D'argent à trois lions de sinople, couronnés d'or, armés et lampassés de gueules, l'écu brisé d'une bordure engrêlée de gueules; lambel à trois pendants d'azur. — 4. Jean de Luxembourg. D'argent au lion de gueules, à la queue double passée en sautoir, couronné et armé d'or, lampassé d'azur, le tout brisé d'un lambel à trois pendants d'azur. Le cimier représente un dragon à langue dardée écarlate. — 5. Jean de Villiers de L'lsle-Adam. D'or au chef d'azur chargé d'une dextrochère d'hermine, au fanon de même pendant sur le tout. — 6. Antoine de Croy. Ecartelé, aux 1er et 4e d'argent à trois doloires de gueules (Renty); aux 2e et 3e d'argent à trois fasces de gueules (Croy). — 7. Robert de Mamines. D'azur au lion d'or, lampassé et armé de gueules, fleurdelisé de même à l'épaule. — 8. Jacques de Brimeu. D'argent à trois aigles de gueules becquées et membrées d'azur, brisé d'un lion naissant en cœur de gueules. — 9. Pierre de Bauffremont. Ecartelé, aux 1er et 4e vairé d'or et de gueules (Bauffremont); aux 2e et 3e de gueules à trois quintefeuilles d'or (Vergy); sur le tout, l'écu de gueules à trois écussons d'argent (Charny). — 10. Philippe de Ternant. Echiqueté d'or et de gueules. Le cimier représente une dame aux mains jointes.
Créé à Bruges le 10 février 1429, sous l'invocation de la Vierge Marie et de saint André, l'ordre de la Toison d'or comptait à l'origine 31 chevaliers, à 1'exclusion de tout Français sujet du roi de France. À la mort de Charles le Téméraire en 1477, la grande maîtrise revint à Maximilien d'Autriche, époux de Marie de Bourgogne. Le collier de l'ordre était composé de l'image du fusil qui frappe sur la pierre à feu, avec la devise « Ante ferit quam flamma micet » ("Il frappe avant que la flamme brille"), et de la toison d'or, tirée de la fabuleuse histoire de Phrixos qui, ayant traversé la mer sur un bélier à toison d'or, suspendit sa dépouille au temple de Colchide, d'où elle fut enlevée par les Argonautes.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : RECHERCHE VERITE SOLORAMA 8 - Rajouté le 26/03/2017

Description : Voici « La recherche de la vérité » (l’Egypte : Aton, Akhenaton ; pages 120-121), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : FAIRE LA MANCHE (BLAGUE) SPIROU 2494 28011986 - Rajouté le 26/03/2017

Description : Cette blague / jeu de mots, sur l’expression « faire la manche », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2494, le 28/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 023 PDF - Rajouté le 25/03/2017

Description : La planche N°23 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°12 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 21 mars 1956. Elle concernait la Grèce, s’intitulait « L’amour de la liberté » et se subdivisait en : « Une seule loi pour tous », « Un vrai démocrate : Solon », « Pisistrate, le bon tyran », « Abus de pouvoir : Hipparque et Hippias » et « Vive la liberté ! (l’Ekklésia et l’ostracisme) ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20023.zip

A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 047 HERALDIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 25/03/2017

Description : Voici la quarante-septième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 107 (avec ses légendes de la page 106) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 107 : héraldique (III)
G. Meubles : 1. Besants. — 2. Tourteaux. — 3. Billettes. — 4. Carreaux. — 5. Annelets. — 6. Croissants. — 7. Etoiles. — 8. Ombre de soleil. — 9. Comète en pal. — 10. Quintefeuille. — 11. Tiercefeuille. — 12. Coquerelle. — 13. Grenade. — 14. Chardon. — 15. Rose. — 16. Lion rampant. — 17. Lion rampant contourné. — 18. Lion rampant couard. — 19. Lion passant ou léopardé. — 20. Lions adossés. — 21. Lions affrontés. — 22. Léopard. — 23. Léopard léonné. — 24. Aigle. — 25. Aiglette. — 26. Alérions. — 27. Griffon. — 28. Dragon. - 29. Licorne. - 30. Cheval. - 31. Ours. - 32. Sanglier. - 33. Hure. — 34. Agneau pascal. — 35. Rencontre de bœuf. — 36. Ecureuil. — 37. Levron courant. — 38. Taureau. — 39. Dauphin. — 40. Chabots. — 41. Bars adossés. — 42. Chimère. — 43. Sirène. — 44. Courti ou tête de maure. — 45. Dextre. — 46. Dextrochère. — 47. Foi. — 48. Chêne terrassé. — 49. Oranger. — 50. Olivier. — 51. Arbre arraché. — 52. Aquilon. - 53. Merlettes. - 54. Canettes. — 55. Colombes. — 56. Corbeau. — Outre les 56 meubles ci-devant le lecteur en trouvera quelques autres dans les armoiries des chevaliers de la Toison d'or représentés dans les planches relatives à l'héraldique.
Chevaliers de la Toison d'or : 57. Jean de Roubaix. D'hermine au chef de gueules. Le bizarre cimier représente une paire de jambes cuirassées. — 58. René Pot. Ecartelé, aux ler et 4e d'azur à la fasce d'or (Pot), aux 2e et 3e échiqueté d'argent et de sable, à deux ceinturons de gueules bouclés d'or, supportant deux badelaires au fourreau de gueules, emmanchés, virevolés et rivés d'or, mis en bande l'un sur l'autre (Courtejambe). — 59. Roland d'Uytkerke. D'argent à la croix de sable, chargée de cinq coquilles oreillées d'or. — 60. David de Brimeu. Écartelé, aux ler et 4e d'argent à trois aigles de gueules, becquées et membrées d'azur (Brimeu); aux 2e et 3e d'argent à la bande d'azur (Mingoral). — 61. Hugues de Lannoy. D'argent à trois lions de sinople, couronnés d'or, armés et lampassés de gueules, l'écu brisé d'une bordure engrêlée de gueules. Son frère pumé figure sur la planche suivante, figure 8. — 62. Jean de Commines. De gueules à la bordure et au chevron d'or, accompagné de trois coquilles d'argent lignées de sable.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : POMPE ET GRANDEUR SOLORAMA 8 - Rajouté le 25/03/2017

Description : Voici « Pompe et grandeur » (l’Egypte : e.a., relations avec la reine du Pont ; pages 118-119), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : CRISE DE FOI (BLAGUE) SPIROU 2494 28011986 - Rajouté le 25/03/2017

Description : Cette blague, sur une crise de « foi(e) », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2494, le 28/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 022 PDF - Rajouté le 24/03/2017

Description : La planche N°22 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°11 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 14 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Quand Hieronides eut vingt ans » et se subdivisait en : « Cinq jours sur les gradins (des Jeux Olympiques) », « Les projets de Sostratos », « Ce que dit l’oracle (de Delphes) », « Un nouvel ami » et « Athéna, la déesse protectrice d’Athènes ».
Cette invitation à la découverte (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20022.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 046 HERALDIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 24/03/2017

Description : Voici la quarante-sixième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 105 (avec ses légendes de la page 104) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 105 : héraldique (II)
E. Pièces honorables : 1. Chef. — 2. Champagne. — 3. Pal. — 4. Fasce. — 5. Bande. — 6. Barre. — 7. Flanc dextre. — 8. Flanc senestre. — 9. Bordure. — 10. Croix. — 11. Sautoir. — 12. Chevron. — 13. Pairle. — 14. Gousset. — 15. Orle. — 16. Ecu en cœur. — 17. Franc-quartier. — 18. Escarre. — 19. Canton. — 20. Vêtement. — 21. Chape. — 22. Chausse. — 23. Embrasse senestre. — 24. Embrasse dextre. — 25. Mantel. — 26. Giron. — 27. Emmanche. — 28. Pile. — Le jaune et le blanc représentent les métaux or et argent, distribués ici alternativement mais parfaitement interchangeables. La zone qu'ils occupent dans le blason est toutefois inamovible, ce qui permet notamment de différencier la chausse (22) et 1'emmanche (27).
F. Rebattements et modifications des partitions (planche précédente, série D) et des pièces honorables (E) : 1. Palé. — 2. Fascé. — 3. Barré. — 4. Bandé. — 5. Vergettes. — 6. Burèles.— 7. Cotrices au barre. — 8. Cottices au bande. — 9. Jumelés. — 10. Contre-fascé. — 11. Contre-barré. — 12. Contre-palé. — 13. Pals alésés fichés. — 14 : 3 chevrons. — 15. Chevronné. — 16. Chevron ondé renversé. — 17. Fretté de 8 pièces. — 18. Losangé. — 19. Fuselé. — 20. Echiqueté. — 21. Fascé enté. — 22. Fasce dentelée. — 23. Fasce vivrée. — 24. Fasce bastillée. — 25. Fasce bretessée. — 26. Fasce bretessée et contre-bretessée. — 27. Fasce crénelée. — 28. Fasce fuselée. — 29. Bande engrelée. — 30. Pal aiguisé. — 31. Bande alésée. — 32. Chevron rompu. — 33. Bordure. — 34. Bordure engrelée. — 35. Orle. — 36. Bordure componée. - 37. Emmanché de 3 pièces. - 38 : 3 fasces ondulées. — 39 : 3 hamaides. — 40. Trescheur. — 41. Croix potencée. — 42. Croix vidée et cléchée. — 43. Croix ancrée. — 44. Croix pattée.
45. Philippe le Bon, duc de Bourgogne, fondateur, premier chef et souverain de l'ordre de la Toison d'or. Armes: écartelé, aux 1er et 4e partis, d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne moderne), au 2e bandé d'or et d'azur de 6 pièces à la bordure de gueules (Bourgogne ancien) et de sable au lion d'or lampassé et armé de gueules (Brabant); au 3e de Bourgogne ancien et d'argent au lion de gueules armé et couronné d'or, lampassé d'azur, à la queue fourchue passée en sautoir (Limbourg); un écu d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (Flandres) brochant sur le tout. — 46. Guillaume de Vienne, seigneur de Saint-Georges, bailli général de la Bourgogne. A la fondation de l'ordre de la Toison d'or à Bruges en 1429, il reçut le brevet numéro 2 de chevalier de la Toison d'or, le numéro 1 étant celui de son souverain. Armes : de gueules à l'aigle d'or.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Ch

Nom : HYKSOS SOLORAMA 8 - Rajouté le 24/03/2017

Description : Voici « Hyksos » (l’Egypte ; pages 116-117), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : AUTORISATION TOUR DE CONTROLE (BLAGUE) SPIROU 2494 28011986 - Rajouté le 24/03/2017

Description : Cette blague, sur un « aiguilleur du ciel », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2494, le 28/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 021 PDF - Rajouté le 23/03/2017

Description : La planche N°21 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°10 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 6 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Ils aimaient les belles histoires » et se subdivisait en : « Les habitants de l’Olympe », « Un fameux athlète », « La fin du monstre (le Minotaure) », « Une triste histoire : Oedipe » et « Une histoire cruelle : Agamemnon, Iphigénie, Clytemnestre et Oreste ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20021.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 045 HERALDIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 23/03/2017

Description : Voici la quarante-cinquième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 103 (avec ses légendes de la page 102) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 103 : héraldique (I)
A. Emaux : 1. Gueules. — 2. Pourpre. — 3. Azur. — 4. Sinople (de Sinop, port de Turquie dont les arbres verdoyants frappèrent les croisés). — 5. Sable (de Sabellis pellis, petit animal qui pullulait aux environs des lieux saints, ou du polonais sabol, martre zibeline). — 6. Orangé (l'orangé et la sanguine ne sont utilisés qu'en Grande-Bretagne). — Les rectangles en grisé donnent le code utilisé dans les reproductions en noir et blanc.
B. Métaux : 1. Or. — 2. Argent.
C. Fourrures : 1. Hermine. — 2. Contre-hermine. — 3. Vair. — 4. Contre-vair. — 5. Contre-vair en points. — 6. Vairé. — 7. Contre-vairé.
D. Partitions principales : 1. Parti. — 2. Coupé. — 3. Tranché. — 4. Taillé. — 5. Ecartelé. Combinaison du parti et du coupé. — 6. Ecartelé en sautoir. Combinaison du tranché et du taillé. — 7. Gironné. Combinaison du parti, du coupé, du tranché et du taillé. — 8. Tiercé en pal. — 9. Tiercé en fasce. — 10. Tiercé en barre. — 11. Tiercé en bande. — 12. Tiercé en chevrons. — 13. Tiercé en pairle. — 14. Tiercé en pointe. — 15. Equipolé. — 16 : 8 quartiers. — 17 : 16 quartiers.
18. Représentation héraldique du roi d'Angleterre Henri VI en tenue de tournoi, vers 1450. D'après l'Armorial équestre de l'Europe et de la Toison d'or. L'artiste a admirablement stylisé son personnage dans le but de rendre aisée la lecture des armoiries. Il n'en a pas pour autant négligé les pièces essentielles de l'équipement de tournoi dont on verra le détail dans les planches consacrées à ce sujet. On notera cependant, apparaissant sous la housse, le pied du monarque chaussé d'un soleret à poulaine dont l'extrémité pointue a été « rabattue " pour éviter les accidents.
L’héraldique.
Longtemps considérée comme la première des sciences, l'héraldique ou science du blason nécessita très vite un vocabulaire spécial, bizarre, un langage technique, véritable jargon qui décourage le profane mais permet la description verbale de n'importe quelle armoirie.
Dès le XIIe siècle, les jouteurs et les tournoyeurs arborèrent leurs armoiries sur leurs boucliers, puis, au siècle suivant, sur les cimiers de leurs heaumes. Le premier livre de la bibliothèque d'un gentilhomme était à coup sûr un traité d'héraldique, et même l'homme du peuple identifiait ses champions aussi sûrement, sinon mieux, que les amateurs de football reconnaissent aujourd'hui les couleurs de leurs équipes favorites.
Particulièrement développé en France, pays des tournois par excellence, le vocabulaire héraldique fut adopté par les autres nations. Elles n'en eurent pas moins leurs usages propres. Ainsi, la sacro-sainte règle qui interdit de placer émail sur émail ou métal sur métal a été fréquemment enfreinte, notamment en Italie, en Allemagne et en Espagne.
Nos illustrations montrent une très large part des différentes composantes du blason. Il faut toutefois noter qu'à côté de nos quelques exemples de croix existent encore plusieurs dizaines d'autres modèles !
Parmi les autres « meubles », les merlettes, les besants et les coquilles signalent souvent, comme les croix simples, une noblesse remontant aux Croisades. Les « meubles » moins anciens existent par centaines.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-

Nom : UN FIER PASSE SOLORAMA 8 - Rajouté le 23/03/2017

Description : Voici « Un fier passé » (l’Egypte ; pages 114-115), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Notez que certaines de ces illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : STATION PATINS A ROULETTES (BLAGUE) SPIROU 2493 21011986 - Rajouté le 23/03/2017

Description : Cette blague, sur une « station » de patins à roulettes, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2493, le 21/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 020 PDF - Rajouté le 22/03/2017

Description : La planche N°20 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 29 février 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Ce que toute la Grèce chantait » et se subdivisait en : « Le poète aveugle », « Pâris déclenche la guerre », « La colère d’Achille », « Le cheval de Troie » et « La patience de Pénélope ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20020.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 044 TOURNOI FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 22/03/2017

Description : Voici la quarante-quatrième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 101 (avec ses légendes de la page 100) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 101 : le tournoi (III)
1. Le seigneur de La Gruthuyse en tenue complète de tournoyeur, dont il a l'attitude classique, debout sur ses étriers et se tenant en équilibre à l'aide de la poignée du hourd. La massue en bois, dite masse ou massette, beaucoup moins dangereuse que l'épée « rabattue » sans pointe ni tranchant, ne servait qu'en prologue, pour une sorte de mise en condition.
2. Casque de tournoi : a. démonté, b. monté, c. avec son porte-timbre en cuir bouilli, d. avec son timbre en carton ou en bois. Sur le manuscrit original, les timbres figurant une coiffure civile ou comportant une couronne n'ont jamais le turban dit « tortil ». La longue pièce flottante, le lambrequin, est ici d'une coupe particulière (comparer avec les lambrequins de la double planche). — 3. Casques de tournoi, autres types allemands du XVe s. — 4. Casque de tournoi lourd, doublé d'un bacinet à bavière et à camail de cuir, à la mode de Flandre, de Hainaut et d'Allemagne. — 5. Avant-bras et garde-bras (a. en fer; b. en cuir), avec plusieurs types de gantelets. — 6. Cuirasse allégée et aérée dite « tonnelet ». Elle était entièrement cachée par la cotte armoriée. Nous donnons l'interprétation de Viollet-le-Duc, mais le manuscrit original montre un modèle plus simple, de caractère moins gothique, sans busc et aux tassettes en demi-lune. — 7. Hourd protecteur du cheval et des jambes du tournoyeur: a. la face; b. l'envers. Il était entièrement dissimulé sous la housse armoriée. En c, le sac du hourd. On peut voir sa position indiquée en pointillé rouge sur la figure a et le distinguer sur la figure b.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : DESERTS COTIERS SOLORAMA 8 - Rajouté le 22/03/2017

Description : Voici « Déserts côtiers » (Namib, Kalahari, Atacama ; pages 112-113), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : PAPIERS (BLAGUE) SPIROU 2493 21011986 - Rajouté le 22/03/2017

Description : Cette blague, sur l’expression « vos papiers ! » (dans le contexte d’un contrôle), est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2493, le 21/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 019 PDF - Rajouté le 21/03/2017

Description : La planche N°19 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°8 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 22 février 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Quand Hieronides eut sept ans » et se subdivisait en : « Un pays où l’on parle peu », « Ilotes et hoplites », « Nous sommes des forts », « Fini le rire ! » et « Le soir, Hieronides chantait ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20019.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 043 TOURNOI FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 21/03/2017

Description : Voici la quarante-troisième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 99 (avec ses légendes de la page 98) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 99 : le tournoi (II)
1a. Roi d'armes du duc de Bretagne, chargé d'organiser un tournoi. Il porte la cotte d'armes du seigneur « appelant » et l'épée de tournoi, ainsi que la liste des chevaliers et écuyers destinés à fournir les quatre juges diseurs que choisira le « défendant». Il a chaussé les bottes à chevaucher. — 1b. Le même roi d'armes ayant reçu l'accord du « défendant ». Il porte sur l'épaule gauche un parchemin peint à l'image des deux seigneurs, l'appelant et le défendant, chefs du tournoi. Dans les angles sont représentés les blasons des juges diseurs; en haut ceux des chevaliers, en bas ceux des écuyers. C'est en somme une véritable affiche. — Le roi d'armes occupait le sommet de la hiérarchie de l'office d'armes. Il avait sous lui, mais rarement, le maréchal. Venait ensuite le héraut, puis le poursuivant d'armes. — 2. Héraut et, à gauche, son poursuivant d'armes (aspirant héraut), chargé de crier et de sonner le tournoi au nom du roi d'armes. Ils accompagnaient celui-ci à raison de trois ou quatre paires semblables. On remarquera les manches flottantes du trompette, particularité qui se prolongera universellement jusqu'au XVIIIe s. — 3. Un des quatre juges diseurs avec sa verge blanche distinctive, son homme de pied, son trompette et son poursuivant portant la cotte à ses armes.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : BOSHIMANS SOLORAMA 7 - Rajouté le 21/03/2017

Description : Voici « Les Boshimans » (désert du Kalahari ; pages 110-111), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : FILATURE FROMAGE (BLAGUE) SPIROU 2493 21011986 - Rajouté le 21/03/2017

Description : Cette blague, sur une « filature » de fromage, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2493, le 21/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 018 PDF - Rajouté le 20/03/2017

Description : La planche N°18 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 15 février 1956. Elle s’intitulait « Ormuzd et Ahriman ») et se subdivisait en : « Zoroastre prêche et écrit », « L’esprit du Bien et l’esprit du Mal », « Le culte du feu », « Ce que disait la Loi » et « La fin de l’empire perse ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20018.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 042 TOURNOI FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 20/03/2017

Description : Voici la quarante-deuxième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant aux pages 96-97 (avec ses légendes de la page 94) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations pages 96-97 : le tournoi (I)
1. Tribune des juges diseurs. — 2. Tribunes dites aussi échafauds, réservées aux dames. — 3. Bannières des deux chevaliers faisant office de juges diseurs. Les deux autres angles des lices étaient ornés des bannières des écuyers-juges diseurs. — 4. A gauche : bannière et grand pennon de l'appelant (duc de Bretagne); à droite: bannière et grand pennon du défendant (duc de Bourbon). — 5. A gauche : bannières des chevaliers du parti ou « bataille » de l'appelant; à droite: bannières des chevaliers du parti ou « bataille » du défendant. — 6. Chevalier d'honneur avec le couvre-chef à l'aide duquel il pouvait, à tout instant et à la demande des dames suspendre toute attaque trop vive à l'encontre d'un tournoyeur en difficulté. — 7. Heaume du chevalier d'honneur. — 8. Ce chevalier, ayant médit des dames, a été désigné par celles-ci pour être « battu au tournoi » . Copieusement rossé, 1' « accusé » est extirpé de la mêlée avant d'être piétiné par les chevaux. — 9. Tournoyeur puni pour irrégularité. Celui qui frappait un adversaire ayant perdu son heaume était banni du tournoi et voyait son armure et son destrier confisqués.
Noter l'absence de tout haubert ou camail de mailles chez les chevaliers des deux partis. Le deuxième chevalier en partant de la droite porte une étonnante salade qui préfigure déjà le morion de la fin du XVIe s.
Ces « trépignées » si bien nommées groupaient souvent un beaucoup plus grand nombre de participants. La chaleur du combat était telle que les tournoyeurs continuaient parfois à s'affronter après la clôture de la fête, sur le chemin de leur logis. Le règlement les y autonsait.
Hérauts et rois d’armes.
Apparus sous le règne de Philippe Auguste à l'occasion des tournois où ils proclamaient le nom du vainqueur, les hérauts n'eurent pas d'existence officielle avant leur inscription sur les comptes royaux en 1285, ni de véritable hiérarchie et de fonctions précises avant le XIVe siècle.
Le héraut était choisi parmi les apprentis dits « poursuivants », le plus souvent après une bataille, et recevait son titre par les suffrages des hérauts et rois d'armes. Le nouveau promu recevait un nom particulier attaché à une ville, à une forteresse ou à une province. On retrouve ainsi les noms de Jérusalem, Leicester, Windsor, Agincourt, Guyenne, Navarre, Berry. Mais pendant son stage d'apprentissage, le « poursuivant » se nommait d'après 1es armoiries de son seigneur, par exemple « Vert-Eagle » (Aigle vert) ou « Croissant ».
La tâche essentielle du héraut consistait à recenser la noblesse, à pratiquer la science du blason et à l'enseigner, à composer les nouvelles armoiries... S'il était indispensable dans le moindre tournoi, sa science héraldique se révélait encore plus précieuse sur les champs de bataille où il identifiait les victimes nobles (l).
Au sommet de la hiérarchie, le roi d'armes était responsable d'une des marches héraldiques divisant le royaume. Ces circonscriptions — il y en eut dix-huit en 1396, huit en 1420 et quinze en 1455 — contenaient chacune un nombre variable de « hérauderies ».
(1) Après Crécy, trois hérauts et deux secrétaires répertorièrent ainsi onze princes et douze cents chevaliers français tués au cours de la bataille.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :<

Nom : OR ET LAINE SOLORAMA 7 - Rajouté le 20/03/2017

Description : Voici « Or et laine » (en Australie ; pages 108-109), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : DIVISIONS (BLAGUE) SPIROU 2493 21011986 - Rajouté le 20/03/2017

Description : Cette blague, sur les « divisions », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2493, le 21/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : 19170319 50 MOIS OCCUPATION ALLEMANDE - Rajouté le 19/03/2017

Description : Voici ce que disent du 19 mars 1917 Louis GILLE, Alphonse OOMS et Paul DELANDSHEERE dans Cinquante mois d'occupation allemande (Volume 3 : 1917).

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 017 PDF - Rajouté le 19/03/2017

Description : La planche N°17 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°6 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 8 février 1956. Elle s’intitulait « Cyrus, le grand roi » et se subdivisait en : « Cyrus rêve à son passé », « Les exploits du grand roi (la prise de Babylone, etc) », « Les conseils de Cyrus », « Inquiétude » et « Les yeux et les oreilles du roi ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20017.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 041 JOUTE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 19/03/2017

Description : Voici la quarante-et-unième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 95 (avec ses légendes de la page 94) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 95 : la joute (II)
1. Armure de joute de la seconde moitié du XVe s. Ce modèle allemand était déjà en usage outre-Rhin avant 1450. L'espèce de crochet vissé sur le flanc droit servait à caler le talon de la lance et à maintenir celle-ci à l'horizontale sans le secours du bras. — 1a. Le heaume, vu de 3/4 dos avec son système d'attache à la « dossière " de la cuirasse. — 1b. Position de la tête à l'intérieur du casque. On s'aérait en ouvrant la portière latérale. Pour charger, le jouteur devait incliner le tronc en avant afin de voir par l'étroite fente de la vue. — 2. Heaume de joute allemand, fin du XIVe s. Il pèse 9,800 kilos. On remarquera les rivets en « goutte de suif » ne présentant aucune arête au rochet de la lance. Les œillets de cuivre sont des trous d'écoute et d'aération. — 3. Heaume de joute français de la fin du XIVe s. — 4. Heaume de joute anglais du début du XVe s. — 5. Salade de joute. A droite, type de décoration souvent employé. C'est sans doute d'un casque de ce genre que s'inspirèrent le chirurgien Bier et l'armurier Marx pour créer le casque de tranchée allemand de 1916. — 6. Fers de lances de joute : 6a. jusqu'au milieu du XVe S.; 6b et 6c. du milieu à la fin du XVe s. On nommait ces fers des rochets. — 7. Jouteur équipé pour la course à la targe futée, seconde moitié du XVe s. — 8. Détail du casque et de la targe futée : 8a. point d'impact qui déterminait l'éclatement de la targe en 8 pièces; 8b. mécanisme déclencheur qui était noyé dans un coussin amortisseur. — 9. Salade à doublures frontales amovibles. Il fallait toucher l'arrêt fourchu a. Vers 1470. — 10. Salade à roulette de bavière (a) servant à la course à la queue. En b, trou de fixation du voile, dit couvre-chef, ou d'une touffe de plumes. — 11. La roulette permettait de faire glisser le mézail de la salade derrière la bavière au moment de charger. — 12. Détail de la roulette et des pinces a servant à accrocher la queue. — 13. Jouteur équipé pour la course à la queue, seconde moitié du XVe s. La jambe est garnie d'un garde-jambe pour la protéger du contact avec la barrière. Le cheval est aveuglé pour pallier tout écart possible. — 14. Armure de combat à pied, italienne (Milan), vers 1475. Son énorme braconnière lui faisait donner le nom 1'armure à tonne.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : PREHISTOIRE CONTEMPORAINE SOLORAMA 7 - Rajouté le 19/03/2017

Description : Voici « Préhistoire contemporaine » (aborigènes d’Australie ; pages 106-107), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : MANGEUR AIL INTERVIEW (BLAGUE) SPIROU 2492 14011986 - Rajouté le 19/03/2017

Description : Cette blague, sur un mangeur d’ « ail » et les répercussions sur une entrevue, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2492, le 14/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 016 PDF - Rajouté le 18/03/2017

Description : La planche N°16 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 1er février 1956. Elle s’intitulait « Le ‘petit ‘ voyage de Mikal » et se subdivisait en : « Quand je serai grand, je deviendrai marin », « En route vers Carthage », « On passe le Détroit de Gibraltar = Les colonnes d’Hercule », « D’étranges créatures » et « Toujours plus loin ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20016.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 040 JOUTE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 18/03/2017

Description : Voici la quarantième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 93 (avec ses légendes de la page 92) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 93 : la joute (I)
Souvent appelée à tort tournoi, la joute précédait ou clôturait le combat à la foule, le tournoi proprement dit.
1. Jouteur à la fin du XIIIe s. La rondelle de lance protégeant la main apparut à la même époque. L'équipement de joute se bornait à un rochet remplaçant le fer de la lance et aux ailettes rabattues vers l'avant. — 2. Jouteur de la première moitié du XIVe s. On remarquera la selle emboîtante se fermant sur les côtés. — 3 Jouteur de la seconde moitié du XIVe s. La visière du casque ne pouvait se relever que de quelques centimètres. A part la selle, l'équipement n'est pas différent de celui porté en guerre. — 4. Jouteur de la fin du XIVe s. avec le heaume spécial. La lance pouvait atteindre 6 m de long. — 5. Armure de joute allemande, fin du XVe S. 5a. la tresse d'attache de la targe (voir fig. 6); 5b. la poire permettant à la targe de patiner sous le coup de lance et de réduire de beaucoup la violence de l'impact en faisant déraper le rochet adverse; 5c. la tresse qui retenait la « main de fer » 5e; 5d. l'arrêt de la lance. — 6. La targe et son mode d'attache vu de profil (début du XVe s.). On la confectionnait en tilleul ou en poirier recouvert d'une marqueterie en bois de cerf poli extrêmement dure. — 7. Armure de joute allemande, fin du XVe s. — 8. Avec la barrière, les chevaux gardent obligatoirement leur ligne et les lances frappent sous un angle de 75° au maximum, réduisant la force de l'impact de 25% au moins. — 9. Sans barrière, l'un des chevaux pouvait « croiser » et le choc devenait alors frontal, additionnant la force du coup et la vitesse de chaque cheval comme à la guerre. La joute sans barrière, longtemps pratiquée en France, perdit beaucoup de sa brutalité par l'adoption des armures spéciales et de lances en bois léger ou creux. — Les blasons des jouteurs sont : 8 à gauche : Gordon ; 8 à droite : Forbes; 9 à gauche : Leslie; 9 à droite : Lindsay. Tous étaient des seigneurs écossais.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : ART ET MAGIE SOLORAMA 7 - Rajouté le 18/03/2017

Description : Voici « Art et magie » (aborigènes d’Australie ; pages 104-105), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : MACON BON NIVEAU (BLAGUE) SPIROU 2492 14011986 - Rajouté le 18/03/2017

Description : Cette blague, sur le bon « niveau » d’un maçon, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2492, le 14/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 015 PDF - Rajouté le 17/03/2017

Description : La planche N°15 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 25 janvier 1956. Elle s’intitulait « Ceux de la mer » et se subdivisait en : « Un empire né d’une île, la Crète », « … et un autre empire, la Phénicie, né de la côte », « Les Phéniciens, de hardis navigateurs », « Le sens du commerce » et « Pour apaiser les dieux ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20015.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 039 ETENDARDS ROYAUX FRANCAIS FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 17/03/2017

Description : Voici la trente-neuvième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 91 (avec ses légendes de la page 90) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 91 : étendards royaux français
1. Chape de saint Martin, évêque de Tours, sous les rois francs, à partir du VIe s. — 2. Etendard de Charlemagne, roi des Francs et des Lombards. Après le sacre impérial en 800, il devint écarlate avec les cocardes or, bleu ciel et or (en partant du centre) et un semis de croix latines or. — 3. Etendard de Louis II 1e Bègue, au IXe s. - 4. Etendard de Hugues Capet, fin du Xe s. — 5. Etendard de Philippe Auguste, fin du XIIe s. — 6. Oriflamme de Saint-Denis sous saint Louis, milieu du XIIIe s. — 7. Etendard de Jean le Bon, seconde moitié du XIVe s. — 8. Etendard de Charles Vll, milieu du XVe s.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : FAUNE ET FLORE UNIQUES AUSTRALIE SOLORAMA 7 - Rajouté le 17/03/2017

Description : Voici « Faune et flore uniques (d’Australie) » (pages 102-103), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : GROS COLON APPENDICITE (BLAGUE) SPIROU 2492 14011986 - Rajouté le 17/03/2017

Description : Cette blague, sur un gros « colon » et l’appendicite, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2492, le 14/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 014 PDF - Rajouté le 16/03/2017

Description : La planche N°14 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°3 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 18 janvier 1956. Elle s’intitulait « Les malheurs du peuple juif » et se subdivisait en : « Israël et Judas », « La déportation de Judas », « Les Juifs regrettent leur liberté », « Jérémie pleure Jérusalem » et « Cyrus libère les Juifs ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20014.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 038 LANCE UNITE TACTIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 16/03/2017

Description : Voici la trente-huitième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 89 (avec ses légendes de la page 88) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 89 : la “ lance ” au XVe siècle)
1. L'homme d'armes, chef de lance. Il porte une armure gothique de style milanais pesant 35 kilos. Le « couteau taillant », du type anelace, pend à l'arçon. La masse d'armes faisait également partie des armes réglementaires. — 2. Le page de l'homme d'armes. Il porte la lance de son maître et lui sert de valet tout en apprenant le métier des armes. — 3. Le coutiller, un écuyer armé, équipé et monté aux frais du chef de lance. Il porte une demi-lance à fer dite « langue de bœuf » et « arme de coustille », par analogie avec la lame de l'épée courte des anciens « coustilleux », dite « coustille ». Celle-ci est souvent confondue avec la « langue de bœuf », qui était uniquement l'arme d'hast représentée ici. — 4. Les trois archers à cheval utilisaient l'arc ou l'arbalète, parfois la couleuvrine. Leur dague est étroitement apparentée à l'ancienne coustille et à ses sœurs la « feuille de Catalogne » et la « dagasse »; c'est l'anelace (a). En b, un perce-mailles ou brise-cuirasse, dérivé de l'ancienne miséricorde, le « prie à Dieu » des Anglais. Leur épée est du type « à deux mains » ou « à une main et demie » dite aussi « bâtarde » (c), suspendue au côté droit de l'arçon de la selle, l'anderhalb Hand des Allemands. Les poulaines (pointes des chaussures), les éperons longs et les maheutres (bourrelets des épaules) leur étaient interdits.
Gens de trait: 5. L'arbalétrier. — 6. Le couleuvrinier. — 7. Le piquier. — L'épée est du type réservé à la piétaille, dite « passot » ou « épée de passot » ou encore « couteau de passe » ou « à plates », dont la caractéristique commune est la pointe aiguë formée par le fuyane des tranchants. Le troisième personnage porte une boce ou bocète, un petit bouclier de corps à corps nommé aussi rondelle à poing.
A cette « lance fournie » de 1471 s'ajoutait un nombre variable de volontaires subalternes désireux d'apprendre le métier des armes.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : ARIDE AUSTRALIE SOLORAMA 7 - Rajouté le 16/03/2017

Description : Voici « Aride Australie » (pages 100-101), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : ACUPUNCTEUR CHASSEUR DEPRIMES (BLAGUE) SPIROU 2492 14011986 - Rajouté le 16/03/2017

Description : Cette blague, sur des « acupuncteurs », chasseurs de « déprimes » (ou dépressions), est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2492, le 14/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 013 PDF - Rajouté le 15/03/2017

Description : La planche N°13 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°2 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 11 janvier 1956. Elle s’intitulait « Le peuple hébreu retrouve la Terre Promise » et se subdivisait en : « (Abraham) Le père des Hébreux », « Un seul dieu », « Yahweh dicte sa loi », « Le peuple hébreu s’installe » et « Jérusalem reçoit un temple ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20013.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 037 LANCE UNITE TACTIQUE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 15/03/2017

Description : Voici la trente-septième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 87 (avec ses légendes de la page 86) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 87 : la “ lance ”, unité tactique (première moitié du XIVe siècle)
1. Le destrier ou grand cheval. — 2. Le chevalier sur son palefroi ou ambleur. L'amble, allure beaucoup moins fatigante pour le cavalier, était obtenue par dressage ou par l'exploitation des dispositions naturelles de l'animal. — 3. L'écuyer portant le heaume, l'écu et la lance du chevalier. Il monte un roussin ou roncin. Son propre casque, une barbute, est fixé derrière sa selle. — 4. Le coutiller montant un coursier, sorte de palefroi vif et puissant. Il est armé de la coutille, arme intermédiaire entre la dague et l'épée, qui servait à égorger le prisonnier réfractaire à la rançon. — 5. Un des six archers sur son courtaud, armé d'un braquemart inspiré du cimeterre oriental. Légèrement courbe, on le nommait badelaire, baudelaire, bazelaire ou encore basilaire. — 6. Le valet sur son bidet. Il est armé d'un épieu et d'un badelaire nommé aussi coutelas. — 7. La « haquenée de gobelet », une jument avec son bât spécial pour les provisions de bouche du chevalier. Les hommes d'armes ne montaient que des chevaux mâles. — 8. Le sommier ou bidet portant les bagages. — 9. Chaque « lance » comprenait un nombre variable de piétons. Ces gens de pied sont ici armés de l'anicroche a et de la saquebute b, armes spécialement conçues pour la capture de prisonniers de marque dont le maître tirait rançon.
La « lance » était l'unité tactique élémentaire des armées féodales depuis le Xe s. Au milieu du XVe s., cette unité subsistait encore, quoique beaucoup plus strictement organisée, au sein des compagnies d'ordonnance.
La lance, unité tactique.
Ce terme collectif de « lance » désignait l'unité tactique des armées féodales, dont le chevalier était la force vive. La « lance » pouvait désigner un nombre variable d'hommes qui combattaient tant à pied qu'à cheval.
Plusieurs « lances » réunies sous les ordres d'un banneret formaient une « bannière », et un certain nombre de « bannières » composaient une « bataille ».
Sous Philippe Auguste, au début du XIIIe siècle, il y avait quatre à six « lances » dans une «bannière». La « bataille », placée sous le commandement d'un grand feudataire (l), pouvait rassembler cinq à dix «bannières », soit cinq cents à mille cavaliers. Mais ces chiffres étaient éminemment variables, ne serait-ce qu'en raison de l'importance de la fortune de certains bannerets capables d'emmener un plus grand nombre des vassaux : c'était sans doute ce qu'on appelait « doubles banerés » au XIIIe siècle.
Sous Philippe de Valois, onze « batailles » rassemblèrent cent quatre-vingt-douze « bannières » pour la bataille de Cassel, en 1328. Les exigences durent s'amenuiser peu à peu puisque, en 1452, un certain seigneur de Sains reçut le titre de chevalier banneret en se présentant à l'ost (2) avec le nombre minimum de vingt-cinq hommes d'armes.
Il est curieux de constater que le titre de banneret n'était pas accordé aux seuls chevaliers; on rencontrait des bannerets écuyers et même des bannerets qui n'avaient aucun titre mais que l'habileté ou les moyens financiers rendaient aptes à conduire un certain nombre d'hommes à la guerre.
Le banneret avait le droit de porter le haubert (3) et la double cotte de mailles (4).
Immédiatement sous lui venait le chevalier bachelier, qui servait sous une bannière faute de vassaux.
Le bachelier, un simple gentilhomme aspirant chevalier et d'un rang moins noble et moins élevé que les précédents, s'attachait à un chevalier auprès duquel il apprenait le métier des armes. Du Guesclin était bachelier quand le roi Charles V lui donna la lieutenance générale de son armée.
L'écuyer accompagnait un chevalier dès l'âge de quatorze ans, en attendant d'être nommé chevalier à vingt et un ans.
Enfin, le page servait à partir de sept ans comme un simple domestique attaché à un chevalier. À quatorze ans, il « sortait des pages », ceignait l'épée et devenait écuyer.
Au XVe siècle, en 1445, la « lance » dite garnie ou fournie fut fixée par le roi Charles VII à un homme d'armes et son page, un coutiller (5), deux archers et un valet. Cent « lances » formaient une des vingt « compagnies d'ordonnance » qui se révélèrent, en 1446, le noyau de la nouvelle armée permanente.
Cette « gendarmerie » absorba environ neuf mille anciens soldats-brigands des « grandes compagnies» (6) et devait se perpétuer jusqu'au XVIIIe siècle dans la gendarmerie de France (7).
Chaque compagnie était commandée par un capitaine, souvent issu des sinistres vieilles bandes. Un fils du comte d'Armagnac, dit le bâtard de Bourbon, Guillaume et Antoine de Chab

Nom : SVEN HEDIN ET LE GOBI SOLORAMA 7 - Rajouté le 15/03/2017

Description : Voici « Sven Hedin et le Gobi » (pages 98-99), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : PARTENAIRE LANCEUR COUTEAUX (BLAGUE) SPIROU 2491 07011986 - Rajouté le 15/03/2017

Description : Cette blague, sur une « partenaire » pour lanceur de couteaux, est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2491, le 07/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 012 PDF - Rajouté le 14/03/2017

Description : La planche N°12 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°1 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 4 janvier 1956. Elle s’intitulait « Le retour des vainqueurs » et se subdivisait en : « Retour à Ninive », « Réjouissances », « Le festin de la reine », « Un roi comblé » et « La prophétie de Nahoum ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20012.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 036 CHEVALIERS SIECLE 14 ARTILLERIE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 14/03/2017

Description : Voici la trente-sixième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 85 (avec ses légendes de la page 84) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 85 : chevaliers du XIVe siècle
Au centre, avec sa mitre rouge, un évêque.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : HORDES MONGOLES SOLORAMA 7 - Rajouté le 14/03/2017

Description : Voici « Les hordes mongoles » (pages 96-97), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : PAGES DE GARDE (BLAGUE) SPIROU 2491 07011986 - Rajouté le 14/03/2017

Description : Cette blague / jeu de mots, sur les « pages de garde », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2491, le 07/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 011 PDF - Rajouté le 13/03/2017

Description : La planche N°11 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°52 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 28 décembre 1955. Elle s’intitulait « Sus à Suze ! » et se subdivisait en : « Branle-bas de combat : La marche vers Elam », « D’une rive à l’autre », « Les transfuges », « Le grand choc des armées » et « La fin d’Elam ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20011.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 035 BATAILLE WOERINGEN FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 13/03/2017

Description : Voici la trente-cinquième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 83 (avec ses légendes de la page 82) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 83 : bataille de Woeringen (1288)
La bataille de Woeringen (1288), une des plus importantes batailles de l'Europe occidentale du XIIIe siècle, vit un prince belge, Jean 1er de Brabant, protecteur des libertés communales, défier les princes allemands, défenseurs de la féodalité, ayant à leur tête Siegfried de Westeburg, archevêque de Cologne, qui prélevait un droit de péage odieux sur le cours inférieur du Rhin. Aux intérêts économiques s'ajoutait, pour le duc de Brabant, un intérêt politique : la possession du Limbourg, âprement disputée par plusieurs prétendants. Quoique inférieure en nombre, l'armée de Jean 1er triompha de la coalition ennemie par la cohésion d'une chevalerie chargeant en masse serrée, de concert avec l'infanterie des milices communales de Bruxelles, Anvers, Louvain, Tirlemont, Jodoigne, Nivelles, Liège, Clèves et Juliers.
La scène montre le comte Henri IV de Luxembourg, prétendant à la succession du Limbourg dont il porte le lion rouge, et qui, ayant jeté sa lance et son épée pour mieux étreindre son ennemi juré Jean 1er de Brabant, va recevoir le coup mortel d'un chevalier brabançon, Wauthier de Bisdom. « Malheureux ! dira le duc à son sauveur, tu as tué le plus brave chevalier de la journée ! »
L'absence de housse armoriée sur le cheval de Jean 1er s'explique par le fait que son cheval de bataille venait d'être tué sous lui. Le retentissement de cette rencontre fut immense. Elle fut chantée par tous les poètes et notamment par Jan van Heelu, qui nous a laissé dans sa Rymkronyk une description extrêmement colorée. Tout en consacrant l'indépendance complète du Brabant à l'égard de l'Empire, cette bataille dessina aussi la première ébauche de la nationalité belge. Jean 1er, désormais à la tête d'un état puissant, jouit d'un prestige politique qui allait aider, plus tard, à l'union de tous les territoires belges. Le héros de Woeringen devait mourir stupidement à Bar-le-Duc, en 1296, au cours d'un tournoi.
Illustrations à comparer avec HOTTENROTH, Friedrich (1840-1917) ; Le costume, les armes, ustensiles, outils des peuples anciens et modernes (Paris, A. Guérinet ; 1896). L’ouvrage complet est disponible en PDF :
https://ia802307.us.archive.org/19/items/lecostumelesarme01hott/lecostumelesarme01hott.pdf
A partir de notre site, d’autres documents relatifs au Moyen Age peuvent être téléchargés gratuitement :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20%20age%20(Jeux%20Histoire).pdf
Les Editions VAN IN ont publié deux petits fascicules du « SABLIER D’ARGENT » qui, même en noir et blanc, constituaient une documentation scolaire particulièrement originale :
http://www.idesetautres.be/upload/Moyen%20Age%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
http://www.idesetautres.be/upload/Chateaux%20et%20fortifications%20VAN%20IN%20SABLIER%20ARGENT.zip
De très nombreuses illustrations par Fred FUNCKEN pour « L’Histoire du monde » (parues dans l’hebdomadaire TINTIN) ainsi que des dossiers « figurines » autour de certaines de ses BD. Des extraits de l’Encyclopédie scolaire du quotidien belge « LE SOIR ». Tout cela sur :
www.idesetautres.be
Si vous êtes amateur de figurine, visitez :
CAESAR MINIATURES :
http://www.miniknight.com/caesar.htm
HAT :
http://www.hat.com/current.html
ITALERI :
http://shop.italeri.com/Category/77-miniatures-172-historics.aspx
MARS :
http://www.marsfigures.com/
REVELL :
http://all-searches.com/recherche/Revell::1::72::Figures/web/1
ZVEZDA :
http://www.zvezda.org.ru/?lng=1&nav=2&p=31
http://new-wab.forumactif.org/t149-antiquite-marques-liens
Et n’oubliez pas les aventures du « Chevalier blanc » ! …
Outre une cinquantaine de biographies en 4 planches BD, des superbes illustrations de couvertures de Fred et Liliane FUNCKEN réalisées pour l’hebdomadaire « TINTIN » dans les années 1955-1970 (notamment du « Chevalier blanc »), sont proposées sur le site www.idesetautres.be dans un portfolio auxquel on peut accéder en cliquant sur le lien :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=portfolio
On choisit « ALBUMS » puis les « sous-albums » de « IDES ».

Nom : ROUTE DE LA SOIE SOLORAMA 6 - Rajouté le 13/03/2017

Description : Voici « La route de la soie » (pages 94-95), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : DUR DE LA FEUILLE (BLAGUE) SPIROU 2491 07011986 - Rajouté le 13/03/2017

Description : Cette blague, sur l’expression « dur de la feuille », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2491, le 07/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 010 PDF - Rajouté le 12/03/2017

Description : La planche N°10 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°51 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 21 décembre 1955. Elle s’intitulait « Que disent les dieux ? » et se subdivisait en : « Le songe d’Adar-Malik », « Le zigourat », « La chambre d’Ishtar », « L’oracle de la déesse » et « Le songe de BiIitsounou ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20010.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MOYEN AGE 034 ORDRES CHEVALERIE FUNCKEN COSTUMES TEMPS CHEVALERIE - Rajouté le 12/03/2017

Description : Voici la trente-quatrième illustration de Liliane et Fred FUNCKEN relative au Moyen Age figurant à la page 81 (avec ses légendes de la page 80) du Costume, l’armure et les armes au temps de la chevalerie (Tome 1 : du huitième au quinzième siècle) publié par Casterman en 1977.
Légendes illustrations page 81 : ordres de chevalerie
1. Chevalier de la « Compagnia della buona morte » en 1176. Quoique sans aucune commune mesure avec les ordres représentés ici, cette confrérie, exemple de l'emphase italienne, se distingua sous la conduite d'Alberto da Giussano contre les Impériaux. — 2. Bannière du royaume de Jérusalem au XIIIe siècle. — 3. Chevalier templier au XIIIe s., avec l'étendard, dit Beaucéant, de l'ordre du Temple. Le noir symbolisait la force, le blanc la pureté. — 4. Chevaliers du Saint Sépulcre, au XIIIe s. Analogue aux templiers, cette institution religieuse et militaire se retira en Italie après la perte de la Palestine. — 5. Chevalier de l'ordre des Porte-Glaives, dit aussi de Livonie. Cet ordre fusionna en 1237 avec celui des Teutoniques et le renforça considérablement. — 6. Chevalier Teutonique au XIIIe s. — 7. Chevalier Teutonique portant l'étendard de l'ordre. Originairement blanc à croix noire, cet emblème fut doté de la croix d'or de Jérusalem et des armes de l'Empire germanique par le grand maître de l'ordre Teutonique au XIVe s.
Déclin et renouveau
Le caractère héréditaire de la chevalerie fieffée s'imposa au XIIe siècle, avec ses lois et ses privilèges.
Au XIIIe siècle s'épanouit l'esprit « courtois » : la femme noble fut l'objet d'une dévotion sans limite, allant parfois jusqu'à la plus ridicule exaltation. On cite le cas de ces chevaliers gallois qui, persuadés que l'amour surpassait tout, affrontèrent un hiver rigoureux avec des vêtements si légers qu'ils moururent de froid aux pieds de leurs dames !
Le XIVe siècle vit un retour quasi général à la rapacité qui poussait de nombreux chevaliers à quitter leur « bataille » pour s'emparer d'un ennemi fortuné et en tirer rançon. Mais quel mépris pour le bas peuple ! « Le paysan est un porc et il vit comme un porc... Nul ne doit plaindre le paysan lorsque son seigneur lui fait manquer du nécessaire ou lui casse bras et jambes », écrivait un doux trouvère (1), qui avait dû échapper de justesse aux fourches vengeresses des Pastoureaux ou des Jacques (2). Des idéaux chevaleresques, plus que jamais exaltés par une noblesse indisciplinée, celle-ci n'avait conservé que l'orgueil, et cet orgueil devait conduire au désastre. Le sens de l'honneur qui subsistait chez certains chefs de guerre leur faisait parfois quitter une position avantageuse pour se faire battre en rase campagne, ou dédaigner une attaque par le flanc pour choisir le « droit chemin » et conduire leurs troupes au massacre. À la veille de sa fameuse victoire d'Azincourt en 1415, Henri V d'Angleterre exigeait, des chevaliers partant en reconnaissance, de se dépouiller de leurs cottes d'armes armoriées afin de ne pas être suspectés, lorsqu'ils regagneraient leur camp, de tourner le dos à l'ennemi ! Mais le même souverain, perdant son sang-froid, fera massacrer des centaines de prisonniers dont sept princes et trois cents chevaliers bannerets, pour une simple fausse alerte.
Bien pires pourtant seront les sinistres péripéties de la lutte des maisons de Bourgogne et d'Orléans, contées par Monstrelet (3). En partant se faire assassiner à Montereau, Jean sans Peur ne pensait pas « qu'un tel seigneur et prince, fils de roi de France et successeur de sa noble couronne (4), voulût faire autre chose que loyauté ». « Guerre sans incendie est andouille sans moutarde », disait plaisamment Henri V. « Autant j'en prendrai, autant j'en pendrai », affirmait Charles le Téméraire après le massacre de la garnison suisse de Granson en 1476. Le duc de Bourgogne avait pourtant été élevé dans la plus pure tradition de la chevalerie.
Une nouvelle chevalerie déjà naissait des cendres de l'ancienne.
Depuis le procès des Templiers (1307-1314), les vieux ordres de chevalerie avaient été remplacés par une nouvelle classe d'ordres royaux et nobiliaires dont les plus célèbres étaient l'ordre de la Jarretière en Angleterre, l'ordre de la Toison d'or dans les Etats bourguignons (5), opposé à l'ordre royal du Saint-Esprit en France.
(1) Les trouvères étaient, au nord de la Loire, l'équivalent des troubadours du pays d'oc et des Minnesänger allemands.
(2) Surnoms des insurgés de deux des plus violentes révoltes paysannes des XIIIe et XIVe siècles.
(3) Enguerrand de Monstrelet, auteur, entre 1422 et 1444, d’une Chronique continuant celles de Froissart
(4). Le dauphin, futur Charles Vll, instigateur de l'assassinat.
(5) Les statuts de la Toison d'or forment un véritable code des vertus chevaleresques. Cet ordre ne pouvait être conféré qu'à « des gentilshommes de nom et d'armes sans reproches ". Par suite du mariage de Marie d

Nom : ATACAMA SOLORAMA 6 - Rajouté le 12/03/2017

Description : Voici « L’Atacama, désert du Chili » (pages 92-93), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues, en langue néerlandaise.

Nom : AVOIR LE PIED LOURD (BLAGUE) SPIROU 2491 07011986 - Rajouté le 12/03/2017

Description : Cette blague, sur l’expression « avoir le pied lourd », est parue au sein de la rubrique « Le petit colporteur de bruits », dans l’hebdomadaire SPIROU N°2491, le 07/01/1986 ; elle fut sélectionnée par des élèves des écoles primaires de Saint-Josse (Bruxelles), pendant l’année scolaire 2005-2006.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de se familiariser avec le vocabulaire au sein d’un texte très court. Le fait que la blague soit accompagnée d’une image permet à l’enfant d’éventuellement l’expliquer à ses frères et sœurs ou à ses parents, également apprenants. La famille constitue alors une « équipe », qui s’intègre linguistiquement dans son pays d’accueil.
Rappelons que l’hebdomadaire SPIROU a fêté son 75ème anniversaire en 2013 et que son numéro 4000 a paru le 10/12/2014.
Copyright, Editions DUPUIS, 2017 (www.spirou.com).
Si un ayant droit (comme « l’homme-orchestre », TOLDAC, alias Michel FOURNIER, ou l’illustrateur Didgé) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 009 PDF - Rajouté le 11/03/2017

Description : La planche N°9 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 14 décembre 1955. Elle s’intitulait « La perplexité du roi Assourbanipal » et se subdivisait en : « Toilette de roi », « Bons et mauvais génies », « Menaces sur Elam », « Les devins et les astres » et « Iddina a parlé ! ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20009.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

First  Previous  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  Next  Last  

Sous-menu

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Azpiri

Crédits