IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l’ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

[NOUVEAU] Nom : TERUGGESCHONKEN VTT TERUGSCHENKEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De toverbuks werd mij door de geesten teruggeschonken » (« La carabine magique me fut offerte en retour par les esprits »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgeschonken », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGschenken», lui-même construit sur l’infinitif « SCHENKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGschenken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEschonken ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgeschonken », derrière les compléments (« mij » et « door de geesten »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 113 PDF - Rajouté le 23/06/2017

Description : La planche N°113 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 décembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Het prachtig Venetië rond 1300 » (« La Venise sérénissime vers 1300 ») et se subdivisait en : «Met een gondel» (« En gondole »), « De Poort naar het Oosten » (« La Porte vers l’Orient »), « De doge » (« Le doge »), « De waarzegster en Marino Faliero » (« La diseuse de bonne aventure et Marino Faliero ») et « De Raad van de Tien » (« Le Conseil des Dix »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20113.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : HET BEGON MET EEN DORP SOLORAMA 16 - Rajouté le 23/06/2017

Description : Voici « Het begon met een dorp » (Rome ; pages 242-243), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 06 1918 - Rajouté le 22/06/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 6 (“De oorlog komt dichter bij”, blzd. 51-55) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling).
Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik ezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS OP REIS DOOR BELGIE 1 HOOFDSTUK 9 NOG DOOR LIMBURGSCHE HEIDE - Rajouté le 22/06/2017

Description : In bijlage vindt U « Nog door de Limburgsche heide », hoofdstuk 9, bladzijden 76-81 van het eerste deeltje van Op reis door België door Abraham HANS (Antwerpen, Lode Opdebeek ; s. d. : 1911 ?; 107-II bladzijden).
Link naar Franstalige vertaling :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20A%20TRAVERS%20LA%20BELGIQUE%201%20CHAPITRE%2009.pdf
Worden behandeld : Zonhoven. — Houthalen. — De mijnen van Coursel. — Peer. — Het kamp van Beverloo. — Over Moll naar Gheel. — (Henri) Conscience en de Kempen. — Gesprek over het water.
Men vindt er volgende afbeeldingen : « In de Kempen (blz. 78), ouderwetsche pomp (page 81).
De afbeeldingen, die niet E.V.O. (voor Edmond Van Offel) of E. H. (voor E. Hans, GEEN familielid van de schrijver) worden getekend, zijn misschien aan Emiel WALRAVENS (1879-1914) te wijten (van de “Tervuurse school”).
Men verstaat beter dat Abraham HANS zo streng tegenover de Duitsers van 1914-1918 in De Groote Oorlog was, want hij mag vergelijken met deze reisindrukken, die hij voor de oorlog schreef en die even zo boeiend zijn als die van Alexandre DUMAS.
Die tekst, in oude spelling, werd ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

[NOUVEAU] Nom : TERUGGEKOMEN VTT TERUGKOMEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij is (in de burcht) teruggekomen » (« Il est revenu »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgekomen », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGkomen», lui-même construit sur l’infinitif « KOMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGkomen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEkomen ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgekomen », derrière le complément éventuel (« in de burcht »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 112 PDF - Rajouté le 22/06/2017

Description : La planche N°112 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°49 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 décembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Vita nuova van Dante in 1294 » (« Vie nouvelle de Dante en 1294 ») et se subdivisait en : «Te Florence in 1300 » (« A Florence en 1300 »), « De Witten en de Zwarten » (« Les Blancs / Cerchi / Guelfes et les Noirs / Donati / Gibelins »), « Beatrice » (« Béatrice »), « Hymne aan het leven » (« Hymne à la vie ») et « Divina Commedia (1306-1321) » (« Divine Comédie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20112.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS WONDERLIJK GEZELSCHAP KINDERBIBLIOTHEEK 8 - Rajouté le 21/06/2017

Description : In bijlage vindt U, “Het wonderlijk gezelschap”, aflevering 8 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek, opnieuw uitgegeven in “Vijf verhalen uit A. HANS’ Kinderbibliotheek”.
Afbeeldingen op bladzijden 6, 8, 9, 13, 27 en 30 + 24 (Otto) Geerling).
Die heruitgave is mogelijk geweest dankzij een samenwerking tussen de bibliotheek van de Rijksuniversiteit Gent en de Hoofdstedelijke Openbare Bibliotheek van Brussel.
Die tekst, in oude spelling, werd voor u geselecteerd en ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 08 - Rajouté le 21/06/2017

Description : In bijlage vindt U de achtste wekelijkse aflevering en heruitgave (16-8-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Zevende aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2007%201958.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « De Engelsen zijn afgevaren en het leger werd (van de stad) teruggetrokken » (« Les Anglais ont appareillé et l'armée a été retirée »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGtrekken», lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken », derrière le complément éventuel (« van de stad »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 111 PDF - Rajouté le 21/06/2017

Description : La planche N°111 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°48 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 novembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Romaanse en gothische kathedralen » («Cathédrales romanes et gothiques ») et se subdivisait en : «Het Gravensteen van Gent » (« Le Gravensteen = le château des Comtes de Gand »), « Doornik en Roermond » (« Tournai et Ruremonde »), « De gothiek » (« Le gothique »), « Juwelen » (« Des joyaux ») et « Niet alleen kerken » (« Pas seulement des églises »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20111.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : LEERMEESTERS ROMEINEN ETRUSKEN SOLORAMA 16 - Rajouté le 21/06/2017

Description : Voici « Leermeesters der Romeinen » (Etrusken ; pages 240-241), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS BLOEDIG IJZERLAND HOOFDSTUK 09 AFLEVERING 4-5 1920 - Rajouté le 20/06/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 9 (“De brand van Eessen”, bladzijden 59-68) uit afleveringen 4 (bladzijden 49-64, 14 februari 1920) en 5 (bladzijden 65-80, 21 februari 1920) van Abraham HANS (1882-1939) in Het bloedig Ijzerland (Brussel, Julius Hoste ; 1920-1921, 1038 bladzijden, oorspronkelijk verschenen in 65 wekelijkse afleveringen van 25-1-1920 t/m 17-4-1921)
Afbeeldingen : zaal van het Stadhuis te Veurne (blzd. 61) en voormalig dorp in het Ijzerland – de kerk van Lombardzijde (blzd. 65).
Zie “Inhoudsopgave” van “Het Bloedig IJzerland” :
http://www.idesetautres.be/upload/BLOEDIG%20IJZERLAND%20ABRAHAM%20HANS%20INHOUDSTAFEL.pdf
Nederland (Archief Stad en gemeente Goes) helpt opnieuw België, honderd jaar later ! Van de heer A. Burger ontvingen ze het gebonden weekblad. Dank aan onze vrienden uit Zeeland (Zuid-Beveland) !

[NOUVEAU] Nom : TERUGGEWORPEN VTT TERUGWERPEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Op het moment dat de storm losbreekt, worden de Fransen en de Italianen door een spervuur van de Oostenrijkse batterijen teruggeworpen »
(«Au moment où l’orage éclate, les Français et les Italiens sont repoussés par un tir de barrage des batteries autrichiennes»).
On y trouve la forme verbale « TERUGgeworpen », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGwerpen», lui-même construit sur l’infinitif « WERPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGwerpen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEworpen ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgeworpen », derrière le complément (« door een spervuur van de Oostenrijkse batterijen »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 110 PDF - Rajouté le 20/06/2017

Description : La planche N°110 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 novembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Lodewijk IX » (« Louis IX ou Saint Louis ») et se subdivisait en : « Blanca van Castilië » (« Blanche de Castille »), « Barons laten opknoppen ? Niet allemaal ! » («Faire pendre des barons ? Pas tous ! »), « Hij hield van de vrede » (« Il aimait la paix »), « Strijd tegen Engeland » (« Lutte contre l’Angleterre ») et « De laatste kruistocht in 1270 » (« La dernière croisade en 1270 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20110.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN 2 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « De Oostenrijkers hebben zich (in de omgeving van Solferino) teruggetrokken » (« Henri Dunant s’est retiré dans les environs de Solférino »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGtrekken», lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken », derrière le complément éventuel (« in de omgeving van Solferino »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 109 PDF - Rajouté le 19/06/2017

Description : La planche N°109 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°46 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 novembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De Albigenzen » (« Les Albigeois ») et se subdivisait en : « Het Goed en het Kwaad : de Bogomilen van Bulgarije » (« Le Bien et le Mal : les Bogomiles de Bulgarie »), «De reinen » (« Les purs »), « De secte van De Armen van Lyon in 1173 » (« La secte des Pauvres de Lyon ou Vaudois en 1173 »), « De Inquisitie » (« L’Inquisition ») et «De kruistocht van Lodewijk VIII tot 1226 » (« La croisade de Louis VIII jusqu’en 1226 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20109.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : VAN MAQUIS TOT MOESTUIN SOLORAMA 15 - Rajouté le 19/06/2017

Description : Voici « Van maquis tot moestuin » (Italië ; pages 238-239), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : TERUGGEDREVEN VTT TERUGDRIJVEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Codha) is weldra ontwapend en (hij) wordt (weldra) teruggedreven » (« Il est désarmé et repoussé »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgedreven », participe passé provenant de l’infinitif «TERUGdrijven», lui-même construit sur l’infinitif « DRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGdrijven » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEdreven ». Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgedreven », derrière le complément éventuel (« weldra »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 108 PDF - Rajouté le 18/06/2017

Description : La planche N°108 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°45 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 novembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De steden » (« Les villes ») et se subdivisait en : «De straten » (« Le rues »), « Te veel mensen » (« Trop de gens »), « De gilden » (« Les guildes »), « Harde werkers : de korporaties » (« De rudes travailleurs : les corporations ») et «De klassenstrijd » (« La lutte des classes »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20108.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS OP REIS DOOR BELGIE 1 HOOFDSTUK 8 DOOR LIMBURGSCHE HEIDE - Rajouté le 17/06/2017

Description : In bijlage vindt U « Door de Limburgsche heide », hoofdstuk 8, bladzijden 62-76 van het eerste deeltje van Op reis door België door Abraham HANS (Antwerpen, Lode Opdebeek ; s. d. : 1911 ?; 107-II bladzijden). Link naar Franstalige vertaling :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20A%20TRAVERS%20LA%20BELGIQUE%201%20CHAPITRE%2008.pdf
Worden behandeld : Zonnegang op de heide — Rethy — De graaf van Rethy — Moll — Met de trein naar Hamont — Eene reis met de diligence — Een voetrejs — Eene gesprek over de bijen — Iets over turf — Kempische sagen— Bree en Maaseyck — Naar Hasselt — Genck — Limburgs hoofdstad — de Boerenkrijg.
Men vindt er volgende afbeeldingen (2 minder dan in de Franstalige uitgave) : hoekje van Moll (bladzijde 58), bijenhal (bladzijde 66), bijenhouder (bladzijde 69), Bree (bladzijde 72), ouderwetsche huizen te Maaseyck (bladzijde 73), een toekomstige nijverheidsstad : Genck (bladzijde 74), Sint Quentin-kerk te Hasselt (bladzijde 75).
De afbeeldingen, die niet E.V.O. (voor Edmond Van Offel) of E. H. (voor E. Hans, GEEN familielid van de schrijver) worden getekend, zijn misschien aan Emiel WALRAVENS (1879-1914) te wijten (van de “Tervuurse school”).
Men verstaat beter dat Abraham HANS zo streng tegenover de Duitsers van 1914-1918 in De Groote Oorlog was, want hij mag vergelijken met deze reisindrukken, die hij voor de oorlog schreef en die even zo boeiend zijn als die van Alexandre DUMAS.
Die tekst, in oude spelling, werd ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

[NOUVEAU] Nom : UITGEROEID VTT UITROEIEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Bavianen worden door hem (de luipaard) uitgeroeid » (« Les babouins sont exterminés par lui »).
On y trouve la forme verbale « UITgeroeid », participe passé provenant de l’infinitif « UITroeien », lui-même construit sur l’infinitif « ROEIEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la voyelle « I », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITroeien » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEroeid ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeroeid » derrière le complément (« door hem ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 107 PDF - Rajouté le 17/06/2017

Description : La planche N°107 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°44 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 31 octobre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De gemeenten » (« Les communes ») et se subdivisait en : « Een vrije stad » (« Une ville libre »), « De poorters of burgers » (« Les bourgeois du portus ou bourg »), «Een keure » (« Une charte »), « Een republiek : de Hansa » («Une république : la Hanse ») et « Klokke Roeland in Gent » («La cloche Roeland du beffroi de Gand »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20107.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».
Si un ayant droit s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com , accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

[NOUVEAU] Nom : STAD DIE VEEL OPEISEN SOLORAMA 15 - Rajouté le 17/06/2017

Description : Voici « De stad die velen opeisen » (Jeruzalem ; pages 236-237), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : UITGEMOORD VTT UITMOORDEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Franse soldeniers hebben uw hele gezin uitgemoord ! » (« Des mercenaires français ont massacré toute votre famille ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgemoord », participe passé provenant de l’infinitif « UITmoorden », lui-même construit sur l’infinitif « MOORDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITmoorden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEmoord ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgemoord » derrière le complément (« uw hele gezin ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 106 PDF - Rajouté le 16/06/2017

Description : La planche N°106 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°43 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 octobre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De gouden horde » (« La horde d’or ») et se subdivisait en : « Temoedsjin in 1193 » (« Temoudjine en 1193»), « Dsjengis Khan, meester van het Oosten » (« Gengis Khan, maître de l’Orient »), « Opmars naar het Westen ! » (« En marche vers l’Ouest ! »), « Aan de Wolga» (« Au bord de la Volga ») et « Zijn dood in 1227 » (« Sa mort en 1277 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20106.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 05 1918 - Rajouté le 15/06/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 5 (“Bezoek aan vader”, blzd. 41-50) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling).
Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik ezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEWOED VTT UITWOEDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Bij dageraad is de brand uitgewoed » = « De brand is bij dageraad uitgewoed » (« A l’aurore, l’incendie s’est apaisé »).
On y trouve la forme verbale « UITgewoed », participe passé provenant de l’infinitif « UITwoeden », lui-même construit sur l’infinitif « WOEDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITwoeden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEwoed ».
Dans la phrase où il n’y a pas inversion, on voit qu’il y a REJET de la forme verbale « UITgewoed » derrière le complément (« bij dageraad ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 105 PDF - Rajouté le 15/06/2017

Description : La planche N°105 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 octobre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De verlokking van het Oosten » (« L’attrait de l’Orient ») et se subdivisait en : « Saladin » (« Saladin »), « Drie koningen : Frederik Barbarossa, Richard Leeuwen en Philips-August » (« Trois rois : Frédéric Barberousse, Richard Cœur de Lion et Philippe-Auguste »), « Richard komt ! » (« Richard vient ! »), « De vierde Kruistocht » (« La quatrième Croisade ») et « Baudewijn IX in 1204 » (« Baudouin IX en 1204 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20105.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : SCHIEREILAND IN DE ZWARTE ZEE SOLORAMA 15 - Rajouté le 15/06/2017

Description : Voici « Schiereiland in de Zwarte Zee » (Krim ; pages 234-235), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 07 - Rajouté le 14/06/2017

Description : In bijlage vindt U de zeven de wekelijkse aflevering en heruitgave (9-8-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Zesde aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2006%201958.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEMERGELD VTT UITMERGELLEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Zij kwijnt weg / wordt (door de ellende) uitgemergeld » (« Elle dépérit, décharnée »).
On y trouve la forme verbale « UITgemergeld », participe passé provenant de l’infinitif « UITmergellen », lui-même construit sur l’infinitif « MERGELLEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « L », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITmergellen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEmergeld ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgemergeld » derrière le complément éventuel (« door de ellende ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 104 PDF - Rajouté le 14/06/2017

Description : La planche N°104 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°41 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 octobre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Philips-Augustus » (« Philippe-Augustus ») et se subdivisait en : « Hij (Hendrik II Plantagenet) had er genoeg van » (« Il / Henri II Plantagenet en avait assez »), « Richard Leeuwen en Jan zonder Land » (« Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre »), « De oorlog van 1202 » (« La guerre de 1202 »), « De grote slag van 1214 in Bouvines » (« La grande bataille de 1214 à Bouvines ») et « Vijf en twintig baronnen en de Magna Charta van 1215 » (« Vingt-cinq barons et la Grande Charte de 1215 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20104.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEHONGERD VTT UITHONGEREN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als hij (eindelijk) (is) uitgehongerd is, zal hij niet aarzelen een weerloze man aan te vallen » (« S’il est affamé, il ne va pas hésiter à attaquer un homme sans défense »).
On y trouve la forme verbale « UITgehongerd », participe passé provenant de l’infinitif « UIThongeren », lui-même construit sur l’infinitif « HONGEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UIThongeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEhongerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgehongerd » derrière le complément éventuel (« eindelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 103 PDF - Rajouté le 13/06/2017

Description : La planche N°103 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°40 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 octobre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De dikke vazal en de magere koning » (« Le gros vassal et le maigre roi ») et se subdivisait en : « Het huis van Normandië » (« La maison de Normandie »), « Hendrik Beauclerk » (« Henri Beau-Clerc »), « De Plantagenets » (« Les Plantagenets »), « Hendrik II Plantagenet » (« Henri II Plantagenet ») et « Alienor » (« Aliénor »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20103.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : VOLK VAN DE DALMATISCHE KUST SOLORAMA 15 - Rajouté le 13/06/2017

Description : Voici « Het volk van de Dalmatische kust » (pages 232-233), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS ZWARTE KOO KINDERBIBLIOTHEEK 2 853 - Rajouté le 12/06/2017

Description : In bijlage vindt U, “Zwarte Koo”, aflevering 2 (en 853) van “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” in 1922, met afbeeldingen van Otto GEERLING.
Die tekst, in oude spelling, werd ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEDROOGD VTT UITDROGEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is alsof de bron in één nacht uitgedroogd is » (« C’est comme si la source s’est asséchée en une seule nuit »).
On y trouve la forme verbale « UITgedroogd », participe passé provenant de l’infinitif « UITdrogen », lui-même construit sur l’infinitif « DROGEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « G », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITdrogen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEdroogd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgedroogd » derrière le complément (« in één nacht ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 102 PDF - Rajouté le 12/06/2017

Description : La planche N°102 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°39 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 septembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Het Christen Europa » (« L’Europe chrétienne») et se subdivisait en : « De koningskronen » (« Les couronnes de rois »), « De macht van Rome » (« La puissance de Rome »), « Nieuwe geestelijke orden » (« Nouveaux ordres ecclésiastiques »), « Universiteiten » (« Universités ») et « Willem Ruibroek » (« Guillaume Ruboucques »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20102.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGESTOTEN VTT UITSTUITEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben hem uitgelachen … Ze hebben hem uitgestoten » (« Ils se sont moqués de lui … Ils l’ont expulsé »).
On y trouve notamment la forme verbale « UITgestoten », participe passé provenant de l’infinitif «UITstuiten», lui-même construit sur l’infinitif « STUITEN » qui fait l’objet des « temps primitifs » et dont le participe passé se construit sur le PLURIEL de l’O.V.T. (ou prétérit), les « UI » donnant des « O ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « UITstuiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEstoten ». Le même processus de construction s’applique pour « UITlachen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgestoten » derrière le complément (« hem ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 101 PDF - Rajouté le 11/06/2017

Description : La planche N°101 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°38 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 septembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Strijd tussen tiara en keizerskroon » (« Lutte entre tiare et couronne impériale ») et se subdivisait en : « De oude Barbarossa » (« Le vieux Barberousse »), « Hendrik VI van Zwaab » (« Henri VI de Souabe »), « Paus Innocentius III » (« Le Pape Innocent III »), « Wat een ramp ! » (« Quelle catastrophe ! ») et « Het einde van de Hohenstaufen in 1268 » (« La fin des Hohenstaufen en 1268 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20101.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : WONDERSCHONE KUST SOLORAMA 15 - Rajouté le 11/06/2017

Description : Voici « Wonderschone kust » (Balkanschiereiland ; pages 230-231), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : UITGEHAALD VTT UITHALEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onder dit slogan zijn er al veel beest(acht)igheden uitgehaald » (« Sous ce slogan, il y a déjà eu beaucoup d’actes bestiaux commis = On a déjà commis beaucoup d’actes bestiaux au nom de ce slogan ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgehaald », participe passé provenant de l’infinitif « UIThalen », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « L », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UIThalen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEhaald ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgehaald » derrière le complément (« AL ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase commençant par un complément, il y a INVERSION du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la variante : « Veel beest(acht)igheden zijn onder dit slogan al uitgehaald »
Notons que l’on aurait aussi pu avoir une variante d’auxiliaire et cette phrase à la voix passive avec « WORDEN » (à l’O.V.T. ou prétérit) au lieu de l’auxiliaire « ZIJN » : « Onder dit slogan WERDEN er al veel beest(acht)igheden uitgehaald ! »
Rappelons enfin que les noms se terminant au singulier par le suffixe « -HEID », font un pluriel en « -HEDEN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 100 PDF - Rajouté le 10/06/2017

Description : La planche N°100 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°37 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 septembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Frederik Barbarossa » (« Frédéric Barberousse ») et se subdivisait en : « De Hohenstaufen, Gibellini van Zwaab » (« Les Hohenstaufen, Gibelins de Souabe »), « Hij had een rode baard in 1152 » (« Il avait une barbe rouge / rousse en 1152 »), « De Lombarden, Welfen » («Les Lombards, guelfes »), « Orlando Bandinelli, Alexander III» (« Orlando Bandinelli, Alexandre III ») et « Legnano in 1176» (« Legnano en 1176 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20100.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UIT HET LEVEN VAN ABRAHAM HANS DE MAEGT 1934 KINDERBIBLIOTHEEK 500 - Rajouté le 09/06/2017

Description : In bijlage vindt U, “Uit het leven van A. Hans, de verteller van Vlaanderen”, biografie (1934) door Johan DE MAEGT en aflevering 500 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek.
Afbeeldingen (fotos) op bladzijden 9 en 15 van de vader en de moeder van Abraham HANS.
Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Freddy Van Lerberghe geselecteerd en ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEWIST VTT UITWISSEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In het kamp is elk spoor grondig uitgewist » (« Dans le camp, chaque trace est minutieusement effacée »).
On y trouve la forme verbale « UITgewist », participe passé provenant de l’infinitif « UITwissen », lui-même construit sur l’infinitif « WISSEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITwissen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEwist ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgewist » derrière le complément (« grondig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 099 PDF - Rajouté le 09/06/2017

Description : La planche N°99 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°36 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 septembre 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Het koninkrijk Jeruzalem » (« Le royaume de Jérusalem ») et se subdivisait en : « Een nieuw rijk » (« Un nouveau royaume »), « De ridderorden » (« Les ordres de chevalerie »), « Lissabon wordt ingenomen » (« Lisbonne est prise »), « Saladin » (« Saladin ») et « Handel tussen Oost en West » (« Commerce entre Est et Ouest / Orient et Occident »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20099.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ISLAM IN EUROPA SOLORAMA 15 - Rajouté le 09/06/2017

Description : Voici « De Islam in Europa » (Turken in de Balkan ; pages 228-229), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 04 1918 - Rajouté le 08/06/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 4 (“Arme August”, blzd. 33-40) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling).
Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik ezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEWIST VTT UITWISSEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb mijn sporen zo goed mogelijk uitgewist » (« J’ai effacé mes traces aussi bien que possible »).
On y trouve la forme verbale « UITgewist », participe passé provenant de l’infinitif « UITwissen », lui-même construit sur l’infinitif « WISSEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITwissen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEwist ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgewist » derrière les compléments (« mijn sporen » et « zo goed mogelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 098 PDF - Rajouté le 08/06/2017

Description : La planche N°98 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°35 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 août 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De kruistochten » (« Les Croisades ») et se subdivisait en : « Het Heilige Graf » (« Le Saint-Sépulcre »), «Het Concilie van Clermont in 1095 » (« Le Concile de Clermont en 1095 »), « Godfried van Bouillon » (« Godefroid de Bouillon »), « Onder de zon van Azië » (« Sous le soleil d’Asie ») et « Jeruzalem in 1099 » (« Jérusalem en 1099 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20098.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 06 - Rajouté le 07/06/2017

Description : In bijlage vindt U de zesde wekelijkse aflevering en heruitgave (2-8-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Vijfde aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2005%201958.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

[NOUVEAU] Nom : UITGEWIST VTT UITWISSEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij sleept een deken achter zich aan waarmee alle sporen zorgvuldig (worden) uitgewist worden » (« Il traîne une couverture derrière lui, avec laquelle toutes les traces sont effacées »). (N.B. : « waarmee » provient de « met wat »)
On y trouve, dans la phrase subordonnée (introduite par « waarmee ») la forme verbale « UITgewist », participe passé provenant de l’infinitif « UITwissen », lui-même construit sur l’infinitif « WISSEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « S », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITwissen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEwist ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgewist » derrière le complément éventuel («zorgvuldig») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 097 PDF - Rajouté le 07/06/2017

Description : La planche N°97 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°34 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 août 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Strijd tussen keizer en paus » (« Lutte entre empereur et pape = La querelle des investitures ») et se subdivisait en : « Staf en ring » (« Crosse et anneau »), « De abdij van Cluny » (« L’abbaye de Cluny »), « Hildebrand wordt paus Gregorius VII in 1073 » (« Hildebrand devient le pape Grégoire VII en 1073 »), « De tocht naar Canossa in 1077 » («Le pèlerinage de pénitence à Canossa en 1077 ») et « Het concordaat van Worms in 1122 » (« Le concordat de Worms en 1122 »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20097.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

[NOUVEAU] Nom : BOLWERK VAN HET WESTEN SOLORAMA 15 - Rajouté le 07/06/2017

Description : Voici « Bolwerk van het Westen » (Istanbul ; pages 226-227), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

[NOUVEAU] Nom : UITGEBRAND VTT UITBRANDEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe groot was onze verbazing en ons verdriet, toen we enkele mijlen verder hun uitgebrande wagen vonden ! » (« Comment (= comme = combien) notre étonnement et notre chagrin fut grand, quand nous trouvâmes, quelques miles plus loin, leur chariot entièrement brûlé ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgebrand », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « UITbranden », lui-même construit sur l’infinitif « BRANDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITbranden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEbrand ».
Dans la variante suivante de la phrase, « We vonden hun wagen die enkele mijlen verder was uitgebrand », on voit mieux Ie REJET de la forme verbale « UITgebrand » derrière le complément («enkele mijlen verder ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 096 PDF - Rajouté le 06/06/2017

Description : La planche N°96 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°33 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 août 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Willem de veroveraar » (« Guillaume le conquérant») et se subdivisait en : « Eduard de belijder » (« Edouard le confesseur »), « De hertog van Normandie » («Le duc de Normandie »), « Vlamingen en Normandiers » («Flamands et Normands »), « Hastings in 1066 » (« Hastings en 1066 ») et « Een lachte groen … » (« Un riait jaune … »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20096.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS DRIE MAANDEN ONDER DE SNEEUW KINDERBIBLIOTHEEK 1 1922 - Rajouté le 05/06/2017

Description : In bijlage vindt U, “Drie maanden onder de sneeuw”, aflevering 1 van “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” in 1922.
Die tekst, in oude spelling, werd ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : UITGESTREKT VTT UITSTREKKEN RODE RIDDER 18 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Midden in een uitgestrekt gewelf met lichtgevende wanden, prijkt een reusachtige witmarmeren tempel » (« Au milieu d’une caverne voûtée étendue avec des parois luminescentes (donnant de la lumière), trône un gigantesque temple en marbre blanc »).
On y trouve la forme verbale « UITgestrekt », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « UITstrekken », lui-même construit sur l’infinitif « STREKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITstrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEstrekt ».
Si la phrase s’était présentée comme suit, « Een gewelf, dat met lichtgevende wanden wordt uitgestrekt », on aurait mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale « UITgestrekt » derrière le complément (« met lichtgevende wanden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Dans ce cas, la phrase aurait été à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » serait utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 095 PDF - Rajouté le 05/06/2017

Description : La planche N°95 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°32 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 août 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De eerste Capetingers » (« Les premiers Capétiens») et se subdivisait en : « Een Russische princes » (« Une princesse russe »), « Het koninklijk bezit » (« Le domaine royal »), « Lodewijk VI de dikke » (« Louis VI le gros»), « De strijdkreet en het blazoen » (« Le cri de guerre et le blason») et « Lodewijk VII » (« Louis VII »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20095.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : EUROPA ACHTER HET KRUIS SOLORAMA 15 - Rajouté le 05/06/2017

Description : Voici « Europa achter het kruis » (pages 224-225), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : UITGESTREKT VTT UITSTREKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Hij ligt (= is) op de grond uitgestrekt» (« Il gît étendu sur le sol »)
On y trouve la forme verbale « UITgestrekt », participe passé provenant de l’infinitif « UITstrekken », lui-même construit sur l’infinitif « STREKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITstrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEstrekt ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgestrekt » derrière le complément (« op de grond ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 094 PDF - Rajouté le 04/06/2017

Description : La planche N°94 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°31 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er août 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De scheuring tussen oost en west » (« La scission entre l’Est et l’Ouest = Le schisme entre l’Orient et l’Occident ») et se subdivisait en : « Beeldenverering » (« Vénération des images ou icônes »), « De beeldenstormers » (« Les iconoclastes »), « Rome of Byzantium ? » (« Rome ou Byzance ? »), « Photius » (« Photius ») et « Het schisma » («Le schisme »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20094.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : UITGEREIKT VTT UITREIKEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/06/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Telkens worden nieuwe lansen uitgereikt en (telkens) wordt de strijd verbeten voortgezet » (« De nouvelles lances sont rompues à tous les coups et le combat est poursuivi acharné = avec acharnement »).
On y trouve la forme verbale « UITgereikt », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « UITreiken », lui-même construit sur l’infinitif « REIKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITreiken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEreikt ».
S’il n’y avait pas eu INVERSION (phrase commençant par un complément, ici «telkens»), la phrase se serait présentée comme suit, « Nieuwe lansen worden telkens uitgereikt », on aurait mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale « UITgestrekt » derrière le complément (« telkens ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 093 PDF - Rajouté le 03/06/2017

Description : La planche N°93 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°30 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 25 juillet 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De ridders » (« Les chevaliers ») et se subdivisait en : « Een jonkheer » (« Un jeune noble = un damoiseau OU un écuyer »), « De wake » (« La veillée d’armes »), « De ridderslag» (« L’adoubement »), « Een goede ruiter » (« Un bon cavalier ») et « Wees trouw » (« Sois fidèle »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20093.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : UITGERUKT VTT UITRUKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Sid) heeft enkele droge grashalmen en twijgjes uitgerukt » (« Il a arraché quelques brindilles et brins d’herbe secs »).
On y trouve la forme verbale « UITgerukt », participe passé provenant de l’infinitif « UITrukken », lui-même construit sur l’infinitif « RUKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITrukken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGErukt ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgerukt » derrière le complément (« enkele droge grashalmen en twijgjes ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : DUIZENDJARIG RIJK SOLORAMA 14 - Rajouté le 02/06/2017

Description : Voici « Het duizendjarig rijk » (Byzantium ; pages 222-223), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : UITGERUKT VTT UITRUKKEN 1 ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een hulpploeg is inderdaad uitgerukt » (« Une équipe d’aide = une expédition de secours est en effet détachée = dépêchée »).
On y trouve la forme verbale « UITgerukt », participe passé provenant de l’infinitif « UITrukken », lui-même construit sur l’infinitif « RUKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITrukken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGErukt ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgerukt » derrière le complément («inderdaad») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 05 - Rajouté le 01/06/2017

Description : In bijlage vindt U de vijfde wekelijkse aflevering en heruitgave (26-7-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Vierde aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2004.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : UITGERUKT VTT UITRUKKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/06/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een hulpploeg is inderdaad uitgerukt » (« Une équipe d’aide = une expédition de secours est en effet détachée = dépêchée »).
On y trouve la forme verbale « UITgerukt », participe passé provenant de l’infinitif « UITrukken », lui-même construit sur l’infinitif « RUKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITrukken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGErukt ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgerukt » derrière le complément («inderdaad») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 091 PDF - Rajouté le 01/06/2017

Description : La planche N°91 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°28 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 11 juillet 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De burchten » (« Les châteaux-forts ») et se subdivisait en : « Ida, een klein meisje » (« Ida, une petite fille»), « De belegering » (« Le siège »), « Mooie uren » (« De belles heures »), « Een hard leven » (« Une vie dure ») et « Op zekere dag » (« Un certain jour »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20091.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 03 1918 - Rajouté le 31/05/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 3 (“Een brief van vader”, blzd. 27-32) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling). Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik ezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : UITGESPOOKT VTT UITSPOKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat mag die (hem) uitgespookt hebben ? » (« Qu’est-ce qui a pu l’effrayer à ce point ? »).
On y trouve la forme verbale « UITgespookt », participe passé provenant de l’infinitif « UITspoken », lui-même construit sur l’infinitif « SPOKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITspoken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEspookt ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgespookt » derrière le complément (« die ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 090 PDF - Rajouté le 31/05/2017

Description : La planche N°90 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue, en quadrichromie, dans le N°27 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 4 juillet 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Het leenstelsel » (« La féodalité = le système de fief») et se subdivisait en : « Een chroniekschrijver : Siegbert van Gembloers » (« Un chroniqueur : Sigebert de Gembloux »), « In deze tijd » (« En ce temps-là »), « Geen eigendom » (« Pas de propriété »), « De eed van trouw » (« Le serment d’hommage ») et « Grote gebeurtenissen » (« Grands événements »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20090.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : LEVEN IS EEN SCHOUWTONEEL SOLORAMA 14 - Rajouté le 31/05/2017

Description : Voici « Het leven is een schouwtoneel » (pages 220-221), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : UITGEPUT VTT UITPUTTEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De gewonde baviaan is (nu) uitgeput en wacht met opengesperde muil zijn opvolger op » (« Le babouin blessé est épuisé et attend son poursuivant, la gueule écartée = béante »).
On y trouve la forme verbale « UITgeput », participe passé provenant de l’infinitif « UITputten », lui-même construit sur l’infinitif « PUTTEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITputten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEput ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeput » derrière le complément éventuel (« NU ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 089 PDF - Rajouté le 30/05/2017

Description : La planche N°89 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°26 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 juin 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « Otto de Grote » (« Othon 1er le Grand ») et se subdivisait en : « De hertogen van Saksen » (« Les ducs de Saxe »), « Het daagt in den Oosten » (« Cela se lève à l’Est »), « Adelheid » (« Noblesse »), « De paus in nood » (« Le pape en péril ») et «Op 2 februari 962 : Het Heilige Roomse Rijk der Duitse Natie » (« Le 2 février 962 : le Saint Empire romain de la nation germanique »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20089.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS WANDELENDE JOOD IN VLAANDEREN KINDERBIBLIOTHEEK 235 - Rajouté le 29/05/2017

Description : In bijlage vindt U, “De wandelende Jood in Vlaanderen”, aflevering 235 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek.
Afbeelding op bladzijde 31. (Die is ook op bladzijde 497 van “De heks van Nieuwpoort” te vinden.)
Die tekst, in oude spelling, wordt ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : UITGEPUT VTT UITPUTTEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Hij is nu) uitgeput en stort met zijn last neer » (« Il est maintenant épuisé et s’effondre avec sa charge »).
On y trouve la forme verbale « UITgeput », participe passé provenant de l’infinitif « UITputten », lui-même construit sur l’infinitif « PUTTEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITputten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEput ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeput » derrière le complément éventuel («NU») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 088 PDF - Rajouté le 29/05/2017

Description : La planche N°88 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°25 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 juin 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De zonen van Robert» (« Les fils de Robert») et se subdivisait en : «Robert de Sterke » («Robert le fort »), « Odo I» (« Eudes 1er »), « Wie krijgt de kroon ? » (« Qui reçoit la couronne ? »), « Hugo de grote » («Hugues le grand ») et « Hugo Capet » (« Hugues Capet »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20088.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : ARM MAAR ZONNIG SOLORAMA 14 - Rajouté le 29/05/2017

Description : Voici « Arm maar zonnig » (Griekenland ; pages 218-219), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : UITGEPUT VTT UITPUTTEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (De vlinder is nu) uitgeput en laat zich op de aarde vallen » (« Epuisé, le papillon se laisse tomber sur la terre = le sol »).
On y trouve la forme verbale « UITgeput », participe passé provenant de l’infinitif « UITputten », lui-même construit sur l’infinitif « PUTTEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « UITputten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEput ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeput » derrière le complément éventuel («NU») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 087 PDF - Rajouté le 28/05/2017

Description : La planche N°87 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°24 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 13 juin 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « De Vikings komen ! » (« Les Vikings viennent ! ») et se subdivisait en : « Ze waren overal » (« Ils étaient partout »), « De vesting van Leuven » (« La forteresse de Louvain »), « Ze belegerden Parijs » (« Ils assiégèrent Paris»), « Vier kronen » (« Quatre couronnes ») et « Italië et Sicilië » (« Italie et Sicile »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20087.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGEROLD VTT OPROLLEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De vlinder heeft een tong, die we hier half opgerold weergeven » (« Le papillon a une langue, que nous rendons = représentons ici à moitié enroulée »).
On y trouve la forme verbale « OPgerold », participe passé (utilisé ici comme adjectif attribut) provenant de l’infinitif « OProllen », lui-même construit sur l’infinitif « RANDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « OProllen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGErold ».
Si on avait eu une variante de la phrase comme « De tong van de vlinder is hier half opgerold », on aurait mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale « OPgerold » derrière les compléments (« hier » et « half ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 086 PDF - Rajouté le 27/05/2017

Description : La planche N°86 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°23 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 6 juin 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « 843 (Het verdrag van Verdun) : De taart werd verdeeld » (« 843 (Le Traité de Verdun) : Le gâteau fut partagé ») et se subdivisait en : « Lodewijk de Vrome » («Louis le Débonnaire »), « Drie stukken voor Lotharius, Lodewijk de Duitser en Karel de Kale » (« Trois morceaux pour Lothaire, Louis le Germanique et Charles le Chauve »), « Een titel van keizer voor Lotharius » (« Un titre d’empereur pour Lothaire »), « Het deel van Lotharius : » (« La part de Lothaire») et « Lotharingen » (« Lotharingie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20086.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OP ZOEK NAAR VRIJHEID SOLORAMA 14 - Rajouté le 27/05/2017

Description : Voici « Op zoek naar vrijheid » (Griekenland ; pages 216-217), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 02 1918 - Rajouté le 26/05/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 2 (“Het is oorlog in België”, blzd. 17-26) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling). Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : OPGESCHRIKT VTT OPSCHRIKKEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Ava) … wordt plots door verwarde geluiden opgeschrikt » (« Elle est soudain effrayée par des bruits confus »).
On y trouve la forme verbale « OPgeschrikt », participe passé provenant de l’infinitif « OPschrikken », lui-même construit sur l’infinitif « SCHRIKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPschrikken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEschrikt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgeschrikt » derrière les compléments (« plots » et « door verwarde geluiden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 085 PDF - Rajouté le 26/05/2017

Description : La planche N°85 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°22 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 30 mai 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Het rijk van Karel de Grote » («L’empire de Charlemagne ») et se subdivisait en : « De meivelden » (« Les champs de mei »), « Graven en markgraven» (« Comtes et markgraves ou marquis »), «Schrijven kon hij niet » (« Il ne savait pas lire »), « De paleisschool » (« L’école du palais ou école palatine ») et «Aken » (« Aix-la-Chapelle »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20085.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 04 - Rajouté le 25/05/2017

Description : In bijlage vindt U de vierde wekelijkse aflevering en heruitgave (19-7-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Derde aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2003%201958.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : OPGERICHT VTT OPRICHTEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Na hard werk worden de eerste palen voor het woonhuis opgericht » (« Après un dur travail, les premiers piliers pour l’habitation sont dressés »).
On y trouve la forme verbale « OPgericht », participe passé provenant de l’infinitif « OPrichten », lui-même construit sur l’infinitif « RICHTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPrichten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEricht ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgericht » derrière le complément (« voor het woonhuis ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 084 PDF - Rajouté le 25/05/2017

Description : La planche N°84 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°21 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 mai 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Karel de Grote » (« Charlemagne ») et se subdivisait en : « De twee broeders : Karel en Karloman » (« Les deux frères : Charles et Carloman »), « Diederik, koning van de Longobarden » (« Didier, roi des Lombards »), «Karel Martel » (« Charles Martel »), « Witkind, leider van de Saksen » (« Wittikind, chef des Saxons »), « Roeland en zijn hoorn te Roncevaux» (« Roland et son cor à Roncevaux ») et « De keizer van het Westen » (« L’empereur d’Occident = de l’Ouest»).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20084.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OOST EN WEST IN EEN HAND SOLORAMA 14 - Rajouté le 25/05/2017

Description : Voici « Oost en West in één hand » (Alexander de Grote ; pages 214-215), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : OPGERICHT VTT OPRICHTEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben hun hutten achter de omheiningsmuur van een oude pueblo opgericht » (« Ils ont érigé leurs huttes derrière le mur d’enceinte d’un vieux pueblo = village »).
On y trouve la forme verbale « OPgericht », participe passé provenant de l’infinitif « OPrichten », lui-même construit sur l’infinitif « RICHTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPrichten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEricht ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgericht » derrière les compléments (« hun hutten » et « achter de omheiningsmuur van een oude pueblo ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ZIJ LEERDEN ONS DENKEN SOLORAMA 14 - Rajouté le 24/05/2017

Description : Voici « Zij leerden ons denken » (Griekenland ; pages 212-213), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Ils nous apprirent à penser :
http://www.idesetautres.be/upload/ILS%20NOUS%20APPRIRENT%20A%20PENSER%20SOLORAMA%2014.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 083 PDF - Rajouté le 24/05/2017

Description : La planche N°83 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°20 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 mai 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Een familie van de boorden van de Maas » (« Une famille des bords de la Meuse ») et se subdivisait en : « Het huis van Austrasie » (« La maison d’Austrasie »), « Pepijn van Herstal » (« Pépin de Herstal »), «Karel Martel » (« Charles Martel »), « Pepijn de korte » («Pépin le bref ») et « De pauselijke staten » (« Les états pontificaux »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20083.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGEBRAND VTT OPBRANDEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De lont was bijna opgebrand » (« La mèche était presque consumée »).
On y trouve la forme verbale « OPgebrand », participe passé provenant de l’infinitif « OPbranden », lui-même construit sur l’infinitif « BRANDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « D », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « OPbranden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEbrand ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgebrand » derrière le complément (« bijna ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 082 PDF - Rajouté le 23/05/2017

Description : La planche N°82 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°19 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 mai 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Dji-Hâd » (« Dji-Had ») et se subdivisait en : « Khalifa » (« Les califes »), « Djebel-al-Tarik » (« Mont de Tarik »), « Haroen-al-Rasjid » (« Haroun-al-Rachid »), « De Kunstenaars » (« Des artistes ») et « Geleerden » (« Des savants »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20082.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGELEVERD VTT OPLEVEREN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « En heeft de speurtocht in de vallei iets opgeleverd ? » (« Et est-ce que la traque dans la vallée a livré = donné quelque chose ? »).
On y trouve la forme verbale « OPgeleverd », participe passé provenant de l’infinitif « OPleveren », lui-même construit sur l’infinitif « LEVEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « OPleveren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEleverd ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgeleverd » derrière les compléments (« in de vallei » et « iets ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 081 PDF - Rajouté le 22/05/2017

Description : La planche N°81 de « Geschiedenis van de Wereld est parue dans le N°18 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 mai 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Mohammed, de profeet » (« Mahomet, le prophète ») et se subdivisait en : « De Kaabah » (« La Kaâbah »), « Allah en zijn profeet » (« Allah et son prophète »), « De stad van de profeet » (« La ville du prophète »), « De Koran » (« Le Coran ») et « De terugkeer naar Mekka » (« Le retour à La Mecque »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20081.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : GODEN EN HELDEN SOLORAMA 14 - Rajouté le 22/05/2017

Description : Voici « Goden en helden » (Griekenland ; pages 210-211), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre « Dieux et héros » :
http://www.idesetautres.be/upload/DIEUX%20ET%20HEROS%20SOLORAMA%2014.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : OPENGEBARST VTT OPENBARSTEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Drie vergaarbakken (…) zijn (door de ontploffing) opengebarst » (« Trois réservoirs = cuvettes de descente se sont ouverts brusquement en se fêlant = ont crevé »).
On y trouve la forme verbale « OPENgebarst », participe passé provenant de l’infinitif « OPENbarsten », lui-même construit sur l’infinitif « BARSTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPENbarsten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OPEN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « openGEbarst ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPENgebarst » derrière le complément éventuel (« door de ontploffing ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 080 PDF - Rajouté le 21/05/2017

Description : La planche N°80 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°17 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 25 avril 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Paus Gregorius » (« Le pape Grégoire le Grand ») et se subdivisait en : « Gregorius Anicius » («Grégoire Anicius »), « De engel van het mausoleum » («L’ange du mausolée »), « De Gregoriaanse muziek » (« La musique grégorienne »), « De bekering van Europa » (« La conversion de l’Europe ») et « Servus servorum Dei » (« Le serviteur des serviteurs de Dieu »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20080.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGEPIKT VTT OPPIKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De angstkreet van Mitho voorkomt niet dat hij (Motha) door de valk (wordt) opgepikt wordt » (« Le cri de peur de Mitho ne prévient pas que Motha soit saisi => emporté »).
On y trouve la forme verbale « OPgepikt », participe passé provenant de l’infinitif « OPpikken », lui-même construit sur l’infinitif « PIKKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPpikken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEpikt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgepikt » derrière le complément éventuel («door de valk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 079 PDF - Rajouté le 20/05/2017

Description : La planche N°79 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°16 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 18 avril 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Justianus » («Justinien ») et se subdivisait en : « Hij was van eenvoudige afkomst » (« Il était d’origine modeste »), « De codex » (« Le codex »), « Zijn droom» (« Son rêve »), « In Byzantium was alles mogelijk » («A Byzance, tout était possible ») et « De Hagia Sophia » («Haghia Sophia »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20079.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : BAKERMAT WESTERSE KUNST SOLORAMA 13 - Rajouté le 20/05/2017

Description : Voici « Bakermat van de westerse kunst » (Griekenland ; pages 208-209), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.




Nom : OPGEMERKT VTT OPMERKEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Je hebt dat) goed opgemerkt ! » (« Tu l’as bien remarqué = observé »).
On y trouve la forme verbale « OPgemerkt », participe passé provenant de l’infinitif « OPmerken », lui-même construit sur l’infinitif « MERKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPmerken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEmerkt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgemerkt » derrière le complément (« GOED ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 078 PDF - Rajouté le 19/05/2017

Description : La planche N°78 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°15 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 11 avril 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Byzantium » (« Byzance ») et se subdivisait en : « Een hoofd zonder lichaam » (« Une tête sans corps »), « Groen of blauw » (« Vert ou bleu »), « Titels en decoraties » («Titres et décorations »), « De basileus » (« Le basileus ») et « Een wankele troon » (« Un trône chancelant »).

Nom : ABRAHAM HANS VLAAMSCH GEZIN IN OORLOGSTIJD 01 1918 - Rajouté le 18/05/2017

Description : In bijlage vindt U hoofdstuk 1 (“Drie jongens op reis”, blzd. 8-16) van Abraham HANS’ boek, Een Vlaamsch gezin in oorlogstijd (verhaal voor de jeugd ; Alkmaar, Gebr. Kluitman ; tweede druk : 1918 ; 183 blzd. , 23 hoofdstukken ; geïllustreerd door O(tto) Geerling). Meer informatie :
http://www.stichtingtoudekinderboek.nl/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=81&cntnt01returnid=91
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : OPGEMERKT VTT OPMERKEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb haar meermaals opgemerkt » (« Je l’ai remarquée plus d’une fois »).
On y trouve la forme verbale « OPgemerkt », participe passé provenant de l’infinitif « OPmerken », lui-même construit sur l’infinitif « MERKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPmerken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEmerkt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgemerkt » derrière les compléments (« haar » et (« meermaals ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 077 PDF - Rajouté le 18/05/2017

Description : La planche N°77 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°14 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 4 avril 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « De Graalridders » (« Les chevaliers du Graal ») et se subdivisait en : « Koning Arthur » (« Le roi Arthur»), « De Oost-Goten » (« Les Ostrogoths »), « Meester van Italië » (« Maître de l’Italie »), « Regeren is een kunst » («Régner est un art ») et « Paus Johannes 1e » (« Le pape Jean 1er »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20077.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : TWEE WERELDEN IN EEN LAND SOLORAMA 13 - Rajouté le 18/05/2017

Description : Voici « Twee werelden in één land » (Ioniërs en Doriërs in Griekenland ; pages 206-207), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 03 - Rajouté le 17/05/2017

Description : In bijlage vindt U de derde wekelijkse aflevering en heruitgave (12-7-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Tweede aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2002%201958.pdf
“Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : OPGEMERKT VTT OPMERKEN 1 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Nol) wordt spoedig door de op de loer liggende stakers opgemerkt » (« Il est rapidement remarqué par les grévistes faisant le guet »). (N.B. : de stakers die op de loer lagen / waren)
On y trouve la forme verbale « OPgemerkt », participe passé provenant de l’infinitif « OPmerken », lui-même construit sur l’infinitif « MERKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPmerken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEmerkt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgemerkt » derrière le complément («door de op de loer liggende stakers ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 076 PDF - Rajouté le 17/05/2017

Description : La planche N°76 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°13 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 mars 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « De Merovingse koningen » (« Les rois mérovingiens ») et se subdivisait en : « De zonen van Clovis » (« Les fils de Clovis »), « De zonen van Chlotarius » (« Les fils de Clotaire »), « Brunehilde en Fredegonde » (« Brunehaut et Frédégonde »), « Koning Dagobert » (« Le roi Dagobert ») et «De vadsige koningen » (« Les rois fainéants »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20076.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGEMERKT VTT OPMERKEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Aan boord van het schip werd het schot opgemerkt » (« A bord du navire, le tir = le coup de feu fut remarqué »).
On y trouve la forme verbale « OPgemerkt », participe passé provenant de l’infinitif « OPmerken », lui-même construit sur l’infinitif « MERKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPmerken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEmerkt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgemerkt » derrière le complément éventuel (« bijna dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD » à l’O.V.T. ou prétérit de ses « temps primitifs ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 075 PDF - Rajouté le 16/05/2017

Description : La planche N°75 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°12 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 mars 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « Clovis » (« Clovis ») et se subdivisait en : « In Doornik » (« A Tournai »), « Een zekere vaas … » («Un certain vase … à Soissons »), « Buig het hoofd, fiere Sicamber ! » (« Courbe la tête, fier Sicambre ! »), « Meester van Gallië » (« Maître de la Gaule ») et « Hij was toch een barbaar ! » (« Il était tout de même un barbare ! »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20075.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : GRIEKEN EN PERZEN SOLORAMA 13 - Rajouté le 16/05/2017

Description : Voici « Grieken en Perzen » (pages 204-205), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
« Grecs et Perses » au lien http://www.idesetautres.be/upload/GRECS%20ET%20PERSES%20SOLORAMA%2013.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ABRAHAM HANS EERLIJK DUURT HET LANGST KINDERBIBLIOTHEEK 48 - Rajouté le 15/05/2017

Description : In bijlage vindt U, “Eerlijk duurt het langst”, aflevering 48 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek.
Afbeeldingen op bladzijden 4 en 23.
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20ZWARTE%20BENDE%20KINDERBIBLIOTHEEK%20328.pdf
Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Freddy Van Lerberghe geselecteerd en ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : OPGEMERKT VTT OPMERKEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/05/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb (hier) opgemerkt dat de Indianen vooral trachtten gevangenen te maken, die ze dan meenamen » (« J’ai remarqué que les Indiens essayaient surtout de faire des prisonniers, qu’ils emmenaient (= prenaient avec) alors »).
On y trouve la forme verbale « OPgemerkt », participe passé provenant de l’infinitif « OPmerken », lui-même construit sur l’infinitif « MERKEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPmerken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEmerkt ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgemerkt » derrière le complément éventuel (« HIER ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 074 PDF - Rajouté le 15/05/2017

Description : La planche N°74 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°11 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 mars 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « De grote invasies » (« Les grandes invasions ») et se subdivisait en : « Zij kwamen uit de steppen » (« Ils vinrent des steppes »), « Naar het oude Rome » (« Vers l’ancienne Rome »), « De volkerenslag » (« La bataille des peuples aux Champs Catalauniques ») et « Het einde van Attila» (« La fin d’Attila »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20074.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OPGEBRUIKT VTT OPGEBRUIKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « We hebben onze voorraden opgebruikt » (« Nous avons épuisé nos provisions »).
On y trouve la forme verbale « OPgebruikt », participe passé provenant de l’infinitif « OPgebruiken », lui-même construit sur l’infinitif « GEBRUIKEN » (un des rares verbes en UI, qui ne soit pas irrégulier au point de faire un passé en O) qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « K », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « OPgebruiken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule GE- (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant normalement entre eux => « opGEbruikt ». Dans ce cas-ci, l’infinitif commençant déjà par « GE », on ne rajoute pas cette particule GE.
Il y a REJET de la forme verbale « OPgebruikt » derrière les compléments (« onze voorraden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 073 PDF - Rajouté le 14/05/2017

Description : La planche N°73 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°10 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 mars 1957. Elle concernait les prémisses du Moyen Age, s’intitulait « In het Germaanse woud » (« Dans la forêt de Germanie ») et se subdivisait en : « Baldwin » («Baldwin »), «De faïdah = de wraak van de familie » (« La faïdah = la vengeance de la famille »), « Het walhalla » (« Le walhalla »), «De stam vergadert » (« La tribu se rassemble ») et « Een heirman => Herrmann » (« Un homme de l’épreuve »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20073.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : GROOT GRIEKENLAND SOLORAMA 13 - Rajouté le 14/05/2017

Description : Voici « Groot-Griekenland » (pages 202-203), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
« L'empire grec » au lien
http://www.idesetautres.be/upload/EMPIRE%20GREC%20SOLORAMA%2013.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : WEGGESLINGERD VTT WEGSLINGEREN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Op) het volgende ogenblik wordt hij (Mgono) door een slag van de slurf weggeslingerd » (« L’instant suivant, il est projeté par un coup de la trompe »).
On y trouve la forme verbale « WEGgeslingerd », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « WEGslingeren », lui-même construit sur l’infinitif « SLINGEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « WEGslingeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « WEG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « wegGEslingerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « WEGgeslingerd » derrière le complément (« door een slag van de slurf ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 072 PDF - Rajouté le 13/05/2017

Description : La planche N°72 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 février 1957. Elle concernait le Moyen Age, s’intitulait « De middeleeuwen » (« Le moyen âge ») et se subdivisait en : « De bisschoppen » (« Les évêques »), « De eremijten » (« Les ermites »), « De monniken » (« Les moines ») et « De eerste scholen » (« Les premières écoles »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20072.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : INGEZET VTT INZETTEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Instinctmatig heeft de hond (Bessy) de achtervolging van Tim Parsons ingezet » (« Instinctivement, le chien a entamé la poursuite de Tim P. »).
On y trouve la forme verbale « INgezet », participe passé provenant de l’infinitif « INzetten », lui-même construit sur l’infinitif « ZETTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « INzetten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEzet ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgezet » derrière le complément (« de achtervolging …») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 071 PDF - Rajouté le 12/05/2017

Description : La planche N°71 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°8 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 février 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Het einde van het Romeinse rijk » (« La fin de l’empire romain») et se subdivisait en : « Rome sterft » (« Rome meurt»), « Godendeemstering » (« Crépuscule des dieux »), «Attila » (« Attila »), « De Vandalen » (« Les Vandales ») et «Hij heette Odoacer » (« Il s’appelait Odoacre »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20071.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : OVERWINNAARS VAN TROJE SOLORAMA 13 - Rajouté le 12/05/2017

Description : Voici « De overwinnaars van Troje » (Kreta ; pages 200-201), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
« Les vainqueurs de Troie » au lien
http://www.idesetautres.be/upload/VAINQUEURS%20TROIE%20SOLORAMA%2013.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : INGEVALLEN VTT INVALLEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De duisternis is reeds ingevallen wanneer de eerste achtervolgers verschijnen » (« L’obscurité est déjà tombée quand les premiers poursuivants apparaissent »).
On y trouve la forme verbale « INgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « INvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgevallen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« REEDS »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 070 PDF - Rajouté le 11/05/2017

Description : La planche N°70 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 février 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Vijf minuten voor twaalf » (« Minuit moins cinq ») et se subdivisait en : « Een moeilijk begin » (« Un début difficile »), «Julianus de afvallige » (« Julien l’apostat »), « Theodosius de grote » («Théodose le grand »), « Je zal niet doden » (« Tu ne tueras point ») et « Het Oosten en het Westen » (« L’Est et l’Ouest = L’Empire romain d’Orient et L’Empire romain d’Occident»).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20070.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS TOOVENARES VAN DIKSMUIDE KINDERBIBLIOTHEEK 434 - Rajouté le 10/05/2017

Description : In bijlage vindt U, “De tovenares van Diksmuide”, aflevering 434 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek.
Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Freddy Van Lerberghe geselecteerd en ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Lees ook « De heksen van Mons » van Roberto J. PAYRO (1867-1928 ; « Las brujas de Mons. Un proceso de hechicería a fines del siglo XVII » ; in het Nederlands door Anne Moers vertaald) werd in Caras y Caretas (año 30, nummers 1487-1488, 2 en 9 april 1927) uitgegeven en in El Diablo en Bélgica (1953) verzameld :
http://www.idesetautres.be/upload/ROBERTO%20PAYRO%20HEKSEN%20VAN%20MONS.pdf
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : INGETREDEN VTT INTREDEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Zij (Bibi Moore) verwacht je bij de rivier zodra de duisternis (rond acht uur) (is) ingetreden is » (« Elle t’attend près de la rivière dès que l’obscurité s’est / se sera installée »).
On y trouve la forme verbale « INgetreden », participe passé provenant de l’infinitif « INtreden », lui-même construit sur l’infinitif « TREDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INtreden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEtreden ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgetreden » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« rond acht uur »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 069 PDF - Rajouté le 10/05/2017

Description : La planche N°69 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°6 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 février 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Constantijn de grote » (« Constantin le grand ») et se subdivisait en : «Tussen twee watertjes » (« Entre deux eaux»), « In dit teken » (« Dans ce signe »), « Het edict van Milaan » (« L’édit de Milan »), « Constantinopel » (« Constantinople ») et « Beschermer van de kerk » (« Protecteur de l’église »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20069.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : WAAR DE STIERENCULTUS ONTSTOND SOLORAMA 13 - Rajouté le 10/05/2017

Description : Voici « Waar de stierencultus ontstond » (Kreta ; pages 198-199), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
« Le culte du Minotaure » au lien
http://www.idesetautres.be/upload/CULTE%20MINOTAURE%20SOLORAMA%2013.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 02 - Rajouté le 09/05/2017

Description : In bijlage vindt U de tweede wekelijkse aflevering en heruitgave (5-7-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS.
Eerste aflevering is te vinden op link :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2001%201958.pdf
““Het spook van de Wolvenburg”. Dit werd vroeger wekelijks uitgegeven in boekjes van 32 blz. of gewoon dagelijks in de krant . Het verhaal speelt zich af in de streek van Oudenaarde, Volkegem, Zottegem rond 1750, ten tijde van de roversbende Jan De Lichte.”
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave van “Het bloedig Ijzerland” voor :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : INGERICHT VTT INRICHTEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Tot zijn verbazing bevindt zich in het bosje een volledig ingerichte hut » (« A son étonnement, une cabane complètement équipée se trouve dans le petit bois »).
On y trouve la forme verbale « INgericht », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « INrichten », lui-même construit sur l’infinitif « RICHTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « INrichten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEricht ».
Si la phrase s’était présentée comme suit, « Een hut, die volledig werd ingericht, bevindt zich in het bosje », on aurait mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale « INgericht » derrière le complément (« volledig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Dans ce cas, la phrase aurait été à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » serait utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 068 PDF - Rajouté le 09/05/2017

Description : La planche N°68 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 31 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Te veel voor een mens » (« Trop pour un homme ») et se subdivisait en : «Diocletianus was intelligent en logisch » («Dioclétien était intelligent et logique »), « Hij verdeelde het werk » (« Il répartit le travail »), « Allemaal pennenlikkers » («Tous des gratte-papier »), « Hij was een afgod » (« Il était une divinité ») et « De keizer is moe » («L’empereur est fatigué »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20068.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGERICHT VTT INRICHTEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er kan een noodhospitaal (worden) ingericht worden » (« Il y a un hôpital d’urgence qui peut être aménagé => Un hôpital d’urgence peut être aménagé »).
On y trouve la forme verbale « INgericht », participe passé provenant de l’infinitif « INrichten », lui-même construit sur l’infinitif « RICHTEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant déjà par la consonne « T », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « INrichten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEricht ».
Si la phrase se présente comme suit, « Een noodhospitaal kan dadelijk worden ingericht », on voit mieux qu’il y a REJET de la forme verbale « INgericht » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 067 PDF - Rajouté le 08/05/2017

Description : La planche N°67 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Dertig tirannen » (« Trente tyrans ») et se subdivisait en : «Wie krijgt de kroon ? » (« Qui reçoit la couronne ? »), « Arme Valerianus » (« Pauvre Valérien »), « Een echte koningin : Zenobia » (« Une vraie reine : Zénobie »), « Aurelianus » («Aurélien ») et « De keizer Probus eet grauwe erwten » («L’empereur Probus mange des pois chiches »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20067.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : HISTOIRE MONDE SCHOONJANS FUNCKEN 067 PDF - Rajouté le 08/05/2017

Description : La planche N°67 de l’« Histoire du Monde » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « TINTIN » du 23 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « L’écroulement » et se subdivisait en : « L’anarchie militaire », « La menace barbare : pauvre Valérien », « Zénobie : Une vraie reine », « Aurélien » et « L’empereur Probus mange des pois chiches ».
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
Les mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes peuvent aider les élèves « primo-arrivants » des « classes-passerelles » à s’intégrer linguistiquement dans leur pays d’accueil.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays (voire leur continent) d’accueil, de s’y intégrer aussi culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/HISTOIRE%20MONDE%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20067.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent néerlandophone : « Geschiedenis van de Wereld ».

Nom : MEDITERRANE LEVENSKRACHT SOLORAMA 13 - Rajouté le 08/05/2017

Description : Voici « Mediterrane levenskracht » (pages 196-197), extrait de SOLORAMA, l’« Encyclopédie illustrée des pays et des peuples », qui a été publiée il y a un demi-siècle par Esco Publishing Company / Edition Esco, à Anvers, sous l’égide d’un gérant : JACOBS et pour le compte d’une marque de margarine bien connue : SOLO.
Vous trouverez la version française sous le titre
« Méditerranée, source de vie » au lien
http://www.idesetautres.be/upload/MEDITERRANEE%20SOURCE%20DE%20VIE%20SOLORAMA%2013.jpg
Notez que certaines des illustrations historiques ne sont pas sans rappeler le style des FUNCKEN.
Tout en étant sans prétention, cette encyclopédie, peut-être dépassée aujourd’hui pour ses statistiques, était précurseur d’un point de vue pédagogique puisqu’elle ne dissociait plus arbitrairement géographie et Histoire, par exemple, préfigurant ce que l’on appelle aujourd’hui « étude du Milieu ».
Le but de cette exhumation est de mettre à disposition des « primo-arrivants », abordant la langue française, des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Aucun illustrateur n’a été crédité. Espérons pour eux qu’ils ont « fait leur beurre » …
Si un ayant droit (illustrateur, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.
Signalons que « PLANEET DISNEY », également présent sur notre site, a souvent présenté des mini-dossiers analogues en langue néerlandaise.

Nom : INGEBEELD VTT INBEELDEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar in het woud sluipt een gevaarlijker vijand dan de ingebeelde geesten » (« Mais dans la forêt se faufile un ennemi plus dangereux que les esprits imaginés => imaginaires »).
On y trouve la forme verbale « INgebeeld », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « INbeelden », lui-même construit sur un possible ’infinitif « BEELDEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « L », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire. Notez que le participe passé est construit sur le substantif « BEELD » (= « image ») et ce que l’on s’est imaginé a été mis « in BEELD » (= « en IMAGE ») dans le cerveau.
Quand « INbeelden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEbeeld ».
Si la phrase s’était présentée comme suit, « Maar een gevaarlijker vijand dan de geesten die door de mensen worden ingebeeld, sluipt in het woud », on aurait mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale « INgebeeld » derrière le complément éventuel (« door de mensen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Dans ce cas, la phrase aurait été à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » serait utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 066 PDF - Rajouté le 07/05/2017

Description : La planche N°66 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°3 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Grootheid en verval » (« Grandeur et décadence ») et se subdivisait en : « Pertinax regeerde zevenentachtig (87) dagen» (« Pertinax régna quatre-vingt-sept jours »), «Caracalla» (« Caracalla »), « Timgad en Tebessa » («Timgad et Tebessa »), « Heliogabalus » («Héliogabale ») et « Alexander Severus » (« Alexandre Sévère »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20066.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire du Monde ».

Nom : LATEN WIJ ABRAHAM HANS HERONTDEKKEN - Rajouté le 06/05/2017

Description : Laten wij Abraham HANS (1882-1939) herontdekken !
Er bestaan al genoeg prachtige werken over hem (zie bibliografie infra), hedendaags ook op INTERNET.
ABRAHAM HANS uitgebreide biografie :
http://www.museumabrahamhans.be/a_hans_genootschap/a_hans_genootschap_uitgebreide_biografie_01.htm
Ik zal daartoe bijdragen met GRATIS heruitgave van een paar van zijn werken (andere heruitgaven dan die van digitale bibliotheek voor de Nederlandse letteren, zie ook infra), die ik op mijn webstek GRATIS ter beschikking stel :
Afleveringen van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek, o. a. :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20ZWARTE%20BENDE%20KINDERBIBLIOTHEEK%20328.pdf
Het spook van den Wolvenburg (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS :
http://www.idesetautres.be/upload/ABRAHAM%20HANS%20SPOOK%20WOLVENBURG%2001%201958.pdf
Het bloedig Ijzerland (Brussel, Julius Hoste ; 1921, 1038 blzd. ; oorspronkelijk verschenen in 65 wekelijkse afleveringen, 82 hoofdstukken, van 25 januari 1920 t/m 17 april 1921) :
http://www.idesetautres.be/upload/BLOEDIG%20IJZERLAND%20ABRAHAM%20HANS%20INHOUDSTAFEL.pdf
Om een idee van zijn talent te hebben, laten we een paar getuigenissen over hem lezen. Die dateren uit de jaren 30, terwijl hij nog leefde.
ENIGE UITSPRAKEN OVER
A. HANS' KINDERBIBLIOTHEEK
EN DE SCHRIJVER.
(uit “De arme vioolspeler”, kosteloos nummer van “A. HANS’ KINDERBIBLIOTHEEK”, blzd. 27-31)
Ik doe een beroep op samenwerking. Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Webstek www.idesetautres.be is meertalig (Frans, Nederlands, Engels, Spaans, …) en erin (15.000 dokumenten) zijn al meer dan 2.000 Nederlandsdtalige dokumenten :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls
op gebied van geschiedenis (SCHOONJANS-FUNCKEN, Flamenpolitik van RUDIGER, …),
http://www.idesetautres.be/?p=divers&mod=recherche&origine=ides
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
op gebied van volkskunde (Roberto J. Payró / PAYRO en zijn bronnen, …),
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
uittreksels van stripverhalen (Willy VANDERSTEEN, …), enz.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen
Die van HANS in oude spelling ter beschikking gestelde teksten kunnen iemand aanmoedigen die in hedendaagse spelling om te zetten.
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.
Hartelijk dank op voorhand. Hoogachtend,
Bernard Goorden
Mei 2017

Nom : AANGEWIPT VTT AANWIPPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een raaf komt dadelijk aangewipt (in een wip) om hem zijn prooi te betwisten » (« Un corbeau vient en un tournemain pour lui disputer sa proie »).
On y trouve la forme verbale « AANgewipt », participe passé provenant de l’infinitif « AANwippen », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » mais il fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « P », on trouvera à la fin du participe passé le « T » minoritaire.
Quand « AANwippen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEwipt ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgewipt » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 065 PDF - Rajouté le 06/05/2017

Description : La planche N°65 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°2 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « De eerste christenen » (« Les premiers chrétiens ») et se subdivisait en : « Simon-Petrus » (« Simon-Pierre »), « Paulus van Tarsus » (« Paul de Tarse »), « Zij werden vervolgd » («Ils furent persécutés »), « De catacomben » (« Les catacombes ») et « De kerk » (« L’église »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20065.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEWEZEN VTT AANWIJZEN RODE RIDDER 33 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een daarvoor aangewezen groep ridders verplaatst zich snel naar de meest bedreigde punten » (« Un groupe de chevaliers, désignés pour cela = à cet effet, se déplace rapidement vers les points les plus menacés »).
On y trouve la forme verbale « AANgewezen », participe passé (utilisé ici comme adjectif) provenant de l’infinitif « AANwijzen », lui-même construit sur l’infinitif « WIJZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANwijzen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEwezen ».
Si l’on imagine le participe passé dans une phrase subordonnée relative (« Een groep ridders, die daarvoor werden aangewezen, verplaatst zich snel naar de meest bedreigde punten »), on se rend compte qu’il y aurait bien REJET de la forme verbale « AANgewezen » derrière le complément (« daarvoor ») à la fin de cette phrase subordonnée. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve dans ce cas évoqué la forme verbale « WERDEN », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait alors aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERDEN ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 064 PDF - Rajouté le 05/05/2017

Description : La planche N°64 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°1 du 3 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « Brood en spelen » (« Du pain et des jeux ») et se subdivisait en : «Een loterij » (« Une loterie »), « Het amfiteater » («L’amphithéâtre »), « Het teater » (« Le théâtre »), « Het circus » (« Le cirque ») et « Waarop wachten zij ? » («Qu’attendent-ils ? »).
de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 janvier 1957. Elle concernait Rome, s’intitulait « De eerste christenen » (« Les premiers chrétiens ») et se subdivisait en : « Simon-Petrus » (« Simon-Pierre »), « Paulus van Tarsus » (« Paul de Tarse »), « Zij werden vervolgd » («Ils furent persécutés »), « De catacomben » (« Les catacombes ») et « De kerk » (« L’église »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20064.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS SPOOK WOLVENBURG 01 - Rajouté le 04/05/2017

Description : In bijlage vindt U de eerste wekelijkse aflevering en heruitgave (28-6-1958) van “Het spook van den Wolvenburg” (1922), een van de beste volksboeken van Abraham HANS. “De hoofdpersoon, Jonker Doolage bond de strijd aan met de roversbende van Jan De Lichte in 1746-1748” (Abraham HANS Gedenkboek 1882-1982, Horebeke, blzd. 104).
Via ons webstek www.idesetautres.be stellen we U ook een heruitgave voor van “Het bloedig Ijzerland” :
http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=iea&smod=ieaFictions&part=belgique100
Ik, Bernard Goorden, ben ook van plan zoveel mogelijk titels van de “Abraham HANS’ Kinderbibliotheek” op mijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Ik bezit een honderdtal ervan.
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=fictionsNL
Help mij A.U.B. daarmee : laat mij een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s) toekomen. Ik zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die ik bezit. Mijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat mij weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : AANGETROKKEN VTT AANTREKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De eekhoorn (Motha) voelt zich aangetrokken tot (= door) die man, die zo ongelukkig lijkt » (« L’écureuil se sent attiré par cet homme, qui semble tellement malheureux »).
On y trouve la forme verbale « AANgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « AANtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgetrokken » derrière le complément éventuel (« natuurlijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 063 PDF - Rajouté le 04/05/2017

Description : La planche N°63 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°52 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 décembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Ze heetten alle drie Antonius » (« Ils s’appelaient tous les trois Antonin ») et se subdivisait en : «Antonius de Vrome » (« Antonin le pieux »), « De vrede » (« La paix »), «Marcus Aurelius » (« Marc-Aurèle »), « De derde : Commodus » (« Le troisième : Commode ») et « Loontje komt op zijn boontje » (« C’est un prêté pour un rendu » OU « Comme on fait son lit, on se couche »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20063.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGETROKKEN VTT AANTREKKEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het schot heeft vier ruiters in de richting van het dorp aangetrokken » (« Le coup de feu a attiré quatre cavaliers en direction du village »).
On y trouve la forme verbale « AANgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « AANtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgetrokken » derrière les compléments (« vier ruiters » et « in de richting van het dorp ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 062 PDF - Rajouté le 03/05/2017

Description : La planche N°62 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°51 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 décembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Triomfboog voor Trajanus » (« Arc de triomphe pour Trajan ») et se subdivisait en : « Trajanus » (« Trajan »), « Hij kwaw te voet » (« Il venait à pieds »), « Het grote Rijk » (« Le grand Empire »), « Er heerste orde » (« L’ordre régnait ») et « Hadrianus » (« Hadrien »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20062.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS ZWARTE BENDE KNDERBIBLIOTHEEK 328 - Rajouté le 03/05/2017

Description : In bijlage vindt U, “De zwarte bende”, aflevering 328 van Abraham HANS’ Kinderbibliotheek.
Afbeelding op bladzijde 2.
Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Freddy Van Lerberghe geselecteerd en ter beschikking gesteld o. a. om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.
Bernard Goorden is van plan zoveel mogelijk titels van de “Kinderbibliotheek” op zijn webstek GRATIS ter beschikking te stellen. De jonge generatie heeft die nodig. Hij bezit er een honderdtal ervan.
Wees geen egoïstische verzamelaar en helpt hem A.U.B. daarmee : zend hem een JPEG kopie (om eventueel te restaureren) van uw lievelingstitel(s). Hij zal u de lijst (EXCEL bestand) bezorgen van de titels die hij bezit. Zijn e-mail is ideesautresbg@gmail.com Laat hem weten of u wenst dat “die titel werd voor u door … geselecteerd” wordt vermeld.

Nom : SOLORAMA 2 NL INHOUDSTAFEL - Rajouté le 03/05/2017

Description : SOLORAMA, “Encyclopedie van landen en volken in word en beeld”, deel II : “Wereld van zon en zee”.
Inhoudsopgave :
Mediterrane levenskracht (blzd. 196-197)
Waar de stierencultus ontstond (blzd. 198-199)
De overwinnaars van Troje (blzd. 200-201)
Groot-Griekenland (blzd. 202-203)
Grieken en Perzen (blzd. 204-205)
Twee werelden in één land (blzd. 206-207)
Bakermat van de westerse kunst (blzd. 208-209)
Goden en helden (blzd. 210-211)
Zij leerden ons denken (blzd. 212-213)
Oost en West in één hand (blzd. 214-215)
Op zoek naar vrijheid (blzd. 216-217)
Arm maar zoning (blzd. 218-219)
Het leven is een schouwtoneel (blzd. 220-221)
Het duizendjarig rijk (blzd. 222-223)
Europa achter het kruis (blzd. 224-225)
Bolwerk van het Westen (blzd. 226-227)
De islam in Europa (blzd. 228-229)
Wonderschone kust (blzd. 230-231)
Het volk van de Dalmatische kust (blzd. 232-233)
Schiereiland in de Zwarte Zee (blzd. 234-235)
De stad die velen opeisen (blzd. 236-237)
Van maquis tot moestuin (blzd. 238-239)
Leermeesters der Romeinen (blzd. 240-241)
Het begon met een dorp (blzd. 242-243)
Een republiek van realisten (blzd. 244-245)
Strateeg van de vrede (blzd. 246-247)
Grootheid en verval (blzd. 248-249)
Heersers van de wereld (blzd. 250-250)
Zo Ieefden de Romeinen (blzd. 252-253)
De trotse legioenen (blzd. 254-255)
Kunstvol, groots en nuttig (blzd. 256-257)
Een geschenk van Rome (blzd. 258-259)
Zij stierven voor hun geloof (blzd. 260-261)
Stad van mozaïeken (blzd. 262-263)
Verstoord gebed (blzd. 264-265)
Ridders van het Zuiden (blzd. 266-267)
Banken en mecenaten (blzd. 268-269)
Wedergeboorte van de oudheid (blzd. 270-271)
Het marmer van Carrara (blzd. 272-273)
Kunst en zegevierende kerk (blzd. 274-275)
Opnieuw één (blzd. 276-277)
Rome in een nieuw kleed (blzd. 278-279)
De kleinste staat (blzd. 280-281)
De stad die wegzinkt (blzd. 282-283)
Tuin tussen bergland (blzd. 284-285)
Vuur onder de grond (blzd. 286-287)
Schildwachten rond Italië (blzd. 288-289)
Maritieme steunpunten (blzd. 290-291)
Een aardrijkskundig museum (blzd. 292-293)
Gallia Narbonensis (blzd. 294-295)
Westerse scheuring (blzd. 296-297)
Cowboys van de oude wereld (blzd. 298-299)
"Golfe du Lion" (blzd. 300-301)
Zon in flessen (blzd. 302-303)
Het land der Katharen (blzd. 304-305)
Klein maar wereldberoemd (blzd. 306-307)
Duikers en kikvorsmannen (blzd. 308-309)
Een wonderbare wereld (blzd. 310-311)
Schilders uit de prehistorie (blzd. 312-313)
Romeinen en Goten (blzd. 314-315)
In het spoor van El Cid (blzd. 316-317)
De Conquistadores (blzd. 318-319)
De erfenis woog te zwaar (blzd. 320-321)
Droom van verloren grootheid (blzd. 322-323)
Secano en regadio (blzd. 324-325)
Castagnetten en gitaren (blzd. 326-327)
Corrida's en Torrero's (blzd. 328-329)
Geloof en folklore (blzd. 330-331)
Madrid en Barcelona (blzd. 332-333)
Heldhaftig en vroom (blzd. 334-335)
Naar verre gewesten (blzd. 336-337)
Sardienen en porto (blzd. 338-339)
Eerste portretten der aarde (blzd. 340-341)
Van bol tot vlak (blzd. 342-343)
Onder vele vreemde heersers (blzd. 344-345)
Marokko nu (blzd. 346-347)
Cartografisch juweeltje (blzd. 348-349)
Droomland op as (blzd. 350-351)
Schop verwisseld voor geweer (blzd. 352-353)
Afrikaners en kleurlingen (blzd. 354-355)
De erfenis van Van Riebeeck (blzd. 356-357)
Rijkdom bracht onrust (blzd. 358-359)
Kracht en kleur (blzd. 360-361)
De heldentijd in Californië (blzd. 362-363)
Goud lokte avonturiers (blzd. 364-365)
Ondanks rampen bleef de stad 366-367)
De stad met vele "gezichten" (blzd. 368-369)
De stad van de snelwegen (blzd. 370-371)
Elk speelt zijn rol (blzd. 372-373)
IJverig Californië (blzd. 374-375)
Het rijk van de buideldieren (blzd. 376-377)
De Australische Riviera (blzd. 378-379)
De levende dijk (blzd. 380-381)
De tuin van Zuid-Amerika (blzd. 382-383)
N.B. : U vindt hier ook de Franstalige versie van die afleveringen 13-24

Nom : AANGELEGD VTT AANLEGGEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/05/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Met man en macht worden omheiningen van boomstammen rond de voornaamste shamba’s verstevigd en (met man en macht worden) houtvuren aangelegd » (« Avec homme et force = à force de bras, des enclos de troncs d’arbres sont consolidés autour des shamba’s = plantations et des feux de bois sont allumés »).
On y trouve, dans la deuxième phrase, la forme verbale « AANgelegd », participe passé provenant de l’infinitif « AANleggen », lui-même construit sur l’infinitif « LEGGEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « G », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « AANleggen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElegd ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelegd » derrière le complément (« houtvuren ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 061 PDF - Rajouté le 02/05/2017

Description : La planche N°61 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 13 décembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Flavische keizers » (« Empereurs flaviens ») et se subdivisait en : « De wereld is een schouwtoneel » (« Le monde est un théâtre »), « Het wordt ernst » (« Cela devient sérieux »), « De puinen van Jeruzalem » (« Les décombres de Jérusalem »), «Titus» (« Titus ») et « Domitianus » («Domitien»).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20061.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS NAAR DE ZEE BEDELAAR OMWEDER - Rajouté le 02/05/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. ?Naar de zee? is, o. a., te vinden in de bundel ? De bedelaar ? / ?Het onweder?. Die tekst, met penteekeningen van Edmond Van Offel, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

Nom : AANGELEGD VTT AANLEGGEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/05/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben een versperring onder water aangelegd » (« Ils ont dressé = érigé un barrage en-dessous de l’eau »).
On y trouve la forme verbale « AANgelegd », participe passé provenant de l’infinitif « AANleggen », lui-même construit sur l’infinitif « LEGGEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « G », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « AANleggen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElegd ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelegd » derrière les compléments («een versperring » et « onder water ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 060 PDF - Rajouté le 01/05/2017

Description : La planche N°60 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°49 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 6 décembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Nero, de wrede » (« Néron, le cruel ») et se subdivisait en : « De dood was overal » (« La mort était partout»), « De kunst … » (« L’art … »), « De dichter » (« Le poète »), « Een klein vermaak » (« Un petit divertissement ») et « Het einde » (« La fin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20060.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEKONDIGD VTT AANKONDIGEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We worden reeds aangekondigd » (« Nous sommes déjà annoncés »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « AANgekondigd », participe passé provenant de l’infinitif « AANkondigen », lui-même construit sur l’infinitif « KONDIGEN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent : « ik kondiG … aan ») se terminant par la consonne « G », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « AANkondigen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEkondigd ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgekondigd » derrière le complément (« reeds ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 059 PDF - Rajouté le 30/04/2017

Description : La planche N°59 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°48 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 novembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Een hele reeks keizers » (« Toute une série d’empereurs ») et se subdivisait en : « Tiberius, de dwingeland» (« Tibère, le despote »), « Naar Capri » (« Vers Capri »), «Caligula, de gek » (« Caligula, le fou »), « Een paard wordt consul » (« Un cheval devient consul ») et « Claudius de zwakke » (« Claudius le faible »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20059.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGETROFFEN VTT AANTREFFEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wij hebben hem levensloos in de hut aangetroffen » (« Nous l’avons découvert sans vie dans la hutte »). On y trouve la forme verbale « AANgetroffen », participe passé provenant de l’infinitif « AANtreffen », lui-même construit sur l’infinitif « TREFFEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Quand « AANtreffen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEtroffen ». Il y a REJET de la forme verbale « AANgetroffen » derrière les compléments (« hem », « levensloos » et « in de hut ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 058 PDF - Rajouté le 29/04/2017

Description : La planche N°58 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 novembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De gouden eeuw » (« Le siècle d’or ») et se subdivisait en : « Vergilius wandelt door de stad » (« Virgile se promène dans la ville »), « Titus-Livius » («Tite-Live »), « Een goed bad » (« Un bon bain »), « De basiliek » (« La basilique») et « De eeuw van Augustus » (« Le siècle d’Auguste»).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20058.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGESLOPEN VTT AANSLUIPEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is al nacht als enkele krijgers ter plaatse komen aangeslopen » (« Il fait déjà nuit quand quelques guerriers viennent = arrivent sur place faufilés = en se faufilant »).
On y trouve la forme verbale « AANgeslopen », participe passé (utilisée ici comme une sorte d’attribut) provenant de l’infinitif « AANsluipen », lui-même construit sur l’infinitif « SLUIPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANsluipen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEslopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgeslopen » derrière le complément (« ter plaatse ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 057 PDF6 - Rajouté le 28/04/2017

Description : La planche N°57 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°46 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 novembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Het Keizerrijk » (« L’Empire ») et se subdivisait en : « Keizer Augustus » (« L’Empereur Auguste »), « Hij speelt goed » (« Il joue bien »), « Er heerste orde » (« L’ordre régnait »), « Rust en vrede » (« Repos et paix ») et « … en in de stilte van een nacht » (« … et dans le calme d’une nuit »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20057.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het voorstel wordt (door de smokkelaars) aangenomen » (« La proposition est acceptée »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive) On y trouve la forme verbale « AANgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « AANnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Quand « AANnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEnomen ». Il y a REJET de la forme verbale « AANgenomen » derrière le complément éventuel (« door de smokkelaars ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 056 PDF - Rajouté le 27/04/2017

Description : La planche N°56 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°45 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 novembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Antonius en Cleopatra » (« Antoine et Cléopâtre ») et se subdivisait en : « De arme derde man : Lepidus » (« Le pauvre troisième homme : Lépide »), « Ze heette Cleopatra » (« Elle s’appelait Cléopâtre »), « Grootste feesten » (« Les plus grandes fêtes »), « De nederlaag » (« La défaite : Actium ») et « Verenigd in de dood » (« Unis dans la mort »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20056.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De uitdaging wordt (door Taho) aangenomen » (« Le défi est accepté »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « AANgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « AANnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule «  GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgenomen » derrière le complément éventuel (« door Taho ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 055 PDF - Rajouté le 26/04/2017

Description : La planche N°55 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°44 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er novembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Antonius en Octavianus » (« Antoine et Octave ») et se subdivisait en : « Een dramatische begrafenis » (« Un enterrement dramatique»), « Een rivaal » (« Un rival »), « De triumvir » (« Le triumvir »), « Het slachtoffer » (« La victime ») et « Brutus weer op het toneel » (« Brutus à nouveau sur les devants de la scène »). Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors. La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes. Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement. Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant : http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20055.zip A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het aanbod wordt (door beide partijen) aangenomen » (« L’offre est acceptée »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « AANgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « AANnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgenomen » derrière le complément éventuel («door beide partijen») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 054 PDF - Rajouté le 25/04/2017

Description : La planche N°54 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°43 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 25 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De teerling is geworpen ! » (« Le sort en est jeté ! / Alea jacta es ! ») et se subdivisait en : « Over de Rubicon » (« Au-delà du Rubicon »), « Paniek » (« Panique »), « Vlak in het gelaat » (« En plein visage »), « Cesar heeft de macht » (« César a le pouvoir ») et « Jij ook, mijn zoon ! » (« Toi aussi, mon fils ! / Tu quoque, fili mi ! »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20054.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEBROKEN VTT AANBREKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Nauwelijks is de dag aangebroken of de eekhoorns voorraden verzamelen » OU « De dag is nauwelijks aangebroken (…) » (« A peine le jour s’est-il levé que les écureuils rassemblent des provisions »).
On y trouve la forme verbale « AANgebroken », participe passé provenant de l’infinitif « AANbreken », lui-même construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANbreken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgebroken » derrière le complément (« nauwelijks ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 053 PDF - Rajouté le 24/04/2017

Description : La planche N°53 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 18 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De oorlog tegen Galliërs » (« La guerre contre les Gaulois ») et se subdivisait en : « Cesar droomde … » (« César rêvait … »), « … van Gallië » (« … de la Gaule »), « De aanval» (« L’attaque »), « De overwinning » (« La victoire ») et «Vercingetorix » (« Vercingétorix »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20053.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS UIT RIJDEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Uit rijden” is, o. a., te vinden in de bundels « De bedelaar » of « Van drie jongens ». Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

Nom : AANGEBROKEN VTT AANBREKEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dan is de tijd voor het vertrek aangebroken » OU « De tijd voor het vertrek is dan aangebroken » (« Alors le temps du départ est entamé = est venu »).
On y trouve la forme verbale « AANgebroken », participe passé provenant de l’infinitif « AANbreken », lui-même construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANbreken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgebroken » derrière le complément (« dan ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 052 PDF - Rajouté le 23/04/2017

Description : La planche N°52 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°41 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 11 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Pompejus en Cesar » (« Pompée et César ») et se subdivisait en : « De rijzende zon » (« Le soleil levant »), « Pompejus stal de overwinningen » (« Pompée volait les victoires »), « Een eerlijke man » (« Un homme honnête : Cicéron »), « Een genie » (« Un génie ») et « Het eerste triumviraat » (« Le premier triumvirat »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20052.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEKOZEN VTT UITKIEZEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben goed de plaats en het ogenblik uitgekozen » (« Ils ont bien choisi la place et le moment »).
On y trouve la forme verbale « UITgekozen », participe passé provenant de l’infinitif « UITkiezen », lui-même construit sur l’infinitif « KIEZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITkiezen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEkozen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgekozen » derrière les compléments (« de plaats en het ogenblik ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 051 PDF - Rajouté le 22/04/2017

Description : La planche N°51 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°40 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 4 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Sulla tegen Marius » (« Sylla contre Marius ») et se subdivisait en : « Leeuw en vos » (« Lion et renard »), « Het gaat slecht voor Marius » (« Cela va mal pour Marius »), « In het hol van de leeuw » (« Dans la tanière du lion »), « De terugkeer van de overwinnaar » (« Le retour du vainqueur ») et « Een bloedbad » (« Un bain de sang »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20051.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het idee wordt dadelijk uitgevoerd » (« L’idée est immédiatement exécutée = concrétisée »).
On y trouve la forme verbale « UITgevoerd », participe passé provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 050 PDF - Rajouté le 21/04/2017

Description : La planche N°50 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°39 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Marius waagt en wint » (« Marius ose et gagne ») et se subdivisait en : « Marius » (« Marius »), « De oorlog tegen Jugurtha » (« La guerre contre Jugurtha »), « Onweerswolken » (« Nuages d’orage »), « Een wreed gevecht » (« Un combat impitoyable ») et « Zij wilden niet wijken » (« Elles ne voulurent pas céder »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20050.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Wulf) leidt de versterkingswerken, die door de landbouwers koortsachtig worden uitgevoerd » (« Il dirige les travaux de renforcement, qui sont exécutés fiévreusement par les agriculteurs »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « UITgevoerd », participe passé provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-même construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majorité des verbes néerlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumée par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « R », on trouvera à la fin du participe passé le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derrière les compléments (« door de landbouwers » et « koortsachtig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 049 PDF - Rajouté le 20/04/2017

Description : La planche N°49 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°38 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hoe het kwaad genezen ? » (« Comment guérir le mal ? ») et se subdivisait en : « Cato » (« Caton »), « Cornelia » (« Cornélie, mère des Gracques »), « Tiberius » (« Tiberius Gracchus »), « Caius » (« Caius Gracchus ») et « Een standbeeld » (« Une statue »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20049.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEROEPEN VTT UITROEPEN RODE RIDDER 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt tot koning uitgeroepen » (« Il est proclamé roi »).
On y trouve la forme verbale « UITgeroepen », participe passé provenant de l’infinitif « UITroepen », lui-même construit sur l’infinitif « ROEPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITroepen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEroepen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeroepen » derrière le complément (« tot koning ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » à l’O.V.T. ou prétérit) est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 048 PDF - Rajouté le 19/04/2017

Description : La planche N°48 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°37 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 13 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Het loopt mis in Rome » (« Cela tourne mal à Rome ») et se subdivisait en : « De proconsuls » (« Les proconsuls »), « De nieuwe rijken » (« Les nouveaux riches »), « De nieuwe armen » (« Les nouveaux pauvres »), « De weelde was te groot » (« Le luxe était trop grand ») et « Corruptie » («Corruption »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20048.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEVONDEN VTT UITVINDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het krediet werd in ons land nog niet uitgevonden » (« Le crédit n’a pas encore été inventé »).
On y trouve la forme verbale « UITgevonden », participe passé provenant de l’infinitif « UITvinden », lui-même construit sur l’infinitif « VINDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITvinden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEvonden ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevonden » derrière le complément éventuel (« in ons land ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » à l’O.V.T. ou prétérit) est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 047 PDF - Rajouté le 18/04/2017

Description : La planche N°47 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°36 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 6 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Mare nostrum » (« Notre mer ») et se subdivisait en: « De mooie droom » (« Le beau rêve »), « Carthago verwoesten ! » (« Détruire Carthage »), « Het einde van de trotse stad » (« La fin de la fière ville »), « De Romeinen triomferen » (« Les Romains triomphent ») et « Viriathe » («Viriathe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20047.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : UITGEBROKEN VTT UITBREKEN 1 ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is brand in een paviljoen uitgebroken ! » (« Il y a un incendie éclaté = Un incendie a éclaté = Un incendie s’est déclaré dans un pavilllon ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgebroken », participe passé provenant de l’infinitif « UITbreken », lui-même construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITbreken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgebroken » derrière le complément (« in een paviljoen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 046 PDF - Rajouté le 17/04/2017

Description : La planche N°46 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°35 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 30 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Maar Hannibal kwam niet ! » (« Mais Hannibal ne vint pas !») et se subdivisait en : « Te Capua was het goed » (« C’était bon à Capoue »), « Archimedes » (« Archimède »), « Het hoofd van Hasdrubal » (« La tête d’Hasdrubal »), « De slag van Zama » (« La bataille de Zama ») et « Het verdrag » (« Le traité »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20046.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In de herberg is een vrouw met twee kinderen opgesloten » (« Dans l’auberge, une femme est enfermée avec deux enfants »). (N.B. : la phrase commençant par un complément, il y a INVERSION)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément (« met twee kinderen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 045 PDF - Rajouté le 16/04/2017

Description : La planche N°45 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°34 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hannibal staat voor de deur » (« Hannibal se trouve devant la porte ») et se subdivisait en : « De eed van een kind » («Le serment d’un enfant »), « De agressie » (« L’agression »), « Dwars over de Alpen » (« A travers les Alpes »), « Ten aanval ! » (« A l’attaque ! ») et « De ramp » (« La catastrophe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20045.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Plots wordt hij), gekneveld en gebonden, in een berghok opgesloten » (« Soudain il est enfermé, bâillonné et ligoté, dans une remise »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément (« in een berghok ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 044 PDF - Rajouté le 15/04/2017

Description : La planche N°44 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°33 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Carthago, de mooie stad » (« Carthage, la belle ville ») et se subdivisait en : « Kwarth Hadasht » («Kwarth Hadasht »), « Goud » (« De l’or »), « Naar Sicilië » (« Vers la Sicile »), « De eerste overwinning » (« La première victoire ») et « Regulus » (« Regulus »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20044.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een projectiel treft het gebouw waar de drie mannen willekeurig zijn opgesloten » (« Un projectile touche le bâtiment où les trois hommes sont arbitrairement enfermés »).
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière le complément éventuel («willekeurig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 043 PDF - Rajouté le 14/04/2017

Description : La planche N°43 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°32 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Romeinen tegen olifanten » (« Des Romains contre des éléphants ») et se subdivisait en : « Tarente » (« Tarente »), « Pyrrhus en twintig olifanten » (« Pyrrhus et vingt éléphants »), « Ossen op de oorlogspad » (« Des boeufs sur le sentier de la guerre »), « De dood van een avonturier » (« La mort d’un aventurier ») et « De Romeinse heirbanen = steenwegen » (« Les chaussées romaines »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20043.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : ABRAHAM HANS EERLIJKHEID GEDIJT BUNDEL VERTELLINGEN 50 SPREEKWOORDEN EN UITDRUKKINGEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Eerlijkheid gedijt” is, o. a., te vinden in « Een bundel vertellingen » of « 50 spreekwoorden en uitdrukkingen » (voor de Vlaamsche jeugd in verhalen aanschouwelijk voorgesteld). Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ondanks het protest worden de drie mannen in een schuurtje dicht bij Solferino opgesloten » (« Malgré la = leur protestation, les trois hommes sont enfermés dans une petite grange près de Solferino »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derrière les compléments (« in een schuurtje » et « dicht bij Solferino ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 042 PDF - Rajouté le 13/04/2017

Description : La planche N°42 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°31 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 août 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De verovering van Italië » (« La conquête de l’Italie ») et se subdivisait en : « De legioenen » (« Les légions »), « Het kamp » (« Le camp »), « De Samnieten » (« Les Samnites »), « Onder het juk » (« Sous le joug – les fourches caudines ») et « Het legioen van het vlas » (« La légion du lin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20042.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als ze door de kudde opgenomen worden, keren ze niet meer terug » (« S’ils sont adoptés par le troupeau, ils ne retourneront plus »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément (« door de kudde ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 041 PDF - Rajouté le 12/04/2017

Description : La planche N°41 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°30 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Iedereen is gelijk voor de Wet » (« Tout le monde est égal devant la Loi ») et se subdivisait en : « De twaalf tafelen van de Wet » (« Les douze tables de la Loi »), « Plebejers mochten patriciërs huwen » (« Des plébéens pouvaient épouser des patriciens »), « De ganzen van het Kapitool » (« Les oies du Capitole »), « Vae victis ! » (« Malheur aux vaincus ! ») et « De volledige gelijkheid » (« L’égalité parfaite »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20041.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN RODE RIDDER 63 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We hebben je bij ons opgenomen en verzorgd » (« Nous t’avons pris en charge = recueilli et soigné … »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément éventuel (« bij ons ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 040 PDF - Rajouté le 11/04/2017

Description : La planche N°40 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°29 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De opstand van de plebejers » (« La révolte des plébeens ») et se subdivisait en : « Geen voorouders » (« Pas d’ancêtres »), « De eerste staking » (« La première grève »), « De ledematen en de maag » (« Les membres et l’estomac »), « Het vetorecht » (« Le droit de VETO ») et « Coriolanus » (« Coriolan »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20040.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 039 PDF - Rajouté le 10/04/2017

Description : La planche N°39 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°28 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De strijd om de macht » (« La lutte pour le pouvoir») et se subdivisait en : « Twee consuls » (« Deux consuls »), «Brutus blijft onbewogen » (« Brutus reste implacable / inflexible »), « Horatius Cocles, de eenoog » (« Horatius Cocles, le borgne »), « Mucius Scevola » (« Mucius Scevola ») et « Clelia » (« Clélie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20039.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Ze (de wilde stier en zijn aanhangers) worden na een straf weer in de stam opgenomen » (« Ils sont (re)pris dans la tribu après une sanction »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière les compléments (« na een straf » et « in de stam ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDEN ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Andy) wordt in het groepje opgenomen » (« Il est pris / intégré dans le petit groupe »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derrière le complément (« in het groepje ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 038 PDF - Rajouté le 09/04/2017

Description : La planche N°38 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°27 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 juillet 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Wees vroom ! » (« Soyez pieux ! ») et se subdivisait en : « Die vele goden » (« Tous ces nombreux dieux »), « Jupiter, de oppergod » (« Jupiter, le dieu suprême »), « De driedubbele offerande » (« La triple offrande »), « De vestaalse maagden » (« Les vestales ») et «De priesters » (« Les prêtres »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20038.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGETROKKEN VTT INTREKKEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Elke avond worden de ladders ingetrokken » (« Chaque soir, les échelles sont retirées à / vers l’intérieur »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voie passive)
On y trouve la forme verbale « INgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « INtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgetrokken » derrière le complément éventuel (« in het dorp ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 037 PDF - Rajouté le 08/04/2017

Description : La planche N°37 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°26 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Een dag met Caius Fabius Serpilius » (« Un jour avec Caius Fabius Serpilius») et se subdivisait en : « Salve, Pater ! » (« Salut, Père ! »), « Huisgoden en beschermgoden » (« Les dieux de la maison et les dieux protecteurs ou Lares »), « Klanten en slaven » (« Clients et esclaves »), « Het forum » (« Le forum ») et «De driehonderd grijsaards » (« Les trois cents vieillards »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20037.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De door Moh Wapi gewaarschuwde troepen hebben de pueblo = het dorp stormeNderhand ingenomen » (« Les troupes, averties par Moh Wapi, ont pris le village d’assaut »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derrière les compléments (« het dorp » et «stormeNderhand ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 036 PDF - Rajouté le 07/04/2017

Description : La planche N°36 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°25 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De Etrusken » (« Les Etrusques ») et se subdivisait en : « Waren zij Mongolen ? » (« Etaient-ils des Mongols ? »), « De waarzeggers » (« Les devins ou haruspices »), « Het waren kunstenaars» (« C’étaient des artistes »), « De meesters van Rome » (« Les maîtres de Rome ») et «Tarquinius Superbus » («Tarquin le Superbe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20036.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als het dorp in volledige duisternis ligt, hebben de strijdmachten hun stelling ingenomen » (« Quand le village est dans une complète obscurité, les forces militaires ont pris leur position »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INnemen », lui-même construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derrière le complément (« hun stelling ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 035 PDF - Rajouté le 06/04/2017

Description : La planche N°35 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°24 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De eerste koningen » (« Les premiers rois ») et se subdivisait en : « De Sabijnen » (« Les Sabines »), « De damesvrede » (« La paix des dames »), « Koning Numa » (« Le roi Numa »), « Tullus Hostilius » (« Tullus Hostilius ») et « De derde broeder » (« Le troisième frère : Horaces contre Curiaces »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20035.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij is haast door het vuur ingesloten ! » (« Il est presque enfermé = encerclé par le feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door het vuur ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 034 PDF - Rajouté le 05/04/2017

Description : La planche N°34 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°23 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De geboorte van Rome » (« La naissance de Rome ») et se subdivisait en : « Het schiereiland » (« La péninsule »), « De wolvin » (« La louve »), « Van goddelijke afkomst » (« D’ascendance divine »), « De gieren » (« Les vautours ») et « De heilige voor » (« Le sillon sacré »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20034.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Nol) is door de vuurpoel ingesloten ! » (« Il est enfermé / encerclé dans la mare = nappe de feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door de vuurpoel ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 033 PDF - Rajouté le 04/04/2017

Description : La planche N°33 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°22 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 31 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Ik zoek een mens » (« Je cherche un homme ») et se subdivisait en : « Greep naar de macht » (« Prise de pouvoir »), « Een geniale schilder » (« Un peintre génial »), « Onsterfelijke meesterwerken » (« Chefs-d’oeuvre immortels »), « De wijze Plato » (« Le sage Platon ») et « Diogenes met de lantaarn » (« Diogène à la lanterne »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20033.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een vruchtbare vallei geheel ingesloten door loodrechte rotswanden » (« Une vallée fertile complètement enfermée / enclavée par des parois rocheuses / falaises à pic »). (N.B. : le participe passé est ici utilisé comme adjectif)
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passé provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a normalement REJET de la forme verbale « INgesloten » derrière le complément (« door de loodrechte rotswanden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 032 PDF - Rajouté le 03/04/2017

Description : La planche N°32 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°21 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Naar het hart van Azië » (« Vers le cœur de l’Asie ») et se subdivisait en : « Tegenover de sikkelwagens » (« Face aux chars à faux »), « De arend kondigde de zege aan » (« L’aigle annonça la victoire »), « De dood van Darius » (« La mort de Darius »), « Naar het Oosten » (« Vers l’Orient ») et « Het einde van Alexander de grote » (« La fin d’Alexandre le grand »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20032.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ZILVERPIJL 2 FRANK SELS - Rajouté le 02/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Falk en Zilverpijl) zien hoe een man (Comanche) door een beer wordt aangevallen » (« Ils voient comment un homme est attaqué par un ours »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif «VALLEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément (« door een beer ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT », provenant de l’infinitif « WORDEN ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 031 PDF - Rajouté le 02/04/2017

Description : La planche N°31 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°20 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Alexander de grote » (« Alexandre le grand ») et se subdivisait en : « Leerling van Aristoteles » (« Elève d’Aristote »), « Strijd tegen Perzië » (« Lutte contre la Perse »), « De Gordiaanse knoop » (« Le nœud gordien »), « Een grote overwinning » (« Une grande victoire ») et « Geboorte van een grote stad (Alexandrie) » (« Naissance d’une grande ville : Alexandrie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20031.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Reeds (werden) koeien (door nijlpaarden) aangevallen » (« Des vaches furent déjà attaquées »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« door nijlpaarden »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthèse des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERDEN ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
Il y a également INVERSION (le sujet « koeien » passant derrière le verbe « werden ») parce que la phrase commence par un complément (« reeds »). On aurait en effet pu dire : « Koeien werden reeds door nijlpaarden aangevallen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 030 PDF - Rajouté le 01/04/2017

Description : La planche N°30 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°19 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Filip, de grote veldheer » (« Philippe, le grand général ») et se subdivisait en : « De droom van de koning » (« Le rêve du roi »), « Krijgstaktiek » (« Tactique de guerre »), « Je slaapt, volk van Athene ! » (« Tu dors, peuple d’Athènes ! »), « Te laat ! » (« Trop tard ! ») et « De dood van Filip » (« La mort de Philippe »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20030.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 1 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mijn vader wordt (werd) door een luipaard aangevallen » (« Mon père est (a été) attaqué par un léopard »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément (« door een luipaard ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 029 PDF - Rajouté le 31/03/2017

Description : La planche N°29 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°18 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 mai 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Griekenland pleegde zelfmoord » (« La Grèce se suicida ») et se subdivisait en : « De zee ! … De zee ! » (« La mer ! … La mer ! … », épisode relatif à la « Retraite des dix mille », disponible par ailleurs sur notre site), « Thebe komt in opstand » (« Thèbes se révolte »), « Knappe strategen » (« Des stratèges intelligents : Pelopidas & Epaminondas »), « De dood van een held » (« La mort d’un héros ») et « Griekenland is uitgeput » (« La Grèce est épuisée »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20029.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 028 PDF - Rajouté le 30/03/2017

Description : La planche N°28 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°17 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade ») et se subdivisait en : « Land tegen zee » (« Terre contre mer »), « De pest brak uit » (« La peste éclata »), De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade »), « Heiligschennis » (« Sacrilège ») et « Het verraad » (« La trahison »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20028.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er wordt een man aangevallen / Een man wordt (door drie andere mannen) aangevallen » (« Il y a un homme qui est attaqué / Un homme est attaqué »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément éventuel (« door drie andere mannen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/03/2017

Description :
La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik word (door de stakers) aangevallen !» (« Je suis attaqué ! »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derrière le complément éventuel (« door de stakers ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORD ». Cette phrase est donc à la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORD ») est utilisé au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 027 PDF - Rajouté le 29/03/2017

Description : La planche N°27 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°16 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Een bolwerk van kunst en kultuur » (« Un berceau d’art et de culture ») et se subdivisait en : « Een groot filosoof » (« Un grand philosophe »), « De vader van de Geschiedenis » (« Le père de l’Histoire ») « Het Griekse toneel » (« Le théâtre grec »), « De treurspelen van Sophokles » (« Les tragédies de Sophocle ») et « De blijspelen van Aristophanes » (« Les comédies d’Aristophane »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20027.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Plots komt hij eveneens aangelopen» (« Soudain, il vient également accouru = également en courant / Il accourt également »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément (« eveneens ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « HIJ » passant derrière le verbe « komt ») parce que la phrase commence par un complément (« plots »). On aurait en effet pu dire : « Hij komt plots eveneens aangelopen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 026 PDF - Rajouté le 28/03/2017

Description : La planche N°26 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°15 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De eeuw van Perikles » (« Le siècle de Periclès ») et se subdivisait en : « De Perzen worden verslagen » (« Les Perses sont vaincus »), « Een wijze man » (« Un homme sage ») « De schoonheid van Athene » (« La beauté d’Athènes »), « De prachtigste beeldhouwwerken ter wereld » (« Les plus belles sculptures du monde ») et « De gouden eeuw » (« Le siècle d’or »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20026.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/03/2017

Description : La phrase double suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Mitho) komt (dadelijk) aangelopen (…) en loopt wanhopig om hem (Motha) heen en weer » (« Elle vient accourue = arrive en courant / accourt et marche en tournoyant = tourne, désespérée, autour de lui »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ». Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 025 PDF - Rajouté le 27/03/2017

Description : La planche N°25 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°14 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 avril 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « De triomf van Griekenland » (« Le triomphe de la Grèce ») et se subdivisait en : « Xerxes mobiliseert » (« Xerxès mobilise »), « Het volk van Athene » (« Le peuple d’Athènes ») « Spartaanse helden » (« Héros de Sparte »), « Xerxes valt aan » (« Xerxès attaque ») et « Een mooie overwinning » (« Une belle victoire »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20025.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Andy) komt (dadelijk) aangelopen » (« Il vient accouru = en courant / Il accourt »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passé provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-même construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derrière le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complément d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthèse sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 024 PDF - Rajouté le 26/03/2017

Description : La planche N°24 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°13 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Sombere wolken aan de hemel van Hellas » (« Sombres nuages dans le ciel de la Grèce ») et se subdivisait en : « Het verraad van Hippias » (« La trahison de Hippias »), « Slecht nieuws » (« Mauvaise nouvelle »), « Een tegen tien » (« A un contre dix »), « Om Athene te redden » (« Pour sauver Athènes ») et « De eerste marathon » (« Le premier marathon »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20024.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERDOEZELEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Delaunoy) kon de zaak verdoezelen » (« Il put dissimuler l’affaire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« de zaak »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 023 PDF - Rajouté le 25/03/2017

Description : La planche N°23 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°12 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Zij hadden de vrijheid lief » (« Ils aimaient la liberté ») et se subdivisait en : « Iedereen is gelijk voor de wet » (« Tout le monde est égal devant la loi »), « Een waar demokraat » (« Un vrai démocrate »), « Pisistratos de tiran » («Pisistrate le tyran »), « Laag verraad » (« Haute trahison ») et « Leve de vrijheid ! » (« Vive la liberté ! »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20023.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Eer hij kon (van het dorp) vluchten, deed een olifant de hut instorten » (« Avant qu’il pût fuir, un éléphant fit s’écrouler la hutte »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« van het dorp »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve aussi, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « een olifant » passant derrière le verbe « deed ») parce que la phrase commence par un complément, en quelque sorte, la phrase subordonnée jouant ici ce rôle.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 022 PDF - Rajouté le 24/03/2017

Description : La planche N°22 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°11 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Toen Hieronides twintig jaar was » (« Quand Hieronides avait vingt ans ») et se subdivisait en : « Vijf mooie dagen (in de Olympische Spelen) » (« Cinq beaux jours aux Jeux Olympiques »), « De plannen van Sostratos » (« Les projets de Sostratos »), « Wat zegt het orakel ? » (« Que dit l’oracle ? »), « Een nieuwe vriend » (« Un nouvel ami ») et « Athena, de beschermgodin van Athene » (« Athéna, la déesse protectrice d’Athènes »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20022.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET RAKEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/03/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij herinnert zich nog best hoe zij ver van de kudde de baby leerde hoe hij met een stofbad de teken en insekten kwijt kon raken » (« Elle se souvient encore bien comment, loin du troupeau, elle apprenait au bébé comment se débarrasser avec un bain de poussière des tiques et insectes »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« met een stofbad » et « de teken en insekten »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Ce serait plus évident si l’ordre des mots y était « normal » (sujet puis verbe) dans une phrase NON subordonnée : « hij kon met een stofbad de teken en insekten kwijt raken ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 021 PDF - Rajouté le 23/03/2017

Description : La planche N°21 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°10 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Zij hielden van boeiende verhalen » (« Ils aimaient les récits passionnants ») et se subdivisait en : « Zij woonden op de Olympus » (« Ils vivaient sur l’Olympe »), « Een atleet van formaat » (« Un athlète de format / de taille / d’envergure »), « Het einde van het monster » (« La fin du monstre »), « Dat was Oedipus » (« C’était Oedipe ») et « Een treurspel » (« Une tragédie »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20021.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon ons niet ontsnappen ». (« Il NE pouvait PAS s’échapper A NOUS / Il NE pouvait PAS NOUS échapper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments éventuels (« ONS » et « NIET »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 020 PDF - Rajouté le 22/03/2017

Description : La planche N°20 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la Grèce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poète aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et Hélène »), « De woede van Achilles » (« La colère d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de Pénélope »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°20 est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la Grèce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poète aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et Hélène »), « De woede van Achilles » (« La colère d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de Pénélope »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20020.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOSTEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat gestoei met neushoorns kon je het leven kosten ». (« Cette querelle / ce batifolage avec des rhinocéros pouvait te coûter la vie »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le compléments (« JE » et « het leven »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 019 PDF - Rajouté le 21/03/2017

Description : La planche N°19 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°8 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 février 1956. Elle concernait la Grèce et s’intitulait « Toen Hieronides zeven jaar was » (« Quand Hieronides avait sept ans ») et se subdivisait en : « Woordkarig » (« Taciturne »), « De sterken en de zwakken » (« Les forts et les faibles »), « De zwakken werden geweerd » (« Les faibles étaient rejetés »), « Naar school » (« Vers l’école »), et « ‘s avonds zong Hieronides » (« Hieronides chantait le soir »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20019.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KLIMMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vast niet meer klimmen ». (« Il ne pouvait certainement plus grimper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« vast » et « niet meer »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 018 PDF - Rajouté le 20/03/2017

Description : La planche N°18 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 février 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La légende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacré »), « Men moet goed zijn » (« On doit être bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°18 est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 février 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La légende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacré »), « Men moet goed zijn » (« On doit être bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20018.zip

A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET GEBEUREN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dit kon alleen op de zolder gebeuren» (« Ceci put seulement / ne put se produire qu’au grenier ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le compléments (« alleen » et « op de zolder »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 017 PDF - Rajouté le 19/03/2017

Description : La planche N°17 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°6 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 février 1956. Elle s’intitulait « Cyrus, de grote koning » (« Cyrus, le grand roi ») et se subdivisait en : « De koning denkt aan het verleden » (« Le roi pense au passé »), « De val van Babylon » (« La chute de Babylone »), « Vader en zoon » (« Père et fils »), « De onrust » (« L’inquiétude ») et « De ogen en de oren van de koning » (« Les yeux et les oreilles du roi »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20017.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET UITGAAN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Konden we hier maar uitgaan om hen te helpen ! » (« (Ah) si nous pouvions seulement sortir d’ici pour les aider ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« hier » et « maar »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 016 PDF - Rajouté le 18/03/2017

Description : La planche N°16 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 février 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des êtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°16 est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 février 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des êtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20016.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET MAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Konden we die lijst nu maar buit maken ! » (« (Ah) si nous pouvions maintenant faire de cette liste un butin = mettre cette liste à profit ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« die lijst », « nu », « maar » et « buit »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 015 PDF - Rajouté le 17/03/2017

Description : La planche N°15 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume était sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une île »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les Phéniciens voyagèrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« Nés commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°15 est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume était sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une île »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les Phéniciens voyagèrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« Nés commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20015.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die vreselijke nacht kon ik met hem vluchten » (« Cette épouvantable nuit, je pouvais / je pus / j’ai pu fuir avec lui »). On aurait pu dire : « Ik kon die vreselijke nacht met hem vluchten »
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« met hem »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Il y a INVERSION parce que la phrase commence par un complément. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 014 PDF - Rajouté le 16/03/2017

Description : La planche N°14 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°3 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 janvier 1956. Elle s’intitulait « Het tragisch lot van het Joodse volk » (« Le destin tragique du peuple juif ») et se subdivisait en : « Israel en Juda » (« Israël et Judée »), « Het einde van Israel en Juda » (« La fin d’Israël et de la Judée »), « Het klaaglied van de Joden » (« Le chant plaintif des Juifs »), « Jeremias weent over Jeruzalem » (« Jérémie pleure à propos de Jérusalem») et « Cyrus bevrijdt de Joden » (« Cyrus libère les Juifs »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20014.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERKRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe kon je het over jouw hart verkrijgen » (« Comment pouvais-tu / pus-tu / as-tu pu t’y résoudre = à cela ? »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« HET » et « over jouw hart »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 013 PDF - Rajouté le 15/03/2017

Description : La planche N°13 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°2 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 janvier 1956. Elle s’intitulait « De tocht naar het Land van Belofte » (« L’exode vers la Terre Promise ») et se subdivisait en : « (Abraham) de vader van de Hebreeërs » (« Le père des Hébreux »), « Slechts een God » (« Seulement un dieu => un seul dieu »), « De wet van Jahwe » (« La loi de Yaweh »), « David zingt en danst » (« David chante et danse ») et « Jeruzalem krijgt een tempel » (« Jérusalem reçoit un temple »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20013.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kon mijn vijand ontsnappen » (« Je pouvais / je pus / j’ai pu échapper à mon ennemi »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« mijn vijand »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 012 PDF - Rajouté le 14/03/2017

Description : La planche N°12 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°1 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 janvier 1954. Elle s’intitulait « De terugkeer van de overwinnaars » (« Le retour des vainqueurs ») et se subdivisait en : « Intrede te Ninive » (« La rentrée à Ninive »), « Brood en spelen » (« Du pain et des jeux »), « Het feest van de koningin » (« La fête de la reine »), « De koning geniet van zijn overwinning » (« Le roi jouit de sa victoire ») et « De voorspelling van Nahum » (« La prophétie de Nahoum »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20012.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET LOSMAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Joeki) kon zich inmiddels losmaken » (« Il pouvait / il put / il a pu entretemps se libérer »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« inmiddels »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prétérit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 011 PDF - Rajouté le 13/03/2017

Description : La planche N°11 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°52 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 décembre 1955. Elle s’intitulait « Geen medelijden ! » (« Pas de pitié ! ») et se subdivisait en : « Optocht naar Elam » (« La marche vers Elam »), « Van de ene oever naar de andere » (« D’une rive à l’autre »), « De gevangenen » (« Les prisonniers »), « De schok van de legers » (« Le choc des armées ») et « Het einde van Elam » (« La fin d’Elam »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20011.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik deed wat ik kon » (« Je faisais ce que je pouvais = Je fis ce que je pus = J’ai fait ce que j’ai pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ».
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacité) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 010 PDF - Rajouté le 12/03/2017

Description : La planche N°10 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°51 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 décembre 1955. Elle s’intitulait « Wat zeggen de goden ? » (« Que disent les dieux ? ») et se subdivisait en : « De droom van Adar Malik » (« Le rêve de Adar Malik »), « In de zigoerat » (« Dans le zigourat »), « De tempel van Isjtar » (« Le temple de Ishtar »), « Het orakel van de godin » (« L’oracle de la déesse ») et « De droom van Bilitsoenoe » (« Le rêve de BiIitsounou »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20010.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOEST OVT MOETEN REJET ZOEKEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal je vinden al moest ik een ganse week zoeken » (« Je vais te trouver même si je devais chercher une semaine entière »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« een ganse week »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 009 PDF - Rajouté le 11/03/2017

Description : La planche N°9 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 décembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les étoiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlé »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°9 est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 décembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les étoiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlé »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20009.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET WORDEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb balen (…) laten inschepen die alleen op dit schip vervoerd konden worden » (« J’ai laissé / fait charger à bord des ballots qui pouvaient seulement / qui ne pouvaient être transportés que sur ce navire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON » (PLURIEL irrégulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément, à la fin de la phrase et à l’infinitif. C’est plus évident dans une phrase qui n’est pas subordonnée : « Die balen konden alleen op dit schip vervoerd worden »
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 008 PDF - Rajouté le 10/03/2017

Description : La planche N°8 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°49 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 décembre 1955. Elle s’intitulait « Grootheid en verval van een oude beschaving » (« Grandeur et décadence d’une civilisation ancienne ») et se subdivisait en : « De gedenkzuil van Hammoerabi » (« La stèle d’Hammourabi »), « Een ruw volk » (« Un peuple brutal »), « Babylon neemt een weerwraak » (« Babylone prend sa revanche »), « Stad van de hangende tuinen » (« Ville aux jardins suspendus ») et « Het bacchanaal van Belsazar » (« Le festin de Balthazar »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20008.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET REDDEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kon hem (Motha) redden » (« Je pouvais le sauver »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HEM »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 007 PDF - Rajouté le 09/03/2017

Description : La planche N°7 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°48 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er décembre 1955. Elle s’intitulait « De begrafenis van Psaroe » (« L’enterrement de Psarou ») et se subdivisait en : « Psaroe gaat heen » (« Psarou s’en va »), « Naar het westen » (« Vers l’ouest / A l’Occident »), « Naar het kerkhof » (« Vers le cimetière »), « De laatste rustplaats » (« Le dernier endroit pour se reposer / La dernière demeure ») et « En dat was het einde » (« Et cela fut la fin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20007.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOPEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vijftig miljoen geweerkogels kopen die nu onbruikbaar waren » (« Il put acheter cinquante millions de balles pour armes, qui étaient maintenant inutilisables »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prétérit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« vijftig miljoen geweerkogels »), à la fin de la phrase (ici principale) et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve, dans la phrase subordonnée (introduite par « DIE ») la forme verbale « WAREN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations sur les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 006 PDF - Rajouté le 08/03/2017

Description : La planche N°6 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opération délicate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prête »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trésor de Psarou »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°6 est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opération délicate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prête »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trésor de Psarou »).
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20006.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je deed wat je kon » (« Tu faisais ce que tu pouvais = Tu fis ce que tu pus = Tu as fait ce que tu as pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prétérit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers dits « forts ».
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacité) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit



© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 005 PDF - Rajouté le 07/03/2017

Description : La planche N°5 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°46 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is ziek » (« Psarou est malade ») et se subdivisait en : « Een indrukwekkende plechtigheid » (« Une cérémonie impressionnante »), « Mimoet is ongerust » (« Mimout est inquiète »), « Ennana, de tovenaar » (« Ennana, le magicien »), « Apoe, de heelmeester » (« Apou, le chirurgien ») et « Groot verdriet » (« Grand chagrin »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20005.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : BEWEZEN VTT BEWIJZEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is (al lang) bewezen dat begaafde personen gebeurtenissen uit de toekomst of het verleden kunnen zien » (« Il est prouvé que des personnes douées = qui ont un don peuvent voir des événements du futur ou du passé »).
On y trouve notamment, à la fin de la phrase principale, la forme verbale « BEWEZEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « BEWIJZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « BEWEZEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit (et, dans ce cas-ci, est identique). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« al lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 004 PDF - Rajouté le 06/03/2017

Description : La planche N°4 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°45 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 novembre 1955. Elle s’intitulait « Ani wil officier worden » (« Ani veut devenir officier ») et se subdivisait en : « Met de hulp van Osiris » (« Avec l’aide d’Osiris »), « Wat een idee ! » (« Quelle idée ! »), « Een militaire parade » (« Une parade militaire »), « De soldaten van Egypte » (« Les soldats d’Egypte ») et « Krijgswagens » (« Chars de guerre »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20004.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET WETEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « U (bwana Tembo) moest (toch) weten dat jagers voorzorgen nemen / maatregelen treffen » (« Vous deviez / auriez dû savoir que les chasseurs prennent des précautions / des mesures »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« toch »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 003 PDF - Rajouté le 05/03/2017

Description : La planche N°3 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°44 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 novembre 1955. Elle s’intitulait « Ani, jouw broer uit het oude Egypte » (« Ani, ton frère de l’Egypte ancienne ») et se subdivisait en : « Even voorstellen » (« Faisons un peu les présentations »), « Zo’n vreselijk alfabet » (« Un alphabet si effroyable »), « Straattoneeltjes » (« Le théâtre de la rue »), « Snofroei, de goudsmid » (« Snofriou, l’orfèvre ») et « Niet erg sympathiek » (« Pas très sympathique »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20003.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET VUREN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moest wel vuren » (« Je devais bien faire feu = tirer »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« WEL »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 002 PDF - Rajouté le 04/03/2017

Description : La planche N°2 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°43 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 octobre 1955. Elle s’intitulait « De Egyptenaren waren werkzaam en vrolijk, hielden niet van oorlog en groeven hun Suez-kanaal » (« Les Egyptiens étaient travailleurs et joyeux, ils n’aimaient pas la guerre et creusaient leur canal de Suez ») et se subdivisait en : « Een werkzaam volk » (« Un peuple travailleur »), « Het waren kunstenaars » (« C’étaient des artistes »), « De best gekende » (« Le plus connu »), « Het mysterie van Atlantis » (« Le mystère de l’Atlantide ») et « Het kanaal van Necho » (« Le canal de Nechao »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20002.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 001 PDF - Rajouté le 03/03/2017

Description : La planche N°1 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 octobre 1955. Elle s’intitulait « Zo was Egypte 5.000 jaar geleden » (« Ainsi était l’Egypte il y a 5.000 ans ») et se subdivisait en : « De Nijl » (« Le Nil »), « De farao » (« Le pharaon »), « De pyramiden » (« Les pyramides »), « Het zonneschip » (« La barque du soleil ») et « De tempel van Luksor » (« Le temple de Louqsor »).
Cette invitation à la découverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-être plus aux critères actuels d’approche pédagogique de l’Histoire mais, grâce aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaître alors.
La version néerlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxième carrière en tant qu’outil pédagogique : l’apprentissage de la langue néerlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait réjoui s’il avait su que cette initiative permettrait aux élèves « primo-arrivants », à la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intégrer culturellement.
Les collègues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20001.zip
A cette même date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET LOSLATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moest (het) wel (zeggen) maar ik heb niets losgelaten » (« Je devais bien le dire = je l’aurais dû dire mais je n’ai rien lâché = dit »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale (« zeggen », ici sous-entendue), derrière le complément éventuel (« het »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET HEBBEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moest eerst zekerheid (« zekerheden ») hebben » (« Je devais d’abord avoir des certitudes »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« EERST »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 49 - Rajouté le 02/03/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEMOEIEN (zich), BETREKKEN, DOEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, naPRATEN, PANIKEREN, ROEPEN, SPELEN, toeSCHRIJVEN, WILLEN, WEIGEREN, WORDEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOESTEN REJET BEKOPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Menig alpinist die zijn weg kruiste moest het bekopen » (« Plus d’un alpiniste qui croisa son chemin dut le payer cher »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HET »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 487 - Rajouté le 01/03/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEDRAGEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, LATEN, MAKEN, NEMEN, STELLEN, toeVOEGEN, uitSPREKEN, vooruitLOPEN, WILLEN, WORDEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET BEGRAVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Degene (Grijze Uil) die ons moest begraven, durfde de hut niet binnenkomen » (« Celui qui devait nous enterrer, n’osa pas pénétrer dans la hutte »).
mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« ONS »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. On aurait mieux vu ce REJET si (ne nous trouvant pas dans une phrase subordonnée, ici relative, introduite par « DIE ») l’ordre des mots avait été « normal » (sujet puis verbe) : « Grijze Uil moest ons begraven ».
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 47 - Rajouté le 28/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEKOMEN, HEBBEN, GAAN, KAMPEN, KOMEN, ONDERVINDEN, OPTEREN, RESULTEREN, SCHRIJVEN, WIJTEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN OVT MOCHT REJET INZETTEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De koning mocht zich (in een veldtocht) niet inzetten. » (« Le roi ne pouvait pas s’en mêler »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG » et « MOCHT », au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« in een veldtocht »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 46 - Rajouté le 27/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEKOMMEREN (zich), BELUISTEREN, BLADEREN, BUIGEN (zich), DOEN, eruitZIEN, GAAN, HANDELEN, KOMEN, KUNNEN, MOETEN, overSCHAKELEN, WORDEN et ZOUDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN OVT MOCHT REJET KOMEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand mocht hier ooit komen » (« Personne ne pouvait = n’a jamais pu venir ici »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG » et « MOCHT », au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« hier » et « ooit »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 45 - Rajouté le 26/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanRADEN, BEKOMEN, DENKEN, ERGEREN (zich), HEBBEN, inDIENEN, inGAAN, KUNNEN, overeenKOMEN, STAAN, uitBARSTEN, VLUCHTEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET WETEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/02/2017

Description : La double (ou triple) phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We wilden (graag) weten wat die ruwe jagers hier uitspookten voor je erover in te lichten » (« Nous voulions savoir ce que ces rudes chasseurs cherchaient par ici avant de t’informer »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDEN, au PLURIEL du prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« graag »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 44 - Rajouté le 25/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BENOEMEN, BESCHULDIGEN, bijDRAGEN, HEBBEN, KUNNEN, LEIDEN, MAKEN, toeVOEGEN, VERHEUGEN (zich), VEROORDELEN, WILLEN, ZETTEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET WETEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Bibi Ellen) wilde (graag) weten wie hem (had) gezonden had » (« Elle voulait savoir qui l’avait envoyé »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« graag »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve également, dans la phrase subordonnée relative (introduite par « WIE ») au plus-que-parfait, la forme verbale « GEZONDEN », participe passé provenant de l’infinitif « ZENDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé du verbe « ZENDEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « HEM »), à la fin de la phrase.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 43 - Rajouté le 24/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, GRENZEN, HEBBEN, inZETTEN, KOMEN, MAKEN, NEMEN, OVERLIJDEN, VERKLAREN, WORDEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET TOEGAAN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jij wilde naar haar toe(gaan) » (« Tu voulais aller jusqu’à elle = la rejoindre »).
(N.B : « TOE » provient de la préposition « TOT »)
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément («naar haar»), à la fin de la phrase et à l’infinitif. On a tendance, en langue néerlandaise, à sous-entendre le verbe « GAAN » (et le verbe « KOMEN ») e. a. avec les auxiliaires de mode.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 42 - Rajouté le 23/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEROEPEN (zich), BRENGEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, opWINDEN, toeLEGGEN, VERTROUWEN, WETEN, WILLEN, et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET LATEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Jullie wilden ons laten geloven dat de beer hem neersloeg » (« Vous vouliez nous laisser croire que l’ours le terrassa »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDEN, au PLURIEL du prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« ons »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve aussi, dans la phrase subordonnée (introduite par « DAT »), la forme verbale « NEERsloeg » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « NEERslaan », dit « à particule séparable », construit sur le verbe « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Dans cette phrase subordonnée, la forme verbale « NEERsloeg » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HEM »), à la fin de la phrase. Si la forme verbale « NEERsloeg » n’avait pas été utilisée dans une phrase subordonnée, on aurait pu avoir : « de beer sloeg hem NEER » (avec REJET de la particule séparable « NEER », derrière le complément « HEM », à la fin de la phrase).

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 41 - Rajouté le 22/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, DRINGEN, GEVEN, HEBBEN, inVOEREN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, PIKKEN, STERVEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET HELPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben hem uit de weg geruimd omdat hij ons ons wilde helpen » (« Ils l’ont nettoyé hors du chemin = mis hors circuit parce qu’il voulait nous aider»).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« ons »), à la fin de la phrase et à l’infinitif. On l’aurait mieux vu dans une phrase « normale » (avec un ordre des mots sujet puis verbe) : « hij wilde ons helpen ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons que, dans une phrase subordonnée, le verbe est séparé de son sujet (ici « HIJ ») et fait aussi l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « ons »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si l’on avait utilisé « WANT » (au lieu de « OMDAT »), l’ordre des mots serait resté le même qu’en français : « Ze hebben hem uit de weg geruimd WANT hij wilde ons helpen ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 40 - Rajouté le 21/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, HEBBEN, HERHALEN, KUNNEN, MAKEN, terugZIEN, VERTROUWEN, WETEN, WONEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOESTEN REJET ZOEKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ook de smokkelaars moesten dekking zoeken » (« Aussi = même les contrebandiers durent chercher un abri » »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOESTEN au PLURIEL du prétérit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« dekking »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 39 - Rajouté le 20/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (afLASTEN, HELPEN, KENNEN, KUNNEN, LEREN, MOETEN, ONTPLOFFEN, STAAN, VERKIEZEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET ONTDOEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moest mij van hen ontdoen » (« Je devais me défaire d’eux »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prétérit ou O.V.T.).. Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« MIJ » et « VAN HEN »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 38 - Rajouté le 19/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (HEBBEN, HELPEN, KIJKEN, KRIJGEN, KUNNEN, METEN, MISLUKKEN, opBRENGEN, toeDOEN, VOELEN (zich), WILLEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN MAG REJET HEBBEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat mag die (zo) uitgespookt hebben ?» (« Qu’est-ce qui peut l’avoir effrayé = a pu l’effrayer … à ce point ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« DIE » pour « die man »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 37 - Rajouté le 18/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESTEDEN, GAAN, HEBBEN, HOUDEN, KUNNEN, LATEN, MAKEN, terugKOMEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET HELPEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Moet ik je helpen ? » (« Dois-je t’aider = Est-ce que je dois t’aider ? »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« JE »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 36 - Rajouté le 17/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BIJDRAGEN, BLIJKEN, GELOVEN, HEBBEN, KUNNEN, LETTEN, PASSEN, STAAN, toePASSEN, VERBINDEN, VERTROUWEN, VERZETTEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN KAN REJET VERZETTEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Kan ik geen voet meer verzetten ? … » (« Est-ce que je ne peux plus déplacer un pied ? … »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« geen voet meer »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 35 - Rajouté le 16/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanPASSEN, aanSLUITEN, BELASTEN, BESTAAN, DIENEN, HEBBEN, KUNNEN, STELLEN, VERDENKEN, WILLEN et ZAKKEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET OPSTEKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kan best een pijp opsteken » (« Je peux mieux = plutôt allumer une pipe »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« best » et (« een pijp »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si, dans cette phrase, sur l’image, il y a INVERSION du sujet (« IK »), se retrouvant derrière le verbe (« KAN »), c’est parce que la langue néerlandaise l’exige si une phrase (ici principale) commence par un complément (la phrase subordonnée commençant par « EER » jouant ici ce rôle de complément).

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 34 - Rajouté le 15/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKLEDEN, BEPERKEN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, HECHTEN, KRIJGEN, MAKEN, ONTSNAPPEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET KAN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je kan hen niet helpen » (« Tu ne peux pas les aider »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HEN »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 33 - Rajouté le 14/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKLEDEN, HANGEN, HEBBEN, HOPEN, HOUDEN, KUNNEN, PENDELEN, STAAN, STERVEN, VERLANGEN, voorBEREIDEN, WERKEN et WORDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN REJET WETEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar ik wil nu weten hoe het roofdier is gestorven » (« Mais je veux maintenant savoir comment le fauve est mort »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 32 - Rajouté le 13/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESTEMMEN, BRENGEN, CONFRONTEREN, HEBBEN, KOMEN, uitRUSTEN, samenSTELLEN, STELLEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN REJET MAKEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik wil met hen niets te maken hebben » (« Je ne veux rien avoir à faire avec eux »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« met hen »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 31 - Rajouté le 12/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, KUNNEN, MOETEN, ONDERHANDELEN, overeenKOMEN, PALAVEREN, RIJDEN, STAAN, TILLEN, WILLEN, VERANTWOORDEN, VERPLICHTEN, WENDEN (zich) et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN MAG REJET VRAGEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mag ik je een raad vragen ?» (« Est-ce que je peux te demander un conseil ? = Puis-je te demander un conseil ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière les compléments (« je » et « een raad »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 30 - Rajouté le 11/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BASEREN, BESTEMMEN, DOEN, HEBBEN, HELPEN, SCHRIJVEN, SLUITEN, SPREKEN, VERDRINKEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN REJET HEBBEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Waar mag die bengel zich (ergens) verscholen hebben ?» (« Où ce garnement peut-il s’être caché = a-t-il pu se cacher ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« ergens »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve aussi dans cette phrase la forme verbale « VERSCHOLEN », participe passé provenant de l’infinitif « VERSCHUILEN », lui-même construit sur le verbe « SCHUILEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons que la plupart des verbes en « UI » (grande catégorie) donnent des formes irrégulières du passé (O.V.T. ou V.T.T.) en « O ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons si un verbe commence, par exemple, par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 29 - Rajouté le 10/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESLISSEN, BESTEMMEN, BETALEN, BRENGEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, HOPEN, KUNNEN, MOETEN, OEFENEN (zich), WENDEN (zich), ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET MEEKOMEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jullie moeten naar nummer 17 mee(komen) » (« Vous devez venir avec = (m’)accompagner vers = chez numéro 17 »). (N.B. : numéro 17 est son chef.)
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« naar nummer 17 »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Il faut signaler que, souvent, dans ces phrases avec auxiliaires de mode, les verbes « KOMEN » et « GAAN » ne sont plus écrits, sont sous-entendus, allant de soi dans le contexte.
Par ailleurs, n’oublions pas que la « particule séparable » « MEE » provient de l’ancienne préposition « MET ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 28 - Rajouté le 09/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEANTWOORDEN, BESCHIKKEN, BESTEDEN, doorVERBINDEN, HOPEN, KUNNEN, MAKEN, OVERTUIGEN, STAAN, VERBAZEN, voorBEREIDEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET INHALEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We moeten hem inhalen » (« Nous devons le rattraper »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« HEM »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 27 - Rajouté le 08/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, BLIJVEN, DOEN, GEVEN, HEBBEN, KUNNEN, LIGGEN, MAKEN, MOETEN, RIJDEN, VALLEN, VERTELLEN, WORDEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « En die wapens kunnen alleen voor de Indianen bestemd zijn » (« Et ces armes peuvent être destinées seulement pour les Indiens = ne peuvent qu’être destinées aux Indiens »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« alleen voor de Indianen »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 26 - Rajouté le 07/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLADEREN, EXPORTEREN, HEBBEN, KLAGEN, MAKEN, PROFITEREN, SCHOMMELEN, STELLEN, TWIJFELEN, WERKEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er kan een noodhospitaal ingericht worden » (« Il peut être installé un hôpital d’urgence = On peut installer un hôpital d’urgence »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément (« alleen voor de Indianen »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
On trouve aussi danc cette phrase la forme verbale « INgericht », participe passé provenant de l’infinitif « INrichten » (dit « à particule séparable »), construit sur le verbe « RICHTEN », considéré comme « régulier ».
Comme la grande majorité des verbes néerlandais, le verbe « RICHTEN » n’est pas affecté par les « temps primitifs » mais fait partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « T », on trouvera de toutes façons le « T » minoritaire comme terminaison du participe passé.
La forme verbale « inGEricht » est bien à « particule séparable » puisque le « GE » du participe passé s’intercale entre la particule « IN » et la forme verbale proprement dite

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 25 - Rajouté le 06/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BREKEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, STIJGEN, TENNISSEN, toeZIEN, VINDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Schranderheid en doorzettingsvermogen moeten altijd beloond worden) » (« Astuce et persévérance doivent toujours être récompensés »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derrière le complément éventuel (« altijd »), à la fin de la phrase et à l’infinitif.
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». On y trouve aussi la forme verbale « BELOOND », participe passé provenant de l’infinitif « BELONEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ce verbe « BELONEN » est considéré comme « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais) ; il ne fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (première personne du présent) se terminant par la consonne « N », on trouvera le « D » majoritaire comme terminaison du participe passé. Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « BE- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 24 - Rajouté le 05/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEDOELEN, BESLISSEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, NEMEN, STAAN, VERLIEZEN, VERANDEREN, VERTREKKEN, WILLEN, ZIJN et ZOUDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL WORDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/02/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De oude leeuw weet dat alarm zal (bijna dadelijk) geslagen worden en springt snel toe » (« Le vieux lion sait que l’alarme va être = sera (presque tout de suite) frappée / donnée et bondit rapidement »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« bijna dadelijk »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 23 - Rajouté le 04/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, doorBRENGEN, DRAAIEN, HANGEN, HEBBEN, LOPEN, MAKEN, MOETEN, STAAN, VERLENEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERZORGEN RIJDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal je eerst verzorgen » (« Je vais d’abord te soigner = je te soignerai d’abord ») / « Ik zal voorzichtig rijden » (« Je vais conduire prudemment = je conduirai prudemment »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière les compléments (« JE », « eerst » ou « voorzichtig »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 22 - Rajouté le 03/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DATEREN, DOEN, HEBBEN, KOMEN, MOETEN, REAGEREN, STAAN, VOLDOEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERBERGEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal me hier verbergen » (« Je vais me cacher ici = je me cacherai ici »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière les compléments (« ME » et « HIER »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 21 - Rajouté le 02/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEZOEKEN, HALEN, HEBBEN, LIGGEN, LOPEN, MOETEN, MOGEN, STAAN, WONEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Rook zal hun aandacht trekken » (« De la fumée va attirer = attirera leur attention »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« hun aandacht »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 20 - Rajouté le 01/02/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, GEVEN, HEBBEN, KRIJGEN, LIGGEN, LIJDEN, STAAN, WERKEN et ZIJN ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe zal dat aflopen ? » (« Comment cela va–t-il se terminer = comment cela se terminera-t-il ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« DAT »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 19 - Rajouté le 31/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGRIJPEN, DRINKEN, GAAN, HALEN, HANGEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, NEMEN, RIJDEN, VIEREN, VINDEN, VRAGEN, WILLEN, ZWIJGEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat zal hij (Sam) nu doen ? » (« Que va–t-il faire = que fera-t-il maintenant ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« NU »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 18 - Rajouté le 30/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GENIETEN, LIGGEN, MAKEN, ONTSNAPPEN, RIJDEN, STAAN, VERDIENEN, VRIJEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN BEGRAVEN BESSY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het vlees (…) zullen we naar Indiaans gebruik begraven » (« La viande, nous allons l’enterrer = nous l’enterrerons à la mode indienne »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour être moins dérouté par la construction du futur simple en néerlandais, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale à la fin de la phrase, derrière le complément (« naar Indiaans gebruik »), et à l’INFINITIF. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Il y a INVERSION du sujet (WE) et du verbe (ZULLEN) parce que la phrase commence par un complément (« het vlees »). On aurait pu avoir la phrase suivante : « We zullen Het vlees naar Indiaans gebruik begraven ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 17 - Rajouté le 29/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BETALEN, bezigHOUDEN, DOEN, GAAN, HEBBEN, KLIMMEN, KUNNEN, MAKEN MOETEN, RIJDEN, STAAN, STEKEN, WERKEN, WIJZEN, WILLEN, WORDEN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je hebt het zelf gezocht » (« Tu l’as toi-même cherché »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEZOCHT », participe passé provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HET »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 16 - Rajouté le 28/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, GAAN, KOMEN, LEIDEN, MAKEN, meeBRENGEN, RIJDEN, STAAN, WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onze kracht is steeds geweest de oeroude tradities hoog te houden » (« Notre force a toujours été de respecter les traditions ancestrales »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« steeds »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 15 - Rajouté le 27/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, BLIJVEN, ETEN, GAAN, GEVEN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOLPEN VTT HELPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Heeft hij (de man) je niet geholpen ? » (« (L’homme) ne t’a-t-il pas aidé ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHOLPEN », participe passé provenant de l’infinitif «HELPEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEHOLPEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« JE »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 14 - Rajouté le 26/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, HEBBEN, KUNNEN, opPASSEN, ROKEN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, SPRINGEN, STOPPEN, uitNODIGEN, WERKEN, WILLEN, et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHAD VTT HEBBEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vervloekte hond, ze heeft geluk gehad ! » (« Maudite chienne, elle a eu de la chance ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHAD », participe passé provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il faut aussi noter que ce participe passé se construit sur le SINGULIER du prétérit. (Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé.)
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEHAD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« geluk »), à la fin de la phrase. Voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 13 - Rajouté le 25/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DOEN, GAAN, KOMEN, naDENKEN, VERTREKKEN, WERKEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie heeft je die brief gegeven ? » (« Qui t’a donné cette lettre ? »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« JE »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse, également en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 12 - Rajouté le 24/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BRENGEN, GAAN, HALEN, HANGEN, KOMEN, KUNNEN, LEUNEN, LOGEREN, OPENEN, LOPEN, SPRINGEN, VERBERGEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGAAN VTT GAAN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij is niet ver van de verborgen canyon aan wal gegaan » (« Elle est allée = a échoué sur la berge pas loin du canyon caché »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEGAAN », participe passé provenant de l’infinitif « GAAN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGAAN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« niet ver van de verborgen canyon » et « aan wal »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 11 - Rajouté le 23/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GEVEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, uitNODIGEN, ZIJN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBRACHT VTT BRENGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Robert en Bertrand) hebben hun beschermeling (Joeki) naar de kostschool (…) gebracht » (« Ils ont amené leur protégé au pensionnat / à l’internat »). (N.B. : nous avons remis sujet et verbe dans cet ordre par rapport à la phrase de la BD.)
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière (tous) les compléments (« hun beschermeling » et « naar de kostschool »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 10 - Rajouté le 22/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, DROMEN, GAAN, HANGEN, HEBBEN, KIJKEN, KOMEN, opHOUDEN, PRATEN, WANDELEN, WERKEN, ZIJN et ZOEKEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is jammer dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est dommage qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 09 - Rajouté le 21/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, GAAN,HEBBEN, inBREKEN, SCHRIJVEN, SPREKEN, STAAN, TROUWEN, WONEN, WORDEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN 7 RODET RIDDER VANDERSTEEN - Rajouté le 20/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Angkor verdween onder het groene tapijt van het oerwoud en zijn bestaan werd met de tijd vergeten » (« Angkor disparut sous le tapis vert de la forêt vierge et son existence fut oubliée avec le temps »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met de tijd »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 08 - Rajouté le 20/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DRINKEN, GAAN, GELOVEN, HANGEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, MOETEN, SPREKEN, VINDEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Soms als ze (lang) (worden) vergeten worden, helpen ze de gewassen zich voort te planten » (« Parfois, quand elles sont oubliées, elles aident la végétation à se perpétuer »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 07 - Rajouté le 19/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (LEREN, LIGGEN, PARKEREN, SPREKEN, STAAN, VINDEN, WILLEN, WONEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het verleden was (NU) vergeten » (« Le passé était oublié »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 06 - Rajouté le 18/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BAKKEN, DOEN, HEBBEN, LIJDEN, LUISTEREN, MOETEN, REIZEN, STAAN, TROUWEN, WACHTEN, WORDEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft (weer) vergeten dat de hond (Bessy) er / daar nog is » (« Il a oublié que le chien y est encore »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« weer »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 05 - Rajouté le 17/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (HEBBEN, KOMEN, STAAN, terugKEREN, VERBIEDEN, VERGELIJKEN, WERKEN, WILLEN, et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die vroIijke vagebonden zijn zeker reeds vertrokken » (« Ces joyeux vagabonds sont certainement déjà partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve, à la fin de la première phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zeker » et « reeds »), à la fin de la phrase :
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 04 - Rajouté le 16/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, ETEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, LUISTEREN, opPASSEN, PRATEN, STAAN, STUDEREN, VOLGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Nauwelijks is de commissaris vertrokken of de planton krijgt rumoerig bezoek » (« A peine le commissaire est-il parti que le planton reçoit une visite tapageuse »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve, à la fin de la première phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
La phrase commençant ici par un complément (« nauwelijks »), on a INVERSION du sujet et du verbe, le premier passant derrière le deuxième. Si l’ordre des mots avait été « normal » (sujet d’abord, puis verbe) on aurait pu mieux constater que le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« nauwelijks »), à la fin de la phrase :
« De commissaris is nauwelijks vertrokken of de planton (krijgt) rumoerig bezoek krijgt », la forme verbale « krijgt » devant, en principe, aussi faire l’objet d’un REJET, à la fin de cette phrase subordonnée (introduite par « OF »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 03 - Rajouté le 15/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, KUNNEN, LIJKEN, LOPEN, OPENEN, STAAN, VERTREKKEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Het is) spijtig dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est regrettable qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« NU »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 02 - Rajouté le 14/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKOMEN, BEGINNEN, DOEN, DRINKEN, GAAN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, VLIEGEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN KARL MAY 9 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zijn meester (Old Shatterhand) is zonder hem vertrokken » (« Son maître est parti sans lui »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« zonder hem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 01 - Rajouté le 13/01/2017

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualité de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GAAN, KOMEN, LIGGEN, MOETEN, RIJDEN, VERTREKKEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Kan je ons zeggen in welke richting ze (zijn) vertrokken zijn ? » (« Peux-tu nous dire dans quelle direction ils sont partis ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » devrait faire l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in welke richting ») à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen kreet of de rode krijger zal naar de eeuwige jachtvelden (zijn) vertrokken zijn » (« Pas un cri ou le guerrier rouge partira = va être parti pour les terrains de chasse éternels »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passé provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-même construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar de eeuwige jachtvelden »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Modred) wordt door hem (Borsaw) nogal vijandig ontvangen » (« Il est reçu par lui de façon assez ennemie => hostile »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« door hem » et « nogal vijandig »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zullen met open armen (worden) ontvangen worden » (« Nous serons = allons être accueillis à bras ouverts »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met open armen »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het grote opperhoofd der (= van de) bleekgezichten zal luisterrijk (worden) ontvangen worden » (« Le grand chef des visages pâles sera fastueusement reçu »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« luisterrijk »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De bezoekers worden door de sachem ontvangen » (« Les visiteurs sont reçus par le sachem »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passé provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« door de sachem »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb eerbied voor wat hier (is) gebeurd is » (« J'ai du respect pour ce qui s'est passé ici »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie zal ooit weten wat er op dit ogenblik is gebeurd ? … » (« Qui saura jamais ce qui s’est passé à cet instant ? … »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« op dit ogenblik »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes


© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is iets vreslijks gebeurd » (« Il est arrivé quelque chose d’effroyable »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« iets vreslijks »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is hier gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé ici ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HIER »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is met je gebeurd ? » (« Qu’est-ce qui s’est passé avec toi ? => Que t’’est-il arrivé ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met je »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wat is daar gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivé là ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passé provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou première personne du singulier de l’indicatif présent.
Le participe passé « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAAR »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Met hem (een norse Sam) aan het stuur wordt de tocht (dadelijk) begonnen » (« Avec lui au volant, l’excursion = l’expédition est commencée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Met hem aan het stuur »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De tocht wordt met een norse Sam aan het stuur begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « Met hem aan het stuur ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Inmiddels is de reddingsactie (eindelijk) begonnen » (« Entretemps, l’action de secours a commencé = les opérations de secours ont commencé »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure où la phrase commence par un complément (« Inmiddels »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De reddingsactie is inmiddels begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel « eindelijk ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 36 PHRASES DE PLUS EN PLUS LONGUES - Rajouté le 30/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : CONFRONTEREN,GAAN, GEVEN, HEBBEN, MOETEN, ONTMOETEN, opPAKKEN, SCHRIJVEN, uitNODIGEN, VERLATEN, VERTELLEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zijn zonder vergunning begonnen » (« Nous avons commencé sans permis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « zonder vergunning ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 58 NIET OP DE JUISTE PLAATS - Rajouté le 29/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : GAAN, HEBBEN, KENNEN, LEGGEN, LEZEN, ONTMOETEN, STAPPEN, terugKOMEN, VERTREKKEN, VERTROUWEN, WERKEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hier is het dus allemaal begonnen ! » (« C’est donc ici que tout a commencé ! »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément « allemaal ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het einde van een tragedie die eens met mooie toekomstdromen was begonnen » (« La fin d’une tragédie qui, un jour, avait commencé avec de beaux rêves d’avenir »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« met mooie dromen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 34 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Geen oorlog kan (worden) begonnen worden zonder dat, eerst, de heilige strijdbijl is opgegraven » (« Aucune guerre ne peut être commencée sans que, d’abord, la hache de guerre sacrée soit déterrée »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« door de Indianen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ». On a ici « WORDEN », ce qui indique que l’on a affaire à la « voix passive ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De reis is nog maar pas begonnen» (« Le voyage est juste commencé = n’a fait que commencer »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les préfixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS précéder leur participe passé de l’habituel préfixe « GE- », commun à l’immense majorité des participes passés néerlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passé provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit, lui étant même identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« nog maar pas »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passé composé est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : VROEGEN OVT VRAGEN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante: « Ze vroegen slechts geluk » (« Ils ne demandaient que du bonheur »).
On y trouve notamment la forme verbale « VROEGEN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « VRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : ZOCHT OVT ZOEKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de krijger) zocht naar het kamp » (« Il cherchait le camp »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : DRILLS 64 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 23/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : LEZEN, VINDEN et ZIEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOCHT OVT MOGEN ONTVING OVT ONTVANGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand mocht (in de bevolking) weten dat u die brief ontving » (« Personne ne pouvait savoir que vous receviez cette lettre »).
On y trouve, dans la phrase principale, la forme verbale « MOCHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « MOGEN », et dans la phrase subordonnée (introduite par « DAT »), la forme verbale « ONTving », prétérit provenant de l’infinitif « ONTvangen », lui-même construit sur l’infinitif « VANGEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que l’auxiliaire de mode « MOGEN » exige le REJET de l’infinitif qui le suit (« weten »), derrière le complément éventuel (« in de bevolking ») à la fin de la phrase … principale.
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnée néerlandaise, la forme verbale (ici « ontving ») est séparée de son sujet et fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« die brief ») à la fin de cette phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GINGEN OVT GAAN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als we nu eens naar de hut gingen om het masker te halen ? » (« Si nous allions maintenant vers la hutte pour aller chercher le masque ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GINGEN » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « GAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Notons que dans la phrase subordonnée, introduite par « ALS », la forme verbale « GINGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« nu », « eens » et « naar de hut »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas non plus que « POUR » devant un verbe est rendu, en néerlandais, par l’expression « OM … TE » (mots entre lesquels s’intercale le complément), le « TE » précédant directement le verbe à l’infinitif.

Nom : DRONK OVT DRINKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vermoedelijk dronk hij er nog uit ! » (« Vraisemblablement y a-t-il encore bu OU l’a-t-il encore vidée ! ») / « Ik vond dezelfde beker in het meer ».
On y trouve, dans la première phrase, la forme verbale « DRONK » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « DRINKEN », et dans la deuxième phrase la forme verbale « VOND », prétérit provenant de l’infinitif « VINDEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ils appartiennent à une grande « catégories » (celles des « I » donnant des « O »). Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Selon l’interprétation de la première phrase, on peut avoir affaire à l’alternative « DRONK … UIT », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « uitDRINKEN », construit sur « DRINKEN ».
Si l’on considère, en revanche, que « UIT » n’est pas une « particule séparable » de « uitDRINKEN », on aurait plutôt affaire à un adverbe pronominal et la phrase aurait pu être formulée : « Vermoedelijk dronk hij nog erUIT ! ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BRACHT OVT BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik bracht olifanten in reservaten » (« J’apportais = j’amenais DES éléphants dans DES réserves »).
On y trouve la forme verbale « BRACHT » à l’O.V.T. (ou prétérit), provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, tant en langue néerlandaise qu’en langue anglaise, le déterminant indéfini « DES » (PLURIEL de « UN » ou « UNE ») n’est rendu par AUCUN mot. Voir, par exemple, « Pluriel des noms » :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms

Nom : WEERGEKEERD VTT WEERKEREN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de Rode Ridder) is inmiddels naar zijn vriend (…) weergekeerd » (« Il est entretemps retourné vers => chez son ami »).
On y trouve la forme verbale « WEERgekeerd », participe passé provenant de l’infinitif « WEERkeren », lui-même construit sur l’infinitif « KEREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « WEERkeren » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « WEER » (souvent remplacée par « TERUG ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « weerGEkeerd ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « WEERgekeerd » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« inmiddels » et « naar zijn vriend »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : RONDGELEID VTT RONDLEIDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : (Op) de volgende morgen wordt zij (Anna) door hem (Dillens) rondgeleid => opgeleid » (« Le lendemain matin, elle est conduite / formée par lui »).
On y trouve, la forme verbale « RONDgeleid », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « RONDleiden », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « RONDleiden » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « ROND » (un ancien adjectif) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « rondGEleid ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « RONDgeleid » à la fin de la phrase, derrière le complément (« door hem »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 63 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 17/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HOREN, LEZEN, LUISTEREN, ONTMOETEN, PRATEN, PROBEREN, VERTELLEN, VERWACHTEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OMGESMOLTEN VTT OMSMELTEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Koper en lood worden (in kogels) omgesmolten » (« Le cuivre et le plomb sont refondus »).
On y trouve la forme verbale « OMgesmolten », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « OMsmelten », lui-même construit sur l’infinitif « SMELTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OMsmelten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OM » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « omGEsmolten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OMgesmolten » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« in kogels »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 35 PRNOM DE REMPLACEMENT - Rajouté le 16/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEHOREN, BIJTEN, DENKEN, FIETSEN, GAAN, GELOVEN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, KIJKEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, REKENEN, SCHRIJVEN, STAAN, VALLEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VASTGEGREPEN VTT VASTGRIJPEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jan Breydel) heeft zijn tegenstander vastgegrepen » (« Il a saisi fermement son adversaire »).
On y trouve la forme verbale « VASTgegrepen », participe passé provenant de l’infinitif « VASTgrijpen », lui-même construit sur l’infinitif « GRIJPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irréguliers, dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « VASTgrijpen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « vastGEgrepen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « VASTgegrepen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« zijn tegenstander »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 53 STEEDS - Rajouté le 15/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Pour rendre « de plus en plus », on utilise « STEEDS », suivi de comparatifs de supériorité qui se construisent généralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » à l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme après une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est différent dans le cas de mots « invariables » et des participes présents.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, PRATEN, WERKEN, WORDEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : NEERGESLAGEN VTT NEERSLAAN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt onverhoeds neergeslagen » (« Il est assommé à l’improviste »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « NEERgeslagen », participe passé provenant de l’infinitif « NEERslaan », lui-même construit sur l’infinitif « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « NEERgeslagen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé (ici à la voix passive, avec WORDEN), cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « NEER » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « neerGEslagen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « NEERgeslagen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« onverhoeds »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : KWIJTGERAAKT VTT KWIJTRAKEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij verkeert in de waan dat hij de achtervolgers is kwijtgeraakt » (« Il est dans l'erreur (quand il croit) qu'il s'est défait des poursuivants »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « KWIJTgeraakt », participe passé provenant de l’infinitif « KWIJTraken », lui-même construit sur l’infinitif « RAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « KWIJTraken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « KWIJT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « kwijtGEraakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « KWIJTgeraakt » à la fin de la phrase, derrière le complément («de achtervolgers »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2016, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : DRILLS 29 VERBES avec TE + INFINITIF - Rajouté le 13/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEVELEN, BEWEREN, BLIJVEN, GAAN, GEVEN, HOPEN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, LATEN, LEREN, MOETEN, MOGEN, ONTKENNEN, PROBEREN, RIJDEN, SLAPEN, VERDIENEN, VERLANGEN, VRAGEN, WENSEN, WETEN, WILLEN, WINNEN, ZEILEN, ZIEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : LOSGEMAAKT VTT LOSMAKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (die luchter) werd (van boven) losgemaakt (…) ! » (« Il fut détaché ! »).
On y trouve, la forme verbale « LOSgemaakt », participe passé (utilisé à la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « LOSmaken », lui-même construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majorité des verbes néerlandais) sur le radical du verbe ou première personne du présent. Pour complément d’informations, consultez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « LOSmaken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « LOS » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « losGEmaakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « LOSgemaakt » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« van boven »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 59 SUBORDONNEES avec ALS ou NOG - Rajouté le 12/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BRENGEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KENNEN, LEZEN, MOETEN, ONTMOETEN, TONEN, WERKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TOEGELATEN VTT TOELATEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb zelf burgers op het slagveld toegelaten » (« J’ai moi-même autorisé des civils sur le champ de bataille »).
On y trouve la forme verbale « TOEgelaten », participe passé provenant de l’infinitif « TOElaten », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TOElaten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TOE » (provenant de la préposition « tot ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « toeGElaten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TOEgelaten » à la fin de la phrase, derrière les compléments (« burgers » et « op het slagveld »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 61 WENSEN met MAAR - Rajouté le 11/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEGRIJPEN, doorGEVEN, GAAN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, meeBRENGEN, ONTHOUDEN, ONTMOETEN, opLETTEN, SLAGEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERLATEN, VERTELLEN, VERTROUWEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MEEGEBRACHT VTT MEEBRENGEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie is de blanke man die u (ons) hebt meegebracht ? » (« Qui = Quel est cet homme blanc que vous avez apporté avec vous = amené ? »).
On y trouve, dans la phrase subordonnée relative, la forme verbale « MEEgebracht », participe passé provenant de l’infinitif « MEEbrengen », lui-même construit sur l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « MEEbrengen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « MEE » (provenant de la préposition « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « meeGEbracht ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « MEEgebracht » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« ons »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 60 WENSEN met MAAR - Rajouté le 10/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : DENKEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, ONTMOETEN, SLAGEN, SPREKEN, VERTROUWEN, VINDEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Henri Dunant heeft zich in de omgeving van Solferino teruggetrokken » (« Henri Dunant s’est retiré dans les environs de Solférino »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passé provenant de l’infinitif « TERUGtrekken », lui-même construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken » à la fin de la phrase, derrière le complément « in de omgeving van Solferino ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 48 VERBES NEERLANDAIS A PARTICULES - Rajouté le 09/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On a ici affaire à des verbes à particule, séparable ou pas.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : AANBIDDEN, ACHTERVOLGEN, afHANGEN, BEDRIEGEN, doorSLAPEN, onderGAAN, ONTBREKEN, opLETTEN, OVERHOUDEN, terugGAAN, VERTROUWEN, VOLDOEN, VOLSTAAN, voorKOMEN, voorSCHRIJVEN, VOORSPELLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC19 VOIX PASSIVE - Rajouté le 08/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
19. De passieve vorm / La voix passive :
Schéma : AUXILIAIRE (WORDEN) + … +
PARTICIPE PASSE.
Voix active Voix passive
De secretaresse tikt de brief.

De secretaresse tikte de brief.

De secretaresse heeft de brief getikt.

De secretaresse tikt een brief.

De secretaresse zal de brief tikken.
Men rookt.
Wie tikt het verslag ? De brief wordt (door de secretaresse) getikt.
De brief werd (door de secretaresse) getikt.
De brief is (door de secretaresse) getikt (geworden).
Er wordt een brief (door de secretaresse) getikt.
De brief zal (door de secretaresse) worden getikt.
Er wordt gerookt.
Door wie wordt het verslag getikt ?
Le sujet n’est pas connu, est sans importance, indéterminé, déjà connu ou va de soi.
Oefeningen / Exercices :
De secretaresse tikt de brief. => De brief wordt getikt.
De secretaresse tikte de brief. => De brief werd getikt.
De secretaresse heeft de brief getikt. => De brief is getikt.
De secretaresse moet de brief tikken. => De brief moet getikt worden.
De secretaresse tikt een brief. => Er wordt een brief getikt.
Men lachte veel in de cursus. => Er werd veel in de cursus gelachen.
Men mag hier niet roken. => Er mag hier niet gerookt worden.
Wie tikte de brief ? => Door wie werd de brief getikt ?
Wat moeten we doen ? => Wat moet er gedaan worden?
De Kamer heeft de wet aanvaard. => De wet is aanvaard.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ACHTERGELATEN VTT ACHTERLATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Buiten de omheining blaat enkel een achtergelaten geitje » (« En dehors de l’enclos, seule une petite chèvre, laissée en arrière, bêle »).
On y trouve la forme verbale « ACHTERgelaten », participe passé (utilisé ici comme adjectif épithète) provenant de l’infinitif « ACHTERlaten », lui-même construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catégories de verbes irréguliers au participe passé. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « ACHTERlaten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « ACHTER » (ancienne préposition) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « achterGElaten ». Au lieu de l’adjectif, on aurait pu dire : « Het geitje dat werd achtergelaten (werd) ».
La phrase commençant par un complément (« Buiten de omheining »), on doit INVERSER verbe et sujet

Nom : BINNENGEDRONGEN VTT BINNENDRINGEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De Fransen zijn in het Steen binnengedrongen » (« Les Français ont pénétré dans le (Graven)Steen » (de Bruges) = le Château des Comtes (comme à Gand).
On y trouve la forme verbale « BINNENgedrongen », participe passé provenant de l’infinitif « BINNENdringen », lui-même construit sur l’infinitif « DRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent souvent des « O » aux temps du passé (OVT ou VTT). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « BINNENdringen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « BINNEN » (qui provient de la préposition « BINNEN », venant elle-même de la préposition « IN ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « binnenGEdrongen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BINNENgedrongen » à la fin de la phrase, derrière le complément (« in het Steen »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC18 VERBES VTT - Rajouté le 07/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
18. De Voltooid tegenwoordige tijd (V.T.T.) /
Le passé composé :
Schéma : AUXILIAIRE (hebben ou zijn) + … +
PARTICIPE PASSE.
a) Formation du participe passé.
Préfixe GE + radical du verbe + terminaison D
Voorbeeld / Exemple :
wandelen => GEwandelD.
N.B. : pour le radical du verbe qui se terminerait par une des consonnes du mot ‘T KoFSCHiP, la terminaison sera T.
Voorbeeld / Exemple :
werken => GEwerkT.
b) Dans le cas des verbes composés, le préfixe GE tombe si le verbe est inséparable.
Voorbeelden / Exemples :
staan (verbe irrégulier) => GEstaan. ET opstaan => opGEstaan.
MAIS verstaan => verstaan. (au lieu de verGEstaan)
c) Utilisation de HEBBEN comme auxiliaire.
- Avec des verbes accompagnés d’un C.O.D.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb haar een brief geschreven
- Avec des verbes réfléchis (ZICH) et réciproques (ELKAAR).
Voorbeeld / Exemple : Ik heb me gewassen.
- Quand on parle du temps météorologique.
Voorbeeld / Exemple : Het heeft geregend.
- Avec des verbes de mouvement sans destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb in het bos gewandeld.
- Avec des verbes sans changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : We hebben goed geslapen.
d) Utilisation de ZIJN comme auxiliaire.
- Avec des verbes de mouvement avec destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben naar het bos gewandeld.
- Avec des verbes avec changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben in slaap gevallen.
- Avec les verbes ZIJN, BEGINNEN, BLIJVEN, GAAN, KOMEN, SLAGEN (voor), …
Oefeningen over de V.T.T. /
Exercices sur le passé composé:
1. Ik wandel in het bos. => Ik heb in het bos gewandeld.
2. Ik werk veel. => Ik heb veel gewerkt.
3. Ik sta vroeg op. => Ik ben vroeg opgestaan.
4. Ik erken hem niet. => Ik heb hem niet erkend.
5. Ik verbind u door. => Ik heb u doorverbonden.
6. We aanvaarden dat niet. =>We hebben dat niet aanvaard.
7. Ik wandel naar het bos. => Ik ben naar het bos gewandeld.
8. We wassen ons. => We hebben ons gewassen.
9. Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
10. Ze staan op de bus te wachten. => Ze hebben op de bus staan wachten.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : UITGESLOTEN VTT UITSLUITEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is (absoluut) uitgesloten dat een eenzame hyena een zo groot dier zou (hebben) gedood hebben » (« Il est exclu qu’une hyène solitaire aurait => ait tué un si grand animal »).
On y trouve la forme verbale « UITgesloten », participe passé provenant de l’infinitif « UITsluiten », lui-même construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « UI » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « O » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « UITsluiten » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « uitGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « UITgesloten » à la fin de la phrase, derrière le complément « ten dode ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC17 STRUCTURES EN FIN DE PHRASE - Rajouté le 06/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
17. Structures pouvant se trouver à la fin de la phrase.
a) La plupart des compléments peuvent être placés à la fin de la phrase pour autant qu’ils soient introduits par une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
Ik heb gisteren gewandeld in het bos. Ik heb gisteren in het bos gewandeld. Gisteren heb ik gewandeld in het bos.
Ik zal je morgen bellen om 10 uur.
De brief wordt getikt door de secretaresse.
Zullen we vanavond op de Grote Markt een pintje gaan drinken. Zullen we vanavond een pintje gaan drinken op de Grote Markt.
Mais cela n’est pas autorisé si la préposition fait partie d’une expression commune avec le verbe.
Voorbeelden / Exemples :
Hij zegt dat hij iemand in dienst gaat nemen. (in dienst)
Hij staat elke morgen om 7 uur op. Elke morgen staat hij op om 7 uur.
Ik ga er helemaal akkoord mee. Ik ga er helemaal mee akkoord.
b) Les propositions relatives quand elles ne cassent pas la logique de la phrase.
Voorbeelden / Exemples :
Accepté : Ik heb de vaas vervangen die jij hebt laten vallen.
Hij heeft iedereen die in het huis was, vermoord. Hij heeft iedereen vermoord, die in het huis was.
Refusé : Ik heb een huis in het bos vernieuwd, dat mijn vader gekocht heeft. (Wat heeft hij gekocht ? Het huis of het bos ?)
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OPGESCHREVEN VTT OPSCHRIJVEN KARL MAY 3 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een enkele beet en ik ben ten dode opgeschreven » (« Une seule morsure et je suis inscrit pour la mort => condamné à mort »).
On y trouve la forme verbale « OPgeschreven », participe passé provenant de l’infinitif « OPschrijven », lui-même construit sur l’infinitif « SCHRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prétérit. Les infinitifs en « IJ » constituent une des trois grandes catégories de verbes irréguliers et donnent des « E » aux temps du passé (O.V.T ou V.T.T). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OPschrijven » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « opGEschreven ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OPgeschreven » à la fin de la phrase, derrière le complément « ten dode ». Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC16 ER+PREPOSITION - Rajouté le 05/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
16. ER + prepositie / ER + préposition :
Schéma : SUJET + VERBE + (hem, haar, hen, het, ze) + ER
+ … + PREPOSITION + autres formes VERBE.
a) Quand il y a une position physique.
Voorbeelden / Exemples :
Ligt het boek op tafel ? Het ligt er (niet) op.
b) Quand il y a un verbe avec une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
Wacht je op de bus ? Ik wacht er (niet) op.
Heb je gisteren naar TV gekeken ? Nee, ik heb er gisteren niet naar gekeken.
c) Quand il y a un C.O.D. (complément d’objet direct)
Voorbeelden / Exemples :
Heb je de sleutels op tafel gelegd ? Ik heb ze er gisteren op gelegd.
Heb je gisteren veel oefeningen gemaakt ? Nee, ik heb er gisteren niet veel gemaakt.
d) N.B. : Certaines prépositions changent de forme.
naar => naartoe ; met => mee ; tot => toe ; van => vandaan.
Voorbeelden / Exemples :
Ga je naar Brussel ? Ik ga er morgen naartoe.
Kom je van Brussel ? Ik kom er juist vandaan.
Schrijf je nog met een vulpen ? Ik schrijf er niet meer mee.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ben jij verantwoordelijk voor de mislukking ? Neen, ik ben er niet verantwoordelijk voor.
Heb je de sleutels al in het kastje gehangen ? Neen, ik heb ze er nog niet in gehangen.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : INGESLAPEN VTT INSLAPEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « ‘s Nachts (= Vannacht = In de nacht) wacht hij (Valkenveer) tot wanneer zijn vader helemaal (is) ingeslapen is » (« La nuit, il attend jusque quand son père est endormi »).
On y trouve la forme verbale « INgeslapen », participe passé provenant de l’infinitif « INslapen », lui-même construit sur l’infinitif « SLAPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catégories de verbes irréguliers au participe passé. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « INslapen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « inGEslapen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « INgeslapen » à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel (« helemaal »). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC15 SUBORDONNEES RELATIVES - Rajouté le 04/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
15. De relatieve zin / La proposition relative :
La proposition relative est introduite par :
a) DIE avec les mots précédés du déterminant « de » et avec les personnes.
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (de stoel staat daar) is kapot. => De stoel die daar staat, is kapot.
De stoel is kapot. De stoel staat in de hoek. => De stoel die in de hoek staat, is kapot.
De cadeau's liggen op tafel. Ze zijn voor u. => De cadeau's die op tafel liggen, zijn voor u.
b) DAT avec les mots précédés du déterminant « het » (et donc plutôt avec les choses).
Voorbeelden / Exemples :
Het huis (ik heb het huis zelf gebouwd) staat een beetje scheef. => Het huis dat ik zelf gebouwd heb, staat een beetje scheef.
Het boek is interessant. Het boek heb ik gekocht. => Het boek dat ik gekocht heb, is interessant.
c) Préposition + WIE.
Voorbeelden / Exemples :
An (het gaat niet goed met An) moest naar het ziekenhuis. => An met wie het niet zo goed gaat, moest naar het ziekenhuis.
Patricia moest van school veranderen. Het gaat niet zo best. => Patricia met wie het niet zo best gaat, moest van school veranderen.
La proposition relative est introduite par :
d) WAAR avec des lieux et des endroits.
Voorbeelden / Exemples :
Brussel (ik woon in Brussel) is een mooie stad. => Brussel waar ik woon, is een mooie stad.
De stad is mooi. Ik woonde in die stad. => De stad waar ik woonde, is mooi.
e) WAAR + préposition, si elle est « physique ».
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (ik zit op de stoel) is kapot. => De stoel waar(op) ik (op) zit, is kapot.
f) WAAR + préposition, avec un verbe accompagné d'une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
De film (ik kijk naar de film) is spannend. => De film waar(naar) ik (naar) kijk, is spannend.
Het boek (We spraken gisteren over dat boek) is interessant. => Het boek waarover we gisteren spraken, is interessant.
Het zijn factoren. We moeten met deze factoren rekening houden. => Het zijn factoren waarmee we rekening moeten houden.
De stad (We gaan morgen naar die stad.) ligt ver. => De stad waar we morgen naartoe gaan, ligt ver.
De winkel was uitverkocht We komen juist van die winkel. => De winkel waar we juist vandaan komen, is uitverkocht.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/12/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « (Geweerschoten weerklonken in de verte) en we wisten dat ook de karavaan nu (werd) aangevallen werd » (« … et nous sûmes que la caravane, (elle) aussi, était maintenant attaquée »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passé provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-même construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derrière le complément « NU ».
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC14 SUBORDONNEES - Rajouté le 03/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
14. De bijzin / La proposition subordonnée :
a) Sans rejet (propositions introduites par : en, maar, want, of)
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe, want ik heb slecht geslapen.
b) Avec rejet (propositions introduites par : aangezien, als, alsof, behalve, doordat, evenals, hoewel, indien, mits, nadat, ofschoon, ofwel, omdat, opdat, sedert, sinds, tenzij, terwijl, toen, tot, totdat, vooraleer, voordat, zodra, zolang).
Schéma : CONJONCTION SUJET + … + VERBE (rejeté).
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe. Waarom ? Omdat ik slecht geslapen heb.
Ik ga gewoonlijk slapen als ik moe ben.
Ik ging gisteren slapen toen ik moe was.
Wat zal je doen als je morgen niet zal kunnen komen ?
Wat zou je doen als je de lotto zou winnen ?
Ik neem mijn GSM mee om u te kunnen bereiken als het nodig zou zijn.
Ik zwom veel toen ik jong was.
c) le discours indirect (propositions introduites par : dat, of, les mots interrogatifs).
Voorbeelden / Exemples :
De eerste minister zegt dat er een economische crisis zal komen.
Kun je me zeggen hoe laat de trein morgen vertrekt ?
Kun je me zeggen waar ik het station kan vinden ?
Ik weet niet wanneer de trein morgen vertrekt.
Hij zegt dat hij dat niet gedaan heeft.
Ik wil weten of je al getrouwd bent.
De directeur informeert of iedereen mee op schoolreis gaat.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De zaak wordt (dadelijk) vergeten » (« L’affaire est oubliée »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passé provenant, par hasard, du même infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le préfixe « VER- », son participe passé NE débutera PAS par le préfixe « GE- », commun à la majorité d’entre eux.
Signalons dès lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passé composé), il aurait été écrit de la même façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif présent), qui équivaut, rappelons-le, à l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (par exemple « dadelijk »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC13 DOUBLE INFINITIF - Rajouté le 02/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
13. De dubbele infinitief /
Le double infinitif :
Le principe suivant est toujours valable : si l’on ajoute un nouveau verbe à une construction de phrase, l’ancien verbe devient un infinitif.
Voorbeelden / Exemples :
a) Ik spreek Nederlands. => Ik kan Nederlands spreken. => Ik moet Nederlands kunnen spreken. => Ik zal Nederlands moeten kunnen spreken.
Ik kom niet. => Ik kan niet komen. => Ik zal niet kunnen komen.
b) Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
c) De brief wordt door de secretaresse getikt. => De brief moet door de secretaresse getikt worden.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ze gaat skiën. Ze is gaan skiën.
Hij begint een boek te schrijven. Hij is een boek beginnen schrijven.
Hij staat met zijn buurman te praten. Hij heeft met zijn buurman staan praten.
Dat moest je echt niet doen. Dat had je echt niet moeten doen.
Il y a d’autres exemples dans des fiches VANDERSTEEN, où des extraits de BD illustrent ces doubles infinitifs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZIEN VTT ZIEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante :« Heb je de klok gezien ? »(«As-tu vu la cloche ?»).
On y trouve notamment la forme verbale « geZIEN », participe passé provenant de l’infinitif « ZIEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « de klok »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC12 FORME PROGRESSIVE - Rajouté le 01/12/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
12. De progressieve vorm /
La forme progressive (« être en train de ») :
1) Schéma : ZIJN … AAN HET + INFINITIF
(s’il n’y a pas de position précise)
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je aan het doen ? Ik ben in de tuin aan het werken.
Ik zwem in zee. Ik ben in zee aan het zwemmen.
2) Schéma : VERBE DE POSITION + TE + INFINITIF
(s’il y a une position précise)
Voorbeeld / Exemple :
Hij ligt daar weer te snurken.
Ik sta al een half uur op de bus te wachten.
Ze wachten op de bus. Ze staan op de bus te wachten.
Ik lees een boek in mijn bed. Ik lig een boek in mijn bed te lezen.
De studenten maken oefeningen. Ze zitten oefeningen te maken.
De was droogt in de tuin. De was hangt in de tuin te drogen.
De poes slaapt in de zon. De poes ligt in de zon te slapen.
De schepen wachten in de haven. Ze liggen in de haven te wachten.
Ze fluiten op straat. Ze lopen op straat te fluiten.
Wat zit je daar te doen ? Ik zit een brief te schrijven.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWILD VTT WILLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je hebt het (dat OU dit) gewild » («Tu l’as voulu»). On y trouve notamment la forme verbale « GEWILD », participe passé provenant de l’infinitif « WILLEN ». Ce verbe « WILLEN » évolue vers un verbe « régulier » (comme la grande majorité des verbes néerlandais, il n’est PAS affecté par les « temps primitifs » (sauf, parfois, encore au prétérit : « WOU » au lieu de « WILDE ») et NE fait PAS partie de la minorité « irrégulière » des verbes réguliers, résumé par les consonnes présentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (première personne du présent : WILLEN – EN – deuxième « L » => WIL) se terminant par la consonne « L », on trouvera comme terminaison du participe passé le « D » majoritaire, ce « D » étant d’ailleurs déjà présent au prétérit « WILDE ».
Pour la modification orthographique au niveau du radical d’autres verbes, moins simples, référez-vous à notre synthèse du « radical du verbe » néerlandais (point 2). Voir :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Ce participe passé « GEWILD », fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« HET »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC11 TE + INFINITIF - Rajouté le 30/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
11. Andere constructies met TE infinitief /
Autres constructions avec TE + infinitif :
1) On doit mettre TE avant l’infinitif avec OM, ALVORENS, DOOR, IN PLAATS VAN, NA, ZONDER, enz.
Voorbeelden / Exemples :
Waar is hij ? Hij ging weg zonder iets te zeggen.
Je zou beter luisteren in plaats van te babbelen.
Alvorens aan tafel te gaan moet je jouw handen wassen.
Na te hebben gegeten, gingen we weg.
N.B. : POUR devant un infinitif = OM … TE.
Ik neem mijn GSM mee om bereikbaar te zijn.
Waarom doe je niets ? Ik heb geen zin om te studeren.
Het is al laat. Ja, het is tijd om weg te gaan.
Waarom neem je dat mee ? Om gedurende de pauze te spelen.
Waarom neem je lucifers mee? Om een vuurtje te maken.
Waarom zei je niets ? Om geen schandaal te veroorzaken.
Waarom sluit je je op ? Om me op het examen voor te bereiden.
2) On doit également mettre TE quand le verbe ZIJN est suivi d’un attribut.
Voorbeeld / Exemple :
Mag ik hier roken ? Neen, het is hier verboden te roken.
3) On doit enfin mettre TE après l’expression VAN PLAN ZIJN.
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je van plan? Ik ben van plan morgen te komen.
Ik ben van plan vroeg te vertrekken.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWONNEN VTT WINNEN KARL MAY 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb (zichtbaar) gewonnen ! Zullen de Apachen hun woord houden ? » (« J’ai gagné ! Les Apaches vont-ils tenir (tiendront-ils) leur parole ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWONNEN », participe passé provenant de l’infinitif « WINNEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « GEWONNEN » est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWONNEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« zichtbaar »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC10 TE + INFINITIF - Rajouté le 29/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
10. Hulpwerkwoorden met (TE) infinitief /
Verbes auxiliaires avec (TE) infinitif :
Schéma : sujet + verbe auxiliaire + compléments
+ (TE) INFINITIF
Voorbeelden / Exemples :
Begrijp je het ? Ik begin het te begrijpen.
Waarom zeg je niets? Ik vergat mijn huiswerk te maken.
Gaat het een beetje? Nee, ik probeer me te concentreren.
Ik probeer vanavond vroeg thuis te komen.
Wat moet ik doen? Je hoeft alleen te knippen.

Si l’infinitif est clairement hors contexte, on peut le laisser tomber.
Voorbeelden / Exemples :
Dat hoeft niet (gedaan te worden).
Ik moet naar het toilet (gaan).
Aperçu des auxiliaires exigeant TE (+) ou ne l’exigeant pas (-):
beginnen + helpen - proberen +
beloven + hoeven + schijnen +
besluiten + hopen + staan +
bevelen + horen - trachten +
beweren + komen - vallen +
blijken + kunnen - verbieden +
blijven - laten - vergeten +
denken + leren - voelen -
doen - liggen + vragen +
dreigen + lijken + vrezen +
durven (+) lopen + weigeren +
eisen + menen + wensen +
gaan - moeten - willen -
geloven + mogen - zeggen +

Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWETEN VTT WETEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij moet toch (hebben) geweten hebben dat de bron buiten gebruik was » (« Il doit tout de même avoir su = Il devait tout de même savoir que la source était hors d’usage »).
On y trouve notamment la forme verbale « geWETEN », participe passé provenant de l’infinitif « WETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « geWETEN » se construit sur l’infinitif « WETEN ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« al lang »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC09 VERBES A PARTICULE - Rajouté le 28/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
Met samengesteld werkwoord /
Avec un verbe composé :
a) Samengestelde scheidbare werkwoorden / Verbes composés (à particules) séparables.
Werkwoorden die beginnen met aan, af, binnen, buiten, door, onder, op, thuis, uit, enz., zijn meestal scheidbaar / Verbes qui commencent par aan (aandoen : Waarom doe je een trui aan ? Ik heb het graag warm), af (afslaan : Waar ligt de bank ? Eerst ga je rechtdoor, dan sla je links af), binnen (binnenkomen), buiten (buitengaan), door (doorverbinden : Kan ik de heer Corthals spreken ? Een ogenblikje, ik verbind u door), onder (onderbrengen), op (opnemen : De telefoon gaat. Wie neemt er op ?; opstaan : Hoe laat sta je op ? Ik sta elke dag om 7 uur op), thuis (thuiskomen), uit (uittrekken), etc., sont la plupart du temps des particules séparables.
Deze prefixen zijn dus woordjes die apart bestaan / Ces préfixes sont donc des mots qui existent à part (particules séparables) et ressemblent (souvent) à des prépositions.
b) Samengestelde werkwoorden altijd onscheidbaar / Verbes composés toujours inséparables.
Werkwoorden die beginnen met de prefixen / Verbes qui commencent par les préfixes :
be- (bereiken)
er- (erkennen : Ken je deze man ? Neen, ik erken hem niet.)
ge- (geloven : Geloof je me niet ? Ja, ik geloof u)
her- (herhalen : Ik herhaal dat dit thema geen probleem vormt.)
ont- (ontmoedigen)
ver- (verliezen ; verklaren : Hoe verklaar je dat fenomeen ? Leg dat eens uit, a.u.b. ! ; verbinden).
Deze prefixen zijn woordjes die niet apart bestaan / Ces préfixes sont des mots qui n’existent pas à part.
c) Enkele onscheidbare uitzonderingen / Quelques exceptions de verbes composés inséparables :
aanvaarden, mislukken, onderzoeken, overdrijven, overkomen, overnachten, overtuigen, raadplegen, voldoen, ...
Voorbeelden / Exemples :
- Ik miste deze morgen mijn bus. Ik aanvaard deze uitleg niet.
- Ik had een ongevalletje. Ach, dat overkomt iedereen wel eens.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVONDEN VTT VINDEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hiervoor werd een oplossing reeds gevonden » (« Pour ceci, une solution a déjà été trouvée = On y a déjà trouvé une solution pour ceci »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEVONDEN », participe passé provenant de l’infinitif « VINDEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « GEVONDEN » est construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEVONDEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« REEDS »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas non plus que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (« Hiervoor »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « een oplossing ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « werd ») et passant donc derrière lui.

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC08 IL Y A - Rajouté le 27/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
8. Plaatsvervangend onderwerp (ER) /
« IL Y A » remplaçant le sujet :
Schéma : ER + verbe + sujet indéterminé + compléments éventuels
Voorbeelden / Exemples :
1. Er ligt een vlieg in de soep.
2. Er staat 1 flesje bier in de ijskast.
3. Er hangen 3 schilderijen aan de muur.
4. Er wonen veel mensen in Frankrijk.
5. Er zitten nul (geen) cliënten in de wachtkamer.
6. Er klopt iemand aan de deur.
7. Er zit iets in mijn zak.
8. Er werd niets gezegd op die vergadering.
9. Er is geen ongeval gebeurd.
10. Er zullen niet veel studenten komen.
11. Wat zit er in die zak ? Er zit een sleutel in.
12. Zijn er al mensen op de receptie ? Ja, er zijn er al veel.
13. Staan er 3 auto's op de parking ? Ja, er staan er 3.
14. Klopt er iemand ? Ja, er klopt iemand.
15. Wonen er veel mensen in Erps-Kwerps ?Ja, er wonen er veel.
16. Staan er interessante oefeningen in dat artikel ? Ja, er staan er interessante in.
17. Gebeurde er een ongeval ? Neen, er gebeurde er geen.
18. Liggen er hemden in de kast ? Neen, er liggen er geen.
19. Staan er genoeg oefeningen in dat artikel ? Neen er staan er niet genoeg in.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVALLEN VTT VALLEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Webster) is in een hinderlaag gevallen » (« Il est tombé dans une embuscade »).
On y trouve notamment la forme verbale « geVALLEN », participe passé provenant de l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « geVALLEN » se construit d’ailleurs sur l’INFINITIF.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geVALLEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in een hinderlaag »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC06 ZC07 - Rajouté le 26/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
6. Met onpersoonlijk werkwoord /
Avec verbe impersonnel :
Schéma : HET + verbe + compléments éventuels
Voorbeeld / Exemple :
Wat voor weer is het in de Alpen ? Het sneeuwt er al 2 dagen.
Het regent hier elke dag.
Regent het nog ? Neen, het regent niet meer.
7. Imperatiefzin / Phrase impérative :
Dikwijls samen met / Souvent avec :
eens, even maar, toch.
Voorbeelden / Exemples :
Kom eens hier !
Zwijg even !
Gaat u maar zitten !
Laten we toch stoppen met roken !
Kan ik binnenkomen ? Kom maar binnen !
Wat gebeurt er ? Kijk eens hier !
Goeiemorgen. Gaat u even zitten !
Laten we toch stoppen met die ruzie !
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GETROKKEN VTT TREKKEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die wigwam, getrokken door een paard, stelt onze wagen voor » (« Ce wigwam, tiré par un cheval, représente notre chariot »).
On y trouve notamment la forme verbale « geTROKKEN », participe passé provenant du PLURIEL du prétérit de « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve aussi la forme verbale « stelt … VOOR », provenant de l’infinitif « VOORstellen », conjugué lui-même sur « STELLEN ». Quand « VOORstellen » est conjugué, cela entraîne en néerlandais une séparation de la particule « VOOR » de son infinitif proprement dit, la particule « VOOR » étant affectée par un REJET, derrière le complément (ici « onze wagen »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC05 VERBES REFLECHIS ZICH RECIPROQUES ELKAAR - Rajouté le 25/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
5. Met reflexief en reciproque werkwoord / Avec verbe réfléchi et réciproque.
a) Avec verbe réfléchi (<=)
Mot clé = ZICH (« variable »).
Voorbeelden / Exemples :
Ik was me elke dag. Je wast je. U wast u. Hij wast zich. Zij wast zich. We wassen ons. Jullie wassen j(ulli)e. Ze wassen zich.
Herinner jij (je) jouw (je) jeugd ? Ik herinner me hem.
Wast ze zich regelmatig ? Ze wast zich regelmatig.
Hoe voelen jullie jullie (je) ? We voelen ons zeer goed.
b) Avec verbe réciproque ()
Mot clé = ELKAAR (« invariable »).
Voorbeelden / Exemples :
Houden ze van elkaar ? Ze houden van elkaar.
Ze ontmoeten elkaar elke dag.
Jullie geven elkaar de hand.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPRONGEN VTT SPRINGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond (Bessy) is hem op de rug gesprongen » (« Le chien lui a sauté sur le dos »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPRONGEN », participe passé provenant de l’infinitif « SPRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur le pluriel du prétérit ou O.V.T. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (« I »=> « O »):
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESPRONGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« hem » et « op de rug »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notons aussi que, aux temps composés, les verbes relatifs au MOUVEMENT sont, en néerlandais, accompagnés de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC04 PHRASE INTERROGATIVE - Rajouté le 24/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
De vragende zin / La phrase interrogative.
a) De inversie vraag / La phrase interrogative SANS mot interrogatif.
Schéma : verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Correspond à la tournure française « Est-ce que … ? ».
Voorbeeld / Exemple : Werk je in het weekeinde ?

b) De vragende zin met vraagwoord / La phrase interrogative AVEC mot interrogatif.
Schéma : mot interrogatif + verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Overzicht van de vraagwoorden / Aperçu des mots interrogatifs :
hoe, hoe laat, hoelang, hoe dikwijls, hoe + adjectief,
hoeveel, de hoeveelste,
waar, waar + préposition, waar ... naartoe, waar ... vandaan,
waarom,
wanneer,
wat, wat voor een ...,
welk, welke,
wie, préposition + wie, wie zijn ..., wiens, ...

Voorbeelden / Exemples :

Wie is dat ? Dat is mijn directeur.
Van wie is dat ? Dat is van Mark.
Wat is dat ? Dat is een Mini-Disc recorder.
Waar kijk je naar ? Ik kijk naar het landschap.
Hoe laat vertrekt de trein ? De trein vertrekt om 10 uur.
In welke stad woon je ? Ik woon in Antwerpen.
Met wat voor een wagen rij je ? Ik rij met een Japanner.
Van welke muziek hou je ? Ik hou van klassieke muziek.
Hoe oud ben je ? Ik ben 24 jaar oud.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPROKEN VTT SPREKEN RODE RIDDER 18 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij (Chrysis) heeft (daarover = over de schat) nog niet gesproken » (« Elle n’a pas encore parlé »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPROKEN », participe passé provenant de l’infinitif « SPREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESPROKEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« daarover »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC03 - Rajouté le 23/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
3. Inversiezinnen / Phrases inversées.
Schéma : complément + verbe + sujet + éventuel(s) autre(s) complément(s) ou subordonnée.

Voorbeelden / Exemples :
Wanneer wandelde je in het bos ? Quand t’es-tu promené(e) dans le bois. Gisteren wandelde ik in het bos. Je me suis promené(e) hier dans le bois.

Met wie ging je naar de bioscoop ? Avec qui es-tu allé(e) au cinéma ? Met mijn vriendin ging ik naar de bioscoop. Je suis allé(e) au cinéma avec mon amie.

Hoe ging je naar school ? Comment es-tu allé(e) à l’école ? Met de fiets ging ik naar school. Je suis allé(e) à l’école en vélo.

Waar woonden jullie vroeger ? Où habitiez-vous avant ? In Frankrijk woonden wij vroeger. Avant, nous habitions en France.

Hoorde je dat nieuws op de radio ? As-tu entendu cette nouvelle à la radio. Ja, dat hoorde ik op de radio. Oui, j’ai entendu cette nouvelle à la radio.

Woon je in Brussel ? Habites-tu à Bruxelles ? Ja, daar woon ik. Oui, j’y habite = j’habite là.

Waarom ben je moe ? Pourquoi es-tu fatigué ? Omdat ik slecht sliep, ben ik moe. Je suis fatigué parce que j’ai mal dormi.

Wat is de eerste maand van het jaar ? Quel est le premier mois de l’année ? Januari is de eerste maand van het jaar. Janvier est le premier mois de l’année.

Dag Luc, hoe gaat het ? Bonjour, Luc, comment ça va ? Luc is de (voor)naam van mijn broer, niet van mij. Luc est le prénom de mon frère, pas le mien.

Wat doen we eerst ? Que faisons-nous d’abord ? Eerst drinken we een koffie. Nous buvons d’abord un café.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESLOTEN VTT SLUITEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Het venster is met deze staven te stevig gesloten» (« La fenêtre est solidement fermée avec ces barreaux »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESLOTEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GESLOTEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (une des plus nombreuses étant celle des « UI ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« met deze staven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC01 ZC02 - Rajouté le 22/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Ces exercices ont été conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son équipe y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
1. De bevestigende zin / La phrase affirmative.
Schéma : SUJET + VERBE + éventuel(s) complément(s)

Voorbeelden / Exemples :
Ik schrijf je morgen een brief.
Je t’écris demain une lettre.
Je gaat volgende week met de trein naar Spanje.
Tu vas la semaine prochaine avec le train en Espagne.
Zij hoorde het nieuws deze morgen op de radio.
Elle a entendu la nouvelle ce matin à la radio.
We wonen al vijf jaar in België.
Nous habitons déjà cinq ans en Belgique.
Het was gisteren zeer mooi weer.
Il faisait hier un très beau temps.

2. Woordjes zonder inversie / Petits mots sans inversion.
Pas d’inversion avec : ja, nee, bah, Kristel (prénoms), vader, moeder, etc ...

Voorbeelden / Exemples :
Bah, dat eten is niet lekker !
Pouah, cette nourriture n’est pas bonne !
Ja, jullie zijn de besten van de school.
Oui, vous êtes les meilleurs de l’école.
Zeg, ze komen vanavond niet.
Dis, ils (elles) ne viennent pas ce soir.
Nee, dat was geen vergissing, dat was opzettelijk.
Non, ce n’était pas une erreur, c’était en exprès.
Kristel, jij woonde toch vijf jaar in Antwerpen.
Kristel, tu as tout de même habité cinq ans à Anvers.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter les phrases écrites dans l’ordre du fichier WORD. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vérifier la compréhension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases à l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEREDEN VTT RIJDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik ben in een greppel gereden » (« J’ai roulé dans un fossé »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEREDEN », V.T.T. provenant de l’infinitif « RIJDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEREDEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit ou O.V.T. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « in een greppel »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : TROP NEERLANDAIS Fiche43 - Rajouté le 21/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la notion de « TROP » en néerlandais.
« TE VEEL » s’utilise essentiellement devant un nom.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GENOMEN VTT NEMEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt door zijn eigene geweren onder vuur genomen » (« Il est pris sous le feu de ses propres armes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GENOMEN », participe passé provenant de l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GENOMEN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« door zijn eigene geweren » et « onder vuur »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS avec ou sans TE Fiche46 - Rajouté le 20/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les usages particuliers de l’infinitif avec ou sans « TE » néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GELOPEN VTT LOPEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dan zien ze dat ze in de val (zijn) gelopen zijn » (« Alors, ils voient qu’ils ont couru = sont tombés dans le piège »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée, la forme verbale « GELOPEN », participe passé provenant de l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GELOPEN » est construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GELOPEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« in de val »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase (ici la phrase principale) commence en néerlandais par un complément (« DAN »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « ZE ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « ZIEN ») et passant donc derrière lui.

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS SYNTHESE Fiche48 - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les usages particuliers (REJET, …) de l’infinitif néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 57 NEGATIONS NL avec NIET ou GEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On utilise, comme négation néerlandaise « NIET » dans presque dans tous les cas mais JAMAIS DEVANT UN NOM ; dans ce dernier cas, on utilisera « GEEN » (signifiant en général « PAS un »).
Les verbes ici utilisés sont, à l’infinitif : DRINKEN, ETEN, HEBBEN, KENNEN, LEZEN, ONTMOETEN, VERGETEN, VERTELLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELATEN VTT LATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vrij gelaten rent het jong dadelijk naar zijn ouders » (« Laissé libre = rendu à la liberté, le jeune court tout de suite vers ses parents »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELATEN », participe passé (utilisé ici comme une sorte d’adjectif attribut) provenant de l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GELATEN » se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («Vrij gelaten »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « het jong ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « rent ») et passant donc derrière lui.

Nom : NAAR NAARTOE Fiche49 - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’utilisation des prépositions néerlandais de lieu (« NAAR ») ou de destination (« NAARTOE », la terminaison « TOE » provenant de « TOT »).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 33 MOTS INTERROGATIFS avec PREPOSITIONS - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Quand une question se compose d’un mot interrogatif suivi d’une préposition, si le complément est une personne, la préposition sera, dans la question, suivie de « WIE » ; si le complément est une chose, la préposition, dans la question, se collera derrière l’ancien « wat » devenant « WAAR » (constituant ce que l’on appelle un « adverbe pronominal »).
Les verbes utilisés dans ces phrases sont ici, à l’infinitif : DENKEN, BESTAAN (uit), GAAN, HEBBEN, HOUDEN (van), KIJKEN, KOMEN, LOPEN, LUISTEREN, MOETEN, REKENEN, SCHRIKKEN, SPELEN, VERNIELEN, WACHTEN, WERKEN, ZIJN, ZITTEN et ZORGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKREGEN VTT KRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb het bevel gekregen » («J’ai reçu l’ordre »). On y trouve notamment la forme verbale « GEKREGEN », participe passé utilisé avec un passé composé, provenant de l’infinitif « KRIJGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEKREGEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé (la plus nombreuse étant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« het bevel »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONNECTEURS TEMPS NEERLANDAIS Fiche50 - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les principaux « connecteurs de temps » (prépositions ou conjonctions de coordination) néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 56 ER UITZIEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
L’expression « ER UITZIEN » est moins déconcertante pour les francophones s’ils réfléchissent au fait que « avoir l’air » c’est « être vu de l’extérieur (=> « UIT ») » par quelqu’un d’autre.
Les verbes ici utilisés (à l’O.T.T. ou à l’O.V.T.) sont, à l’infinitif : DENKEN, OEN, teleurSTELLEN, uitPUTTEN, uitZIEN, VERRASSEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKOMEN VTT KOMEN KARL MAY 11 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De geest van het vuur is naar de Cheyennes gekomen » (« L’esprit du feu est venu chez les Cheyennes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKOMEN », participe passé provenant de l’infinitif « KOMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur L’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce participe passé « GEKOMEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar de Cheyennes »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche37 - Rajouté le 16/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les superlatifs néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 43 DOEN ou MAKEN - Rajouté le 16/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes « DOEN » ou « MAKEN » se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKEKEN VTT KIJKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb in de toekomst gekeken » (« J’ai regardé dans l’avenir = le futur »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKEKEN », V.T.T. provenant de l’infinitif « KIJKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEKEKEN » se construit sur le PLURIEL du prétérit ou O.V.T. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composés, le participe passé fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (ici « in de toekomst »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ADJECTIFS NUMERAUX ORDINAUX NEERLANDAIS Fiche40 - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les adjectifs numéraux et ordinaux néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 55 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supériorité se construit en ajoutant la terminaison « –ER » à l’adjectif (ou équivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer éventuellement la modification orthographique (due à l’ajout d’une terminaison « –E… », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » comme les deux plateaux d’une balance (avec « HOE » plutôt dans le sens de « combien » et, éventuellement, « DES TE », ayant une autre répercussion dans l’ordre des mots de la deuxième phrase qu’un deuxième « HOE »).
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, HEBBEN, HOUDEN (van), KLEDEN (zich), KLIMMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOUDEN VTT HOUDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Tegenover de herder heb ik woord gehouden » (« A l’encontre du pasteur, j’ai tenu parole »).
On y trouve notamment forme verbale « geHOUDEN », participe passé provenant de l’infinitif « HOUDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passé « geHOUDEN » est construit sur l’infinitif. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geHOUDEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément « WOORD », à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («Tegenover de herder »), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « IK ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « HEB ») et passant donc derrière lui.

Nom : COMPARATIFS SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche38 - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs et superlatifs néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 54 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supériorité se construit en ajoutant la terminaison « –ER » à l’adjectif (ou équivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer éventuellement la modification orthographique (due à l’ajout d’une terminaison « –E », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » (avec « HOE » plutôt dans le sens de « combien »). omme les deux plateaux d’une balance.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, GEBEUREN, GELOVEN, HEBBEN, HOUDEN, KLEDEN (zich), KLIMMEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, naDENKEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHANGEN VTT HANGEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben haar aan de rotswand gehangen » (« Ils l’ont suspendue à la paroi rocheuse »).
On y trouve notamment forme verbale « geHANGEN », participe passé provenant de l’infinitif « HANGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « geHANGEN hangen » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« haar » et « aan de rotswand »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ZOUDEN CONDITIONNEL NEERLANDAIS Fiche34 - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le condition présent néerlandais. Il constitue, en quelque sorte le prétérit (imparfait) du futur simple.
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe à l’infinitif, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 62 SUBORDONNEES avec MOTS INTERROGATIFS - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEANTWOORDEN, BEVELEN, BLIJVEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, VINDEN, VRAGEN, WACHTEN, WETEN, WILLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGETEN VTT ETEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In de wildernis telt maar één wet : eten of (worden) gegeten worden » (« Dans la nature sauvage, il n’y a qu’une seule loi qui compte : manger ou être mangé »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase, la forme verbale « GEGETEN », participe passé (tout à fait irrégulier) provenant de l’infinitif « ETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément («In de wildernis»), on doit procéder à une « INVERSION », le sujet (ici « één wet ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « telt ») et passant donc derrière lui.

Nom : ZULLEN FUTUR NEERLANDAIS Fiche20 - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le futur simple néerlandais.
Pour être moins dérouté par sa construction, il est peut-être plus simple de le comparer au « futur proche » français et alors de remplacer les formes de ZULLEN par celles de « ALLER ».
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe à l’infinitif, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 51 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGRIJPEN, BEGROETEN, BEHANDELEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, GEDRAGEN (zich), KENNEN, KIJKEN, LACHEN, LOPEN, PRATEN, SPREKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDRAGEN VTT DRAGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Andy en Moh-Wapi) worden stevig gekneveld en naar hun hut gedragen » (« Ils sont solidement ligotés et porté vers leur hutte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDRAGEN », V.T.T. (ou participe passé) provenant de l’infinitif « DRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est à noter que ce participe passé « GEDRAGEN » se construit sur l’infinitif. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEDRAGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« naar hun hut »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE SIMPLE NEERLANDAISE Fiche31 - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la construction de la phrase simple néerlandaise.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 50 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : aanNEMEN, DRINKEN, ETEN, GEBEUREN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KOPEN, LUISTEREN, meeGAAN, neerSTORTEN, RIJDEN, ROKEN, SPELEN, SPREKEN, teleurSTELLEN, VALLEN, VINDEN, VOELEN, WERKEN, WETEN, WINNEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDACHT VTT DENKEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik vind niet wat ik (altijd) gedacht had (gedacht) » (« Je ne trouve pas ce que j’avais pensé »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnée (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEDACHT », participe passé provenant de l’infinitif « DENKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEDACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière le complément éventuel. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SONS SYLLABES ORTHOGRAPHE NEERLANDAIS Fiche28 - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les sons, syllabes et l’orthographe en néerlandais. Il peut sembler compliqué.
C’’est important pour le passage du PLURIEL au SINGULIER, par exemple pour déterminer le radical des verbes (1ère personne de l’indicatif présent) ou la formation du PLURIEL des noms (ou passage d’une forme verbale du singulier au pluriel) ou accords d’adjectifs.
Nous l’avons aussi synthétisé autrement.
Référez-vous à notre synthèse du « radical du verbe » néerlandais :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Si vous souhaitez mieux comprendre le PLURIEL des noms communs néerlandais (où sont appliquées les mêmes règles que dans le cas des verbes) ou les accords d’adjectifs, lisez notre synthèse :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 49 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GEBEUREN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, meeGAAN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, STELEN, VERTROUWEN, VRAGEN, WAARSCHUWEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is gedaan met mij » (« C’est fait avec moi = Cela en est fait de moi = Cela est terminé pour moi »). Notez l’autre signification de « DOEN » …
On y trouve la forme verbale « GEDAAN », participe passé provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On aurait normalement dû avoir : « Het is met mij gedaan », le participe passé faisant l’objet d’un REJET, derrière le complément, à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : WANT OMDAT NEERLANDAIS Fiche39 - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage de « WANT » (« car ») ou surtout « OMDAT » (parce que »), dont l’utilisation affecte l’ordre des mots dans la phrase subordonnée néerlandaise, où la forme verbale ne reste plus juste à côté de son sujet et fait l’objet d’un REJET à la fin de cette même phrase subordonnée.
Il vaudrait donc mieux utiliser « WANT ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 42 SUBORDONNEES avec OPDAT - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : aanTREKKEN, BEGRIJPEN, BRENGEN, HALEN, HEBBEN, KENNEN, KOMEN, MISSEN, OEFENEN, opBELLEN, RENNEN, SCHRIJVEN, SLAGEN, SPREKEN, uitLEGGEN, VERSTAAN, VERTREKKEN, WORDEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN ROBERT EN BERTRAND 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jullie hebben je (jullie) werk goed gedaan » (« Vous avez bien fait votre travail »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDAAN », participe passé provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « gedaan » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« je werk » et « goed »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
En néerlandais, on a de plus en plus tendance à remplacer le déterminant possessif « JULLIE » – ou le déterminant possessif « jouw » – par « JE », correspondant en principe au singulier.

Nom : PRONOMS RELATIFS NEERLANDAIS DIE DAT Fiche41 - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les pronoms relatifs néerlandais « DIE » ou « DAT », introduisant une phrase subordonnée.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 41 SUBORDONNEES avec HOEWEL ou ALS - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ETEN, HEBBEN, GAAN, KOMEN, KRIJGEN, MAKEN, MOGEN, REGENEN, SLAPEN, SPELEN, uitSLAPEN, VERLIEZEN, WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBLEVEN VTT BLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond, die buiten (was) gebleven was, komt plots aangerend » (« Le chien, qui était resté dehors, arrive soudain en courant »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBLEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts », est construit sur le PLURIEL du prétérit et fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase subordonnée relative (introduite par « DIE »). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait puisque que l’auxiliaire du temps composé, « ZIJN », est ici la forme verbale « WAS », O.V.T. (ou prétérit) et fait donc aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

Nom : PASSE COMPOSE VTT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche32 - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du passé composé ou VTT (et du plus-que-parfait ou VVT) des verbes REGULIERS néerlandais, son participe passé étant construit sur le prétérit (OVT, équivalent à la fois de l’imparfait et du passé simple français), lui-même construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Il va de soi que ces temps du passé étant « composés », ils se composent notamment d’un auxiliaire (« HEBBEN » ou « ZIJN »), conjugué au présent (pour le passé composé) ou au prétérit (pour le plus-que-parfait).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 40 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, KUNNEN, MAKEN, SCHIJNEN, TWIJFELEN, VOELEN, VRAGEN, WANDELEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb nochtans niemand uit Chamonix zien vertrekken » (« Je n’ai pourtant vu personne partir de Chamonix »).
La phrase est au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« nochtans », « niemand » et « uit Chamonix »), à la fin de la phrase.

Nom : PLURIEL NOMS NEERLANDAIS Fiche24 - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le pluriel des noms néerlandais.
Il sera utilement complété par :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 39 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, MOETEN, ONTVANGEN, SPELEN, TWIJFELEN, VERTELLEN, WANDELEN, WETEN, WILLEN, ZEGGEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERLATEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De oude olifant heeft de mannen het dorp zien verlaten » (« Le vieil éléphant a vu les hommes quitter le village »). La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les complément(« de mannen » et « het dorp »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PRETERIT OVT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche42 - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du prétérit (OVT, équivalent à la fois de l’imparfait et du passé simple français) des verbes REGULIERS néerlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)


Nom : DRILLS 38 SUBORDONNEES avec TOEN ou ALS - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La conjonction « TOEN » introduit une phrase subordonnée au passé. La conjonction « ALS » introduit une phrase subordonnée au présent mais s’il y a une notion de condition (que « ALS » signifie « SI »), on peut trouver « ALS » au passé.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BEGINNEN, BELLEN, DRINKEN, DUREN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, HUILEN, KOMEN, KRIJGEN, meeBRENGEN, MOETEN, MOGEN, openGAAN, ROKEN, SCHRIKKEN, SNEEUWEN, STERVEN, VERLATEN, WORDEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen, prikt hij de slang met een voorstok aan de grond » (« Comme il l’a si souvent vu faire par les chasseurs, il coince le serpent avec un bâton sur le sol »).
La première phrase, subordonnée, est au passé composé et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas. Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zo dikwijls » et « door de jagers »), à la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en néerlandais par un complément (la phrase subordonnée «Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen» joue ici ce rôle), on doit procéder à une «INVERSION», le sujet (ici « HIJ ») inversant sa position (le sujet est en général le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « PRIKT ») et passant donc derrière lui.

Nom : AUXILIAIRES MODE OVT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche 33 - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise au prétérit (OVT) le REJET en néerlandais (qui concerne des formes verbales à cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 37 FORME PROGRESSIVE AAN HET - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On rend en néerlandais la notion de « être EN TRAIN DE » par « AAN HET » (suivi de l’infinitif) et le verbe fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BABBELEN, BELLEN, DRINKEN, ETEN, KIJKEN, LEZEN, LIFTEN, MAKEN, ONDERZOEKEN, ROKEN, SCHAKEN, SCHRIJVEN, SLAPEN, WACHTEN, ZIJN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AUXILIAIRES MODE OTT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche16 - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise à l’indicatif présent (OTT) le REJET en néerlandais (qui concerne des formes verbales à cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez aussi notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Had ik je maar nooit hier gebracht ! » (« Ah si je ne t’avais jamais amené ici => j’aurais mieux fait de ne jamais t’amener ici »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Le participe passé « GEBRACHT » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« maar », « nooit » et « hier »), à la fin de la phrase. Signalons que la tournure de la phrase n’est pas courante et exprime un souhait. On aurait pu avoir la variante suivante avec un double infinitif : « Ik had je hier beter nooit moeten brengen ! »

Nom : DRILLS 27 SUBORDONNEES avec OMDAT - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Avec « WANT », l’ordre des mots reste comme en français. Avec « OMDAT », on se retrouve dans la phrase subordonnée néerlandaise classique et le verbe n’est donc plus juste à côté de son sujet mais fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, DRINKEN, ETEN, GAAN, HEBBEN, LEZEN, MAKEN, KENNEN, KOMEN, SLAGEN, VOLGEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BETALEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten betalen » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie »).
On y trouve la forme verbale « MOETEN », la phrase étant, en fait, au passé composé et cette forme verbale aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn leven » et « met zijn leven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : IL Y A NEERLANDAIS Fiche12 - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs rappelle que, dans l’expression « IL Y A », on ne trouve en néerlandais (tout comme en anglais) pas le verbe « avoir » mais bien le verbe « être » (« ZIJN »).
Par ailleurs, il rappelle aussi qu’il passe au « PLURIEL » si le complément présente plus d’1 chose ou être.
Enfin (cela ne figure pas dans le tableau), rappelons que si « ER » se trouve à côté d’un verbe (N’IMPORTE QUEL VERBE, pas seulement « ZIJN »), c’est que l’on a affaire à l’expression « IL Y A ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 26 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ASSISTEREN, DOEN, KAARTEN, KENNEN, KOMEN, ONTMOETEN, TWIJFELEN, WETEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BEKOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jack) heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten bekopen = betalen ! » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie ! »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « MOETEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn dapperheid » et « met zijn leven »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ADJECTIFS NEERLANDAIS ACCORDS Fiche11 - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’accord de l’adjectif néerlandais : TOUJOURS invariable (si attribut) et avec une terminaison « -E » dans PRESQUE tous les autres cas (singulier ou pluriel, masculin ou féminin), à l’exception de certains neutres (avec noms en « HET » au singulier).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 25 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : ETEN, HEBBEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, SCHRIJVEN, VRAGEN, WETEN, WONEN, ZIEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN SCHRIKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Verontschuldig mij mevrouw indien ik u heb laten schrikken » (« Veuillez m'excuser, madame, si je vous ai effrayée »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « LATEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« U »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : NEGATIONS NEERLANDAISES Fiche10 - Rajouté le 31/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la négation en néerlandais.
« NIET » s’utilise dans presque tous les cas mais JAMAIS devant un NOM.
« GEEN » (< « EEN ») s’utilise devant un NOM et équivaut à « PAS 1 / un(e) ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN PLAATSEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft zelfs een stoommachine laten plaatsen » (« Il a même laissé = fait placer une machine à vapeur »).
La phrase est donc au passé composé et la forme verbale de « LATEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« een stoommachine »), à la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DETERMINANTS DEMONSTRATIFS NEERLANDAIS Fiche09 - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les déterminants démonstratifs (= quand on montre une chose ou un être) néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 23 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KUNNEN, RIJDEN samenWERKEN, SPELEN, SPREKEN, VERTREKKEN, VERWAARLOZEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VERBLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand had hier kunnen verblijven zonder sporen na te laten » (« Personne n’avait = n’aurait pu séjourner ici sans laisser de traces derrière lui »).
On y trouve notamment la forme verbale « HAD », O.V.T. (ou prétérit) provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait (rendu en français par un conditionnel passé) et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« zonder sporen »), à la fin de la phrase.
Par ailleurs, la préposition « ZONDER » engendre un « TE » quand elle précède un infinitif comme, ici, «NAlaten », qui est donc un verbe à « particule séparable » puisque le « TE » s’intercale entre la particule « NA » et l’infinitif « LATEN » proprement dit.

Nom : DETERMINANTS POSSESSIFS NEERLANDAIS Fiche08 - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les déterminants possessifs néerlandais.
N’oubliez pas que, en langue néerlandaise (ou anglaise), la logique du déterminant possessif à la troisième personne du singulier est différente de celle en langue française (où « SON » correspond au masculin et « SA » correspond au féminin). En langue néerlandaise, si le possesseur de l’objet est masculin, on utilisera « ZIJN » (correspondant à « de LUI ») ; si le possesseur de l’objet est féminin, on utilisera « HAAR » (correspondant à « de ELLE »). Un « truc » pour ne plus oublier ces deux déterminants possessifs néerlandais : sachant que « HAAR » est aussi le nom commun signifiant « chevelure » (ou « cheveux »), si on lit (ou dit) « HAAR haar », il s’agit de « sa chevelure à elle = les cheveux d’une femme » ; si on lit (ou dit) « zijn haar », il s’agit de « sa chevelure à lui = les cheveux d’un homme ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 22 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : BLIJVEN DENKEN, DOEN, DRINKEN, ETEN GAAN, HEBBEN, HETEN MOETEN REGENEN, VERVELEN (zich) WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VASTSTELLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat heeft hij niet kunnen vaststellen » (« Cela, il n’a pas pu le constater »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs auraient l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAT »), à la fin de la phrase.
On y trouve la forme verbale « VASTstellen », verbe dit « à particule séparable », construit sur le verbe « STELLEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Si « vastSTELLEN » avait été conjugué comme participe passé à l’équivalent du passé composé, cela aurait entraîné en néerlandais une séparation de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune à la majorité des participes passés) s’intercalant entre eux => « vastGEsteld » : « Dat heeft hij niet VASTgesteld ».
Le participe passé « vastGEsteld » aurait alors fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« DAT », si ce dernier n’avait pas commencé la phrase) à la fin de la phrase : « Hij heeft dat niet VASTgesteld ».

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche23 - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’ordre des mots dans la phrase subordonnée néerlandaise.
Le plus important à retenir est que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 21 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont, à l’infinitif : DOEN, HEBBEN, KOMEN, ONTMOETEN, REIZEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERKOPEN, VERTELLEN, WACHTEN, WERKEN, ZEGGEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN DOEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe heb je zoiets kunnen doen ? » (« Comment as-tu pu faire quelque chose ainsi = comme cela ?»).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« ZOIETS »), à la fin de la phrase.

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche44 - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase subordonnée néerlandaise.
Le plus important à retenir est que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 20 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnée néerlandaise, le verbe n’est plus juste à côté de son sujet.
Les verbes ici proposés sont à l’infinitif : BELLEN DOEN DRAGEN DUREN GAAN GEBEUREN KOSTEN LUISTEREN opSTAAN TROUWEN VERTELLEN VERTREKKEN weten et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN BEWONDEREN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb zijn trouw en (zijn) moed kunnen bewonderen » (« J’ai pu admirer sa fidélité et son courage »).
La phrase est, en fait, au passé composé et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les «temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas.
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« zijn trouw en moed »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE Fiche45 - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage du « POUR » devant un VERBE néerlandais : il s’agit d’un double mot, « OM … TE », le complément éventuel s’intercalant entre le « OM » et le « TE », le « TE » précédant directement l’infinitif.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 28 POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le « POUR » devant un VERBE néerlandais est rendu par un double mot : « OM … TE ». Le complément éventuel s’intercale entre le « OM » et le « TE », le « TE » précédant directement l’infinitif.
Les verbes proposés ici sont, à l’infinitif : BLIJVEN, DANSEN, DRINKEN, GAAN, HELPEN, KIJKEN, KOMEN, LEREN, LEZEN, PLUKKEN, PRATEN, ROKEN, SLAPEN, SPELEN, SPREKEN, uitLACHEN, VERTREKKEN et ZWEMMEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF HOREN SPREKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb over je horen spreken toen we in Watona verbleven » (« J'ai entendu parler de toi quand nous séjournions à Watona »).
La phrase principale est au passé composé et la forme verbale de « HOREN » aurait dû être au participe passé mais on a ici affaire à ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » (ce qui n'aurait pas été le cas de « HOREN », verbe régulier, engendrant GEhoorD ») quand on ne les maîtrise pas. Voir : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément (« OVER JE »), à la fin de la phrase.
On y trouve également, dans la phrase subordonnée (introduite par « TOEN ») la forme verbale « VERBLEVEN », O.V.T. (ou « prétérit ») provenant de l’infinitif « VERBLIJVEN », lui-même construit sur « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que « TOEN » introduit des phrases subordonnées au passé (prenant la relève de « WANNEER » ou « ALS », qui les introduisent au présent). Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : INDICATIF PRESENT OTT NEERLANDAIS Fiche07 - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’indicatif présent (ou OTT) des verbes néerlandais.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 32 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases à transformer au VTT (qui contenaient à l’OTT les verbes « LIGGEN », « STAAN » ou « ZITTEN ») mettant en contexte les infinitifs : DROMEN, HUILEN, KIJKEN, KRABBEN, LEZEN, LUISTEREN, SPELEN, SLAPEN, SUFFEN, WACHTEN, WERKEN.
La plupart de ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF DOEN OPSPRINGEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is een jong vosje dat Bessy heeft (in de lucht) doen opspringen » (« C’est un jeune renard que Bessy a fait sursauter »).
On y trouve notamment, au passé composé, une tournure que l’on appelle le « double infinitif » solution intéressante pour éviter les « temps primitifs » quand on ne les maîtrise pas. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
« DOEN » aurait en effet dû être au participe passé (cela aurait donné « GEDAAN ») mais, dans la mesure où il est suivi d’un infinitif, on le transforme, lui aussi, en infinitif.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel (« in de lucht »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : HEBBEN OVT AVOIR ZIJN OVT ETRE NEERLANDAIS Fiche21 - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les verbes « HEBBEN » et « ZIJN » néerlandais au prétérit (ou OVT).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 31 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases (à mettre au plus-que-parfait, l’auxiliaire « HEBBEN » étant évidemment à l’OVT) mettant en contexte les infinitifs : BEWEREN, BLIJVEN, DURVEN, EISEN, HELPEN, HOPEN, KOMEN, KUNNEN, LEREN, LEZEN, MAKEN, MOETEN, MOGEN, PRATEN, PROBEREN, VERTREKKEN, VRAGEN, WERKEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN, ZWIJGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent (straks) ongehoorzaam geweest » (« Tu as été désobéissant »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si, à part l’attribut, ce participe passé « GEWEEST » avait été suivi d’un complément comme « vandaag », il aurait plus visiblement fait l’objet du REJET, derrière ce complément éventuel, à la fin de la phrase.
Rappelons qu’en néerlandais, l’adjectif attribut (ici « ongehoorzaam ») est invariable après le verbe « être », tant en genre (passage du masculin au féminin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel). Le préfixe « ON- » est souvent à nuance « négative » et constitue le contraire : ici de « gehoorzaam ».

Nom : DOUBLE INFINITIF NEERLANDAIS Fiche47 - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’usage du « double infinitif » néerlandais.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)



Nom : DRILLS 30 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intéressante, a fortiori quand on ne connaît pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maîtrise pas la formation des participes passés des verbes réguliers.
On propose ici des phrases mettant en contexte les infinitifs : BLIJVEN, BABBELEN, DOEN, DURVEN, GEVEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, MOETEN, OPRUIMEN, PROBEREN, TREKKEN, VERLATEN, VERTREKKEN, VINDEN, VRAGEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/10/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat betekent dat jagers (Kawamba’s) in de buurt zijn of (dat jagers in de buurt) (zijn) geweest zijn » (« Cela signifie que des chasseurs sont / se trouvent ou ont été dans le voisinage »).
On y trouve notamment, dans la deuxième phrase subordonnée (introduite par « DAT »), « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Le participe passé « GEWEEST » devrait normalement faire l’objet d’un REJET, derrière le complément, sous-entendu (« in de buurt »), à la fin de la phrase. Ce n’est pas tout à fait le cas dans le dialogue de l’image, ne fût-ce qu’afin d’éviter 2 X « zijn » quasi successivement.
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment les trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : IMPERATIF PLURIEL LATEN WE VERBES NEERLANDAIS Fiche27 - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’impératif néerlandais à la première personnel du pluriel, utilisation le verbe « LATEN », en quelque sorte auxiliaire (comme « ZULLEN » l’est, pour le futur simple mais, lui, pour toutes les personnes), engendrant un phénomène de REJET.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 46 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES INFINITIF - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°46 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés dans une autre phrase (toujours à l’OTT), l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sûr et étant remplacé par WEIGEREN qui exige un « TE » (équivalent du « DE » français) + infinitif.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanZETTEN, ACHTERVOLGEN, BEKENNEN, doorWERKEN, inDIENEN, inPAKKEN, meeGAAN, OMHELZEN, omWISSELEN, ONDERGAAN, ONDERZOEKEN, opSTEKEN, VERZETTEN, VOLBRENGEN, voorLEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent verstandig geweest » (« Tu as été intelligente »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons qu’en néerlandais, l’adjectif attribut (ici « verstandig ») est invariable après le verbe « être », tant en genre (passage du masculin au féminin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel).

Nom : IMPERATIF SINGULIER VERBES NEERLANDAIS Fiche26 - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise l’impératif néerlandais qui, au singulier, correspond au « radical » du verbe (1ère personne du présent ou OTT).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 45 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES IMPERATIF - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°45 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés à l’impératif, l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sûr.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanSTELLEN, aanTREKKEN, AANVAARDEN, achteruitRIJDEN, BEANTWOORDEN, doorVERTELLEN, inHALEN, ONDERBREKEN, ONDERHOUDEN, ONTNEMEN, opSTAAN, uitGEVEN, uitNODIGEN, VERLIEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici également « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomène du REJET ; lisez notre synthèse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire à l’expression « IL Y A » qui, en français, contient évidemment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » à côté de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire à l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue néerlandaise, être au pluriel.

Nom : VERBES NEERLANDAIS A PARTICULE SEPARABLE Fiche14 - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le rejet de la particule séparable néerlandaise, dans le cas de formes verbales conjuguées (OTT, OVT) à la fin de la phrase.
Rappelons que, au moins, les préfixes évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables et que BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-, au moins, NE sont PAS séparables.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 44 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES OU PAS - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°44 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable ou pas rejetés à l’infinitif par l’auxiliaire de mode MOETEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés à une autre personne (le « JE » devenant « IK ») et l’auxiliaire de mode MOETEN disparaissant.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanKIJKEN, AANVAARDEN, afMAKEN, meeNEMEN, naDENKEN, omKLEDEN, OMZEILEN, ONDERSTREPEN, ONDERTEKENEN, ONTVANGEN, opRUIMEN, opZOEKEN, VERTELLEN, voorBEREIDEN, wegGOOIEN
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN BESSY 58 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je wordt (door de politie) gezocht en ik heb het recht te schieten » (« Tu es cherché => recherché et j'ai le droit de tirer »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « GEZOCHT », participe passé provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément éventuel («door de politie»), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».

Nom : PARTICIPE PASSE VTT VERBES IRREGULIERS NEERLANDAIS Fiche31 - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les participes passés des verbes irréguliers néerlandais (utilisés notamment au VTT, à la voix passive, etc.), minoritaires, autres que ceux affectés par les « temps primitifs ».
Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs », où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 19 HOUDEN ou GRAAG - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de créer chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord comprendre les mots ou phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Il y a 2 (deux) façons principales d’exprimer la notion d’AIMER en langue néerlandaises. Si l’on a affaire à un verbe, il faut utiliser le mot invariable « GRAAG » (équivalent de « volontiers »). Si l’on à affaire à un nom, on utilisera « HOUDEN van ».
Sont aussi proposés les verbes : ETEN, GEVEN, HOUDEN, KIJKEN, KOPEN, LEREN, LEZEN, LIGGEN, LUISTEREN, PLUKKEN, RIJDEN, SCHILDEREN, SPREKEN, TEKENEN, VOETBALLEN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer geworden » (« Quelques jours plus jours, ils ne sont encore en rien devenus plus sages / éclairés = ils n’en savent toujours pas plus »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passé provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait, en principe, l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière (tous) les compléments. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On aurait pu (dû) avoir dans la troisième image : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer omtrent de geheimen van kasteel Rozendael geworden »

Nom : PARTICIPE PASSE VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche30B - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du participe passé des verbes REGULIERS néerlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1ère personne de l’OTT ou indicatif présent), plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 15 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément, qui peut être un mot court (« Nu », « Soms », …).
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à l’OVT (prétérit) – des formes verbales découlant des infinitifs suivants : KIJKEN, KOMEN, KUNNEN et WETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passé provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élèves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes à l’impératif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici également « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomène du REJET ; lisez notre synthèse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire à l’expression « IL Y A » qui, en français, contient évidemment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » à côté de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire à l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue néerlandaise, être au pluriel.

Nom : FORMATION RADICAL VERBE NEERLANDAIS Fiche30A - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la formation du radical du verbe néerlandais (1ère personne de l’OTT ou indicatif présent).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 14 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à un temps du passé (OVT ou prétérit ; VTT ou passé composé) des formes verbales, réguliers ou irréguliers, découlant des infinitifs suivants : GAAN, ZIJN, EINDIGEN, HEBBEN, GEVEN, WORDEN, TROUWEN, VERTREKKEN, SNEEUWEN, SPELEN, KOPEN et REPAREREN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELEGEN VTT LIGGEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dit hol moet onder het meer gelegen zijn ! » (« Cette tanière doit être située sous le lac ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELEGEN », participe passé provenant de l’infinitif « LIGGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Le participe passé « GELEGEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« onder het meer »), à la fin de la première phrase. L’auxiliaire « ZIJN » fait, lui, également l’objet d’un REJET, derrière le complément (« onder het meer »), à la fin de la phrase, exigé par l’auxiliaire de mode « MOETEN ». Notez que l’on aurait pu avoir les deux formes verbales rejetées dans l’ordre inverse : « Dit hol moet onder het meer ZIJN gelegen ! ».
« Hol » est évidemment un substantif NEUTRE puisque « diT » provient de « heT », mot spécifique du NEUTRE singulier (déterminant défini ou pronom personnel sujet).
Il est à noter que l’auxiliaire du passé composé est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complément d’informations, consultez notamment notre tableau de synthèse « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre notamment trois autres grandes catégories de verbes irréguliers au passé : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : INVERSION NEERLANDAISE Fiche15 - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le phénomène de l’INVERSION en langue néerlandaise, qui n’est pas compliquée si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 13 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phénomène de l’INVERSION, en langue néerlandaise, n’est pas compliqué si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derrière le verbe. Le phénomène se produit également si la phrase commence par un complément.
On trouve dans les phrases proposées – à l’OTT (présent) ou à un temps du passé (OVT ou prétérit ; VTT ou passé composé) des formes verbales, réguliers ou irréguliers, découlant des infinitifs suivants : KOMEN, DOEN, VERHUIZEN, ZIJN, BEGRIJPEN, HEBBEN, ZIEN, GAAN, VERTREKKEN, SPELEN, SPREKEN et MOETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Aan boord van de sloep, werd alarm (door een man) gegeven » (« A bord de la barge, l’alarme fut donnée »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« ervandoor »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».
La phrase commençant par uncomplément (« Aan boord van de sloep »), il y a INVERSION.

Nom : COMPARATIFS SUPERIORITE NEERLANDAIS Fiche36 - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs néerlandais de supériorité.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 52 COMPARATIFS NL SUPERIORITE - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier le substantif (ou nom), le déterminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire à des comparatifs de supériorité qui se construisent généralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » à l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme après une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est différent dans le cas de mots « invariables » et des participes présents.
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Alarm wordt (dadelijk) gegeven en de vlinders slaan op de vlucht » (« L’alarme est donnée et les papillons prennent la fuite »).
On y trouve notamment, dans la première phrase, la forme verbale « GEGEVEN », participe passé provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« dadelijk »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette première phrase est à la voix passive, d’où l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complément éventuel étant introduit par la préposition « DOOR ».

Nom : PREPOSITIONS NEERLANDAISES Fiche06 - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs présente des prépositions néerlandaises (dont, beaucoup, rappelons-le, constituent une particule séparable des verbes dits « à particule séparable »).
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 18 ADJECTIFS NL ACCORD NOMS NEUTRES - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier le substantif (ou nom), le déterminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les « phrases » (sans verbe) écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire à des noms neutres (en « HET »). L’accord de l’adjectif varie notamment selon que l’on a affaire à un déterminant défini (« HET » => « DAT » ou « DIT ») ou indéfini (« EEN », « GEEN » = PAS « un »).
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.

Nom : GESCHREVEN VTT SCHRIJVEN - Rajouté le 13/10/2016

Description : La phrase suivante est intéressante : « Ik heb brieven (aan vrienden) geschreven »(« J’ai écrit des lettres »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESCHREVEN », participe passé provenant de l’infinitif « SCHRIJVEN », qui connaît les « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irréguliers.
Il est à noter que ce verbe « SCHRIJVEN » fait partie de la catégorie la plus importante (en nombre) de verbes irréguliers au prétérit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcés « é » au passé). Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESCHREVEN » fait l’objet d’un REJET, derrière le complément (« brieven »), à la fin de la phrase. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASE INTERROGATIVE NEERLANDAISE SANS MOT INTERROGATIF Fiche04 - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase interrogative (ou question) SANS mot interrogatif.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 47 VERBES PARTICULES SEPARABLES NL VTT - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Ces DRILLS N°47 contextualisent dans une phrase à l’OTT (indicatif présent) des verbes à particule séparable rejetés à l’infinitif par un l’auxiliaire de mode MOETEN à la fin de la phrase et qui doivent être transposés (parfois à une autre personne, le « JE » devenant « IK ») VTT (passé composé avec participe passé précédé de « AL »).
Remarques : un verbe IRrégulier « composé » (« leegETEN » par rapport à « ETEN ») va se conjuguer comme le verbe « simple » ou de base ; le même principe s’applique aux verbes réguliers (« opBELLEN » par rapport à « BELLEN »). Avec une complication pour cette « particule séparable » (« leeg » ou « op », ressemblant à une ancienne préposition) : le « GE » (préfixe de la majorité des participes passés) va s’intercaler (en deuxième position) entre elles (« leeg » ou « op », en première position comme à l’infinitif) et la forme verbale proprement dite au participe passé (toujours en troisième et dernière position).
Rappelons que les préfixes existant (déjà) à l’infinitif (principalement BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-) ne peuvent pas être précédés d’un « GE » (préfixe de la majorité des participes passés).
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : afWASSEN, aanBIEDEN, ONDERZOEKEN, opMAKEN, OVERHOREN, VERHUIZEN, uitKLEDEN, opBELLEN, ONDERTEKENEN, afSTAAN, naKIJKEN, BESTELLEN, OVERTUIGEN, inVULLEN et volSCHENKEN.
Ces verbes, quand ils sont irréguliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESTAAN VTT STAAN ATLAS - Rajouté le 12/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft daar drie uren gestaan » (« Il est resté debout là pendant trois heures »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESTAAN », participe passé provenant de l’infinitif « STAAN ».
Il est à noter que ce participe passé se construit sur l’INFINITIF. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GESTAAN » fait l’objet d’un REJET, derrière les compléments (« daar » et « drie uren »), à la fin de la phrase. Lisez notre synthèse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASE INTERROGATIVE NEERLANDAISE AVEC MOT INTERROGATIF Fiche04 - Rajouté le 12/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase interrogative (ou question) AVEC mot interrogatif.
Si l’élève doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthèse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 17 VERBES MOUVEMENT NL OTT VTT - Rajouté le 12/10/2016

Description : Ces exercices ont été conçus par Magda SMITS et son collègue ; ils y ont prêté leurs voix.
Nous les avons adaptés et, souvent, utilisés sous forme de compréhensions à l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandé à nos élèves d’identifier la forme verbale à l’infinitif, de repérer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (déterminant le sujet) puis d’achever de la comprendre à l’aide du complément.
Ces DRILLS N°17 contextualisent à l’OTT (indicatif présent) des verbes (revenant parfois 2 fois), qui seront utilisés au VTT (passé composé) soit avec HEBBEN, soit avec ZIJN (souvent comme en français mais pas dans le cas de verbes de MOUVEMENT). Il s’agit de formes verbales des infinitifs : LOPEN, WANDELEN, FIETSEN, VLIEGEN, RIJDEN, VAREN, SPRINGEN, SCHAATSEN, ZEILEN, RENNEN et ZWEMMEN.
Ces verbes, quand ils sont irréguliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord écouter et comprendre les phrases écrites dans l’ordre du tableau de synthèse reproduit en format JPEG. Après avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procéder à la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos années d’enseignement de la langue néerlandaise, nous avons tenté de faire assimiler par nos élèves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisés au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, à part 1 (« MAKEN »), ils étaient irréguliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, néerlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisées à l’OTT, à l’OVT (prétérit) et au VTT (comportant parfois près de 100 phrases) où l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transférables, via un PC, sur un téléphone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) étaient privilégiés lors des évaluations formatives et nous avons mis à disposition les « devoirs » qui étaient, ultérieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBRACHT VTT BRENGEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Een van de stakers wordt op de hoogte gebracht » (« Un des grévistes est porté à la hauteur = mis au courant »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passé provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passé « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prétérit. Pour complément d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce même site, où les couleurs aident à mieux comprendre trois grandes catégories de verbes irréguliers au passé :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passé fait l’objet d’un REJET à la fin de la phrase, derrière (tous) les compléments. Pour le phénomène du REJET du verbe, lisez notre synthèse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est