IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l’ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

[NOUVEAU] Nom : AANGESLOPEN VTT AANSLUIPEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement int?ressante : ? Het is al nacht als enkele krijgers ter plaatse komen aangeslopen ? (? Il fait d?j? nuit quand quelques guerriers viennent = arrivent sur place faufil?s = en se faufilant ?).
On y trouve la forme verbale ? AANgeslopen ?, participe pass? (utilis?e ici comme une sorte d?attribut) provenant de l?infinitif ? AANsluipen ?, lui-m?me construit sur l?infinitif ? SLUIPEN ?, qui fait l?objet des ? temps primitifs ? des verbes dits ? forts ?.
Quand ? AANsluipen ? est conjugu? comme participe pass? ? l??quivalent du pass? compos?, cela entra?ne en n?erlandais une s?paration de la particule ? AAN ? de son infinitif proprement dit, la particule ? GE- ? (commune ? la majorit? des participes pass?s) s?intercalant entre eux => ? aanGEslopen ?.
Il y a REJET de la forme verbale ? AANgeslopen ? derri?re le compl?ment (? ter plaatse ?) ? la fin de la phrase. Pour le ph?nom?ne du REJET du verbe, lisez notre synth?se :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour compl?ment d?informations, consultez par exemple notre tableau des ? temps primitifs ? sur ce m?me site, o? les couleurs aident ? mieux comprendre trois grandes cat?gories de verbes irr?guliers au pass? :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 057 PDF6 - Rajouté le 28/04/2017

Description : La planche N?57 de ? Geschiedenis van de Wereld ? est parue dans le N?46 de l?hebdomadaire ? KUIFJE ? du 15 novembre 1956. Elle concernait Rome, s?intitulait ? Het Keizerrijk ? (? L?Empire ?) et se subdivisait en : ? Keizer Augustus ? (? L?Empereur Auguste ?), ? Hij speelt goed ? (? Il joue bien ?), ? Er heerste orde ? (? L?ordre r?gnait ?), ? Rust en vrede ? (? Repos et paix ?) et ? ? en in de stilte van een nacht ? (? ? et dans le calme d?une nuit ?).
Cette invitation ? la d?couverte de l?? Histoire du Monde ? (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-?tre plus aux crit?res actuels d?approche p?dagogique de l?Histoire mais, gr?ce aux talents d?illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la conna?tre alors.
La version n?erlandophone, ? Geschiedenis van de Wereld ?, peut avoir une deuxi?me carri?re en tant qu?outil p?dagogique : l?apprentissage de la langue n?erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait r?joui s?il avait su que cette initiative permettrait aux ?l?ves ? primo-arrivants ?, ? la recherche de racines dans leur pays d?accueil, de s?y int?grer culturellement.
Les coll?gues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la t?l?charger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20057.zip
A cette m?me date, vous trouverez l??quivalent francophone : ? Histoire de Monde ?.

[NOUVEAU] Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement int?ressante : ? Het voorstel wordt (door de smokkelaars) aangenomen ? (? La proposition est accept?e ?). (N.B. : WORDEN est l?auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale ? AANgenomen ?, participe pass? provenant de l?infinitif ? AANnemen ?, lui-m?me construit sur l?infinitif ? NEMEN ?, qui fait l?objet des ? temps primitifs ? des verbes dits ? forts ?.
Quand ? AANnemen ? est conjugu? comme participe pass? ? l??quivalent du pass? compos?, cela entra?ne en n?erlandais une s?paration de la particule ? AAN ? de son infinitif proprement dit, la particule ? GE- ? (commune ? la majorit? des participes pass?s) s?intercalant entre eux => ? aanGEnomen ?.
Il y a REJET de la forme verbale ? AANgenomen ? derri?re le compl?ment ?ventuel (? door de smokkelaars ?) ? la fin de la phrase. Pour le ph?nom?ne du REJET du verbe, lisez notre synth?se :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour compl?ment d?informations, consultez par exemple notre tableau des ? temps primitifs ? sur ce m?me site, o? les couleurs aident ? mieux comprendre trois grandes cat?gories de verbes irr?guliers au pass? :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 056 PDF - Rajouté le 27/04/2017

Description : La planche N?56 de ? Geschiedenis van de Wereld ? est parue dans le N?45 de l?hebdomadaire ? KUIFJE ? du 8 novembre 1956. Elle concernait Rome, s?intitulait ? Antonius en Cleopatra ? (? Antoine et Cl?op?tre ?) et se subdivisait en : ? De arme derde man : Lepidus ? (? Le pauvre troisi?me homme : L?pide ?), ? Ze heette Cleopatra ? (? Elle s?appelait Cl?op?tre ?), ? Grootste feesten ? (? Les plus grandes f?tes ?), ? De nederlaag ? (? La d?faite : Actium ?) et ? Verenigd in de dood ? (? Unis dans la mort ?).
Cette invitation ? la d?couverte de l?? Histoire du Monde ? (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-?tre plus aux crit?res actuels d?approche p?dagogique de l?Histoire mais, gr?ce aux talents d?illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la conna?tre alors.
La version n?erlandophone, ? Geschiedenis van de Wereld ?, peut avoir une deuxi?me carri?re en tant qu?outil p?dagogique : l?apprentissage de la langue n?erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait r?joui s?il avait su que cette initiative permettrait aux ?l?ves ? primo-arrivants ?, ? la recherche de racines dans leur pays d?accueil, de s?y int?grer culturellement.
Les coll?gues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la t?l?charger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20056.zip
A cette m?me date, vous trouverez l??quivalent francophone : ? Histoire de Monde ?.

[NOUVEAU] Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement int?ressante : ? De uitdaging wordt (door Taho) aangenomen ? (? Le d?fi est accept? ?). (N.B. : WORDEN est l?auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale ? AANgenomen ?, participe pass? provenant de l?infinitif ? AANnemen ?, lui-m?me construit sur l?infinitif ? NEMEN ?, qui fait l?objet des ? temps primitifs ? des verbes dits ? forts ?.
Quand ? AANnemen ? est conjugu? comme participe pass? ? l??quivalent du pass? compos?, cela entra?ne en n?erlandais une s?paration de la particule ? AAN ? de son infinitif proprement dit, la particule ? GE- ? (commune ? la majorit? des participes pass?s) s?intercalant entre eux => ? aanGEnomen ?.
Il y a REJET de la forme verbale ? AANgenomen ? derri?re le compl?ment ?ventuel (? door Taho ?) ? la fin de la phrase. Pour le ph?nom?ne du REJET du verbe, lisez notre synth?se :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour compl?ment d?informations, consultez par exemple notre tableau des ? temps primitifs ? sur ce m?me site, o? les couleurs aident ? mieux comprendre trois grandes cat?gories de verbes irr?guliers au pass? :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 055 PDF - Rajouté le 26/04/2017

Description : La planche N?55 de ? Geschiedenis van de Wereld ? est parue dans le N?44 de l?hebdomadaire ? KUIFJE ? du 1er novembre 1956. Elle concernait Rome, s?intitulait ? Antonius en Octavianus ? (? Antoine et Octave ?) et se subdivisait en : ? Een dramatische begrafenis ? (? Un enterrement dramatique?), ? Een rivaal ? (? Un rival ?), ? De triumvir ? (? Le triumvir ?), ? Het slachtoffer ? (? La victime ?) et ? Brutus weer op het toneel ? (? Brutus ? nouveau sur les devants de la sc?ne ?).
Cette invitation ? la d?couverte de l?? Histoire du Monde ? (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-?tre plus aux crit?res actuels d?approche p?dagogique de l?Histoire mais, gr?ce aux talents d?illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la conna?tre alors.
La version n?erlandophone, ? Geschiedenis van de Wereld ?, peut avoir une deuxi?me carri?re en tant qu?outil p?dagogique : l?apprentissage de la langue n?erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait r?joui s?il avait su que cette initiative permettrait aux ?l?ves ? primo-arrivants ?, ? la recherche de racines dans leur pays d?accueil, de s?y int?grer culturellement.
Les coll?gues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la t?l?charger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20055.zip
A cette m?me date, vous trouverez l??quivalent francophone : ? Histoire de Monde ?.

[NOUVEAU] Nom : AANGENOMEN VTT AANNEMEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het aanbod wordt (door beide partijen) aangenomen » (« L’offre est acceptĂ©e »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « AANgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgenomen » derriÚre le complément éventuel («door beide partijen») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 054 PDF - Rajouté le 25/04/2017

Description : La planche N°54 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°43 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 25 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De teerling is geworpen ! » (« Le sort en est jetĂ© ! / Alea jacta es ! ») et se subdivisait en : « Over de Rubicon » (« Au-delĂ  du Rubicon »), « Paniek » (« Panique »), « Vlak in het gelaat » (« En plein visage »), « Cesar heeft de macht » (« CĂ©sar a le pouvoir ») et « Jij ook, mijn zoon ! » (« Toi aussi, mon fils ! / Tu quoque, fili mi ! »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20054.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : AANGEBROKEN VTT AANBREKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Nauwelijks is de dag aangebroken of de eekhoorns voorraden verzamelen » OU « De dag is nauwelijks aangebroken (
) » (« A peine le jour s’est-il levĂ© que les Ă©cureuils rassemblent des provisions »).
On y trouve la forme verbale « AANgebroken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANbreken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANbreken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgebroken » derriÚre le complément (« nauwelijks ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 053 PDF - Rajouté le 24/04/2017

Description : La planche N°53 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 18 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De oorlog tegen GalliĂ«rs » (« La guerre contre les Gaulois ») et se subdivisait en : « Cesar droomde 
 » (« CĂ©sar rĂȘvait 
 »), « 
 van GalliĂ« » (« 
 de la Gaule »), « De aanval» (« L’attaque »), « De overwinning » (« La victoire ») et «Vercingetorix » (« VercingĂ©torix »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20053.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS UIT RIJDEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Uit rijden” is, o. a., te vinden in de bundels « De bedelaar » of « Van drie jongens ». Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

[NOUVEAU] Nom : AANGEBROKEN VTT AANBREKEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dan is de tijd voor het vertrek aangebroken » OU « De tijd voor het vertrek is dan aangebroken » (« Alors le temps du départ est entamé = est venu »).
On y trouve la forme verbale « AANgebroken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANbreken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANbreken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgebroken » derriÚre le complément (« dan ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 052 PDF - Rajouté le 23/04/2017

Description : La planche N°52 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°41 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 11 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Pompejus en Cesar » (« PompĂ©e et CĂ©sar ») et se subdivisait en : « De rijzende zon » (« Le soleil levant »), « Pompejus stal de overwinningen » (« PompĂ©e volait les victoires »), « Een eerlijke man » (« Un homme honnĂȘte : CicĂ©ron »), « Een genie » (« Un gĂ©nie ») et « Het eerste triumviraat » (« Le premier triumvirat »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20052.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEKOZEN VTT UITKIEZEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben goed de plaats en het ogenblik uitgekozen » (« Ils ont bien choisi la place et le moment »).
On y trouve la forme verbale « UITgekozen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITkiezen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « KIEZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITkiezen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEkozen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgekozen » derriÚre les compléments (« de plaats en het ogenblik ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 051 PDF - Rajouté le 22/04/2017

Description : La planche N°51 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°40 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 4 octobre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Sulla tegen Marius » (« Sylla contre Marius ») et se subdivisait en : « Leeuw en vos » (« Lion et renard »), « Het gaat slecht voor Marius » (« Cela va mal pour Marius »), « In het hol van de leeuw » (« Dans la taniĂšre du lion »), « De terugkeer van de overwinnaar » (« Le retour du vainqueur ») et « Een bloedbad » (« Un bain de sang »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20051.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het idee wordt dadelijk uitgevoerd » (« L’idĂ©e est immĂ©diatement exĂ©cutĂ©e = concrĂ©tisĂ©e »).
On y trouve la forme verbale « UITgevoerd », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ©e par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « R », on trouvera Ă  la fin du participe passĂ© le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derriÚre le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 050 PDF - Rajouté le 21/04/2017

Description : La planche N°50 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°39 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Marius waagt en wint » (« Marius ose et gagne ») et se subdivisait en : « Marius » (« Marius »), « De oorlog tegen Jugurtha » (« La guerre contre Jugurtha »), « Onweerswolken » (« Nuages d’orage »), « Een wreed gevecht » (« Un combat impitoyable ») et « Zij wilden niet wijken » (« Elles ne voulurent pas cĂ©der »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20050.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEVOERD VTT UITVOEREN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Wulf) leidt de versterkingswerken, die door de landbouwers koortsachtig worden uitgevoerd » (« Il dirige les travaux de renforcement, qui sont exécutés fiévreusement par les agriculteurs »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « UITgevoerd », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITvoeren », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VOEREN » qui, comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » et NE fait PAS partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ©e par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « R », on trouvera Ă  la fin du participe passĂ© le « D » majoritaire.
Quand « UITvoeren » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEvoerd ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevoerd » derriÚre les compléments (« door de landbouwers » et « koortsachtig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 049 PDF - Rajouté le 20/04/2017

Description : La planche N°49 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°38 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hoe het kwaad genezen ? » (« Comment guĂ©rir le mal ? ») et se subdivisait en : « Cato » (« Caton »), « Cornelia » (« CornĂ©lie, mĂšre des Gracques »), « Tiberius » (« Tiberius Gracchus »), « Caius » (« Caius Gracchus ») et « Een standbeeld » (« Une statue »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20049.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEROEPEN VTT UITROEPEN RODE RIDDER 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt tot koning uitgeroepen » (« Il est proclamé roi »).
On y trouve la forme verbale « UITgeroepen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITroepen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « ROEPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITroepen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEroepen ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgeroepen » derriÚre le complément (« tot koning ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » Ă  l’O.V.T. ou prĂ©tĂ©rit) est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 048 PDF - Rajouté le 19/04/2017

Description : La planche N°48 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°37 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 13 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Het loopt mis in Rome » (« Cela tourne mal Ă  Rome ») et se subdivisait en : « De proconsuls » (« Les proconsuls »), « De nieuwe rijken » (« Les nouveaux riches »), « De nieuwe armen » (« Les nouveaux pauvres »), « De weelde was te groot » (« Le luxe Ă©tait trop grand ») et « Corruptie » («Corruption »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20048.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEVONDEN VTT UITVINDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het krediet werd in ons land nog niet uitgevonden » (« Le crĂ©dit n’a pas encore Ă©tĂ© inventĂ© »).
On y trouve la forme verbale « UITgevonden », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITvinden », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VINDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITvinden » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEvonden ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgevonden » derriÚre le complément éventuel (« in ons land ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici forme verbale « WERD » Ă  l’O.V.T. ou prĂ©tĂ©rit) est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 047 PDF - Rajouté le 18/04/2017

Description : La planche N°47 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°36 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 6 septembre 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Mare nostrum » (« Notre mer ») et se subdivisait en: « De mooie droom » (« Le beau rĂȘve »), « Carthago verwoesten ! » (« DĂ©truire Carthage »), « Het einde van de trotse stad » (« La fin de la fiĂšre ville »), « De Romeinen triomferen » (« Les Romains triomphent ») et « Viriathe » («Viriathe »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20047.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : UITGEBROKEN VTT UITBREKEN 1 ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Er is brand in een paviljoen uitgebroken ! » (« Il y a un incendie Ă©clatĂ© = Un incendie a Ă©clatĂ© = Un incendie s’est dĂ©clarĂ© dans un pavilllon ! »).
On y trouve la forme verbale « UITgebroken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITbreken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « BREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « UITbreken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEbroken ».
Il y a REJET de la forme verbale « UITgebroken » derriÚre le complément (« in een paviljoen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 046 PDF - Rajouté le 17/04/2017

Description : La planche N°46 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°35 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 30 aoĂ»t 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Maar Hannibal kwam niet ! » (« Mais Hannibal ne vint pas !») et se subdivisait en : « Te Capua was het goed » (« C’était bon Ă  Capoue »), « Archimedes » (« ArchimĂšde »), « Het hoofd van Hasdrubal » (« La tĂȘte d’Hasdrubal »), « De slag van Zama » (« La bataille de Zama ») et « Het verdrag » (« Le traitĂ© »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20046.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « In de herberg is een vrouw met twee kinderen opgesloten » (« Dans l’auberge, une femme est enfermĂ©e avec deux enfants »). (N.B. : la phrase commençant par un complĂ©ment, il y a INVERSION)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derriÚre le complément (« met twee kinderen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 045 PDF - Rajouté le 16/04/2017

Description : La planche N°45 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°34 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 aoĂ»t 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Hannibal staat voor de deur » (« Hannibal se trouve devant la porte ») et se subdivisait en : « De eed van een kind » («Le serment d’un enfant »), « De agressie » (« L’agression »), « Dwars over de Alpen » (« A travers les Alpes »), « Ten aanval ! » (« A l’attaque ! ») et « De ramp » (« La catastrophe »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20045.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « (Plots wordt hij), gekneveld en gebonden, in een berghok opgesloten » (« Soudain il est enfermĂ©, bĂąillonnĂ© et ligotĂ©, dans une remise »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derriÚre le complément (« in een berghok ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 044 PDF - Rajouté le 15/04/2017

Description : La planche N°44 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°33 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 aoĂ»t 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Carthago, de mooie stad » (« Carthage, la belle ville ») et se subdivisait en : « Kwarth Hadasht » («Kwarth Hadasht »), « Goud » (« De l’or »), « Naar SiciliĂ« » (« Vers la Sicile »), « De eerste overwinning » (« La premiĂšre victoire ») et « Regulus » (« Regulus »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20044.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Een projectiel treft het gebouw waar de drie mannen willekeurig zijn opgesloten » (« Un projectile touche le bĂątiment oĂč les trois hommes sont arbitrairement enfermĂ©s »).
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derriÚre le complément éventuel («willekeurig ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 043 PDF - Rajouté le 14/04/2017

Description : La planche N°43 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°32 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 aoĂ»t 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Romeinen tegen olifanten » (« Des Romains contre des Ă©lĂ©phants ») et se subdivisait en : « Tarente » (« Tarente »), « Pyrrhus en twintig olifanten » (« Pyrrhus et vingt Ă©lĂ©phants »), « Ossen op de oorlogspad » (« Des boeufs sur le sentier de la guerre »), « De dood van een avonturier » (« La mort d’un aventurier ») et « De Romeinse heirbanen = steenwegen » (« Les chaussĂ©es romaines »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20043.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : ABRAHAM HANS EERLIJKHEID GEDIJT BUNDEL VERTELLINGEN 50 SPREEKWOORDEN EN UITDRUKKINGEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : Abraham HANS (1882-1939) heeft veel verhalen (meer dan 800) geschreven. “Eerlijkheid gedijt” is, o. a., te vinden in « Een bundel vertellingen » of « 50 spreekwoorden en uitdrukkingen » (voor de Vlaamsche jeugd in verhalen aanschouwelijk voorgesteld). Die tekst, in oude spelling, werd voor u door Anne MOERS geselecteerd en ter beschikking gesteld om iemand anders aan te moedigen die tekst in hedendaagse spelling om te zetten.

[NOUVEAU] Nom : OPGESLOTEN VTT OPSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ondanks het protest worden de drie mannen in een schuurtje dicht bij Solferino opgesloten » (« MalgrĂ© la = leur protestation, les trois hommes sont enfermĂ©s dans une petite grange prĂšs de Solferino »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgesloten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgesloten » derriÚre les compléments (« in een schuurtje » et « dicht bij Solferino ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 042 PDF - Rajouté le 13/04/2017

Description : La planche N°42 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°31 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 aoĂ»t 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De verovering van ItaliĂ« » (« La conquĂȘte de l’Italie ») et se subdivisait en : « De legioenen » (« Les lĂ©gions »), « Het kamp » (« Le camp »), « De Samnieten » (« Les Samnites »), « Onder het juk » (« Sous le joug – les fourches caudines ») et « Het legioen van het vlas » (« La lĂ©gion du lin »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20042.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Als ze door de kudde opgenomen worden, keren ze niet meer terug » (« S’ils sont adoptĂ©s par le troupeau, ils ne retourneront plus »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derriÚre le complément (« door de kudde ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 041 PDF - Rajouté le 12/04/2017

Description : La planche N°41 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°30 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « Iedereen is gelijk voor de Wet » (« Tout le monde est Ă©gal devant la Loi ») et se subdivisait en : « De twaalf tafelen van de Wet » (« Les douze tables de la Loi »), « Plebejers mochten patriciĂ«rs huwen » (« Des plĂ©bĂ©ens pouvaient Ă©pouser des patriciens »), « De ganzen van het Kapitool » (« Les oies du Capitole »), « Vae victis ! » (« Malheur aux vaincus ! ») et « De volledige gelijkheid » (« L’égalitĂ© parfaite »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20041.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

[NOUVEAU] Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN RODE RIDDER 63 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « We hebben je bij ons opgenomen en verzorgd » (« Nous t’avons pris en charge = recueilli et soignĂ© 
 »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derriÚre le complément éventuel (« bij ons ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

[NOUVEAU] Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 040 PDF - Rajouté le 11/04/2017

Description : La planche N°40 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°29 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De opstand van de plebejers » (« La rĂ©volte des plĂ©beens ») et se subdivisait en : « Geen voorouders » (« Pas d’ancĂȘtres »), « De eerste staking » (« La premiĂšre grĂšve »), « De ledematen en de maag » (« Les membres et l’estomac »), « Het vetorecht » (« Le droit de VETO ») et « Coriolanus » (« Coriolan »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20040.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 039 PDF - Rajouté le 10/04/2017

Description : La planche N°39 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°28 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 juillet 1956. Elle concernait Rome, s’intitulait « De strijd om de macht » (« La lutte pour le pouvoir») et se subdivisait en : « Twee consuls » (« Deux consuls »), «Brutus blijft onbewogen » (« Brutus reste implacable / inflexible »), « Horatius Cocles, de eenoog » (« Horatius Cocles, le borgne »), « Mucius Scevola » (« Mucius Scevola ») et « Clelia » (« ClĂ©lie »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20039.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « « Ze (de wilde stier en zijn aanhangers) worden na een straf weer in de stam opgenomen » (« Ils sont (re)pris dans la tribu aprÚs une sanction »).
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derriÚre les compléments (« na een straf » et « in de stam ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDEN ». Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : OPGENOMEN VTT OPNEMEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (Andy) wordt in het groepje opgenomen » (« Il est pris / intĂ©grĂ© dans le petit groupe »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voix passive)
On y trouve la forme verbale « OPgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « OPnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « OPgenomen » derriÚre le complément (« in het groepje ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 038 PDF - Rajouté le 09/04/2017

Description : La planche N°38 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°27 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 juillet 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Wees vroom ! » (« Soyez pieux ! ») et se subdivisait en : « Die vele goden » (« Tous ces nombreux dieux »), « Jupiter, de oppergod » (« Jupiter, le dieu suprĂȘme »), « De driedubbele offerande » (« La triple offrande »), « De vestaalse maagden » (« Les vestales ») et «De priesters » (« Les prĂȘtres »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20038.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGETROKKEN VTT INTREKKEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Elke avond worden de ladders ingetrokken » (« Chaque soir, les Ă©chelles sont retirĂ©es Ă  / vers l’intĂ©rieur »). (N.B. : WORDEN est l’auxiliaire de la voie passive)
On y trouve la forme verbale « INgetrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INtrekken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INtrekken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgetrokken » derriÚre le complément éventuel (« in het dorp ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 037 PDF - Rajouté le 08/04/2017

Description : La planche N°37 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°26 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 28 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « Een dag met Caius Fabius Serpilius » (« Un jour avec Caius Fabius Serpilius») et se subdivisait en : « Salve, Pater ! » (« Salut, PĂšre ! »), « Huisgoden en beschermgoden » (« Les dieux de la maison et les dieux protecteurs ou Lares »), « Klanten en slaven » (« Clients et esclaves »), « Het forum » (« Le forum ») et «De driehonderd grijsaards » (« Les trois cents vieillards »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20037.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De door Moh Wapi gewaarschuwde troepen hebben de pueblo = het dorp stormeNderhand ingenomen » (« Les troupes, averties par Moh Wapi, ont pris le village d’assaut »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derriÚre les compléments (« het dorp » et «stormeNderhand ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 036 PDF - Rajouté le 07/04/2017

Description : La planche N°36 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°25 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 21 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De Etrusken » (« Les Etrusques ») et se subdivisait en : « Waren zij Mongolen ? » (« Etaient-ils des Mongols ? »), « De waarzeggers » (« Les devins ou haruspices »), « Het waren kunstenaars» (« C’étaient des artistes »), « De meesters van Rome » (« Les maĂźtres de Rome ») et «Tarquinius Superbus » («Tarquin le Superbe »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20036.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGENOMEN VTT INNEMEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als het dorp in volledige duisternis ligt, hebben de strijdmachten hun stelling ingenomen » (« Quand le village est dans une complÚte obscurité, les forces militaires ont pris leur position »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INnemen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INnemen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEnomen ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgenomen » derriÚre le complément (« hun stelling ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 035 PDF - Rajouté le 06/04/2017

Description : La planche N°35 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°24 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 14 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De eerste koningen » (« Les premiers rois ») et se subdivisait en : « De Sabijnen » (« Les Sabines »), « De damesvrede » (« La paix des dames »), « Koning Numa » (« Le roi Numa »), « Tullus Hostilius » (« Tullus Hostilius ») et « De derde broeder » (« Le troisiĂšme frĂšre : Horaces contre Curiaces »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20035.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij is haast door het vuur ingesloten ! » (« Il est presque enfermé = encerclé par le feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derriÚre le complément (« door het vuur ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 034 PDF - Rajouté le 05/04/2017

Description : La planche N°34 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°23 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 7 juin 1956. Elle concernait Rome et s’intitulait « De geboorte van Rome » (« La naissance de Rome ») et se subdivisait en : « Het schiereiland » (« La pĂ©ninsule »), « De wolvin » (« La louve »), « Van goddelijke afkomst » (« D’ascendance divine »), « De gieren » (« Les vautours ») et « De heilige voor » (« Le sillon sacrĂ© »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20034.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN 1 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Nol) is door de vuurpoel ingesloten ! » (« Il est enfermé / encerclé dans la mare = nappe de feu ! »).
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale « INgesloten » derriÚre le complément (« door de vuurpoel ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 033 PDF - Rajouté le 04/04/2017

Description : La planche N°33 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°22 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 31 mai 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Ik zoek een mens » (« Je cherche un homme ») et se subdivisait en : « Greep naar de macht » (« Prise de pouvoir »), « Een geniale schilder » (« Un peintre gĂ©nial »), « Onsterfelijke meesterwerken » (« Chefs-d’oeuvre immortels »), « De wijze Plato » (« Le sage Platon ») et « Diogenes met de lantaarn » (« DiogĂšne Ă  la lanterne »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20033.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : INGESLOTEN VTT INSLUITEN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een vruchtbare vallei geheel ingesloten door loodrechte rotswanden » (« Une vallée fertile complÚtement enfermée / enclavée par des parois rocheuses / falaises à pic »). (N.B. : le participe passé est ici utilisé comme adjectif)
On y trouve la forme verbale « INgenomen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « INsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEsloten ».
Il y a normalement REJET de la forme verbale « INgesloten » derriÚre le complément (« door de loodrechte rotswanden ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 032 PDF - Rajouté le 03/04/2017

Description : La planche N°32 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°21 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 mai 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Naar het hart van AziĂ« » (« Vers le cƓur de l’Asie ») et se subdivisait en : « Tegenover de sikkelwagens » (« Face aux chars Ă  faux »), « De arend kondigde de zege aan » (« L’aigle annonça la victoire »), « De dood van Darius » (« La mort de Darius »), « Naar het Oosten » (« Vers l’Orient ») et « Het einde van Alexander de grote » (« La fin d’Alexandre le grand »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20032.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ZILVERPIJL 2 FRANK SELS - Rajouté le 02/04/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Falk en Zilverpijl) zien hoe een man (Comanche) door een beer wordt aangevallen » (« Ils voient comment un homme est attaqué par un ours »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif «VALLEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derriÚre le complément (« door een beer ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthĂšse des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT », provenant de l’infinitif « WORDEN ». Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORDT ») est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 031 PDF - Rajouté le 02/04/2017

Description : La planche N°31 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°20 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 mai 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Alexander de grote » (« Alexandre le grand ») et se subdivisait en : « Leerling van Aristoteles » (« ElĂšve d’Aristote »), « Strijd tegen PerziĂ« » (« Lutte contre la Perse »), « De Gordiaanse knoop » (« Le nƓud gordien »), « Een grote overwinning » (« Une grande victoire ») et « Geboorte van een grote stad (Alexandrie) » (« Naissance d’une grande ville : Alexandrie »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20031.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/04/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Reeds (werden) koeien (door nijlpaarden) aangevallen » (« Des vaches furent déjà attaquées »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« door nijlpaarden »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau de synthĂšse des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERDEN ») est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
Il y a également INVERSION (le sujet « koeien » passant derriÚre le verbe « werden ») parce que la phrase commence par un complément (« reeds »). On aurait en effet pu dire : « Koeien werden reeds door nijlpaarden aangevallen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 030 PDF - Rajouté le 01/04/2017

Description : La planche N°30 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°19 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 mai 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Filip, de grote veldheer » (« Philippe, le grand gĂ©nĂ©ral ») et se subdivisait en : « De droom van de koning » (« Le rĂȘve du roi »), « Krijgstaktiek » (« Tactique de guerre »), « Je slaapt, volk van Athene ! » (« Tu dors, peuple d’AthĂšnes ! »), « Te laat ! » (« Trop tard ! ») et « De dood van Filip » (« La mort de Philippe »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20030.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 1 SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mijn vader wordt (werd) door een luipaard aangevallen » (« Mon pÚre est (a été) attaqué par un léopard »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derriÚre le complément (« door een luipaard ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 029 PDF - Rajouté le 31/03/2017

Description : La planche N°29 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°18 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 mai 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Griekenland pleegde zelfmoord » (« La GrĂšce se suicida ») et se subdivisait en : « De zee ! 
 De zee ! » (« La mer ! 
 La mer ! 
 », Ă©pisode relatif Ă  la « Retraite des dix mille », disponible par ailleurs sur notre site), « Thebe komt in opstand » (« ThĂšbes se rĂ©volte »), « Knappe strategen » (« Des stratĂšges intelligents : Pelopidas & Epaminondas »), « De dood van een held » (« La mort d’un hĂ©ros ») et « Griekenland is uitgeput » (« La GrĂšce est Ă©puisĂ©e »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20029.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 028 PDF - Rajouté le 30/03/2017

Description : La planche N°28 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°17 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 avril 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade ») et se subdivisait en : « Land tegen zee » (« Terre contre mer »), « De pest brak uit » (« La peste Ă©clata »), De grillen van Alkibiades » (« Les fantaisies de Alcibiade »), « Heiligschennis » (« SacrilĂšge ») et « Het verraad » (« La trahison »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20028.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN 2 ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er wordt een man aangevallen / Een man wordt (door drie andere mannen) aangevallen » (« Il y a un homme qui est attaqué / Un homme est attaqué »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derriÚre le complément éventuel (« door drie andere mannen ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORDT ». Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/03/2017

Description :
La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik word (door de stakers) aangevallen !» (« Je suis attaqué ! »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » derriÚre le complément éventuel (« door de stakers ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve la forme verbale « WORD ». Cette phrase est donc Ă  la voix passive, puisque l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WORD ») est utilisĂ© au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 027 PDF - Rajouté le 29/03/2017

Description : La planche N°27 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°16 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 avril 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Een bolwerk van kunst en kultuur » (« Un berceau d’art et de culture ») et se subdivisait en : « Een groot filosoof » (« Un grand philosophe »), « De vader van de Geschiedenis » (« Le pĂšre de l’Histoire ») « Het Griekse toneel » (« Le thĂ©Ăątre grec »), « De treurspelen van Sophokles » (« Les tragĂ©dies de Sophocle ») et « De blijspelen van Aristophanes » (« Les comĂ©dies d’Aristophane »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20027.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Plots komt hij eveneens aangelopen» (« Soudain, il vient également accouru = également en courant / Il accourt également »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derriÚre le complément (« eveneens ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « HIJ » passant derriÚre le verbe « komt ») parce que la phrase commence par un complément (« plots »). On aurait en effet pu dire : « Hij komt plots eveneens aangelopen ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 026 PDF - Rajouté le 28/03/2017

Description : La planche N°26 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°15 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 avril 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « De eeuw van Perikles » (« Le siĂšcle de PericlĂšs ») et se subdivisait en : « De Perzen worden verslagen » (« Les Perses sont vaincus »), « Een wijze man » (« Un homme sage ») « De schoonheid van Athene » (« La beautĂ© d’AthĂšnes »), « De prachtigste beeldhouwwerken ter wereld » (« Les plus belles sculptures du monde ») et « De gouden eeuw » (« Le siĂšcle d’or »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20026.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/03/2017

Description : La phrase double suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Zij (Mitho) komt (dadelijk) aangelopen (
) en loopt wanhopig om hem (Motha) heen en weer » (« Elle vient accourue = arrive en courant / accourt et marche en tournoyant = tourne, dĂ©sespĂ©rĂ©e, autour de lui »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ». Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derriÚre le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 025 PDF - Rajouté le 27/03/2017

Description : La planche N°25 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°14 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 avril 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « De triomf van Griekenland » (« Le triomphe de la GrĂšce ») et se subdivisait en : « Xerxes mobiliseert » (« XerxĂšs mobilise »), « Het volk van Athene » (« Le peuple d’AthĂšnes ») « Spartaanse helden » (« HĂ©ros de Sparte »), « Xerxes valt aan » (« XerxĂšs attaque ») et « Een mooie overwinning » (« Une belle victoire »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20025.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : AANGELOPEN VTT AANLOPEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Andy) komt (dadelijk) aangelopen » (« Il vient accouru = en courant / Il accourt »).
On y trouve la forme verbale « AANgelopen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANlopen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANlopen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGElopen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgelopen » derriÚre le complément éventuel (« dadelijk ») à la fin de la phrase. Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Pour complĂ©ment d’informations concernant les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau de synthĂšse sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 024 PDF - Rajouté le 26/03/2017

Description : La planche N°24 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°13 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Sombere wolken aan de hemel van Hellas » (« Sombres nuages dans le ciel de la GrĂšce ») et se subdivisait en : « Het verraad van Hippias » (« La trahison de Hippias »), « Slecht nieuws » (« Mauvaise nouvelle »), « Een tegen tien » (« A un contre dix »), « Om Athene te redden » (« Pour sauver AthĂšnes ») et « De eerste marathon » (« Le premier marathon »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20024.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERDOEZELEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (Delaunoy) kon de zaak verdoezelen » (« Il put dissimuler l’affaire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« de zaak »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 023 PDF - Rajouté le 25/03/2017

Description : La planche N°23 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°12 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Zij hadden de vrijheid lief » (« Ils aimaient la libertĂ© ») et se subdivisait en : « Iedereen is gelijk voor de wet » (« Tout le monde est Ă©gal devant la loi »), « Een waar demokraat » (« Un vrai dĂ©mocrate »), « Pisistratos de tiran » («Pisistrate le tyran »), « Laag verraad » (« Haute trahison ») et « Leve de vrijheid ! » (« Vive la libertĂ© ! »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20023.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Eer hij kon (van het dorp) vluchten, deed een olifant de hut instorten » (« Avant qu’il pĂ»t fuir, un Ă©lĂ©phant fit s’écrouler la hutte »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« van het dorp »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve aussi, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irrĂ©guliers dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a également INVERSION (le sujet « een olifant » passant derriÚre le verbe « deed ») parce que la phrase commence par un complément, en quelque sorte, la phrase subordonnée jouant ici ce rÎle.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 022 PDF - Rajouté le 24/03/2017

Description : La planche N°22 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°11 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Toen Hieronides twintig jaar was » (« Quand Hieronides avait vingt ans ») et se subdivisait en : « Vijf mooie dagen (in de Olympische Spelen) » (« Cinq beaux jours aux Jeux Olympiques »), « De plannen van Sostratos » (« Les projets de Sostratos »), « Wat zegt het orakel ? » (« Que dit l’oracle ? »), « Een nieuwe vriend » (« Un nouvel ami ») et « Athena, de beschermgodin van Athene » (« AthĂ©na, la dĂ©esse protectrice d’AthĂšnes »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20022.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET RAKEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/03/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij herinnert zich nog best hoe zij ver van de kudde de baby leerde hoe hij met een stofbad de teken en insekten kwijt kon raken » (« Elle se souvient encore bien comment, loin du troupeau, elle apprenait au bébé comment se débarrasser avec un bain de poussiÚre des tiques et insectes »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« met een stofbad » et « de teken en insekten »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Ce serait plus Ă©vident si l’ordre des mots y Ă©tait « normal » (sujet puis verbe) dans une phrase NON subordonnĂ©e : « hij kon met een stofbad de teken en insekten kwijt raken ». Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 021 PDF - Rajouté le 23/03/2017

Description : La planche N°21 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°10 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Zij hielden van boeiende verhalen » (« Ils aimaient les rĂ©cits passionnants ») et se subdivisait en : « Zij woonden op de Olympus » (« Ils vivaient sur l’Olympe »), « Een atleet van formaat » (« Un athlĂšte de format / de taille / d’envergure »), « Het einde van het monster » (« La fin du monstre »), « Dat was Oedipus » (« C’était Oedipe ») et « Een treurspel » (« Une tragĂ©die »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20021.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij kon ons niet ontsnappen ». (« Il NE pouvait PAS s’échapper A NOUS / Il NE pouvait PAS NOUS Ă©chapper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments Ă©ventuels (« ONS » et « NIET »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 020 PDF - Rajouté le 22/03/2017

Description : La planche N°20 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la GrĂšce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poĂšte aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et HĂ©lĂšne »), « De woede van Achilles » (« La colĂšre d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de PĂ©nĂ©lope »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°20 est parue dans le N°9 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er mars 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Wat heel Griekenland zong » (« Ce que toute la GrĂšce chantait ») et se subdivisait en : « De blinde dichter » (« Le poĂšte aveugle »), « Paris en Helena » (« Paris et HĂ©lĂšne »), « De woede van Achilles » (« La colĂšre d’Achille »), « Het paard van Troje » (« Le cheval de Troie ») et « Het geduld van Penelope » (« La patience de PĂ©nĂ©lope »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20020.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOSTEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat gestoei met neushoorns kon je het leven kosten ». (« Cette querelle / ce batifolage avec des rhinocéros pouvait te coûter la vie »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ments (« JE » et « het leven »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 019 PDF - Rajouté le 21/03/2017

Description : La planche N°19 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°8 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 23 fĂ©vrier 1956. Elle concernait la GrĂšce et s’intitulait « Toen Hieronides zeven jaar was » (« Quand Hieronides avait sept ans ») et se subdivisait en : « Woordkarig » (« Taciturne »), « De sterken en de zwakken » (« Les forts et les faibles »), « De zwakken werden geweerd » (« Les faibles Ă©taient rejetĂ©s »), « Naar school » (« Vers l’école »), et « ‘s avonds zong Hieronides » (« Hieronides chantait le soir »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20019.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KLIMMEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vast niet meer klimmen ». (« Il ne pouvait certainement plus grimper »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« vast » et « niet meer »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 018 PDF - Rajouté le 20/03/2017

Description : La planche N°18 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 fĂ©vrier 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La lĂ©gende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacrĂ© »), « Men moet goed zijn » (« On doit ĂȘtre bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°18 est parue dans le N°7 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 16 fĂ©vrier 1956. Elle s’intitulait « Zo sprak Zarathustra » (« Ainsi parlait Zarathoustra ») et se subdivisait en : « De legende vertelt » (« La lĂ©gende raconte »), « Goed en Kwaad » (« Bien et Mal »), « Het vuur is heilig » (« Le feu est sacrĂ© »), « Men moet goed zijn » (« On doit ĂȘtre bon »), et « Het einde van een keizerrijk » (« La fin d’un empire »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20018.zip

A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET GEBEUREN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Dit kon alleen op de zolder gebeuren» (« Ceci put seulement / ne put se produire qu’au grenier ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ments (« alleen » et « op de zolder »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 017 PDF - Rajouté le 19/03/2017

Description : La planche N°17 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°6 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 9 fĂ©vrier 1956. Elle s’intitulait « Cyrus, de grote koning » (« Cyrus, le grand roi ») et se subdivisait en : « De koning denkt aan het verleden » (« Le roi pense au passĂ© »), « De val van Babylon » (« La chute de Babylone »), « Vader en zoon » (« PĂšre et fils »), « De onrust » (« L’inquiĂ©tude ») et « De ogen en de oren van de koning » (« Les yeux et les oreilles du roi »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20017.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET UITGAAN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Konden we hier maar uitgaan om hen te helpen ! » (« (Ah) si nous pouvions seulement sortir d’ici pour les aider ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON » (PLURIEL irrĂ©gulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« hier » et « maar »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 016 PDF - Rajouté le 18/03/2017

Description : La planche N°16 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 fĂ©vrier 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des ĂȘtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°16 est parue dans le N°5 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 2 fĂ©vrier 1956. Elle s’intitulait « Wij reizen om te leren » (« Nous voyageons pour apprendre ») et se subdivisait en : « Ik word zeeman » (« Je deviens marin »), « Naar Carthago » (« Vers Carthage »), « De zuilen van Hercules » (« Les colonnes d’Hercule »), « Zijn dat mensen ? » (« Est-ce que ce sont des ĂȘtres humains ? ») et « Altijd verder » (« Toujours plus loin »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20016.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET MAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Konden we die lijst nu maar buit maken ! » (« (Ah) si nous pouvions maintenant faire de cette liste un butin = mettre cette liste à profit ! »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON » (PLURIEL irrĂ©gulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« die lijst », « nu », « maar » et « buit »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 015 PDF - Rajouté le 17/03/2017

Description : La planche N°15 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume Ă©tait sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une Ăźle »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les PhĂ©niciens voyagĂšrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« NĂ©s commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°15 est parue dans le N°4 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 26 janvier 1956. Elle s’intitulait « Hun rijkdom lag op zee » (« Leur royaume Ă©tait sur la mer ») et se subdivisait en : « Op een eiland ontstond een keizerrijk » (« Un empire naquit sur une Ăźle »), « De Foeniciers bereisden de zee » (« Les PhĂ©niciens voyagĂšrent sur la mer »), « Cartago wordt gebouwd » (« Carthage est construite »), « Als handelaar geboren» (« NĂ©s commerçants ») et « Om de goden tevreden te stellen » (« Pour contenter les dieux »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20015.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VLUCHTEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Die vreselijke nacht kon ik met hem vluchten » (« Cette Ă©pouvantable nuit, je pouvais / je pus / j’ai pu fuir avec lui »). On aurait pu dire : « Ik kon die vreselijke nacht met hem vluchten »
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« met hem »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Il y a INVERSION parce que la phrase commence par un complĂ©ment. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 014 PDF - Rajouté le 16/03/2017

Description : La planche N°14 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°3 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 19 janvier 1956. Elle s’intitulait « Het tragisch lot van het Joodse volk » (« Le destin tragique du peuple juif ») et se subdivisait en : « Israel en Juda » (« IsraĂ«l et JudĂ©e »), « Het einde van Israel en Juda » (« La fin d’IsraĂ«l et de la JudĂ©e »), « Het klaaglied van de Joden » (« Le chant plaintif des Juifs »), « Jeremias weent over Jeruzalem » (« JĂ©rĂ©mie pleure Ă  propos de JĂ©rusalem») et « Cyrus bevrijdt de Joden » (« Cyrus libĂšre les Juifs »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20014.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET VERKRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hoe kon je het over jouw hart verkrijgen » (« Comment pouvais-tu / pus-tu / as-tu pu t’y rĂ©soudre = Ă  cela ? »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« HET » et « over jouw hart »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 013 PDF - Rajouté le 15/03/2017

Description : La planche N°13 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°2 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 12 janvier 1956. Elle s’intitulait « De tocht naar het Land van Belofte » (« L’exode vers la Terre Promise ») et se subdivisait en : « (Abraham) de vader van de HebreeĂ«rs » (« Le pĂšre des HĂ©breux »), « Slechts een God » (« Seulement un dieu => un seul dieu »), « De wet van Jahwe » (« La loi de Yaweh »), « David zingt en danst » (« David chante et danse ») et « Jeruzalem krijgt een tempel » (« JĂ©rusalem reçoit un temple »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20013.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET ONTSNAPPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik kon mijn vijand ontsnappen » (« Je pouvais / je pus / j’ai pu Ă©chapper Ă  mon ennemi »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« mijn vijand »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 012 PDF - Rajouté le 14/03/2017

Description : La planche N°12 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°1 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 5 janvier 1954. Elle s’intitulait « De terugkeer van de overwinnaars » (« Le retour des vainqueurs ») et se subdivisait en : « Intrede te Ninive » (« La rentrĂ©e Ă  Ninive »), « Brood en spelen » (« Du pain et des jeux »), « Het feest van de koningin » (« La fĂȘte de la reine »), « De koning geniet van zijn overwinning » (« Le roi jouit de sa victoire ») et « De voorspelling van Nahum » (« La prophĂ©tie de Nahoum »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20012.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET LOSMAKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Joeki) kon zich inmiddels losmaken » (« Il pouvait / il put / il a pu entretemps se libérer »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« inmiddels »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe « KUNNEN » fait l’objet (au seul prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.) des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 011 PDF - Rajouté le 13/03/2017

Description : La planche N°11 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°52 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 29 dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « Geen medelijden ! » (« Pas de pitiĂ© ! ») et se subdivisait en : « Optocht naar Elam » (« La marche vers Elam »), « Van de ene oever naar de andere » (« D’une rive Ă  l’autre »), « De gevangenen » (« Les prisonniers »), « De schok van de legers » (« Le choc des armĂ©es ») et « Het einde van Elam » (« La fin d’Elam »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20011.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik deed wat ik kon » (« Je faisais ce que je pouvais = Je fis ce que je pus = J’ai fait ce que j’ai pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irrĂ©guliers dits « forts ».
On y trouve Ă©galement, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacitĂ©) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 010 PDF - Rajouté le 12/03/2017

Description : La planche N°10 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°51 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 22 dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « Wat zeggen de goden ? » (« Que disent les dieux ? ») et se subdivisait en : « De droom van Adar Malik » (« Le rĂȘve de Adar Malik »), « In de zigoerat » (« Dans le zigourat »), « De tempel van Isjtar » (« Le temple de Ishtar »), « Het orakel van de godin » (« L’oracle de la dĂ©esse ») et « De droom van Bilitsoenoe » (« Le rĂȘve de BiIitsounou »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20010.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOEST OVT MOETEN REJET ZOEKEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik zal je vinden al moest ik een ganse week zoeken » (« Je vais te trouver mĂȘme si je devais chercher une semaine entiĂšre »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« een ganse week »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 009 PDF - Rajouté le 11/03/2017

Description : La planche N°9 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les Ă©toiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlĂ© »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°9 est parue dans le N°50 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 15 dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « Assurbanipal raadpleegt zijn horoscoop » (« Assourbanipal consulte son horoscope ») et se subdivisait en : « Het toilet van de koning » (« La toilette du roi »), « Goede en slechte geesten » (« Bons et mauvais esprits »), « Wat denken de goden ? » (« Que pensent les dieux ? »), « Staat het in de sterren ? » (« Cela se trouve-t-il dans les Ă©toiles ? ») et « Iddina heeft gesproken » (« Iddina a parlĂ© »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20009.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KONDEN OVT KUNNEN REJET WORDEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb balen (
) laten inschepen die alleen op dit schip vervoerd konden worden » (« J’ai laissĂ© / fait charger Ă  bord des ballots qui pouvaient seulement / qui ne pouvaient ĂȘtre transportĂ©s que sur ce navire »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON » (PLURIEL irrĂ©gulier « KONDEN »). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment, Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. C’est plus Ă©vident dans une phrase qui n’est pas subordonnĂ©e : « Die balen konden alleen op dit schip vervoerd worden »
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 008 PDF - Rajouté le 10/03/2017

Description : La planche N°8 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°49 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 8 dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « Grootheid en verval van een oude beschaving » (« Grandeur et dĂ©cadence d’une civilisation ancienne ») et se subdivisait en : « De gedenkzuil van Hammoerabi » (« La stĂšle d’Hammourabi »), « Een ruw volk » (« Un peuple brutal »), « Babylon neemt een weerwraak » (« Babylone prend sa revanche »), « Stad van de hangende tuinen » (« Ville aux jardins suspendus ») et « Het bacchanaal van Belsazar » (« Le festin de Balthazar »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20008.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET REDDEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kon hem (Motha) redden » (« Je pouvais le sauver »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« HEM »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 007 PDF - Rajouté le 09/03/2017

Description : La planche N°7 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°48 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 1er dĂ©cembre 1955. Elle s’intitulait « De begrafenis van Psaroe » (« L’enterrement de Psarou ») et se subdivisait en : « Psaroe gaat heen » (« Psarou s’en va »), « Naar het westen » (« Vers l’ouest / A l’Occident »), « Naar het kerkhof » (« Vers le cimetiĂšre »), « De laatste rustplaats » (« Le dernier endroit pour se reposer / La derniĂšre demeure ») et « En dat was het einde » (« Et cela fut la fin »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20007.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : KON OVT KUNNEN REJET KOPEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij kon vijftig miljoen geweerkogels kopen die nu onbruikbaar waren » (« Il put acheter cinquante millions de balles pour armes, qui étaient maintenant inutilisables »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN » et un O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) « KON ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« vijftig miljoen geweerkogels »), Ă  la fin de la phrase (ici principale) et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DIE ») la forme verbale « WAREN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations sur les « temps primitifs », consultez par exemple notre tableau sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 006 PDF - Rajouté le 08/03/2017

Description : La planche N°6 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opĂ©ration dĂ©licate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prĂȘte »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trĂ©sor de Psarou »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
La planche N°6 est parue dans le N°47 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 24 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is dood » (« Psarou est mort ») et se subdivisait en : « Het geheim van de goden » (« Le secret des dieux »), « Een delicate operatie » (« Une opĂ©ration dĂ©licate »), « De mummie is klaar » (« La momie est prĂȘte »), « De sarcofaag » (« Le sarcophage ») et « De schat van Psaroe » (« Le trĂ©sor de Psarou »).
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20006.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : DEED OVT DOEN KON OVT KUNNEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je deed wat je kon » (« Tu faisais ce que tu pouvais = Tu fis ce que tu pus = Tu as fait ce que tu as pu »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « DEED », O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irrĂ©guliers dits « forts ».
On y trouve Ă©galement, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « WAT »), la forme verbale « KON », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE de la capacitĂ©) « KUNNEN », qui fait partiellement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit



© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 005 PDF - Rajouté le 07/03/2017

Description : La planche N°5 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°46 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 17 novembre 1955. Elle s’intitulait « Psaroe is ziek » (« Psarou est malade ») et se subdivisait en : « Een indrukwekkende plechtigheid » (« Une cĂ©rĂ©monie impressionnante »), « Mimoet is ongerust » (« Mimout est inquiĂšte »), « Ennana, de tovenaar » (« Ennana, le magicien »), « Apoe, de heelmeester » (« Apou, le chirurgien ») et « Groot verdriet » (« Grand chagrin »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20005.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : BEWEZEN VTT BEWIJZEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het is (al lang) bewezen dat begaafde personen gebeurtenissen uit de toekomst of het verleden kunnen zien » (« Il est prouvé que des personnes douées = qui ont un don peuvent voir des événements du futur ou du passé »).
On y trouve notamment, Ă  la fin de la phrase principale, la forme verbale « BEWEZEN », participe passĂ© utilisĂ© avec un passĂ© composĂ©, provenant de l’infinitif « BEWIJZEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « BEWEZEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit (et, dans ce cas-ci, est identique). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© (la plus nombreuse Ă©tant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« al lang »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 004 PDF - Rajouté le 06/03/2017

Description : La planche N°4 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°45 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 10 novembre 1955. Elle s’intitulait « Ani wil officier worden » (« Ani veut devenir officier ») et se subdivisait en : « Met de hulp van Osiris » (« Avec l’aide d’Osiris »), « Wat een idee ! » (« Quelle idĂ©e ! »), « Een militaire parade » (« Une parade militaire »), « De soldaten van Egypte » (« Les soldats d’Egypte ») et « Krijgswagens » (« Chars de guerre »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20004.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET WETEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « U (bwana Tembo) moest (toch) weten dat jagers voorzorgen nemen / maatregelen treffen » (« Vous deviez / auriez dû savoir que les chasseurs prennent des précautions / des mesures »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« toch »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 003 PDF - Rajouté le 05/03/2017

Description : La planche N°3 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°44 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 3 novembre 1955. Elle s’intitulait « Ani, jouw broer uit het oude Egypte » (« Ani, ton frĂšre de l’Egypte ancienne ») et se subdivisait en : « Even voorstellen » (« Faisons un peu les prĂ©sentations »), « Zo’n vreselijk alfabet » (« Un alphabet si effroyable »), « Straattoneeltjes » (« Le thĂ©Ăątre de la rue »), « Snofroei, de goudsmid » (« Snofriou, l’orfĂšvre ») et « Niet erg sympathiek » (« Pas trĂšs sympathique »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20003.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET VUREN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moest wel vuren » (« Je devais bien faire feu = tirer »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« WEL »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 002 PDF - Rajouté le 04/03/2017

Description : La planche N°2 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°43 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 27 octobre 1955. Elle s’intitulait « De Egyptenaren waren werkzaam en vrolijk, hielden niet van oorlog en groeven hun Suez-kanaal » (« Les Egyptiens Ă©taient travailleurs et joyeux, ils n’aimaient pas la guerre et creusaient leur canal de Suez ») et se subdivisait en : « Een werkzaam volk » (« Un peuple travailleur »), « Het waren kunstenaars » (« C’étaient des artistes »), « De best gekende » (« Le plus connu »), « Het mysterie van Atlantis » (« Le mystĂšre de l’Atlantide ») et « Het kanaal van Necho » (« Le canal de Nechao »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20002.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : GESCHIEDENIS WERELD FUNCKEN SCHOONJANS 001 PDF - Rajouté le 03/03/2017

Description : La planche N°1 de « Geschiedenis van de Wereld » est parue dans le N°42 de l’hebdomadaire « KUIFJE » du 20 octobre 1955. Elle s’intitulait « Zo was Egypte 5.000 jaar geleden » (« Ainsi Ă©tait l’Egypte il y a 5.000 ans ») et se subdivisait en : « De Nijl » (« Le Nil »), « De farao » (« Le pharaon »), « De pyramiden » (« Les pyramides »), « Het zonneschip » (« La barque du soleil ») et « De tempel van Luksor » (« Le temple de Louqsor »).
Cette invitation Ă  la dĂ©couverte de l’« Histoire du Monde » (1955-1962) par Jean SCHOONJANS (1897-1976) pour les Editions du Lombard ne correspond peut-ĂȘtre plus aux critĂšres actuels d’approche pĂ©dagogique de l’Histoire mais, grĂące aux talents d’illustration de Fred et Liliane FUNCKEN, elle reste inoubliable pour ceux qui ont eu la chance de la connaĂźtre alors.
La version nĂ©erlandophone, « Geschiedenis van de Wereld », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
Jean SCHOONJANS se serait rĂ©joui s’il avait su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer culturellement.
Les collÚgues enseignant(e)s, qui souhaiteraient disposer de la page en format JPEG, pourront la télécharger gratuitement au lien suivant :
http://www.idesetautres.be/upload/GESCHIEDENIS%20WERELD%20SCHOONJANS%20FUNCKEN%20001.zip
A cette mĂȘme date, vous trouverez l’équivalent francophone : « Histoire de Monde ».

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET LOSLATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik moest (het) wel (zeggen) maar ik heb niets losgelaten » (« Je devais bien le dire = je l’aurais dĂ» dire mais je n’ai rien lĂąchĂ© = dit »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale (« zeggen », ici sous-entendue), derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« het »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET HEBBEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/03/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik moest eerst zekerheid (« zekerheden ») hebben » (« Je devais d’abord avoir des certitudes »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« EERST »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 49 - Rajouté le 02/03/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEMOEIEN (zich), BETREKKEN, DOEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, naPRATEN, PANIKEREN, ROEPEN, SPELEN, toeSCHRIJVEN, WILLEN, WEIGEREN, WORDEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOESTEN REJET BEKOPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/03/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Menig alpinist die zijn weg kruiste moest het bekopen » (« Plus d’un alpiniste qui croisa son chemin dut le payer cher »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« HET »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 487 - Rajouté le 01/03/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEDRAGEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, LATEN, MAKEN, NEMEN, STELLEN, toeVOEGEN, uitSPREKEN, vooruitLOPEN, WILLEN, WORDEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET BEGRAVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Degene (Grijze Uil) die ons moest begraven, durfde de hut niet binnenkomen » (« Celui qui devait nous enterrer, n’osa pas pĂ©nĂ©trer dans la hutte »).
mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« ONS »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. On aurait mieux vu ce REJET si (ne nous trouvant pas dans une phrase subordonnĂ©e, ici relative, introduite par « DIE ») l’ordre des mots avait Ă©tĂ© « normal » (sujet puis verbe) : « Grijze Uil moest ons begraven ».
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 47 - Rajouté le 28/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEKOMEN, HEBBEN, GAAN, KAMPEN, KOMEN, ONDERVINDEN, OPTEREN, RESULTEREN, SCHRIJVEN, WIJTEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN OVT MOCHT REJET INZETTEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De koning mocht zich (in een veldtocht) niet inzetten. » (« Le roi ne pouvait pas s’en mĂȘler »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG » et « MOCHT », au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« in een veldtocht »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 46 - Rajouté le 27/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEKOMMEREN (zich), BELUISTEREN, BLADEREN, BUIGEN (zich), DOEN, eruitZIEN, GAAN, HANDELEN, KOMEN, KUNNEN, MOETEN, overSCHAKELEN, WORDEN et ZOUDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN OVT MOCHT REJET KOMEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Niemand mocht hier ooit komen » (« Personne ne pouvait = n’a jamais pu venir ici »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG » et « MOCHT », au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« hier » et « ooit »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 45 - Rajouté le 26/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanRADEN, BEKOMEN, DENKEN, ERGEREN (zich), HEBBEN, inDIENEN, inGAAN, KUNNEN, overeenKOMEN, STAAN, uitBARSTEN, VLUCHTEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET WETEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/02/2017

Description : La double (ou triple) phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « We wilden (graag) weten wat die ruwe jagers hier uitspookten voor je erover in te lichten » (« Nous voulions savoir ce que ces rudes chasseurs cherchaient par ici avant de t’informer »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDEN, au PLURIEL du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« graag »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 44 - Rajouté le 25/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BENOEMEN, BESCHULDIGEN, bijDRAGEN, HEBBEN, KUNNEN, LEIDEN, MAKEN, toeVOEGEN, VERHEUGEN (zich), VEROORDELEN, WILLEN, ZETTEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET WETEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Zij (Bibi Ellen) wilde (graag) weten wie hem (had) gezonden had » (« Elle voulait savoir qui l’avait envoyĂ© »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« graag »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve Ă©galement, dans la phrase subordonnĂ©e relative (introduite par « WIE ») au plus-que-parfait, la forme verbale « GEZONDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZENDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© du verbe « ZENDEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « HEM »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 43 - Rajouté le 24/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, GRENZEN, HEBBEN, inZETTEN, KOMEN, MAKEN, NEMEN, OVERLIJDEN, VERKLAREN, WORDEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET TOEGAAN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Jij wilde naar haar toe(gaan) » (« Tu voulais aller jusqu’à elle = la rejoindre »).
(N.B : « TOE » provient de la préposition « TOT »)
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment («naar haar»), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. On a tendance, en langue nĂ©erlandaise, Ă  sous-entendre le verbe « GAAN » (et le verbe « KOMEN ») e. a. avec les auxiliaires de mode.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 42 - Rajouté le 23/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEROEPEN (zich), BRENGEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, opWINDEN, toeLEGGEN, VERTROUWEN, WETEN, WILLEN, et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET LATEN KARL MAY 14 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « « Jullie wilden ons laten geloven dat de beer hem neersloeg » (« Vous vouliez nous laisser croire que l’ours le terrassa »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDEN, au PLURIEL du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« ons »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On y trouve aussi, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DAT »), la forme verbale « NEERsloeg » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « NEERslaan », dit « Ă  particule sĂ©parable », construit sur le verbe « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Dans cette phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « NEERsloeg » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« HEM »), Ă  la fin de la phrase. Si la forme verbale « NEERsloeg » n’avait pas Ă©tĂ© utilisĂ©e dans une phrase subordonnĂ©e, on aurait pu avoir : « de beer sloeg hem NEER » (avec REJET de la particule sĂ©parable « NEER », derriĂšre le complĂ©ment « HEM », Ă  la fin de la phrase).

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 41 - Rajouté le 22/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, DRINGEN, GEVEN, HEBBEN, inVOEREN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, PIKKEN, STERVEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN OVT WILDE REJET HELPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ze hebben hem uit de weg geruimd omdat hij ons ons wilde helpen » (« Ils l’ont nettoyĂ© hors du chemin = mis hors circuit parce qu’il voulait nous aider»).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN » (donnant WILDE, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« ons »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif. On l’aurait mieux vu dans une phrase « normale » (avec un ordre des mots sujet puis verbe) : « hij wilde ons helpen ». Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons que, dans une phrase subordonnĂ©e, le verbe est sĂ©parĂ© de son sujet (ici « HIJ ») et fait aussi l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « ons »), Ă  la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si l’on avait utilisĂ© « WANT » (au lieu de « OMDAT »), l’ordre des mots serait restĂ© le mĂȘme qu’en français : « Ze hebben hem uit de weg geruimd WANT hij wilde ons helpen ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 40 - Rajouté le 21/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, HEBBEN, HERHALEN, KUNNEN, MAKEN, terugZIEN, VERTROUWEN, WETEN, WONEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOESTEN REJET ZOEKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ook de smokkelaars moesten dekking zoeken » (« Aussi = mĂȘme les contrebandiers durent chercher un abri » »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOESTEN au PLURIEL du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.). Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« dekking »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 39 - Rajouté le 20/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (afLASTEN, HELPEN, KENNEN, KUNNEN, LEREN, MOETEN, ONTPLOFFEN, STAAN, VERKIEZEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN OVT MOEST REJET ONTDOEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik moest mij van hen ontdoen » (« Je devais me dĂ©faire d’eux »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN » (donnant MOEST, au prĂ©tĂ©rit ou O.V.T.).. Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« MIJ » et « VAN HEN »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 38 - Rajouté le 19/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (HEBBEN, HELPEN, KIJKEN, KRIJGEN, KUNNEN, METEN, MISLUKKEN, opBRENGEN, toeDOEN, VOELEN (zich), WILLEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN MAG REJET HEBBEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wat mag die (zo) uitgespookt hebben ?» (« Qu’est-ce qui peut l’avoir effrayĂ© = a pu l’effrayer 
 Ă  ce point ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« DIE » pour « die man »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 37 - Rajouté le 18/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESTEDEN, GAAN, HEBBEN, HOUDEN, KUNNEN, LATEN, MAKEN, terugKOMEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET HELPEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Moet ik je helpen ? » (« Dois-je t’aider = Est-ce que je dois t’aider ? »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« JE »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 36 - Rajouté le 17/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BIJDRAGEN, BLIJKEN, GELOVEN, HEBBEN, KUNNEN, LETTEN, PASSEN, STAAN, toePASSEN, VERBINDEN, VERTROUWEN, VERZETTEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN KAN REJET VERZETTEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Kan ik geen voet meer verzetten ? 
 » (« Est-ce que je ne peux plus dĂ©placer un pied ? 
 »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« geen voet meer »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 35 - Rajouté le 16/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanPASSEN, aanSLUITEN, BELASTEN, BESTAAN, DIENEN, HEBBEN, KUNNEN, STELLEN, VERDENKEN, WILLEN et ZAKKEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET OPSTEKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik kan best een pijp opsteken » (« Je peux mieux = plutÎt allumer une pipe »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« best » et (« een pijp »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si, dans cette phrase, sur l’image, il y a INVERSION du sujet (« IK »), se retrouvant derriĂšre le verbe (« KAN »), c’est parce que la langue nĂ©erlandaise l’exige si une phrase (ici principale) commence par un complĂ©ment (la phrase subordonnĂ©e commençant par « EER » jouant ici ce rĂŽle de complĂ©ment).

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 34 - Rajouté le 15/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKLEDEN, BEPERKEN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, HECHTEN, KRIJGEN, MAKEN, ONTSNAPPEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET KAN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je kan hen niet helpen » (« Tu ne peux pas les aider »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« HEN »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 33 - Rajouté le 14/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKLEDEN, HANGEN, HEBBEN, HOPEN, HOUDEN, KUNNEN, PENDELEN, STAAN, STERVEN, VERLANGEN, voorBEREIDEN, WERKEN et WORDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN REJET WETEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar ik wil nu weten hoe het roofdier is gestorven » (« Mais je veux maintenant savoir comment le fauve est mort »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 32 - Rajouté le 13/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESTEMMEN, BRENGEN, CONFRONTEREN, HEBBEN, KOMEN, uitRUSTEN, samenSTELLEN, STELLEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : WILLEN REJET MAKEN KARL MAY 7 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik wil met hen niets te maken hebben » (« Je ne veux rien avoir à faire avec eux »).
L’auxiliaire de mode de la VOLONTE » est l’infinitif « WILLEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « MOGEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« met hen »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 31 - Rajouté le 12/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, KUNNEN, MOETEN, ONDERHANDELEN, overeenKOMEN, PALAVEREN, RIJDEN, STAAN, TILLEN, WILLEN, VERANTWOORDEN, VERPLICHTEN, WENDEN (zich) et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN MAG REJET VRAGEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mag ik je een raad vragen ?» (« Est-ce que je peux te demander un conseil ? = Puis-je te demander un conseil ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (« je » et « een raad »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 30 - Rajouté le 11/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BASEREN, BESTEMMEN, DOEN, HEBBEN, HELPEN, SCHRIJVEN, SLUITEN, SPREKEN, VERDRINKEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOGEN REJET HEBBEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Waar mag die bengel zich (ergens) verscholen hebben ?» (« OĂč ce garnement peut-il s’ĂȘtre cachĂ© = a-t-il pu se cacher ? »).
L’auxiliaire de mode de la POSSIBILITE » est l’infinitif « MOGEN », donnant un singulier « MAG ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOETEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« ergens »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On trouve aussi dans cette phrase la forme verbale « VERSCHOLEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERSCHUILEN », lui-mĂȘme construit sur le verbe « SCHUILEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons que la plupart des verbes en « UI » (grande catĂ©gorie) donnent des formes irrĂ©guliĂšres du passĂ© (O.V.T. ou V.T.T.) en « O ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons si un verbe commence, par exemple, par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 29 - Rajouté le 10/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BESLISSEN, BESTEMMEN, BETALEN, BRENGEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, HOPEN, KUNNEN, MOETEN, OEFENEN (zich), WENDEN (zich), ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET MEEKOMEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Jullie moeten naar nummer 17 mee(komen) » (« Vous devez venir avec = (m’)accompagner vers = chez numĂ©ro 17 »). (N.B. : numĂ©ro 17 est son chef.)
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« naar nummer 17 »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Il faut signaler que, souvent, dans ces phrases avec auxiliaires de mode, les verbes « KOMEN » et « GAAN » ne sont plus écrits, sont sous-entendus, allant de soi dans le contexte.
Par ailleurs, n’oublions pas que la « particule sĂ©parable » « MEE » provient de l’ancienne prĂ©position « MET ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 28 - Rajouté le 09/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEANTWOORDEN, BESCHIKKEN, BESTEDEN, doorVERBINDEN, HOPEN, KUNNEN, MAKEN, OVERTUIGEN, STAAN, VERBAZEN, voorBEREIDEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET INHALEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We moeten hem inhalen » (« Nous devons le rattraper »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« HEM »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 27 - Rajouté le 08/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, BLIJVEN, DOEN, GEVEN, HEBBEN, KUNNEN, LIGGEN, MAKEN, MOETEN, RIJDEN, VALLEN, VERTELLEN, WORDEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « En die wapens kunnen alleen voor de Indianen bestemd zijn » (« Et ces armes peuvent ĂȘtre destinĂ©es seulement pour les Indiens = ne peuvent qu’ĂȘtre destinĂ©es aux Indiens »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« alleen voor de Indianen »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 26 - Rajouté le 07/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLADEREN, EXPORTEREN, HEBBEN, KLAGEN, MAKEN, PROFITEREN, SCHOMMELEN, STELLEN, TWIJFELEN, WERKEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : KUNNEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Er kan een noodhospitaal ingericht worden » (« Il peut ĂȘtre installĂ© un hĂŽpital d’urgence = On peut installer un hĂŽpital d’urgence »).
L’auxiliaire de mode de la CAPACITE » est l’infinitif « KUNNEN », donnant un singulier « KAN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« MOETEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (« alleen voor de Indianen »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».
On trouve aussi danc cette phrase la forme verbale « INgericht », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INrichten » (dit « Ă  particule sĂ©parable »), construit sur le verbe « RICHTEN », considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier ».
Comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais, le verbe « RICHTEN » n’est pas affectĂ© par les « temps primitifs » mais fait partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ© par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « T », on trouvera de toutes façons le « T » minoritaire comme terminaison du participe passĂ©.
La forme verbale « inGEricht » est bien Ă  « particule sĂ©parable » puisque le « GE » du participe passĂ© s’intercale entre la particule « IN » et la forme verbale proprement dite

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 25 - Rajouté le 06/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BREKEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, STIJGEN, TENNISSEN, toeZIEN, VINDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOETEN REJET WORDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Schranderheid en doorzettingsvermogen moeten altijd beloond worden) » (« Astuce et persĂ©vĂ©rance doivent toujours ĂȘtre rĂ©compensĂ©s »).
L’auxiliaire de mode de l’OBLIGATION » est l’infinitif « MOETEN ». Comme les trois autres auxiliaires de mode (« KUNNEN », « MOGEN » et « WILLEN »), il exige le REJET de l’autre forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« altijd »), Ă  la fin de la phrase et Ă  l’infinitif.
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». On y trouve aussi la forme verbale « BELOOND », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BELONEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ce verbe « BELONEN » est considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) ; il ne fait PAS partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ© par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « N », on trouvera le « D » majoritaire comme terminaison du participe passĂ©. Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « BE- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 24 - Rajouté le 05/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEDOELEN, BESLISSEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, NEMEN, STAAN, VERLIEZEN, VERANDEREN, VERTREKKEN, WILLEN, ZIJN et ZOUDEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL WORDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/02/2017

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De oude leeuw weet dat alarm zal (bijna dadelijk) geslagen worden en springt snel toe » (« Le vieux lion sait que l’alarme va ĂȘtre = sera (presque tout de suite) frappĂ©e / donnĂ©e et bondit rapidement »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« bijna dadelijk »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 23 - Rajouté le 04/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, doorBRENGEN, DRAAIEN, HANGEN, HEBBEN, LOPEN, MAKEN, MOETEN, STAAN, VERLENEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERZORGEN RIJDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/02/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik zal je eerst verzorgen » (« Je vais d’abord te soigner = je te soignerai d’abord ») / « Ik zal voorzichtig rijden » (« Je vais conduire prudemment = je conduirai prudemment »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre les complĂ©ments (« JE », « eerst » ou « voorzichtig »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 22 - Rajouté le 03/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DATEREN, DOEN, HEBBEN, KOMEN, MOETEN, REAGEREN, STAAN, VOLDOEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL VERBERGEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik zal me hier verbergen » (« Je vais me cacher ici = je me cacherai ici »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre les complĂ©ments (« ME » et « HIER »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 21 - Rajouté le 02/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEZOEKEN, HALEN, HEBBEN, LIGGEN, LOPEN, MOETEN, MOGEN, STAAN, WONEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/02/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Rook zal hun aandacht trekken » (« De la fumée va attirer = attirera leur attention »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment (« hun aandacht »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 20 - Rajouté le 01/02/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, GEVEN, HEBBEN, KRIJGEN, LIGGEN, LIJDEN, STAAN, WERKEN et ZIJN ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL AFLOPEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hoe zal dat aflopen ? » (« Comment cela va–t-il se terminer = comment cela se terminera-t-il ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment (« DAT »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 19 - Rajouté le 31/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGRIJPEN, DRINKEN, GAAN, HALEN, HANGEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, NEMEN, RIJDEN, VIEREN, VINDEN, VRAGEN, WILLEN, ZWIJGEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN ZAL DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wat zal hij (Sam) nu doen ? » (« Que va–t-il faire = que fera-t-il maintenant ? »)
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 18 - Rajouté le 30/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GENIETEN, LIGGEN, MAKEN, ONTSNAPPEN, RIJDEN, STAAN, VERDIENEN, VRIJEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZULLEN BEGRAVEN BESSY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het vlees (
) zullen we naar Indiaans gebruik begraven » (« La viande, nous allons l’enterrer = nous l’enterrerons Ă  la mode indienne »).
L’auxiliaire du FUTUR « simple » est l’infinitif « ZULLEN », donnant un singulier « ZAL ». Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par la construction du futur simple en nĂ©erlandais, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et de remplacer les formes de « ZULLEN » par celles de « ALLER ».
Au FUTUR, il y a REJET de l’autre forme verbale Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment (« naar Indiaans gebruik »), et Ă  l’INFINITIF. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Il y a INVERSION du sujet (WE) et du verbe (ZULLEN) parce que la phrase commence par un complément (« het vlees »). On aurait pu avoir la phrase suivante : « We zullen Het vlees naar Indiaans gebruik begraven ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 17 - Rajouté le 29/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BETALEN, bezigHOUDEN, DOEN, GAAN, HEBBEN, KLIMMEN, KUNNEN, MAKEN MOETEN, RIJDEN, STAAN, STEKEN, WERKEN, WIJZEN, WILLEN, WORDEN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Je hebt het zelf gezocht » (« Tu l’as toi-mĂȘme cherchĂ© »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEZOCHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« HET »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 16 - Rajouté le 28/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, GAAN, KOMEN, LEIDEN, MAKEN, meeBRENGEN, RIJDEN, STAAN, WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onze kracht is steeds geweest de oeroude tradities hoog te houden » (« Notre force a toujours été de respecter les traditions ancestrales »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEWEEST » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« steeds »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 15 - Rajouté le 27/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, BLIJVEN, ETEN, GAAN, GEVEN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOLPEN VTT HELPEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Heeft hij (de man) je niet geholpen ? » (« (L’homme) ne t’a-t-il pas aidĂ© ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHOLPEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif «HELPEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEHOLPEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« JE »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 14 - Rajouté le 26/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GAAN, HEBBEN, KUNNEN, opPASSEN, ROKEN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, SPRINGEN, STOPPEN, uitNODIGEN, WERKEN, WILLEN, et ZIJN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHAD VTT HEBBEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vervloekte hond, ze heeft geluk gehad ! » (« Maudite chienne, elle a eu de la chance ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHAD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il faut aussi noter que ce participe passĂ© se construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. (Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ©.)
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEHAD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« geluk »), Ă  la fin de la phrase. Voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 13 - Rajouté le 25/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DOEN, GAAN, KOMEN, naDENKEN, VERTREKKEN, WERKEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wie heeft je die brief gegeven ? » (« Qui t’a donnĂ© cette lettre ? »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« JE »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 12 - Rajouté le 24/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, BRENGEN, GAAN, HALEN, HANGEN, KOMEN, KUNNEN, LEUNEN, LOGEREN, OPENEN, LOPEN, SPRINGEN, VERBERGEN, WILLEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGAAN VTT GAAN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij is niet ver van de verborgen canyon aan wal gegaan » (« Elle est allée = a échoué sur la berge pas loin du canyon caché »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEGAAN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GAAN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEGAAN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« niet ver van de verborgen canyon » et « aan wal »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 11 - Rajouté le 23/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (GEVEN, HEBBEN, MOETEN, STAAN, uitNODIGEN, ZIJN et ZITTEN), se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBRACHT VTT BRENGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ze (Robert en Bertrand) hebben hun beschermeling (Joeki) naar de kostschool (
) gebracht » (« Ils ont amenĂ© leur protĂ©gĂ© au pensionnat / Ă  l’internat »). (N.B. : nous avons remis sujet et verbe dans cet ordre par rapport Ă  la phrase de la BD.)
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passĂ© fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase, derriĂšre (tous) les complĂ©ments (« hun beschermeling » et « naar de kostschool »). Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 10 - Rajouté le 22/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (ANTWOORDEN, DROMEN, GAAN, HANGEN, HEBBEN, KIJKEN, KOMEN, opHOUDEN, PRATEN, WANDELEN, WERKEN, ZIJN et ZOEKEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het is jammer dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est dommage qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 09 - Rajouté le 21/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DOEN, GAAN,HEBBEN, inBREKEN, SCHRIJVEN, SPREKEN, STAAN, TROUWEN, WONEN, WORDEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZORGEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN 7 RODET RIDDER VANDERSTEEN - Rajouté le 20/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Angkor verdween onder het groene tapijt van het oerwoud en zijn bestaan werd met de tijd vergeten » (« Angkor disparut sous le tapis vert de la forĂȘt vierge et son existence fut oubliĂ©e avec le temps »).
On y trouve notamment, dans la deuxiĂšme phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passĂ© provenant, par hasard, du mĂȘme infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Signalons dĂšs lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passĂ© composĂ©), il aurait Ă©tĂ© Ă©crit de la mĂȘme façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif prĂ©sent), qui Ă©quivaut, rappelons-le, Ă  l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« met de tijd »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 08 - Rajouté le 20/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (DENKEN, DRINKEN, GAAN, GELOVEN, HANGEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, MOETEN, SPREKEN, VINDEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Soms als ze (lang) (worden) vergeten worden, helpen ze de gewassen zich voort te planten » (« Parfois, quand elles sont oubliées, elles aident la végétation à se perpétuer »).
On y trouve notamment, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passĂ© provenant, par hasard, du mĂȘme infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Signalons dĂšs lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passĂ© composĂ©), il aurait Ă©tĂ© Ă©crit de la mĂȘme façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif prĂ©sent), qui Ă©quivaut, rappelons-le, Ă  l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« lang »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 07 - Rajouté le 19/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (LEREN, LIGGEN, PARKEREN, SPREKEN, STAAN, VINDEN, WILLEN, WONEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 59 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het verleden was (NU) vergeten » (« Le passé était oublié »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passĂ© provenant, par hasard, du mĂȘme infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Signalons dĂšs lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passĂ© composĂ©), il aurait Ă©tĂ© Ă©crit de la mĂȘme façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif prĂ©sent), qui Ă©quivaut, rappelons-le, Ă  l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 06 - Rajouté le 18/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BAKKEN, DOEN, HEBBEN, LIJDEN, LUISTEREN, MOETEN, REIZEN, STAAN, TROUWEN, WACHTEN, WORDEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft (weer) vergeten dat de hond (Bessy) er / daar nog is » (« Il a oublié que le chien y est encore »).
On y trouve notamment, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « VERGETEN », participe passĂ© provenant, par hasard, du mĂȘme infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Signalons dĂšs lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passĂ© composĂ©), il aurait Ă©tĂ© Ă©crit de la mĂȘme façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif prĂ©sent), qui Ă©quivaut, rappelons-le, Ă  l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« weer »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 05 - Rajouté le 17/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (HEBBEN, KOMEN, STAAN, terugKEREN, VERBIEDEN, VERGELIJKEN, WERKEN, WILLEN, et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die vroIijke vagebonden zijn zeker reeds vertrokken » (« Ces joyeux vagabonds sont certainement déjà partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve, Ă  la fin de la premiĂšre phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« zeker » et « reeds »), Ă  la fin de la phrase :
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 04 - Rajouté le 16/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BELLEN, ETEN, GAAN, GEBEUREN, HEBBEN, LUISTEREN, opPASSEN, PRATEN, STAAN, STUDEREN, VOLGEN, ZIJN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Nauwelijks is de commissaris vertrokken of de planton krijgt rumoerig bezoek » (« A peine le commissaire est-il parti que le planton reçoit une visite tapageuse »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve, Ă  la fin de la premiĂšre phrase, la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
La phrase commençant ici par un complĂ©ment (« nauwelijks »), on a INVERSION du sujet et du verbe, le premier passant derriĂšre le deuxiĂšme. Si l’ordre des mots avait Ă©tĂ© « normal » (sujet d’abord, puis verbe) on aurait pu mieux constater que le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« nauwelijks »), Ă  la fin de la phrase :
« De commissaris is nauwelijks vertrokken of de planton (krijgt) rumoerig bezoek krijgt », la forme verbale « krijgt » devant, en principe, aussi faire l’objet d’un REJET, Ă  la fin de cette phrase subordonnĂ©e (introduite par « OF »). Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 03 - Rajouté le 15/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BEGINNEN, KUNNEN, LIJKEN, LOPEN, OPENEN, STAAN, VERTREKKEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN RODE RIDDER 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « (Het is) spijtig dat ze NU (zijn) vertrokken zijn » (« C’est regrettable qu’ils sont partis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 02 - Rajouté le 14/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (aanKOMEN, BEGINNEN, DOEN, DRINKEN, GAAN, HEBBEN, KOMEN, LIGGEN, STAAN, VLIEGEN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN KARL MAY 9 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zijn meester (Old Shatterhand) is zonder hem vertrokken » (« Son maßtre est parti sans lui »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« zonder hem »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASES NL AVEC PREPOSITIONS 01 - Rajouté le 13/01/2017

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix. (Ce n’est cependant pas la qualitĂ© de prononciation des « DRILLS ».)
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases (BLIJVEN, GAAN, KOMEN, LIGGEN, MOETEN, RIJDEN, VERTREKKEN, ZIJN, ZITTEN et ZULLEN) se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Kan je ons zeggen in welke richting ze (zijn) vertrokken zijn ? » (« Peux-tu nous dire dans quelle direction ils sont partis ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » devrait faire l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« in welke richting ») Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : VERTROKKEN VTT VERTREKKEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Geen kreet of de rode krijger zal naar de eeuwige jachtvelden (zijn) vertrokken zijn » (« Pas un cri ou le guerrier rouge partira = va ĂȘtre parti pour les terrains de chasse Ă©ternels »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « VERtrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VERtrekken », lui-mĂȘme construit sur « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « VERtrokken » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« naar de eeuwige jachtvelden »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Modred) wordt door hem (Borsaw) nogal vijandig ontvangen » (« Il est reçu par lui de façon assez ennemie => hostile »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« door hem » et « nogal vijandig »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « We zullen met open armen (worden) ontvangen worden » (« Nous serons = allons ĂȘtre accueillis Ă  bras ouverts »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« met open armen »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het grote opperhoofd der (= van de) bleekgezichten zal luisterrijk (worden) ontvangen worden » (« Le grand chef des visages pùles sera fastueusement reçu »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« luisterrijk »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : ONTVANGEN VTT ONTVANGEN BESSY 54 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De bezoekers worden door de sachem ontvangen » (« Les visiteurs sont reçus par le sachem »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc la forme verbale « ONTvangen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ONTvangen », qui lui est donc identique et fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « ONTvangen » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« door de sachem »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb eerbied voor wat hier (is) gebeurd is » (« J'ai du respect pour ce qui s'est passé ici »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« HIER »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/01/2017

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wie zal ooit weten wat er op dit ogenblik is gebeurd ? 
 » (« Qui saura jamais ce qui s’est passĂ© Ă  cet instant ? 
 »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« op dit ogenblik »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes


© 2017, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Er is iets vreslijks gebeurd » (« Il est arrivĂ© quelque chose d’effroyable »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« iets vreslijks »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN SAFARI 1 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wat is hier gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivĂ© ici ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« HIER »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wat is met je gebeurd ? » (« Qu’est-ce qui s’est passĂ© avec toi ? => Que t’’est-il arrivĂ© ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« met je »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GEBEURD VTT GEBEUREN BESSY 42 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/01/2017

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wat is daar gebeurd ? » (« Qu’est-il arrivĂ© lĂ  ? »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « GEBEURD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEBEUREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le RADICAL ou premiĂšre personne du singulier de l’indicatif prĂ©sent.
Le participe passĂ© « GEBEURD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« DAAR »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Met hem (een norse Sam) aan het stuur wordt de tocht (dadelijk) begonnen » (« Avec lui au volant, l’excursion = l’expĂ©dition est commencĂ©e »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure oĂč la phrase commence par un complĂ©ment (« Met hem aan het stuur »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De tocht wordt met een norse Sam aan het stuur begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passĂ© « BEgonnen » Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment « Met hem aan het stuur ». Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passĂ© composĂ© est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Inmiddels is de reddingsactie (eindelijk) begonnen » (« Entretemps, l’action de secours a commencĂ© = les opĂ©rations de secours ont commencĂ© »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans la mesure oĂč la phrase commence par un complĂ©ment (« Inmiddels »), il y a INVERSION de l’ordre des mots / des positions du sujet et du verbe. On aurait pu avoir la phrase suivante : « De reddingsactie is inmiddels begonnen ».
On aurait alors mieux vu qu’il y a REJET de la forme verbale du participe passĂ© « BEgonnen » Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel « eindelijk ». Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passĂ© composĂ© est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 36 PHRASES DE PLUS EN PLUS LONGUES - Rajouté le 30/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : CONFRONTEREN,GAAN, GEVEN, HEBBEN, MOETEN, ONTMOETEN, opPAKKEN, SCHRIJVEN, uitNODIGEN, VERLATEN, VERTELLEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN ROBERT EN BERTRAND 21 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « We zijn zonder vergunning begonnen » (« Nous avons commencé sans permis »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « zonder vergunning ». Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passĂ© composĂ© est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : DRILLS 58 NIET OP DE JUISTE PLAATS - Rajouté le 29/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : GAAN, HEBBEN, KENNEN, LEGGEN, LEZEN, ONTMOETEN, STAPPEN, terugKOMEN, VERTREKKEN, VERTROUWEN, WERKEN, ZIEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hier is het dus allemaal begonnen ! » (« C’est donc ici que tout a commencĂ© ! »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « allemaal ». Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het einde van een tragedie die eens met mooie toekomstdromen was begonnen » (« La fin d’une tragĂ©die qui, un jour, avait commencĂ© avec de beaux rĂȘves d’avenir »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« met mooie dromen »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 34 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Geen oorlog kan (worden) begonnen worden zonder dat, eerst, de heilige strijdbijl is opgegraven » (« Aucune guerre ne peut ĂȘtre commencĂ©e sans que, d’abord, la hache de guerre sacrĂ©e soit dĂ©terrĂ©e »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« door de Indianen »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passĂ© composĂ© est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ». On a ici « WORDEN », ce qui indique que l’on a affaire Ă  la « voix passive ».

Nom : BEGONNEN VTT BEGINNEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De reis is nog maar pas begonnen» (« Le voyage est juste commencĂ© = n’a fait que commencer »).
Rappelons d’abord que, dans les verbes, au moins les prĂ©fixes BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS sĂ©parables et que, exceptionnellement, on NE fait PAS prĂ©cĂ©der leur participe passĂ© de l’habituel prĂ©fixe « GE- », commun Ă  l’immense majoritĂ© des participes passĂ©s nĂ©erlandais.
On trouve donc dans cette phrase la forme verbale « BEgonnen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BEginnen », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit, lui Ă©tant mĂȘme identique. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BEgonnen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« nog maar pas »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
L’auxiliaire du passĂ© composĂ© est habituellement « ZIJN » avec « BEginnen ».

Nom : VROEGEN OVT VRAGEN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante: « Ze vroegen slechts geluk » (« Ils ne demandaient que du bonheur »).
On y trouve notamment la forme verbale « VROEGEN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « VRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : ZOCHT OVT ZOEKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (de krijger) zocht naar het kamp » (« Il cherchait le camp »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHT », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : DRILLS 64 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 23/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : LEZEN, VINDEN et ZIEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MOCHT OVT MOGEN ONTVING OVT ONTVANGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Niemand mocht (in de bevolking) weten dat u die brief ontving » (« Personne ne pouvait savoir que vous receviez cette lettre »).
On y trouve, dans la phrase principale, la forme verbale « MOCHT » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « MOGEN », et dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DAT »), la forme verbale « ONTving », prĂ©tĂ©rit provenant de l’infinitif « ONTvangen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VANGEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que l’auxiliaire de mode « MOGEN » exige le REJET de l’infinitif qui le suit (« weten »), derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« in de bevolking ») Ă  la fin de la phrase 
 principale.
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, la forme verbale (ici « ontving ») est sĂ©parĂ©e de son sujet et fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« die brief ») Ă  la fin de cette phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : GINGEN OVT GAAN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Als we nu eens naar de hut gingen om het masker te halen ? » (« Si nous allions maintenant vers la hutte pour aller chercher le masque ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GINGEN » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « GAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Notons que dans la phrase subordonnĂ©e, introduite par « ALS », la forme verbale « GINGEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« nu », « eens » et « naar de hut »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas non plus que « POUR » devant un verbe est rendu, en nĂ©erlandais, par l’expression « OM 
 TE » (mots entre lesquels s’intercale le complĂ©ment), le « TE » prĂ©cĂ©dant directement le verbe Ă  l’infinitif.

Nom : DRONK OVT DRINKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Vermoedelijk dronk hij er nog uit ! » (« Vraisemblablement y a-t-il encore bu OU l’a-t-il encore vidĂ©e ! ») / « Ik vond dezelfde beker in het meer ».
On y trouve, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « DRONK » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « DRINKEN », et dans la deuxiĂšme phrase la forme verbale « VOND », prĂ©tĂ©rit provenant de l’infinitif « VINDEN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ils appartiennent Ă  une grande « catĂ©gories » (celles des « I » donnant des « O »). Voir notre tableau :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Selon l’interprĂ©tation de la premiĂšre phrase, on peut avoir affaire Ă  l’alternative « DRONK 
 UIT », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « uitDRINKEN », construit sur « DRINKEN ».
Si l’on considĂšre, en revanche, que « UIT » n’est pas une « particule sĂ©parable » de « uitDRINKEN », on aurait plutĂŽt affaire Ă  un adverbe pronominal et la phrase aurait pu ĂȘtre formulĂ©e : « Vermoedelijk dronk hij nog erUIT ! ». Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : BRACHT OVT BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik bracht olifanten in reservaten » (« J’apportais = j’amenais DES Ă©lĂ©phants dans DES rĂ©serves »).
On y trouve la forme verbale « BRACHT » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir notre tableau en couleurs : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, tant en langue nĂ©erlandaise qu’en langue anglaise, le dĂ©terminant indĂ©fini « DES » (PLURIEL de « UN » ou « UNE ») n’est rendu par AUCUN mot. Voir, par exemple, « Pluriel des noms » :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms

Nom : WEERGEKEERD VTT WEERKEREN RODE RIDDER 17 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (de Rode Ridder) is inmiddels naar zijn vriend (
) weergekeerd » (« Il est entretemps retournĂ© vers => chez son ami »).
On y trouve la forme verbale « WEERgekeerd », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WEERkeren », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « KEREN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) sur le radical du verbe ou premiĂšre personne du prĂ©sent. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « WEERkeren » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « WEER » (souvent remplacĂ©e par « TERUG ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « weerGEkeerd ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « WEERgekeerd » à la fin de la phrase, derriÚre les compléments (« inmiddels » et « naar zijn vriend »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : RONDGELEID VTT RONDLEIDEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : (Op) de volgende morgen wordt zij (Anna) door hem (Dillens) rondgeleid => opgeleid » (« Le lendemain matin, elle est conduite / formée par lui »).
On y trouve, la forme verbale « RONDgeleid », participe passĂ© (utilisĂ© Ă  la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « RONDleiden », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) sur le radical du verbe ou premiĂšre personne du prĂ©sent. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « RONDleiden » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « ROND » (un ancien adjectif) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « rondGEleid ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « RONDgeleid » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« door hem »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 63 WOORDVOLGORDRE CONSTRUCTION PHRASE - Rajouté le 17/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HOREN, LEZEN, LUISTEREN, ONTMOETEN, PRATEN, PROBEREN, VERTELLEN, VERWACHTEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OMGESMOLTEN VTT OMSMELTEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Koper en lood worden (in kogels) omgesmolten » (« Le cuivre et le plomb sont refondus »).
On y trouve la forme verbale « OMgesmolten », participe passĂ© (utilisĂ© Ă  la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « OMsmelten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SMELTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OMsmelten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OM » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « omGEsmolten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OMgesmolten » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« in kogels »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 35 PRNOM DE REMPLACEMENT - Rajouté le 16/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEHOREN, BIJTEN, DENKEN, FIETSEN, GAAN, GELOVEN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, KIJKEN, KOMEN, KUNNEN, LIGGEN, REKENEN, SCHRIJVEN, STAAN, VALLEN, WACHTEN, WERKEN, WONEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VASTGEGREPEN VTT VASTGRIJPEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jan Breydel) heeft zijn tegenstander vastgegrepen » (« Il a saisi fermement son adversaire »).
On y trouve la forme verbale « VASTgegrepen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VASTgrijpen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « GRIJPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes irrĂ©guliers, dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© (la plus nombreuse Ă©tant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « VASTgrijpen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « vastGEgrepen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « VASTgegrepen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« zijn tegenstander »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse, également en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 53 STEEDS - Rajouté le 15/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Pour rendre « de plus en plus », on utilise « STEEDS », suivi de comparatifs de supĂ©rioritĂ© qui se construisent gĂ©nĂ©ralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » Ă  l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme aprĂšs une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est diffĂ©rent dans le cas de mots « invariables » et des participes prĂ©sents.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, HEBBEN, HOUDEN, KOMEN, PRATEN, WERKEN, WORDEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : NEERGESLAGEN VTT NEERSLAAN KARL MAY 4 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij wordt onverhoeds neergeslagen » (« Il est assommĂ© Ă  l’improviste »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e relative, la forme verbale « NEERgeslagen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « NEERslaan », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « NEERgeslagen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ© (ici Ă  la voix passive, avec WORDEN), cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « NEER » (provenant de la prĂ©position « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « neerGEslagen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « NEERgeslagen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« onverhoeds »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : KWIJTGERAAKT VTT KWIJTRAKEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij verkeert in de waan dat hij de achtervolgers is kwijtgeraakt » (« Il est dans l'erreur (quand il croit) qu'il s'est défait des poursuivants »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « KWIJTgeraakt », participe passĂ© provenant de l’infinitif « KWIJTraken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « RAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) sur le radical du verbe ou premiĂšre personne du prĂ©sent. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « KWIJTraken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « KWIJT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « kwijtGEraakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « KWIJTgeraakt » à la fin de la phrase, derriÚre le complément («de achtervolgers »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

© 2016, Bernard GOORDEN, voor de grammatica. Autres exemples à http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen

Nom : DRILLS 29 VERBES avec TE + INFINITIF - Rajouté le 13/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEVELEN, BEWEREN, BLIJVEN, GAAN, GEVEN, HOPEN, KOMEN, KOPEN, KUNNEN, LATEN, LEREN, MOETEN, MOGEN, ONTKENNEN, PROBEREN, RIJDEN, SLAPEN, VERDIENEN, VERLANGEN, VRAGEN, WENSEN, WETEN, WILLEN, WINNEN, ZEILEN, ZIEN, ZIJN, ZOUDEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : LOSGEMAAKT VTT LOSMAKEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (die luchter) werd (van boven) losgemaakt (
) ! » (« Il fut dĂ©tachĂ© ! »).
On y trouve, la forme verbale « LOSgemaakt », participe passĂ© (utilisĂ© Ă  la voix passive avec WORDEN) provenant de l’infinitif « LOSmaken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « MAKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est donc construit (comme pour la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) sur le radical du verbe ou premiĂšre personne du prĂ©sent. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Quand « LOSmaken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « LOS » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « losGEmaakt ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « LOSgemaakt » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« van boven »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 59 SUBORDONNEES avec ALS ou NOG - Rajouté le 12/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve dans ces phrases des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BRENGEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KENNEN, LEZEN, MOETEN, ONTMOETEN, TONEN, WERKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TOEGELATEN VTT TOELATEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb zelf burgers op het slagveld toegelaten » (« J’ai moi-mĂȘme autorisĂ© des civils sur le champ de bataille »).
On y trouve la forme verbale « TOEgelaten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « TOElaten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TOElaten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « TOE » (provenant de la prĂ©position « tot ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « toeGElaten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TOEgelaten » à la fin de la phrase, derriÚre les compléments (« burgers » et « op het slagveld »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 61 WENSEN met MAAR - Rajouté le 11/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : BEGRIJPEN, doorGEVEN, GAAN, GEVEN, HALEN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, meeBRENGEN, ONTHOUDEN, ONTMOETEN, opLETTEN, SLAGEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERLATEN, VERTELLEN, VERTROUWEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : MEEGEBRACHT VTT MEEBRENGEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wie is de blanke man die u (ons) hebt meegebracht ? » (« Qui = Quel est cet homme blanc que vous avez apporté avec vous = amené ? »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e relative, la forme verbale « MEEgebracht », participe passĂ© provenant de l’infinitif « MEEbrengen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « MEEbrengen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « MEE » (provenant de la prĂ©position « met ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « meeGEbracht ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « MEEgebracht » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« ons »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 60 WENSEN met MAAR - Rajouté le 10/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : DENKEN, DOEN, DRINKEN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, ONTMOETEN, SLAGEN, SPREKEN, VERTROUWEN, VINDEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : TERUGGETROKKEN VTT TERUGTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Henri Dunant heeft zich in de omgeving van Solferino teruggetrokken » (« Henri Dunant s’est retirĂ© dans les environs de SolfĂ©rino »).
On y trouve la forme verbale « TERUGgetrokken », participe passĂ© provenant de l’infinitif « TERUGtrekken », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « TERUGtrekken » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « TERUG » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « terugGEtrokken ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « TERUGgetrokken » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « in de omgeving van Solferino ». Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 48 VERBES NEERLANDAIS A PARTICULES - Rajouté le 09/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On a ici affaire à des verbes à particule, séparable ou pas.
On trouve des formes verbales des verbes suivants, à l’infinitif : AANBIDDEN, ACHTERVOLGEN, afHANGEN, BEDRIEGEN, doorSLAPEN, onderGAAN, ONTBREKEN, opLETTEN, OVERHOUDEN, terugGAAN, VERTROUWEN, VOLDOEN, VOLSTAAN, voorKOMEN, voorSCHRIJVEN, VOORSPELLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC19 VOIX PASSIVE - Rajouté le 08/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
19. De passieve vorm / La voix passive :
Schéma : AUXILIAIRE (WORDEN) + 
 +
PARTICIPE PASSE.
Voix active Voix passive
De secretaresse tikt de brief.

De secretaresse tikte de brief.

De secretaresse heeft de brief getikt.

De secretaresse tikt een brief.

De secretaresse zal de brief tikken.
Men rookt.
Wie tikt het verslag ? De brief wordt (door de secretaresse) getikt.
De brief werd (door de secretaresse) getikt.
De brief is (door de secretaresse) getikt (geworden).
Er wordt een brief (door de secretaresse) getikt.
De brief zal (door de secretaresse) worden getikt.
Er wordt gerookt.
Door wie wordt het verslag getikt ?
Le sujet n’est pas connu, est sans importance, indĂ©terminĂ©, dĂ©jĂ  connu ou va de soi.
Oefeningen / Exercices :
De secretaresse tikt de brief. => De brief wordt getikt.
De secretaresse tikte de brief. => De brief werd getikt.
De secretaresse heeft de brief getikt. => De brief is getikt.
De secretaresse moet de brief tikken. => De brief moet getikt worden.
De secretaresse tikt een brief. => Er wordt een brief getikt.
Men lachte veel in de cursus. => Er werd veel in de cursus gelachen.
Men mag hier niet roken. => Er mag hier niet gerookt worden.
Wie tikte de brief ? => Door wie werd de brief getikt ?
Wat moeten we doen ? => Wat moet er gedaan worden?
De Kamer heeft de wet aanvaard. => De wet is aanvaard.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ACHTERGELATEN VTT ACHTERLATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Buiten de omheining blaat enkel een achtergelaten geitje » (« En dehors de l’enclos, seule une petite chĂšvre, laissĂ©e en arriĂšre, bĂȘle »).
On y trouve la forme verbale « ACHTERgelaten », participe passĂ© (utilisĂ© ici comme adjectif Ă©pithĂšte) provenant de l’infinitif « ACHTERlaten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au participe passĂ©. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « ACHTERlaten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « ACHTER » (ancienne prĂ©position) de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « achterGElaten ». Au lieu de l’adjectif, on aurait pu dire : « Het geitje dat werd achtergelaten (werd) ».
La phrase commençant par un complément (« Buiten de omheining »), on doit INVERSER verbe et sujet

Nom : BINNENGEDRONGEN VTT BINNENDRINGEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De Fransen zijn in het Steen binnengedrongen » (« Les Français ont pénétré dans le (Graven)Steen » (de Bruges) = le Chùteau des Comtes (comme à Gand).
On y trouve la forme verbale « BINNENgedrongen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BINNENdringen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « DRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Les infinitifs en « I » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent souvent des « O » aux temps du passĂ© (OVT ou VTT). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « BINNENdringen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « BINNEN » (qui provient de la prĂ©position « BINNEN », venant elle-mĂȘme de la prĂ©position « IN ») de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « binnenGEdrongen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « BINNENgedrongen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément (« in het Steen »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC18 VERBES VTT - Rajouté le 07/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
18. De Voltooid tegenwoordige tijd (V.T.T.) /
Le passé composé :
Schéma : AUXILIAIRE (hebben ou zijn) + 
 +
PARTICIPE PASSE.
a) Formation du participe passé.
Préfixe GE + radical du verbe + terminaison D
Voorbeeld / Exemple :
wandelen => GEwandelD.
N.B. : pour le radical du verbe qui se terminerait par une des consonnes du mot ‘T KoFSCHiP, la terminaison sera T.
Voorbeeld / Exemple :
werken => GEwerkT.
b) Dans le cas des verbes composés, le préfixe GE tombe si le verbe est inséparable.
Voorbeelden / Exemples :
staan (verbe irrégulier) => GEstaan. ET opstaan => opGEstaan.
MAIS verstaan => verstaan. (au lieu de verGEstaan)
c) Utilisation de HEBBEN comme auxiliaire.
- Avec des verbes accompagnĂ©s d’un C.O.D.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb haar een brief geschreven
- Avec des verbes réfléchis (ZICH) et réciproques (ELKAAR).
Voorbeeld / Exemple : Ik heb me gewassen.
- Quand on parle du temps météorologique.
Voorbeeld / Exemple : Het heeft geregend.
- Avec des verbes de mouvement sans destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik heb in het bos gewandeld.
- Avec des verbes sans changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : We hebben goed geslapen.
d) Utilisation de ZIJN comme auxiliaire.
- Avec des verbes de mouvement avec destination.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben naar het bos gewandeld.
- Avec des verbes avec changement de situation.
Voorbeeld / Exemple : Ik ben in slaap gevallen.
- Avec les verbes ZIJN, BEGINNEN, BLIJVEN, GAAN, KOMEN, SLAGEN (voor), 

Oefeningen over de V.T.T. /
Exercices sur le passé composé:
1. Ik wandel in het bos. => Ik heb in het bos gewandeld.
2. Ik werk veel. => Ik heb veel gewerkt.
3. Ik sta vroeg op. => Ik ben vroeg opgestaan.
4. Ik erken hem niet. => Ik heb hem niet erkend.
5. Ik verbind u door. => Ik heb u doorverbonden.
6. We aanvaarden dat niet. =>We hebben dat niet aanvaard.
7. Ik wandel naar het bos. => Ik ben naar het bos gewandeld.
8. We wassen ons. => We hebben ons gewassen.
9. Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
10. Ze staan op de bus te wachten. => Ze hebben op de bus staan wachten.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : UITGESLOTEN VTT UITSLUITEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het is (absoluut) uitgesloten dat een eenzame hyena een zo groot dier zou (hebben) gedood hebben » (« Il est exclu qu’une hyĂšne solitaire aurait => ait tuĂ© un si grand animal »).
On y trouve la forme verbale « UITgesloten », participe passĂ© provenant de l’infinitif « UITsluiten », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Les infinitifs en « UI » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « UITsluiten » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « uitGEsloten ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « UITgesloten » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « ten dode ». Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC17 STRUCTURES EN FIN DE PHRASE - Rajouté le 06/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
17. Structures pouvant se trouver Ă  la fin de la phrase.
a) La plupart des complĂ©ments peuvent ĂȘtre placĂ©s Ă  la fin de la phrase pour autant qu’ils soient introduits par une prĂ©position.
Voorbeelden / Exemples :
Ik heb gisteren gewandeld in het bos. Ik heb gisteren in het bos gewandeld. Gisteren heb ik gewandeld in het bos.
Ik zal je morgen bellen om 10 uur.
De brief wordt getikt door de secretaresse.
Zullen we vanavond op de Grote Markt een pintje gaan drinken. Zullen we vanavond een pintje gaan drinken op de Grote Markt.
Mais cela n’est pas autorisĂ© si la prĂ©position fait partie d’une expression commune avec le verbe.
Voorbeelden / Exemples :
Hij zegt dat hij iemand in dienst gaat nemen. (in dienst)
Hij staat elke morgen om 7 uur op. Elke morgen staat hij op om 7 uur.
Ik ga er helemaal akkoord mee. Ik ga er helemaal mee akkoord.
b) Les propositions relatives quand elles ne cassent pas la logique de la phrase.
Voorbeelden / Exemples :
Accepté : Ik heb de vaas vervangen die jij hebt laten vallen.
Hij heeft iedereen die in het huis was, vermoord. Hij heeft iedereen vermoord, die in het huis was.
Refusé : Ik heb een huis in het bos vernieuwd, dat mijn vader gekocht heeft. (Wat heeft hij gekocht ? Het huis of het bos ?)
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : OPGESCHREVEN VTT OPSCHRIJVEN KARL MAY 3 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Een enkele beet en ik ben ten dode opgeschreven » (« Une seule morsure et je suis inscrit pour la mort => condamné à mort »).
On y trouve la forme verbale « OPgeschreven », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPschrijven », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SCHRIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Les infinitifs en « IJ » constituent une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers et donnent des « E » aux temps du passĂ© (O.V.T ou V.T.T). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « OPschrijven » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « OP » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « opGEschreven ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « OPgeschreven » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « ten dode ». Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC16 ER+PREPOSITION - Rajouté le 05/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
16. ER + prepositie / ER + préposition :
Schéma : SUJET + VERBE + (hem, haar, hen, het, ze) + ER
+ 
 + PREPOSITION + autres formes VERBE.
a) Quand il y a une position physique.
Voorbeelden / Exemples :
Ligt het boek op tafel ? Het ligt er (niet) op.
b) Quand il y a un verbe avec une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
Wacht je op de bus ? Ik wacht er (niet) op.
Heb je gisteren naar TV gekeken ? Nee, ik heb er gisteren niet naar gekeken.
c) Quand il y a un C.O.D. (complĂ©ment d’objet direct)
Voorbeelden / Exemples :
Heb je de sleutels op tafel gelegd ? Ik heb ze er gisteren op gelegd.
Heb je gisteren veel oefeningen gemaakt ? Nee, ik heb er gisteren niet veel gemaakt.
d) N.B. : Certaines prépositions changent de forme.
naar => naartoe ; met => mee ; tot => toe ; van => vandaan.
Voorbeelden / Exemples :
Ga je naar Brussel ? Ik ga er morgen naartoe.
Kom je van Brussel ? Ik kom er juist vandaan.
Schrijf je nog met een vulpen ? Ik schrijf er niet meer mee.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ben jij verantwoordelijk voor de mislukking ? Neen, ik ben er niet verantwoordelijk voor.
Heb je de sleutels al in het kastje gehangen ? Neen, ik heb ze er nog niet in gehangen.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : INGESLAPEN VTT INSLAPEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/12/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « ‘s Nachts (= Vannacht = In de nacht) wacht hij (Valkenveer) tot wanneer zijn vader helemaal (is) ingeslapen is » (« La nuit, il attend jusque quand son pĂšre est endormi »).
On y trouve la forme verbale « INgeslapen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INslapen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « SLAPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et est construit sur l’INFINITIF, une des trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au participe passĂ©. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Quand « INslapen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « IN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « inGEslapen ».
Il y a REJET de la forme verbale du participe passé « INgeslapen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément éventuel (« helemaal »). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC15 SUBORDONNEES RELATIVES - Rajouté le 04/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
15. De relatieve zin / La proposition relative :
La proposition relative est introduite par :
a) DIE avec les mots précédés du déterminant « de » et avec les personnes.
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (de stoel staat daar) is kapot. => De stoel die daar staat, is kapot.
De stoel is kapot. De stoel staat in de hoek. => De stoel die in de hoek staat, is kapot.
De cadeau's liggen op tafel. Ze zijn voor u. => De cadeau's die op tafel liggen, zijn voor u.
b) DAT avec les mots précédés du déterminant « het » (et donc plutÎt avec les choses).
Voorbeelden / Exemples :
Het huis (ik heb het huis zelf gebouwd) staat een beetje scheef. => Het huis dat ik zelf gebouwd heb, staat een beetje scheef.
Het boek is interessant. Het boek heb ik gekocht. => Het boek dat ik gekocht heb, is interessant.
c) Préposition + WIE.
Voorbeelden / Exemples :
An (het gaat niet goed met An) moest naar het ziekenhuis. => An met wie het niet zo goed gaat, moest naar het ziekenhuis.
Patricia moest van school veranderen. Het gaat niet zo best. => Patricia met wie het niet zo best gaat, moest van school veranderen.
La proposition relative est introduite par :
d) WAAR avec des lieux et des endroits.
Voorbeelden / Exemples :
Brussel (ik woon in Brussel) is een mooie stad. => Brussel waar ik woon, is een mooie stad.
De stad is mooi. Ik woonde in die stad. => De stad waar ik woonde, is mooi.
e) WAAR + préposition, si elle est « physique ».
Voorbeelden / Exemples :
De stoel (ik zit op de stoel) is kapot. => De stoel waar(op) ik (op) zit, is kapot.
f) WAAR + préposition, avec un verbe accompagné d'une préposition.
Voorbeelden / Exemples :
De film (ik kijk naar de film) is spannend. => De film waar(naar) ik (naar) kijk, is spannend.
Het boek (We spraken gisteren over dat boek) is interessant. => Het boek waarover we gisteren spraken, is interessant.
Het zijn factoren. We moeten met deze factoren rekening houden. => Het zijn factoren waarmee we rekening moeten houden.
De stad (We gaan morgen naar die stad.) ligt ver. => De stad waar we morgen naartoe gaan, ligt ver.
De winkel was uitverkocht We komen juist van die winkel. => De winkel waar we juist vandaan komen, is uitverkocht.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AANGEVALLEN VTT AANVALLEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/12/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « (Geweerschoten weerklonken in de verte) en we wisten dat ook de karavaan nu (werd) aangevallen werd » (« 
 et nous sĂ»mes que la caravane, (elle) aussi, Ă©tait maintenant attaquĂ©e »).
On y trouve la forme verbale « AANgevallen », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANvallen », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Quand « AANvallen » est conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « AAN » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « aanGEvallen ».
Il y a REJET de la forme verbale « AANgevallen » à la fin de la phrase, derriÚre le complément « NU ».
On y trouve encore la forme verbale « WERD », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (ici « WERD ») au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC14 SUBORDONNEES - Rajouté le 03/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
14. De bijzin / La proposition subordonnée :
a) Sans rejet (propositions introduites par : en, maar, want, of)
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe, want ik heb slecht geslapen.
b) Avec rejet (propositions introduites par : aangezien, als, alsof, behalve, doordat, evenals, hoewel, indien, mits, nadat, ofschoon, ofwel, omdat, opdat, sedert, sinds, tenzij, terwijl, toen, tot, totdat, vooraleer, voordat, zodra, zolang).
Schéma : CONJONCTION SUJET + 
 + VERBE (rejeté).
Voorbeelden / Exemples :
Ik ben moe. Waarom ? Omdat ik slecht geslapen heb.
Ik ga gewoonlijk slapen als ik moe ben.
Ik ging gisteren slapen toen ik moe was.
Wat zal je doen als je morgen niet zal kunnen komen ?
Wat zou je doen als je de lotto zou winnen ?
Ik neem mijn GSM mee om u te kunnen bereiken als het nodig zou zijn.
Ik zwom veel toen ik jong was.
c) le discours indirect (propositions introduites par : dat, of, les mots interrogatifs).
Voorbeelden / Exemples :
De eerste minister zegt dat er een economische crisis zal komen.
Kun je me zeggen hoe laat de trein morgen vertrekt ?
Kun je me zeggen waar ik het station kan vinden ?
Ik weet niet wanneer de trein morgen vertrekt.
Hij zegt dat hij dat niet gedaan heeft.
Ik wil weten of je al getrouwd bent.
De directeur informeert of iedereen mee op schoolreis gaat.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VERGETEN VTT VERGETEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De zaak wordt (dadelijk) vergeten » (« L’affaire est oubliĂ©e »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERGETEN », participe passĂ© provenant, par hasard, du mĂȘme infinitif « VERGETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons par ailleurs que si un verbe commence par le prĂ©fixe « VER- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Signalons dĂšs lors que, si « VERGETEN » est ici au V.T.T. (ou passĂ© composĂ©), il aurait Ă©tĂ© Ă©crit de la mĂȘme façon au pluriel de l’O.T.T. (ou indicatif prĂ©sent), qui Ă©quivaut, rappelons-le, Ă  l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (par exemple « dadelijk »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC13 DOUBLE INFINITIF - Rajouté le 02/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
13. De dubbele infinitief /
Le double infinitif :
Le principe suivant est toujours valable : si l’on ajoute un nouveau verbe à une construction de phrase, l’ancien verbe devient un infinitif.
Voorbeelden / Exemples :
a) Ik spreek Nederlands. => Ik kan Nederlands spreken. => Ik moet Nederlands kunnen spreken. => Ik zal Nederlands moeten kunnen spreken.
Ik kom niet. => Ik kan niet komen. => Ik zal niet kunnen komen.
b) Ik moet Nederlands leren. => Ik heb Nederlands moeten leren.
c) De brief wordt door de secretaresse getikt. => De brief moet door de secretaresse getikt worden.
Andere voorbeelden / Autres exemples :
Ze gaat skiën. Ze is gaan skiën.
Hij begint een boek te schrijven. Hij is een boek beginnen schrijven.
Hij staat met zijn buurman te praten. Hij heeft met zijn buurman staan praten.
Dat moest je echt niet doen. Dat had je echt niet moeten doen.
Il y a d’autres exemples dans des fiches VANDERSTEEN, oĂč des extraits de BD illustrent ces doubles infinitifs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=vandersteen
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZIEN VTT ZIEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/12/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante :« Heb je de klok gezien ? »(«As-tu vu la cloche ?»).
On y trouve notamment la forme verbale « geZIEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « de klok »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC12 FORME PROGRESSIVE - Rajouté le 01/12/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
12. De progressieve vorm /
La forme progressive (« ĂȘtre en train de ») :
1) Schéma : ZIJN 
 AAN HET + INFINITIF
(s’il n’y a pas de position prĂ©cise)
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je aan het doen ? Ik ben in de tuin aan het werken.
Ik zwem in zee. Ik ben in zee aan het zwemmen.
2) Schéma : VERBE DE POSITION + TE + INFINITIF
(s’il y a une position prĂ©cise)
Voorbeeld / Exemple :
Hij ligt daar weer te snurken.
Ik sta al een half uur op de bus te wachten.
Ze wachten op de bus. Ze staan op de bus te wachten.
Ik lees een boek in mijn bed. Ik lig een boek in mijn bed te lezen.
De studenten maken oefeningen. Ze zitten oefeningen te maken.
De was droogt in de tuin. De was hangt in de tuin te drogen.
De poes slaapt in de zon. De poes ligt in de zon te slapen.
De schepen wachten in de haven. Ze liggen in de haven te wachten.
Ze fluiten op straat. Ze lopen op straat te fluiten.
Wat zit je daar te doen ? Ik zit een brief te schrijven.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWILD VTT WILLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Je hebt het (dat OU dit) gewild » («Tu l’as voulu»). On y trouve notamment la forme verbale « GEWILD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WILLEN ». Ce verbe « WILLEN » Ă©volue vers un verbe « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais, il n’est PAS affectĂ© par les « temps primitifs » (sauf, parfois, encore au prĂ©tĂ©rit : « WOU » au lieu de « WILDE ») et NE fait PAS partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ© par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent : WILLEN – EN – deuxiĂšme « L » => WIL) se terminant par la consonne « L », on trouvera comme terminaison du participe passĂ© le « D » majoritaire, ce « D » Ă©tant d’ailleurs dĂ©jĂ  prĂ©sent au prĂ©tĂ©rit « WILDE ».
Pour la modification orthographique au niveau du radical d’autres verbes, moins simples, rĂ©fĂ©rez-vous Ă  notre synthĂšse du « radical du verbe » nĂ©erlandais (point 2). Voir :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Ce participe passĂ© « GEWILD », fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« HET »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC11 TE + INFINITIF - Rajouté le 30/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
11. Andere constructies met TE infinitief /
Autres constructions avec TE + infinitif :
1) On doit mettre TE avant l’infinitif avec OM, ALVORENS, DOOR, IN PLAATS VAN, NA, ZONDER, enz.
Voorbeelden / Exemples :
Waar is hij ? Hij ging weg zonder iets te zeggen.
Je zou beter luisteren in plaats van te babbelen.
Alvorens aan tafel te gaan moet je jouw handen wassen.
Na te hebben gegeten, gingen we weg.
N.B. : POUR devant un infinitif = OM 
 TE.
Ik neem mijn GSM mee om bereikbaar te zijn.
Waarom doe je niets ? Ik heb geen zin om te studeren.
Het is al laat. Ja, het is tijd om weg te gaan.
Waarom neem je dat mee ? Om gedurende de pauze te spelen.
Waarom neem je lucifers mee? Om een vuurtje te maken.
Waarom zei je niets ? Om geen schandaal te veroorzaken.
Waarom sluit je je op ? Om me op het examen voor te bereiden.
2) On doit Ă©galement mettre TE quand le verbe ZIJN est suivi d’un attribut.
Voorbeeld / Exemple :
Mag ik hier roken ? Neen, het is hier verboden te roken.
3) On doit enfin mettre TE aprùs l’expression VAN PLAN ZIJN.
Voorbeelden / Exemples :
Wat ben je van plan? Ik ben van plan morgen te komen.
Ik ben van plan vroeg te vertrekken.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWONNEN VTT WINNEN KARL MAY 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb (zichtbaar) gewonnen ! Zullen de Apachen hun woord houden ? » (« J’ai gagnĂ© ! Les Apaches vont-ils tenir (tiendront-ils) leur parole ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWONNEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WINNEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passĂ© « GEWONNEN » est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEWONNEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« zichtbaar »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC10 TE + INFINITIF - Rajouté le 29/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
10. Hulpwerkwoorden met (TE) infinitief /
Verbes auxiliaires avec (TE) infinitif :
Schéma : sujet + verbe auxiliaire + compléments
+ (TE) INFINITIF
Voorbeelden / Exemples :
Begrijp je het ? Ik begin het te begrijpen.
Waarom zeg je niets? Ik vergat mijn huiswerk te maken.
Gaat het een beetje? Nee, ik probeer me te concentreren.
Ik probeer vanavond vroeg thuis te komen.
Wat moet ik doen? Je hoeft alleen te knippen.

Si l’infinitif est clairement hors contexte, on peut le laisser tomber.
Voorbeelden / Exemples :
Dat hoeft niet (gedaan te worden).
Ik moet naar het toilet (gaan).
Aperçu des auxiliaires exigeant TE (+) ou ne l’exigeant pas (-):
beginnen + helpen - proberen +
beloven + hoeven + schijnen +
besluiten + hopen + staan +
bevelen + horen - trachten +
beweren + komen - vallen +
blijken + kunnen - verbieden +
blijven - laten - vergeten +
denken + leren - voelen -
doen - liggen + vragen +
dreigen + lijken + vrezen +
durven (+) lopen + weigeren +
eisen + menen + wensen +
gaan - moeten - willen -
geloven + mogen - zeggen +

Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWETEN VTT WETEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij moet toch (hebben) geweten hebben dat de bron buiten gebruik was » (« Il doit tout de mĂȘme avoir su = Il devait tout de mĂȘme savoir que la source Ă©tait hors d’usage »).
On y trouve notamment la forme verbale « geWETEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « geWETEN » se construit sur l’infinitif « WETEN ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« al lang »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC09 VERBES A PARTICULE - Rajouté le 28/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
Met samengesteld werkwoord /
Avec un verbe composé :
a) Samengestelde scheidbare werkwoorden / Verbes composés (à particules) séparables.
Werkwoorden die beginnen met aan, af, binnen, buiten, door, onder, op, thuis, uit, enz., zijn meestal scheidbaar / Verbes qui commencent par aan (aandoen : Waarom doe je een trui aan ? Ik heb het graag warm), af (afslaan : Waar ligt de bank ? Eerst ga je rechtdoor, dan sla je links af), binnen (binnenkomen), buiten (buitengaan), door (doorverbinden : Kan ik de heer Corthals spreken ? Een ogenblikje, ik verbind u door), onder (onderbrengen), op (opnemen : De telefoon gaat. Wie neemt er op ?; opstaan : Hoe laat sta je op ? Ik sta elke dag om 7 uur op), thuis (thuiskomen), uit (uittrekken), etc., sont la plupart du temps des particules séparables.
Deze prefixen zijn dus woordjes die apart bestaan / Ces préfixes sont donc des mots qui existent à part (particules séparables) et ressemblent (souvent) à des prépositions.
b) Samengestelde werkwoorden altijd onscheidbaar / Verbes composés toujours inséparables.
Werkwoorden die beginnen met de prefixen / Verbes qui commencent par les préfixes :
be- (bereiken)
er- (erkennen : Ken je deze man ? Neen, ik erken hem niet.)
ge- (geloven : Geloof je me niet ? Ja, ik geloof u)
her- (herhalen : Ik herhaal dat dit thema geen probleem vormt.)
ont- (ontmoedigen)
ver- (verliezen ; verklaren : Hoe verklaar je dat fenomeen ? Leg dat eens uit, a.u.b. ! ; verbinden).
Deze prefixen zijn woordjes die niet apart bestaan / Ces prĂ©fixes sont des mots qui n’existent pas Ă  part.
c) Enkele onscheidbare uitzonderingen / Quelques exceptions de verbes composés inséparables :
aanvaarden, mislukken, onderzoeken, overdrijven, overkomen, overnachten, overtuigen, raadplegen, voldoen, ...
Voorbeelden / Exemples :
- Ik miste deze morgen mijn bus. Ik aanvaard deze uitleg niet.
- Ik had een ongevalletje. Ach, dat overkomt iedereen wel eens.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVONDEN VTT VINDEN RODE RIDDER 109 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hiervoor werd een oplossing reeds gevonden » (« Pour ceci, une solution a déjà été trouvée = On y a déjà trouvé une solution pour ceci »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEVONDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VINDEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passĂ© « GEVONDEN » est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEVONDEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« REEDS »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas non plus que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (« Hiervoor »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « een oplossing ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « werd ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC08 IL Y A - Rajouté le 27/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
8. Plaatsvervangend onderwerp (ER) /
« IL Y A » remplaçant le sujet :
Schéma : ER + verbe + sujet indéterminé + compléments éventuels
Voorbeelden / Exemples :
1. Er ligt een vlieg in de soep.
2. Er staat 1 flesje bier in de ijskast.
3. Er hangen 3 schilderijen aan de muur.
4. Er wonen veel mensen in Frankrijk.
5. Er zitten nul (geen) cliënten in de wachtkamer.
6. Er klopt iemand aan de deur.
7. Er zit iets in mijn zak.
8. Er werd niets gezegd op die vergadering.
9. Er is geen ongeval gebeurd.
10. Er zullen niet veel studenten komen.
11. Wat zit er in die zak ? Er zit een sleutel in.
12. Zijn er al mensen op de receptie ? Ja, er zijn er al veel.
13. Staan er 3 auto's op de parking ? Ja, er staan er 3.
14. Klopt er iemand ? Ja, er klopt iemand.
15. Wonen er veel mensen in Erps-Kwerps ?Ja, er wonen er veel.
16. Staan er interessante oefeningen in dat artikel ? Ja, er staan er interessante in.
17. Gebeurde er een ongeval ? Neen, er gebeurde er geen.
18. Liggen er hemden in de kast ? Neen, er liggen er geen.
19. Staan er genoeg oefeningen in dat artikel ? Neen er staan er niet genoeg in.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVALLEN VTT VALLEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Webster) is in een hinderlaag gevallen » (« Il est tombé dans une embuscade »).
On y trouve notamment la forme verbale « geVALLEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VALLEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « geVALLEN » se construit d’ailleurs sur l’INFINITIF.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « geVALLEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« in een hinderlaag »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC06 ZC07 - Rajouté le 26/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
6. Met onpersoonlijk werkwoord /
Avec verbe impersonnel :
Schéma : HET + verbe + compléments éventuels
Voorbeeld / Exemple :
Wat voor weer is het in de Alpen ? Het sneeuwt er al 2 dagen.
Het regent hier elke dag.
Regent het nog ? Neen, het regent niet meer.
7. Imperatiefzin / Phrase impérative :
Dikwijls samen met / Souvent avec :
eens, even maar, toch.
Voorbeelden / Exemples :
Kom eens hier !
Zwijg even !
Gaat u maar zitten !
Laten we toch stoppen met roken !
Kan ik binnenkomen ? Kom maar binnen !
Wat gebeurt er ? Kijk eens hier !
Goeiemorgen. Gaat u even zitten !
Laten we toch stoppen met die ruzie !
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GETROKKEN VTT TREKKEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Die wigwam, getrokken door een paard, stelt onze wagen voor » (« Ce wigwam, tiré par un cheval, représente notre chariot »).
On y trouve notamment la forme verbale « geTROKKEN », participe passĂ© provenant du PLURIEL du prĂ©tĂ©rit de « TREKKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve aussi la forme verbale « stelt 
 VOOR », provenant de l’infinitif « VOORstellen », conjuguĂ© lui-mĂȘme sur « STELLEN ». Quand « VOORstellen » est conjuguĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « VOOR » de son infinitif proprement dit, la particule « VOOR » Ă©tant affectĂ©e par un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « onze wagen »), Ă  la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC05 VERBES REFLECHIS ZICH RECIPROQUES ELKAAR - Rajouté le 25/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
5. Met reflexief en reciproque werkwoord / Avec verbe réfléchi et réciproque.
a) Avec verbe réfléchi (<=)
Mot clé = ZICH (« variable »).
Voorbeelden / Exemples :
Ik was me elke dag. Je wast je. U wast u. Hij wast zich. Zij wast zich. We wassen ons. Jullie wassen j(ulli)e. Ze wassen zich.
Herinner jij (je) jouw (je) jeugd ? Ik herinner me hem.
Wast ze zich regelmatig ? Ze wast zich regelmatig.
Hoe voelen jullie jullie (je) ? We voelen ons zeer goed.
b) Avec verbe rĂ©ciproque ()
Mot clé = ELKAAR (« invariable »).
Voorbeelden / Exemples :
Houden ze van elkaar ? Ze houden van elkaar.
Ze ontmoeten elkaar elke dag.
Jullie geven elkaar de hand.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPRONGEN VTT SPRINGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond (Bessy) is hem op de rug gesprongen » (« Le chien lui a sauté sur le dos »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPRONGEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « SPRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur le pluriel du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© (« I »=> « O »):
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GESPRONGEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« hem » et « op de rug »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notons aussi que, aux temps composĂ©s, les verbes relatifs au MOUVEMENT sont, en nĂ©erlandais, accompagnĂ©s de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC04 PHRASE INTERROGATIVE - Rajouté le 24/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
De vragende zin / La phrase interrogative.
a) De inversie vraag / La phrase interrogative SANS mot interrogatif.
Schéma : verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Correspond Ă  la tournure française « Est-ce que 
 ? ».
Voorbeeld / Exemple : Werk je in het weekeinde ?

b) De vragende zin met vraagwoord / La phrase interrogative AVEC mot interrogatif.
Schéma : mot interrogatif + verbe + sujet + éventuel(s) complément(s) ?
Overzicht van de vraagwoorden / Aperçu des mots interrogatifs :
hoe, hoe laat, hoelang, hoe dikwijls, hoe + adjectief,
hoeveel, de hoeveelste,
waar, waar + préposition, waar ... naartoe, waar ... vandaan,
waarom,
wanneer,
wat, wat voor een ...,
welk, welke,
wie, préposition + wie, wie zijn ..., wiens, ...

Voorbeelden / Exemples :

Wie is dat ? Dat is mijn directeur.
Van wie is dat ? Dat is van Mark.
Wat is dat ? Dat is een Mini-Disc recorder.
Waar kijk je naar ? Ik kijk naar het landschap.
Hoe laat vertrekt de trein ? De trein vertrekt om 10 uur.
In welke stad woon je ? Ik woon in Antwerpen.
Met wat voor een wagen rij je ? Ik rij met een Japanner.
Van welke muziek hou je ? Ik hou van klassieke muziek.
Hoe oud ben je ? Ik ben 24 jaar oud.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESPROKEN VTT SPREKEN RODE RIDDER 18 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Zij (Chrysis) heeft (daarover = over de schat) nog niet gesproken » (« Elle n’a pas encore parlĂ© »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESPROKEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « SPREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GESPROKEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« daarover »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC03 - Rajouté le 23/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
3. Inversiezinnen / Phrases inversées.
Schéma : complément + verbe + sujet + éventuel(s) autre(s) complément(s) ou subordonnée.

Voorbeelden / Exemples :
Wanneer wandelde je in het bos ? Quand t’es-tu promenĂ©(e) dans le bois. Gisteren wandelde ik in het bos. Je me suis promenĂ©(e) hier dans le bois.

Met wie ging je naar de bioscoop ? Avec qui es-tu allé(e) au cinéma ? Met mijn vriendin ging ik naar de bioscoop. Je suis allé(e) au cinéma avec mon amie.

Hoe ging je naar school ? Comment es-tu allĂ©(e) Ă  l’école ? Met de fiets ging ik naar school. Je suis allĂ©(e) Ă  l’école en vĂ©lo.

Waar woonden jullie vroeger ? OĂč habitiez-vous avant ? In Frankrijk woonden wij vroeger. Avant, nous habitions en France.

Hoorde je dat nieuws op de radio ? As-tu entendu cette nouvelle à la radio. Ja, dat hoorde ik op de radio. Oui, j’ai entendu cette nouvelle à la radio.

Woon je in Brussel ? Habites-tu à Bruxelles ? Ja, daar woon ik. Oui, j’y habite = j’habite là.

Waarom ben je moe ? Pourquoi es-tu fatiguĂ© ? Omdat ik slecht sliep, ben ik moe. Je suis fatiguĂ© parce que j’ai mal dormi.

Wat is de eerste maand van het jaar ? Quel est le premier mois de l’annĂ©e ? Januari is de eerste maand van het jaar. Janvier est le premier mois de l’annĂ©e.

Dag Luc, hoe gaat het ? Bonjour, Luc, comment ça va ? Luc is de (voor)naam van mijn broer, niet van mij. Luc est le prénom de mon frÚre, pas le mien.

Wat doen we eerst ? Que faisons-nous d’abord ? Eerst drinken we een koffie. Nous buvons d’abord un cafĂ©.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESLOTEN VTT SLUITEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : «Het venster is met deze staven te stevig gesloten» (« La fenĂȘtre est solidement fermĂ©e avec ces barreaux »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESLOTEN », participe passĂ© utilisĂ© avec un passĂ© composĂ©, provenant de l’infinitif « SLUITEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GESLOTEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© (une des plus nombreuses Ă©tant celle des « UI ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« met deze staven »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONSTRUCTION PHRASE NEERLANDAISE ZC01 ZC02 - Rajouté le 22/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par ACTIVE LANGUAGES ; les membres de son Ă©quipe y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
DE ZINSCONTRUCTIES / LES CONSTRUCTIONS DE PHRASES.
1. De bevestigende zin / La phrase affirmative.
Schéma : SUJET + VERBE + éventuel(s) complément(s)

Voorbeelden / Exemples :
Ik schrijf je morgen een brief.
Je t’écris demain une lettre.
Je gaat volgende week met de trein naar Spanje.
Tu vas la semaine prochaine avec le train en Espagne.
Zij hoorde het nieuws deze morgen op de radio.
Elle a entendu la nouvelle ce matin Ă  la radio.
We wonen al vijf jaar in België.
Nous habitons déjà cinq ans en Belgique.
Het was gisteren zeer mooi weer.
Il faisait hier un trĂšs beau temps.

2. Woordjes zonder inversie / Petits mots sans inversion.
Pas d’inversion avec : ja, nee, bah, Kristel (prĂ©noms), vader, moeder, etc ...

Voorbeelden / Exemples :
Bah, dat eten is niet lekker !
Pouah, cette nourriture n’est pas bonne !
Ja, jullie zijn de besten van de school.
Oui, vous ĂȘtes les meilleurs de l’école.
Zeg, ze komen vanavond niet.
Dis, ils (elles) ne viennent pas ce soir.
Nee, dat was geen vergissing, dat was opzettelijk.
Non, ce n’était pas une erreur, c’était en exprĂšs.
Kristel, jij woonde toch vijf jaar in Antwerpen.
Kristel, tu as tout de mĂȘme habitĂ© cinq ans Ă  Anvers.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter les phrases Ă©crites dans l’ordre du fichier WORD. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors vĂ©rifier la comprĂ©hension de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il faudrait tenter d’écrire les phrases Ă  l’audition et ne consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Les verbes de ces phrases se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEREDEN VTT RIJDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik ben in een greppel gereden » (« J’ai roulĂ© dans un fossĂ© »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEREDEN », V.T.T. provenant de l’infinitif « RIJDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GEREDEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « in een greppel »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : TROP NEERLANDAIS Fiche43 - Rajouté le 21/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la notion de « TROP » en néerlandais.
« TE VEEL » s’utilise essentiellement devant un nom.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GENOMEN VTT NEMEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij wordt door zijn eigene geweren onder vuur genomen » (« Il est pris sous le feu de ses propres armes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GENOMEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GENOMEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« door zijn eigene geweren » et « onder vuur »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS avec ou sans TE Fiche46 - Rajouté le 20/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise les usages particuliers de l’infinitif avec ou sans « TE » nĂ©erlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : GELOPEN VTT LOPEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Dan zien ze dat ze in de val (zijn) gelopen zijn » (« Alors, ils voient qu’ils ont couru = sont tombĂ©s dans le piĂšge »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « GELOPEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GELOPEN » est construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GELOPEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« in de val »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase (ici la phrase principale) commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (« DAN »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « ZE ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « ZIEN ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : INFINITIF NEERLANDAIS SYNTHESE Fiche48 - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise les usages particuliers (REJET, 
) de l’infinitif nĂ©erlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 57 NEGATIONS NL avec NIET ou GEEN - Rajouté le 19/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On utilise, comme négation néerlandaise « NIET » dans presque dans tous les cas mais JAMAIS DEVANT UN NOM ; dans ce dernier cas, on utilisera « GEEN » (signifiant en général « PAS un »).
Les verbes ici utilisĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DRINKEN, ETEN, HEBBEN, KENNEN, LEZEN, ONTMOETEN, VERGETEN, VERTELLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELATEN VTT LATEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Vrij gelaten rent het jong dadelijk naar zijn ouders » (« Laissé libre = rendu à la liberté, le jeune court tout de suite vers ses parents »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELATEN », participe passĂ© (utilisĂ© ici comme une sorte d’adjectif attribut) provenant de l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GELATEN » se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment («Vrij gelaten »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « het jong ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « rent ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : NAAR NAARTOE Fiche49 - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’utilisation des prĂ©positions nĂ©erlandais de lieu (« NAAR ») ou de destination (« NAARTOE », la terminaison « TOE » provenant de « TOT »).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 33 MOTS INTERROGATIFS avec PREPOSITIONS - Rajouté le 18/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Quand une question se compose d’un mot interrogatif suivi d’une prĂ©position, si le complĂ©ment est une personne, la prĂ©position sera, dans la question, suivie de « WIE » ; si le complĂ©ment est une chose, la prĂ©position, dans la question, se collera derriĂšre l’ancien « wat » devenant « WAAR » (constituant ce que l’on appelle un « adverbe pronominal »).
Les verbes utilisĂ©s dans ces phrases sont ici, Ă  l’infinitif : DENKEN, BESTAAN (uit), GAAN, HEBBEN, HOUDEN (van), KIJKEN, KOMEN, LOPEN, LUISTEREN, MOETEN, REKENEN, SCHRIKKEN, SPELEN, VERNIELEN, WACHTEN, WERKEN, ZIJN, ZITTEN et ZORGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKREGEN VTT KRIJGEN ROBERT EN BERTRAND 35 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb het bevel gekregen » («J’ai reçu l’ordre »). On y trouve notamment la forme verbale « GEKREGEN », participe passĂ© utilisĂ© avec un passĂ© composĂ©, provenant de l’infinitif « KRIJGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GEKREGEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© (la plus nombreuse Ă©tant celle des « IJ ») :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« het bevel »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CONNECTEURS TEMPS NEERLANDAIS Fiche50 - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les principaux « connecteurs de temps » (prépositions ou conjonctions de coordination) néerlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 56 ER UITZIEN - Rajouté le 17/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
L’expression « ER UITZIEN » est moins dĂ©concertante pour les francophones s’ils rĂ©flĂ©chissent au fait que « avoir l’air » c’est « ĂȘtre vu de l’extĂ©rieur (=> « UIT ») » par quelqu’un d’autre.
Les verbes ici utilisĂ©s (Ă  l’O.T.T. ou Ă  l’O.V.T.) sont, Ă  l’infinitif : DENKEN, OEN, teleurSTELLEN, uitPUTTEN, uitZIEN, VERRASSEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKOMEN VTT KOMEN KARL MAY 11 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De geest van het vuur is naar de Cheyennes gekomen » (« L’esprit du feu est venu chez les Cheyennes »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKOMEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « KOMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur L’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce participe passĂ© « GEKOMEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« naar de Cheyennes »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche37 - Rajouté le 16/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les superlatifs néerlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 43 DOEN ou MAKEN - Rajouté le 16/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes « DOEN » ou « MAKEN » se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEKEKEN VTT KIJKEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb in de toekomst gekeken » (« J’ai regardĂ© dans l’avenir = le futur »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKEKEN », V.T.T. provenant de l’infinitif « KIJKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GEKEKEN » se construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons que, aux temps composĂ©s, le participe passĂ© fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (ici « in de toekomst »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ADJECTIFS NUMERAUX ORDINAUX NEERLANDAIS Fiche40 - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les adjectifs numéraux et ordinaux néerlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 55 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 15/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supĂ©rioritĂ© se construit en ajoutant la terminaison « –ER » Ă  l’adjectif (ou Ă©quivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer Ă©ventuellement la modification orthographique (due Ă  l’ajout d’une terminaison « –E
 », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » comme les deux plateaux d’une balance (avec « HOE » plutĂŽt dans le sens de « combien » et, Ă©ventuellement, « DES TE », ayant une autre rĂ©percussion dans l’ordre des mots de la deuxiĂšme phrase qu’un deuxiĂšme « HOE »).
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, HEBBEN, HOUDEN (van), KLEDEN (zich), KLIMMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOUDEN VTT HOUDEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Tegenover de herder heb ik woord gehouden » (« A l’encontre du pasteur, j’ai tenu parole »).
On y trouve notamment forme verbale « geHOUDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « HOUDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce participe passĂ© « geHOUDEN » est construit sur l’infinitif. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « geHOUDEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment « WOORD », Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment («Tegenover de herder »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « IK ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « HEB ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : COMPARATIFS SUPERLATIFS NEERLANDAIS Fiche38 - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs et superlatifs néerlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 54 COMPARAISONS PROPORTIONNELLES - Rajouté le 14/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Un comparatif de supĂ©rioritĂ© se construit en ajoutant la terminaison « –ER » Ă  l’adjectif (ou Ă©quivalent) ; n’oubliez donc pas d’appliquer Ă©ventuellement la modification orthographique (due Ă  l’ajout d’une terminaison « –E », comme le passage du singulier au pluriel des noms). En cas de comparaisons proportionnelles, les deux phrases doivent « s’équilibrer » (avec « HOE » plutĂŽt dans le sens de « combien »). omme les deux plateaux d’une balance.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEGRIJPEN, DOEN, ETEN, GEBEUREN, GELOVEN, HEBBEN, HOUDEN, KLEDEN (zich), KLIMMEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, MISSEN, naDENKEN, opGEVEN, REGENEN, SLAPEN, SPREKEN, VOELEN (zich), WERKEN, WILLEN, WORDEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHANGEN VTT HANGEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ze hebben haar aan de rotswand gehangen » (« Ils l’ont suspendue Ă  la paroi rocheuse »).
On y trouve notamment forme verbale « geHANGEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « HANGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « geHANGEN hangen » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« haar » et « aan de rotswand »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ZOUDEN CONDITIONNEL NEERLANDAIS Fiche34 - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le condition présent néerlandais. Il constitue, en quelque sorte le prétérit (imparfait) du futur simple.
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe Ă  l’infinitif, Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez aussi notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 62 SUBORDONNEES avec MOTS INTERROGATIFS - Rajouté le 13/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEANTWOORDEN, BEVELEN, BLIJVEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, VINDEN, VRAGEN, WACHTEN, WETEN, WILLEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGETEN VTT ETEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « In de wildernis telt maar Ă©Ă©n wet : eten of (worden) gegeten worden » (« Dans la nature sauvage, il n’y a qu’une seule loi qui compte : manger ou ĂȘtre mangĂ© »).
On y trouve notamment, dans la deuxiĂšme phrase, la forme verbale « GEGETEN », participe passĂ© (tout Ă  fait irrĂ©gulier) provenant de l’infinitif « ETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment («In de wildernis»), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « Ă©Ă©n wet ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « telt ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : ZULLEN FUTUR NEERLANDAIS Fiche20 - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le futur simple néerlandais.
Pour ĂȘtre moins dĂ©routĂ© par sa construction, il est peut-ĂȘtre plus simple de le comparer au « futur proche » français et alors de remplacer les formes de ZULLEN par celles de « ALLER ».
Il exige, d’autre part, le REJET de l’autre verbe Ă  l’infinitif, Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez aussi notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 51 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 12/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEGRIJPEN, BEGROETEN, BEHANDELEN, DOEN, GAAN, GEBEUREN, GEDRAGEN (zich), KENNEN, KIJKEN, LACHEN, LOPEN, PRATEN, SPREKEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDRAGEN VTT DRAGEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (Andy en Moh-Wapi) worden stevig gekneveld en naar hun hut gedragen » (« Ils sont solidement ligotés et porté vers leur hutte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDRAGEN », V.T.T. (ou participe passĂ©) provenant de l’infinitif « DRAGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© « GEDRAGEN » se construit sur l’infinitif. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEDRAGEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« naar hun hut »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ».

Nom : CONSTRUCTION PHRASE SIMPLE NEERLANDAISE Fiche31 - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la construction de la phrase simple néerlandaise.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 50 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 11/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : aanNEMEN, DRINKEN, ETEN, GEBEUREN, GEVEN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KOPEN, LUISTEREN, meeGAAN, neerSTORTEN, RIJDEN, ROKEN, SPELEN, SPREKEN, teleurSTELLEN, VALLEN, VINDEN, VOELEN, WERKEN, WETEN, WINNEN, WORDEN, ZEGGEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDACHT VTT DENKEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik vind niet wat ik (altijd) gedacht had (gedacht) » (« Je ne trouve pas ce que j’avais pensĂ© »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « WAT ») la forme verbale « GEDACHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « DENKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEDACHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passĂ© fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : SONS SYLLABES ORTHOGRAPHE NEERLANDAIS Fiche28 - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise les sons, syllabes et l’orthographe en nĂ©erlandais. Il peut sembler compliquĂ©.
C’’est important pour le passage du PLURIEL au SINGULIER, par exemple pour dĂ©terminer le radical des verbes (1Ăšre personne de l’indicatif prĂ©sent) ou la formation du PLURIEL des noms (ou passage d’une forme verbale du singulier au pluriel) ou accords d’adjectifs.
Nous l’avons aussi synthĂ©tisĂ© autrement.
Référez-vous à notre synthÚse du « radical du verbe » néerlandais :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Si vous souhaitez mieux comprendre le PLURIEL des noms communs nĂ©erlandais (oĂč sont appliquĂ©es les mĂȘmes rĂšgles que dans le cas des verbes) ou les accords d’adjectifs, lisez notre synthĂšse :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 49 SUBORDONNEES avec ALS - Rajouté le 10/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, GEBEUREN, HEBBEN, KOMEN, KUNNEN, LUISTEREN, meeGAAN, SLAGEN, SLAPEN, SPREKEN, STELEN, VERTROUWEN, VRAGEN, WAARSCHUWEN, WETEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het is gedaan met mij » (« C’est fait avec moi = Cela en est fait de moi = Cela est terminĂ© pour moi »). Notez l’autre signification de « DOEN » 

On y trouve la forme verbale « GEDAAN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On aurait normalement dĂ» avoir : « Het is met mij gedaan », le participe passĂ© faisant l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment, Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : WANT OMDAT NEERLANDAIS Fiche39 - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’usage de « WANT » (« car ») ou surtout « OMDAT » (parce que »), dont l’utilisation affecte l’ordre des mots dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, oĂč la forme verbale ne reste plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet et fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de cette mĂȘme phrase subordonnĂ©e.
Il vaudrait donc mieux utiliser « WANT ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 42 SUBORDONNEES avec OPDAT - Rajouté le 09/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : aanTREKKEN, BEGRIJPEN, BRENGEN, HALEN, HEBBEN, KENNEN, KOMEN, MISSEN, OEFENEN, opBELLEN, RENNEN, SCHRIJVEN, SLAGEN, SPREKEN, uitLEGGEN, VERSTAAN, VERTREKKEN, WORDEN, ZIJN, ZWIJGEN et ZOUDEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEDAAN VTT DOEN ROBERT EN BERTRAND 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Jullie hebben je (jullie) werk goed gedaan » (« Vous avez bien fait votre travail »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEDAAN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « DOEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « gedaan » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« je werk » et « goed »), Ă  la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
En nĂ©erlandais, on a de plus en plus tendance Ă  remplacer le dĂ©terminant possessif « JULLIE » – ou le dĂ©terminant possessif « jouw » – par « JE », correspondant en principe au singulier.

Nom : PRONOMS RELATIFS NEERLANDAIS DIE DAT Fiche41 - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les pronoms relatifs néerlandais « DIE » ou « DAT », introduisant une phrase subordonnée.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 41 SUBORDONNEES avec HOEWEL ou ALS - Rajouté le 08/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : ETEN, HEBBEN, GAAN, KOMEN, KRIJGEN, MAKEN, MOGEN, REGENEN, SLAPEN, SPELEN, uitSLAPEN, VERLIEZEN, WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBLEVEN VTT BLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De hond, die buiten (was) gebleven was, komt plots aangerend » (« Le chien, qui était resté dehors, arrive soudain en courant »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBLEVEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts », est construit sur le PLURIEL du prĂ©tĂ©rit et fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase subordonnĂ©e relative (introduite par « DIE »). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait puisque que l’auxiliaire du temps composĂ©, « ZIJN », est ici la forme verbale « WAS », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) et fait donc aussi l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

Nom : PASSE COMPOSE VTT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche32 - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la formation du passĂ© composĂ© ou VTT (et du plus-que-parfait ou VVT) des verbes REGULIERS nĂ©erlandais, son participe passĂ© Ă©tant construit sur le prĂ©tĂ©rit (OVT, Ă©quivalent Ă  la fois de l’imparfait et du passĂ© simple français), lui-mĂȘme construit sur le RADICAL du verbe ou 1Ăšre personne de l’OTT ou indicatif prĂ©sent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Il va de soi que ces temps du passĂ© Ă©tant « composĂ©s », ils se composent notamment d’un auxiliaire (« HEBBEN » ou « ZIJN »), conjuguĂ© au prĂ©sent (pour le passĂ© composĂ©) ou au prĂ©tĂ©rit (pour le plus-que-parfait).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 40 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 07/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, KUNNEN, MAKEN, SCHIJNEN, TWIJFELEN, VOELEN, VRAGEN, WANDELEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERTREKKEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb nochtans niemand uit Chamonix zien vertrekken » (« Je n’ai pourtant vu personne partir de Chamonix »).
La phrase est au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« nochtans », « niemand » et « uit Chamonix »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : PLURIEL NOMS NEERLANDAIS Fiche24 - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le pluriel des noms néerlandais.
Il sera utilement complété par :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNoms
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 39 SUBORDONNEES avec ALS ou OF - Rajouté le 06/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : afVRAGEN (zich), DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, MAKEN, meeGAAN, MOETEN, ONTVANGEN, SPELEN, TWIJFELEN, VERTELLEN, WANDELEN, WETEN, WILLEN, ZEGGEN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN VERLATEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De oude olifant heeft de mannen het dorp zien verlaten » (« Le vieil Ă©lĂ©phant a vu les hommes quitter le village »). La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « ZIEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ment(« de mannen » et « het dorp »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PRETERIT OVT VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche42 - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la formation du prĂ©tĂ©rit (OVT, Ă©quivalent Ă  la fois de l’imparfait et du passĂ© simple français) des verbes REGULIERS nĂ©erlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1Ăšre personne de l’OTT ou indicatif prĂ©sent), soit plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)


Nom : DRILLS 38 SUBORDONNEES avec TOEN ou ALS - Rajouté le 05/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La conjonction « TOEN » introduit une phrase subordonnĂ©e au passĂ©. La conjonction « ALS » introduit une phrase subordonnĂ©e au prĂ©sent mais s’il y a une notion de condition (que « ALS » signifie « SI »), on peut trouver « ALS » au passĂ©.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BEGINNEN, BELLEN, DRINKEN, DUREN, FIETSEN, GAAN, HEBBEN, HUILEN, KOMEN, KRIJGEN, meeBRENGEN, MOETEN, MOGEN, openGAAN, ROKEN, SCHRIKKEN, SNEEUWEN, STERVEN, VERLATEN, WORDEN, ZIJN et ZITTEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF ZIEN DOEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/11/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen, prikt hij de slang met een voorstok aan de grond » (« Comme il l’a si souvent vu faire par les chasseurs, il coince le serpent avec un bĂąton sur le sol »).
La premiĂšre phrase, subordonnĂ©e, est au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « ZIEN » aurait donc dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas. Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« zo dikwijls » et « door de jagers »), Ă  la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (la phrase subordonnĂ©e «Zoals hij zo dikwijls door de jagers heeft zien doen» joue ici ce rĂŽle), on doit procĂ©der Ă  une «INVERSION», le sujet (ici « HIJ ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « PRIKT ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : AUXILIAIRES MODE OVT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche 33 - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise au prétérit (OVT) le REJET en néerlandais (qui concerne des formes verbales à cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez aussi notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 37 FORME PROGRESSIVE AAN HET - Rajouté le 04/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
On rend en nĂ©erlandais la notion de « ĂȘtre EN TRAIN DE » par « AAN HET » (suivi de l’infinitif) et le verbe fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BABBELEN, BELLEN, DRINKEN, ETEN, KIJKEN, LEZEN, LIFTEN, MAKEN, ONDERZOEKEN, ROKEN, SCHAKEN, SCHRIJVEN, SLAPEN, WACHTEN, ZIJN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : AUXILIAIRES MODE OTT KUNNEN MOETEN MOGEN WILLEN REJET NEERLANDAIS Fiche16 - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise Ă  l’indicatif prĂ©sent (OTT) le REJET en nĂ©erlandais (qui concerne des formes verbales Ă  cause de certains verbes) avec les « auxilaires de mode » (KUNNEN, MOETEN, MOGEN et WILLEN).
Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez aussi notre synthÚse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BRENGEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Had ik je maar nooit hier gebracht ! » (« Ah si je ne t’avais jamais amenĂ© ici => j’aurais mieux fait de ne jamais t’amener ici »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Le participe passĂ© « GEBRACHT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« maar », « nooit » et « hier »), Ă  la fin de la phrase. Signalons que la tournure de la phrase n’est pas courante et exprime un souhait. On aurait pu avoir la variante suivante avec un double infinitif : « Ik had je hier beter nooit moeten brengen ! »

Nom : DRILLS 27 SUBORDONNEES avec OMDAT - Rajouté le 03/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Avec « WANT », l’ordre des mots reste comme en français. Avec « OMDAT », on se retrouve dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise classique et le verbe n’est donc plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet mais fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, DRINKEN, ETEN, GAAN, HEBBEN, LEZEN, MAKEN, KENNEN, KOMEN, SLAGEN, VOLGEN, WETEN, WILLEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BETALEN BESSY 54 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten betalen » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie »).
On y trouve la forme verbale « MOETEN », la phrase Ă©tant, en fait, au passĂ© composĂ© et cette forme verbale aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« zijn leven » et « met zijn leven »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : IL Y A NEERLANDAIS Fiche12 - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs rappelle que, dans l’expression « IL Y A », on ne trouve en nĂ©erlandais (tout comme en anglais) pas le verbe « avoir » mais bien le verbe « ĂȘtre » (« ZIJN »).
Par ailleurs, il rappelle aussi qu’il passe au « PLURIEL » si le complĂ©ment prĂ©sente plus d’1 chose ou ĂȘtre.
Enfin (cela ne figure pas dans le tableau), rappelons que si « ER » se trouve Ă  cĂŽtĂ© d’un verbe (N’IMPORTE QUEL VERBE, pas seulement « ZIJN »), c’est que l’on a affaire Ă  l’expression « IL Y A ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 26 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 02/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : ASSISTEREN, DOEN, KAARTEN, KENNEN, KOMEN, ONTMOETEN, TWIJFELEN, WETEN, ZIEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF MOETEN BEKOPEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/11/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij (Jack) heeft zijn dapperheid met zijn leven moeten bekopen = betalen ! » (« Il a dû payer son courage avec = de sa vie ! »).
La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « MOETEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« zijn dapperheid » et « met zijn leven »), Ă  la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : ADJECTIFS NEERLANDAIS ACCORDS Fiche11 - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’accord de l’adjectif nĂ©erlandais : TOUJOURS invariable (si attribut) et avec une terminaison « -E » dans PRESQUE tous les autres cas (singulier ou pluriel, masculin ou fĂ©minin), Ă  l’exception de certains neutres (avec noms en « HET » au singulier).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 25 SUBORDONNEES avec OF - Rajouté le 01/11/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : ETEN, HEBBEN, HOUDEN, KENNEN, KOMEN, SCHRIJVEN, VRAGEN, WETEN, WONEN, ZIEN, et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN SCHRIKKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Verontschuldig mij mevrouw indien ik u heb laten schrikken » (« Veuillez m'excuser, madame, si je vous ai effrayée »).
La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « LATEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« U »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse, Ă©galement en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : NEGATIONS NEERLANDAISES Fiche10 - Rajouté le 31/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la négation en néerlandais.
« NIET » s’utilise dans presque tous les cas mais JAMAIS devant un NOM.
« GEEN » (< « EEN ») s’utilise devant un NOM et Ă©quivaut Ă  « PAS 1 / un(e) ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DOUBLE INFINITIF LATEN PLAATSEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij heeft zelfs een stoommachine laten plaatsen » (« Il a mĂȘme laissĂ© = fait placer une machine Ă  vapeur »).
La phrase est donc au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « LATEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« een stoommachine »), Ă  la fin de la phrase. Pour le REJET, voyez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DETERMINANTS DEMONSTRATIFS NEERLANDAIS Fiche09 - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise les dĂ©terminants dĂ©monstratifs (= quand on montre une chose ou un ĂȘtre) nĂ©erlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 23 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 30/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, GAAN, HEBBEN, HELPEN, KUNNEN, RIJDEN samenWERKEN, SPELEN, SPREKEN, VERTREKKEN, VERWAARLOZEN, WERKEN, WETEN, WILLEN, WONEN, ZIJN et ZULLEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VERBLIJVEN BESSY 42 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Niemand had hier kunnen verblijven zonder sporen na te laten » (« Personne n’avait = n’aurait pu sĂ©journer ici sans laisser de traces derriĂšre lui »).
On y trouve notamment la forme verbale « HAD », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
La phrase est, en fait, au plus-que-parfait (rendu en français par un conditionnel passĂ©) et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« zonder sporen »), Ă  la fin de la phrase.
Par ailleurs, la prĂ©position « ZONDER » engendre un « TE » quand elle prĂ©cĂšde un infinitif comme, ici, «NAlaten », qui est donc un verbe Ă  « particule sĂ©parable » puisque le « TE » s’intercale entre la particule « NA » et l’infinitif « LATEN » proprement dit.

Nom : DETERMINANTS POSSESSIFS NEERLANDAIS Fiche08 - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les déterminants possessifs néerlandais.
N’oubliez pas que, en langue nĂ©erlandaise (ou anglaise), la logique du dĂ©terminant possessif Ă  la troisiĂšme personne du singulier est diffĂ©rente de celle en langue française (oĂč « SON » correspond au masculin et « SA » correspond au fĂ©minin). En langue nĂ©erlandaise, si le possesseur de l’objet est masculin, on utilisera « ZIJN » (correspondant Ă  « de LUI ») ; si le possesseur de l’objet est fĂ©minin, on utilisera « HAAR » (correspondant Ă  « de ELLE »). Un « truc » pour ne plus oublier ces deux dĂ©terminants possessifs nĂ©erlandais : sachant que « HAAR » est aussi le nom commun signifiant « chevelure » (ou « cheveux »), si on lit (ou dit) « HAAR haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  elle = les cheveux d’une femme » ; si on lit (ou dit) « zijn haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  lui = les cheveux d’un homme ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 22 SUBORDONNEES avec DAT - Rajouté le 29/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : BLIJVEN DENKEN, DOEN, DRINKEN, ETEN GAAN, HEBBEN, HETEN MOETEN REGENEN, VERVELEN (zich) WERKEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN VASTSTELLEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Dat heeft hij niet kunnen vaststellen » (« Cela, il n’a pas pu le constater »).
La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs auraient l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« DAT »), Ă  la fin de la phrase.
On y trouve la forme verbale « VASTstellen », verbe dit « Ă  particule sĂ©parable », construit sur le verbe « STELLEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Si « vastSTELLEN » avait Ă©tĂ© conjuguĂ© comme participe passĂ© Ă  l’équivalent du passĂ© composĂ©, cela aurait entraĂźnĂ© en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « VAST » de son infinitif proprement dit, la particule « GE- » (commune Ă  la majoritĂ© des participes passĂ©s) s’intercalant entre eux => « vastGEsteld » : « Dat heeft hij niet VASTgesteld ».
Le participe passĂ© « vastGEsteld » aurait alors fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« DAT », si ce dernier n’avait pas commencĂ© la phrase) Ă  la fin de la phrase : « Hij heeft dat niet VASTgesteld ».

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche23 - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’ordre des mots dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise.
Le plus important Ă  retenir est que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 21 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 28/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont, Ă  l’infinitif : DOEN, HEBBEN, KOMEN, ONTMOETEN, REIZEN, SPREKEN, terugKOMEN, VERKOPEN, VERTELLEN, WACHTEN, WERKEN, ZEGGEN et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN DOEN ROBERT EN BERTRAND 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hoe heb je zoiets kunnen doen ? » (« Comment as-tu pu faire quelque chose ainsi = comme cela ?»).
La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« ZOIETS »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : PHRASE SUBORDONNEE NEERLANDAISE Fiche44 - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase subordonnée néerlandaise.
Le plus important Ă  retenir est que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 20 SUBORDONNEES MOT INTERROGATIF - Rajouté le 27/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
N’oublions pas que, dans la phrase subordonnĂ©e nĂ©erlandaise, le verbe n’est plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet.
Les verbes ici proposĂ©s sont Ă  l’infinitif : BELLEN DOEN DRAGEN DUREN GAAN GEBEUREN KOSTEN LUISTEREN opSTAAN TROUWEN VERTELLEN VERTREKKEN weten et ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF KUNNEN BEWONDEREN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb zijn trouw en (zijn) moed kunnen bewonderen » (« J’ai pu admirer sa fidĂ©litĂ© et son courage »).
La phrase est, en fait, au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « KUNNEN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les «temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« zijn trouw en moed »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE Fiche45 - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’usage du « POUR » devant un VERBE nĂ©erlandais : il s’agit d’un double mot, « OM 
 TE », le complĂ©ment Ă©ventuel s’intercalant entre le « OM » et le « TE », le « TE » prĂ©cĂ©dant directement l’infinitif.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 28 POUR DEVANT VERBE VERBES NL OM TE - Rajouté le 26/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le « POUR » devant un VERBE nĂ©erlandais est rendu par un double mot : « OM 
 TE ». Le complĂ©ment Ă©ventuel s’intercale entre le « OM » et le « TE », le « TE » prĂ©cĂ©dant directement l’infinitif.
Les verbes proposĂ©s ici sont, Ă  l’infinitif : BLIJVEN, DANSEN, DRINKEN, GAAN, HELPEN, KIJKEN, KOMEN, LEREN, LEZEN, PLUKKEN, PRATEN, ROKEN, SLAPEN, SPELEN, SPREKEN, uitLACHEN, VERTREKKEN et ZWEMMEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF HOREN SPREKEN BESSY 59 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik heb over je horen spreken toen we in Watona verbleven » (« J'ai entendu parler de toi quand nous séjournions à Watona »).
La phrase principale est au passĂ© composĂ© et la forme verbale de « HOREN » aurait dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© mais on a ici affaire Ă  ce que l’on appelle le « double infinitif », solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » (ce qui n'aurait pas Ă©tĂ© le cas de « HOREN », verbe rĂ©gulier, engendrant GEhoorD ») quand on ne les maĂźtrise pas. Voir : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« OVER JE »), Ă  la fin de la phrase.
On y trouve Ă©galement, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « TOEN ») la forme verbale « VERBLEVEN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « VERBLIJVEN », lui-mĂȘme construit sur « BLIJVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Rappelons que « TOEN » introduit des phrases subordonnées au passé (prenant la relÚve de « WANNEER » ou « ALS », qui les introduisent au présent). Pour le phénomÚne du REJET du verbe, lisez notre synthÚse également en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : INDICATIF PRESENT OTT NEERLANDAIS Fiche07 - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’indicatif prĂ©sent (ou OTT) des verbes nĂ©erlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 32 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 25/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intĂ©ressante, a fortiori quand on ne connaĂźt pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maĂźtrise pas la formation des participes passĂ©s des verbes rĂ©guliers.
On propose ici des phrases Ă  transformer au VTT (qui contenaient Ă  l’OTT les verbes « LIGGEN », « STAAN » ou « ZITTEN ») mettant en contexte les infinitifs : DROMEN, HUILEN, KIJKEN, KRABBEN, LEZEN, LUISTEREN, SPELEN, SLAPEN, SUFFEN, WACHTEN, WERKEN.
La plupart de ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : DOUBLE INFINITIF DOEN OPSPRINGEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het is een jong vosje dat Bessy heeft (in de lucht) doen opspringen » (« C’est un jeune renard que Bessy a fait sursauter »).
On y trouve notamment, au passĂ© composĂ©, une tournure que l’on appelle le « double infinitif » solution intĂ©ressante pour Ă©viter les « temps primitifs » quand on ne les maĂźtrise pas. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
« DOEN » aurait en effet dĂ» ĂȘtre au participe passĂ© (cela aurait donnĂ© « GEDAAN ») mais, dans la mesure oĂč il est suivi d’un infinitif, on le transforme, lui aussi, en infinitif.
Les deux infinitifs font l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« in de lucht »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : HEBBEN OVT AVOIR ZIJN OVT ETRE NEERLANDAIS Fiche21 - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les verbes « HEBBEN » et « ZIJN » néerlandais au prétérit (ou OVT).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 31 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 24/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intĂ©ressante, a fortiori quand on ne connaĂźt pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maĂźtrise pas la formation des participes passĂ©s des verbes rĂ©guliers.
On propose ici des phrases (Ă  mettre au plus-que-parfait, l’auxiliaire « HEBBEN » Ă©tant Ă©videmment Ă  l’OVT) mettant en contexte les infinitifs : BEWEREN, BLIJVEN, DURVEN, EISEN, HELPEN, HOPEN, KOMEN, KUNNEN, LEREN, LEZEN, MAKEN, MOETEN, MOGEN, PRATEN, PROBEREN, VERTREKKEN, VRAGEN, WERKEN, WILLEN, ZEGGEN, ZIEN, ZIJN, ZWIJGEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent (straks) ongehoorzaam geweest » (« Tu as été désobéissant »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si, Ă  part l’attribut, ce participe passĂ© « GEWEEST » avait Ă©tĂ© suivi d’un complĂ©ment comme « vandaag », il aurait plus visiblement fait l’objet du REJET, derriĂšre ce complĂ©ment Ă©ventuel, Ă  la fin de la phrase.
Rappelons qu’en nĂ©erlandais, l’adjectif attribut (ici « ongehoorzaam ») est invariable aprĂšs le verbe « ĂȘtre », tant en genre (passage du masculin au fĂ©minin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel). Le prĂ©fixe « ON- » est souvent Ă  nuance « nĂ©gative » et constitue le contraire : ici de « gehoorzaam ».

Nom : DOUBLE INFINITIF NEERLANDAIS Fiche47 - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’usage du « double infinitif » nĂ©erlandais.
La solution du double infinitif est intĂ©ressante, a fortiori quand on ne connaĂźt pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maĂźtrise pas la formation des participes passĂ©s des verbes rĂ©guliers.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)



Nom : DRILLS 30 DOUBLE INFINITIF NL - Rajouté le 23/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
La solution du double infinitif est intĂ©ressante, a fortiori quand on ne connaĂźt pas ses « temps primitifs » ou que l’on ne maĂźtrise pas la formation des participes passĂ©s des verbes rĂ©guliers.
On propose ici des phrases mettant en contexte les infinitifs : BLIJVEN, BABBELEN, DOEN, DURVEN, GEVEN, HELPEN, KOMEN, KUNNEN, LATEN, MOETEN, OPRUIMEN, PROBEREN, TREKKEN, VERLATEN, VERTREKKEN, VINDEN, VRAGEN, WERKEN, ZEGGEN, ZIJN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN SAFARI 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/10/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Dat betekent dat jagers (Kawamba’s) in de buurt zijn of (dat jagers in de buurt) (zijn) geweest zijn » (« Cela signifie que des chasseurs sont / se trouvent ou ont Ă©tĂ© dans le voisinage »).
On y trouve notamment, dans la deuxiĂšme phrase subordonnĂ©e (introduite par « DAT »), « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Le participe passĂ© « GEWEEST » devrait normalement faire l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment, sous-entendu (« in de buurt »), Ă  la fin de la phrase. Ce n’est pas tout Ă  fait le cas dans le dialogue de l’image, ne fĂ»t-ce qu’afin d’éviter 2 X « zijn » quasi successivement.
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre notamment les trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : IMPERATIF PLURIEL LATEN WE VERBES NEERLANDAIS Fiche27 - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’impĂ©ratif nĂ©erlandais Ă  la premiĂšre personnel du pluriel, utilisation le verbe « LATEN », en quelque sorte auxiliaire (comme « ZULLEN » l’est, pour le futur simple mais, lui, pour toutes les personnes), engendrant un phĂ©nomĂšne de REJET.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 46 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES INFINITIF - Rajouté le 22/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°46 contextualisent dans une phrase Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes Ă  particule sĂ©parable ou pas rejetĂ©s Ă  l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN Ă  la fin de la phrase et qui doivent ĂȘtre transposĂ©s dans une autre phrase (toujours Ă  l’OTT), l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sĂ»r et Ă©tant remplacĂ© par WEIGEREN qui exige un « TE » (Ă©quivalent du « DE » français) + infinitif.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanZETTEN, ACHTERVOLGEN, BEKENNEN, doorWERKEN, inDIENEN, inPAKKEN, meeGAAN, OMHELZEN, omWISSELEN, ONDERGAAN, ONDERZOEKEN, opSTEKEN, VERZETTEN, VOLBRENGEN, voorLEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je bent verstandig geweest » (« Tu as été intelligente »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Rappelons qu’en nĂ©erlandais, l’adjectif attribut (ici « verstandig ») est invariable aprĂšs le verbe « ĂȘtre », tant en genre (passage du masculin au fĂ©minin) qu’en nombre (passage du singulier au pluriel).

Nom : IMPERATIF SINGULIER VERBES NEERLANDAIS Fiche26 - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise l’impĂ©ratif nĂ©erlandais qui, au singulier, correspond au « radical » du verbe (1Ăšre personne du prĂ©sent ou OTT).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 45 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES IMPERATIF - Rajouté le 21/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°45 contextualisent dans une phrase Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes Ă  particule sĂ©parable ou pas rejetĂ©s Ă  l’infinitif par l’auxiliaire de mode WILLEN Ă  la fin de la phrase et qui doivent ĂȘtre transposĂ©s Ă  l’impĂ©ratif, l’auxiliaire de mode WILLEN disparaissant, bien sĂ»r.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanSTELLEN, aanTREKKEN, AANVAARDEN, achteruitRIJDEN, BEANTWOORDEN, doorVERTELLEN, inHALEN, ONDERBREKEN, ONDERHOUDEN, ONTNEMEN, opSTAAN, uitGEVEN, uitNODIGEN, VERLIEZEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici Ă©galement « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre notamment trois autres grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomÚne du REJET ; lisez notre synthÚse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire Ă  l’expression « IL Y A » qui, en français, contient Ă©videmment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » Ă  cĂŽtĂ© de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire Ă  l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue nĂ©erlandaise, ĂȘtre au pluriel.

Nom : VERBES NEERLANDAIS A PARTICULE SEPARABLE Fiche14 - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise le rejet de la particule séparable néerlandaise, dans le cas de formes verbales conjuguées (OTT, OVT) à la fin de la phrase.
Rappelons que, au moins, les préfixes évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables et que BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-, au moins, NE sont PAS séparables.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 44 VERBES NL OTT A PARTICULES SEPARABLES OU PAS - Rajouté le 20/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces DRILLS N°44 contextualisent dans une phrase Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes Ă  particule sĂ©parable ou pas rejetĂ©s Ă  l’infinitif par l’auxiliaire de mode MOETEN Ă  la fin de la phrase et qui doivent ĂȘtre transposĂ©s Ă  une autre personne (le « JE » devenant « IK ») et l’auxiliaire de mode MOETEN disparaissant.
Rappelons que, au moins, les préfixes existant BE- ER-, HER-, GE-, ONT- et VER- NE sont PAS séparables et que ceux évoquant une ancienne préposition (« AAN », « IN », « OP », « UIT », etc.) sont généralement séparables.
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : aanKIJKEN, AANVAARDEN, afMAKEN, meeNEMEN, naDENKEN, omKLEDEN, OMZEILEN, ONDERSTREPEN, ONDERTEKENEN, ONTVANGEN, opRUIMEN, opZOEKEN, VERTELLEN, voorBEREIDEN, wegGOOIEN
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN BESSY 58 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Je wordt (door de politie) gezocht en ik heb het recht te schieten » (« Tu es cherché => recherché et j'ai le droit de tirer »).
On y trouve notamment, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « GEZOCHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel («door de politie»), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette premiĂšre phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complĂ©ment Ă©ventuel Ă©tant introduit par la prĂ©position « DOOR ».

Nom : PARTICIPE PASSE VTT VERBES IRREGULIERS NEERLANDAIS Fiche31 - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les participes passés des verbes irréguliers néerlandais (utilisés notamment au VTT, à la voix passive, etc.), minoritaires, autres que ceux affectés par les « temps primitifs ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs », oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 19 HOUDEN ou GRAAG - Rajouté le 19/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de crĂ©er chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord comprendre les mots ou phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Il y a 2 (deux) façons principales d’exprimer la notion d’AIMER en langue nĂ©erlandaises. Si l’on a affaire Ă  un verbe, il faut utiliser le mot invariable « GRAAG » (Ă©quivalent de « volontiers »). Si l’on Ă  affaire Ă  un nom, on utilisera « HOUDEN van ».
Sont aussi proposés les verbes : ETEN, GEVEN, HOUDEN, KIJKEN, KOPEN, LEREN, LEZEN, LIGGEN, LUISTEREN, PLUKKEN, RIJDEN, SCHILDEREN, SPREKEN, TEKENEN, VOETBALLEN et ZONNEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN ROBERT EN BERTRAND 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer geworden » (« Quelques jours plus jours, ils ne sont encore en rien devenus plus sages / Ă©clairĂ©s = ils n’en savent toujours pas plus »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passĂ© fait, en principe, l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase, derriĂšre (tous) les complĂ©ments. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
On aurait pu (dû) avoir dans la troisiÚme image : « Na enkele dagen zijn ze (Robert en Bertrand) nog niets wijzer omtrent de geheimen van kasteel Rozendael geworden »

Nom : PARTICIPE PASSE VERBES REGULIERS NEERLANDAIS Fiche30B - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la formation du participe passĂ© des verbes REGULIERS nĂ©erlandais (construit sur le RADICAL du verbe ou 1Ăšre personne de l’OTT ou indicatif prĂ©sent), plus de 90% de ceux-ci, les autres faisant l’objet des « temps primitifs ».
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 15 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 18/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phĂ©nomĂšne de l’INVERSION, en langue nĂ©erlandaise, n’est pas compliquĂ© si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derriĂšre le verbe. Le phĂ©nomĂšne se produit Ă©galement si la phrase commence par un complĂ©ment, qui peut ĂȘtre un mot court (« Nu », « Soms », 
).
On trouve dans les phrases proposĂ©es – Ă  l’OTT (prĂ©sent) ou Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) – des formes verbales dĂ©coulant des infinitifs suivants : KIJKEN, KOMEN, KUNNEN et WETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWEEST VTT ZIJN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Er is een hold up geweest » (« Il y a eu un hold up »).
On y trouve la forme verbale « GEWEEST », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZIJN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Nombre d’élĂšves ne le « retenant » pas, rappelons qu’une de ses formes Ă  l’impĂ©ratif est « WEES », comme dans l’expression « Wees niet bang »(« N’aie pas peur »).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici Ă©galement « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre notamment trois autres grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passé « GEWEEST » est affecté par le phénomÚne du REJET ; lisez notre synthÚse colorée :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que l’on a affaire Ă  l’expression « IL Y A » qui, en français, contient Ă©videmment le verbe « avoir ».
Quand on trouve « ER » Ă  cĂŽtĂ© de N’IMPORTE QUEL verbe, cela indique que l’on a affaire Ă  l’expression française « IL Y A », la forme verbale pouvant, en langue nĂ©erlandaise, ĂȘtre au pluriel.

Nom : FORMATION RADICAL VERBE NEERLANDAIS Fiche30A - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la formation du radical du verbe nĂ©erlandais (1Ăšre personne de l’OTT ou indicatif prĂ©sent).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 14 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 17/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phĂ©nomĂšne de l’INVERSION, en langue nĂ©erlandaise, n’est pas compliquĂ© si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derriĂšre le verbe. Le phĂ©nomĂšne se produit Ă©galement si la phrase commence par un complĂ©ment.
On trouve dans les phrases proposĂ©es – Ă  l’OTT (prĂ©sent) ou Ă  un temps du passĂ© (OVT ou prĂ©tĂ©rit ; VTT ou passĂ© composĂ©) des formes verbales, rĂ©guliers ou irrĂ©guliers, dĂ©coulant des infinitifs suivants : GAAN, ZIJN, EINDIGEN, HEBBEN, GEVEN, WORDEN, TROUWEN, VERTREKKEN, SNEEUWEN, SPELEN, KOPEN et REPAREREN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GELEGEN VTT LIGGEN RODE RIDDER 38 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Dit hol moet onder het meer gelegen zijn ! » (« Cette taniĂšre doit ĂȘtre situĂ©e sous le lac ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « GELEGEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « LIGGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Le participe passĂ© « GELEGEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« onder het meer »), Ă  la fin de la premiĂšre phrase. L’auxiliaire « ZIJN » fait, lui, Ă©galement l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« onder het meer »), Ă  la fin de la phrase, exigĂ© par l’auxiliaire de mode « MOETEN ». Notez que l’on aurait pu avoir les deux formes verbales rejetĂ©es dans l’ordre inverse : « Dit hol moet onder het meer ZIJN gelegen ! ».
« Hol » est évidemment un substantif NEUTRE puisque « diT » provient de « heT », mot spécifique du NEUTRE singulier (déterminant défini ou pronom personnel sujet).
Il est Ă  noter que l’auxiliaire du passĂ© composĂ© est ici « ZIJN » (au lieu de « HEBBEN »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre notamment trois autres grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : INVERSION NEERLANDAISE Fiche15 - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise le phĂ©nomĂšne de l’INVERSION en langue nĂ©erlandaise, qui n’est pas compliquĂ©e si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derriĂšre le verbe. Le phĂ©nomĂšne se produit Ă©galement si la phrase commence par un complĂ©ment.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 13 INVERSION NEERLANDAISE - Rajouté le 16/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Le phĂ©nomĂšne de l’INVERSION, en langue nĂ©erlandaise, n’est pas compliquĂ© si l’on se rappelle que, dans une phrase interrogative (ou question), le sujet passe derriĂšre le verbe. Le phĂ©nomĂšne se produit Ă©galement si la phrase commence par un complĂ©ment.
On trouve dans les phrases proposĂ©es – Ă  l’OTT (prĂ©sent) ou Ă  un temps du passĂ© (OVT ou prĂ©tĂ©rit ; VTT ou passĂ© composĂ©) des formes verbales, rĂ©guliers ou irrĂ©guliers, dĂ©coulant des infinitifs suivants : KOMEN, DOEN, VERHUIZEN, ZIJN, BEGRIJPEN, HEBBEN, ZIEN, GAAN, VERTREKKEN, SPELEN, SPREKEN et MOETEN.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Aan boord van de sloep, werd alarm (door een man) gegeven » (« A bord de la barge, l’alarme fut donnĂ©e »).
On y trouve notamment, la forme verbale « GEGEVEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« ervandoor »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette premiĂšre phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complĂ©ment Ă©ventuel Ă©tant introduit par la prĂ©position « DOOR ».
La phrase commençant par uncomplément (« Aan boord van de sloep »), il y a INVERSION.

Nom : COMPARATIFS SUPERIORITE NEERLANDAIS Fiche36 - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les comparatifs néerlandais de supériorité.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 52 COMPARATIFS NL SUPERIORITE - Rajouté le 15/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier le substantif (ou nom), le dĂ©terminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire Ă  des comparatifs de supĂ©rioritĂ© qui se construisent gĂ©nĂ©ralement en ajoutant simplement une terminaison « -ER » Ă  l’adjectif (pour autant qu’il n’y ait pas de modification orthographique comme aprĂšs une terminaison « -E » d’accord d’adjectif). C’est diffĂ©rent dans le cas de mots « invariables » et des participes prĂ©sents.
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.

Nom : GEGEVEN VTT GEVEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Alarm wordt (dadelijk) gegeven en de vlinders slaan op de vlucht » (« L’alarme est donnĂ©e et les papillons prennent la fuite »).
On y trouve notamment, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « GEGEVEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GEVEN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEGEVEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« dadelijk »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Notez que cette premiĂšre phrase est Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » (au lieu de l’auxiliaire « ZIJN »), le complĂ©ment Ă©ventuel Ă©tant introduit par la prĂ©position « DOOR ».

Nom : PREPOSITIONS NEERLANDAISES Fiche06 - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs présente des prépositions néerlandaises (dont, beaucoup, rappelons-le, constituent une particule séparable des verbes dits « à particule séparable »).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 18 ADJECTIFS NL ACCORD NOMS NEUTRES - Rajouté le 14/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier le substantif (ou nom), le dĂ©terminant et enfin l’adjectif.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les « phrases » (sans verbe) Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Nous avons affaire Ă  des noms neutres (en « HET »). L’accord de l’adjectif varie notamment selon que l’on a affaire Ă  un dĂ©terminant dĂ©fini (« HET » => « DAT » ou « DIT ») ou indĂ©fini (« EEN », « GEEN » = PAS « un »).
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine d’adjectifs basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique.
Ces adjectifs Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Dans les phrases en MP3, on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.

Nom : GESCHREVEN VTT SCHRIJVEN - Rajouté le 13/10/2016

Description : La phrase suivante est intĂ©ressante : « Ik heb brieven (aan vrienden) geschreven »(« J’ai Ă©crit des lettres »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESCHREVEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « SCHRIJVEN », qui connaĂźt les « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Il est Ă  noter que ce verbe « SCHRIJVEN » fait partie de la catĂ©gorie la plus importante (en nombre) de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcĂ©s « Ă© » au passĂ©). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GESCHREVEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« brieven »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASE INTERROGATIVE NEERLANDAISE SANS MOT INTERROGATIF Fiche04 - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase interrogative (ou question) SANS mot interrogatif.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 47 VERBES PARTICULES SEPARABLES NL VTT - Rajouté le 13/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°47 contextualisent dans une phrase Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes Ă  particule sĂ©parable rejetĂ©s Ă  l’infinitif par un l’auxiliaire de mode MOETEN Ă  la fin de la phrase et qui doivent ĂȘtre transposĂ©s (parfois Ă  une autre personne, le « JE » devenant « IK ») VTT (passĂ© composĂ© avec participe passĂ© prĂ©cĂ©dĂ© de « AL »).
Remarques : un verbe IRrĂ©gulier « composĂ© » (« leegETEN » par rapport Ă  « ETEN ») va se conjuguer comme le verbe « simple » ou de base ; le mĂȘme principe s’applique aux verbes rĂ©guliers (« opBELLEN » par rapport Ă  « BELLEN »). Avec une complication pour cette « particule sĂ©parable » (« leeg » ou « op », ressemblant Ă  une ancienne prĂ©position) : le « GE » (prĂ©fixe de la majoritĂ© des participes passĂ©s) va s’intercaler (en deuxiĂšme position) entre elles (« leeg » ou « op », en premiĂšre position comme Ă  l’infinitif) et la forme verbale proprement dite au participe passĂ© (toujours en troisiĂšme et derniĂšre position).
Rappelons que les prĂ©fixes existant (dĂ©jĂ ) Ă  l’infinitif (principalement BE-, ER-, HER-, GE-, ONT- et VER-) ne peuvent pas ĂȘtre prĂ©cĂ©dĂ©s d’un « GE » (prĂ©fixe de la majoritĂ© des participes passĂ©s).
Les formes verbales des infinitifs proposés sont : afWASSEN, aanBIEDEN, ONDERZOEKEN, opMAKEN, OVERHOREN, VERHUIZEN, uitKLEDEN, opBELLEN, ONDERTEKENEN, afSTAAN, naKIJKEN, BESTELLEN, OVERTUIGEN, inVULLEN et volSCHENKEN.
Ces verbes, quand ils sont irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GESTAAN VTT STAAN ATLAS - Rajouté le 12/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij heeft daar drie uren gestaan » (« Il est resté debout là pendant trois heures »).
On y trouve notamment la forme verbale « GESTAAN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « STAAN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GESTAAN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« daar » et « drie uren »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : PHRASE INTERROGATIVE NEERLANDAISE AVEC MOT INTERROGATIF Fiche04 - Rajouté le 12/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise la phrase interrogative (ou question) AVEC mot interrogatif.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 17 VERBES MOUVEMENT NL OTT VTT - Rajouté le 12/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°17 contextualisent Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes (revenant parfois 2 fois), qui seront utilisĂ©s au VTT (passĂ© composĂ©) soit avec HEBBEN, soit avec ZIJN (souvent comme en français mais pas dans le cas de verbes de MOUVEMENT). Il s’agit de formes verbales des infinitifs : LOPEN, WANDELEN, FIETSEN, VLIEGEN, RIJDEN, VAREN, SPRINGEN, SCHAATSEN, ZEILEN, RENNEN et ZWEMMEN.
Ces verbes, quand ils sont irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEBRACHT VTT BRENGEN ROBERT EN BERTRAND 2 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : «Een van de stakers wordt op de hoogte gebracht » (« Un des grévistes est porté à la hauteur = mis au courant »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEBRACHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEBRACHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que la forme verbale du participe passĂ© fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase, derriĂšre (tous) les complĂ©ments. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
La phrase est Ă  la voix passive (auxiliaire « WORDEN »). Notez l’expression « op de hoogte brengen ».

Nom : HEBBEN OTT AVOIR NEERLANDAIS Fiche03 - Rajouté le 11/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la conjugaison Ă  l’indicatif prĂ©sent (ou OTT) du verbe « HEBBEN » (« avoir »).
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 16 VERBES NL VTT avec ZICH ou ELKAAR - Rajouté le 11/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°16 contextualisent Ă  l’OTT (indicatif prĂ©sent) des verbes, utilisĂ©s avec ZICH (pronom rĂ©flĂ©chi) ou ELKAAR (pronom rĂ©ciproque) Ă  mettre au VTT (passĂ© composĂ©). Il s’agit de formes verbales des infinitifs : VERGISSEN, WASSEN, GROETEN, aanKLEDEN, VERSPREKEN, VERTELLEN, klaarMAKEN, BELIEGEN, BEDRIEGEN, uitDRUKKEN, SCHEREN, SCHRIJVEN, VERRADEN, VERSTOPPEN et HOUDEN.
Ces verbes, quand ils sont irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Autres remarques : un verbe « composĂ© » (« BELIEGEN » par rapport Ă  « LIEGEN » ou « VERSPREKEN » par rapport Ă  « SPREKEN ») va se conjuguer comme le verbe « simple » ou de base ; c’est ainsi que « BELIEGEN » va se conjuguer comme « LIEGEN » ou que « VERSPREKEN » va se conjuguer comme « SPREKEN ». Le mĂȘme principe s’applique Ă  « klaarMAKEN » par rapport Ă  « MAKEN » avec une complication pour ce qu’on appelle la « particule sĂ©parable » (« klaar » dans son cas) : le « GE » (prĂ©fixe de la majoritĂ© des participes passĂ©s) va s’intercaler (en deuxiĂšme position) entre elle (« klaar », en premiĂšre position comme Ă  l’infinitif) et la forme verbale proprement dite au participe passĂ© (toujours en troisiĂšme et derniĂšre position).
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN KARL MAY 11 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Is hij (de Rode Bizon) gek geworden ? » (« Est-il devenu fou ? »).
La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ben je gek geworden ? »(« Es-tu devenu fou ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, dans une phrase INTERROGATIVE (= une QUESTION, se terminant par un point d’INTERROGATION = « ? » ou « vraagteken » en nĂ©erlandais) sans mot interrogatif, on doit procĂ©der Ă  une INVERSION, le sujet (ici « de Rode Bizon ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « IS ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : ZIJN OTT ETRE NEERLANDAIS Fiche02 - Rajouté le 10/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthĂ©tise la conjugaison Ă  l’indicatif prĂ©sent (ou OTT) du verbe « ZIJN » (« ĂȘtre »), probablement le verne nĂ©erlandais le plus irrĂ©gulier. Il faut absolument en mĂ©moriser les formes verbales de base.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 12 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 10/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°12 contextualisent et reprennent au VTT (passĂ© composĂ©) certains infinitifs des DRILLS N°11 (Ă  l’OVT ou prĂ©tĂ©rit) et en proposent d’autres : en l’occurrence METEN, STIJGEN, VALLEN, VERDWIJNEN, BEDRIEGEN, BUIGEN, GIETEN, GRAVEN, LADEN, SCHIETEN, SMELTEN, TREFFEN, VANGEN, VECHTEN et VERBERGEN Ă  mettre au VTT (ou passĂ© composĂ©), leur participe passĂ© Ă©tant souvent construit sur le prĂ©tĂ©rit (pluriel ou singulier), parfois sur l’infinitif et, trĂšs minoritairement, sont tout Ă  fait diffĂ©rents.
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN ROBERT EN BERTRAND 37 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ben je gek geworden ? »(« Es-tu devenu fou ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

Nom : PRONOMS PERSONNELS NEERLANDAIS Fiche01 - Rajouté le 09/10/2016

Description : Ce tableau en couleurs synthétise les pronoms personnels néerlandais.
Si l’élĂšve doit revoir quelque chose la veille d’un examen, c’est bien ce genre de synthĂšse.
Il y en aura quelque 50 autres sur www.idesetautres.be (sous drapeau des Pays-Bas)

Nom : DRILLS 11 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 09/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°11 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs METEN, SPIJTEN, STIJGEN, VALLEN, VERDWIJNEN, BEDRIEGEN, BUIGEN, GIETEN, GRAVEN, KLINKEN, SCHIETEN, SMELTEN, TREFFEN, VANGEN, VECHTEN et VERBERGEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZONGEN VTT ZINGEN ROBERT EN BERTRAND 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het (dat liedje) moet minstens wat hoger (worden) gezongen worden » (« Cela doit au moins ĂȘtre chantĂ© un peu plus haut = plus fort »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEZONGEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif «ZINGEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur le pluriel du prĂ©tĂ©rit ou O.V.T. (Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ©.)
Le participe passĂ© « GEZONGEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« wat hoger »), Ă  la fin de la phrase. lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Cette phrase est aussi Ă  la voix passive, d’oĂč l’utilisation de l’auxiliaire « WORDEN » au lieu de l’auxiliaire « ZIJN ». N’oublions pas que, si le verbe principal d’une phrase est l’auxiliaire de mode (de l’obligation) « MOETEN », ce dernier exige le « REJET » de l’infinitif Ă©ventuel qui le suit (« WORDEN »), derriĂšre le complĂ©ment (« wat hoger »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : DRILLS 10 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 08/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°10 contextualisent et reprennent au VTT (passĂ© composĂ©) certains infinitifs des DRILLS N°9 (Ă  l’OVT ou prĂ©tĂ©rit) et en proposent d’autres : en l’occurrence BREKEN, LACHEN, LEZEN, LIEGEN, SCHRIJVEN, SCHRIKKEN, SLUITEN, aanBIEDEN, VRIEZEN, WASSEN, WIJZEN, ZINGEN, STELEN, VAREN et WERPEN, Ă  mettre au VTT (ou passĂ© composĂ©), leur participe passĂ© Ă©tant souvent construit sur le prĂ©tĂ©rit (pluriel ou singulier), parfois sur l’infinitif et, trĂšs minoritairement, sont tout Ă  fait diffĂ©rents.
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEZOCHT VTT ZOEKEN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Zij heeft kontakt met iemand gezocht » (« Elle a recherchĂ© le contact = Ă  prendre contact avec quelqu’un»).
On y trouve notamment la forme verbale « GEZOCHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « GEZOCHT » est construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEZOCHT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« kontakt » et « met iemand »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 09 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 07/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°9 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs BREKEN, LATEN, LEZEN, LIEGEN, SCHRIJVEN, SCHRIKKEN, SLUITEN, BIEDEN, VRIEZEN, WIJZEN, ZINGEN, STELEN, STINKEN, VAREN et WERPEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEWORDEN VTT WORDEN SAFARI 8 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De olifanten zijn dol geworden » (« Les éléphants sont devenus fous »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEWORDEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « WORDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez notamment notre tableau de synthĂšse « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEWORDEN » est affectĂ© d’un REJET, derriĂšre l’attribut (« DOL »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 08 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 06/10/2016

Description : Voici ce que disent du 6 octobre 1916 Louis GILLE, Alphonse OOMS et Paul DELANDSHEERE dans Cinquante mois d'occupation allemande (Volume 2 : 1916).

Nom : GEKOCHT VTT KOPEN BESSY 24 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij heeft die geweren voor een appel en een ei gekocht » (« Il a achetĂ© ces fusils pour une pomme et un Ɠuf = une bouchĂ©e de pain »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEKOCHT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « KOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Il faut aussi noter que ce participe passĂ© se construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. (Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ©.)
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEKOCHT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« die geweren » et « voor een appel en een ei »), Ă  la fin de la phrase : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 07 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 05/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°7 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs HELPEN, KLIMMEN, KOPEN, KRIJGEN, LOPEN, SLAPEN, SPREKEN, TREKKEN, VERGETEN, VERLIEZEN, VLIEGEN, WEGEN, BIJTEN, BLIJKEN, WINNEN et WORDEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHOLPEN VTT HELPEN BESSY 22 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze hebben ons goed geholpen » (« Ils nous ont bien aidés »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEHOLPEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif «HELPEN», qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEHOLPEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« die geweren » et « voor een appel en een ei »), Ă  la fin de la phrase : Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse en couleurs : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 06 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 04/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°6 contextualisent et reprennent au VTT (passĂ© composĂ©) certains infinitifs des DRILLS N°5 (Ă  l’OVT ou prĂ©tĂ©rit) et en proposent d’autres : en l’occurrence ETEN, LIGGEN, ZITTEN, ZOEKEN, VINDEN, VRAGEN, GENEZEN, HANGEN, KIJKEN, NEMEN, ROEPEN, STAAN, STERVEN, WETEN, ZWIJGEN, ZEGGEN et vastGRIJPEN, Ă  mettre au VTT (ou passĂ© composĂ©), leur participe passĂ© Ă©tant souvent construit sur le prĂ©tĂ©rit (pluriel ou singulier), parfois sur l’infinitif et, trĂšs minoritairement, sont tout Ă  fait diffĂ©rents.
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEHAD VTT HEBBEN ROBERT EN BERTRAND 21 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/10/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik heb een visioen gehad » («J’ai eu une vision»). On y trouve notamment la forme verbale « GEHAD », participe passĂ© provenant de l’infinitif « HEBBEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il faut aussi noter que ce participe passĂ© se construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. (Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ©.) Le participe passĂ© « GEHAD » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« een visioen »), Ă  la fin de la phrase : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 05 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 03/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°5 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs ETEN, LIGGEN, ZITTEN, ZOEKEN, VINDEN, VRAGEN, GENEZEN, HANGEN, KIJKEN, KUNNEN, NEMEN, ROEPEN, STAAN, STERVEN, ZEGGEN, WETEN, ZWIJGEN et vastGRIJPEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GAAN VTT GEGAAN SAFARI 1 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ik hoop maar dat de neushoorn ervandoor (is) gegaan is » (« J’espĂšre seulement que le rhinocĂ©ros s’en est allĂ© = a pris le large »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DAT »), la forme verbale « GEGAAN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « GAAN ».
Il est Ă  noter que ce participe passĂ© se construit sur l’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Le participe passĂ© « GEGAAN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« ervandoor »), Ă  la fin de la phrase. Lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Rappelons donc aussi que, dans une phrase subordonnée (introduite ici par « DAT »), la forme verbale (ici « IS ») ne se trouve plus juste à cÎté de son sujet (ici « de neushoorn ») mais prÚs du participe passé.

Nom : DRILLS 04 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 02/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°4 contextualisent et reprennent au VTT (passĂ© composĂ©) certains infinitifs des DRILLS N°2 (Ă  l’OVT ou prĂ©tĂ©rit) et en proposent d’autres : en l’occurrence meeBRENGEN, DENKEN, DOEN, GAAN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, ZIEN, ZIJN, BEGINNEN, BLIJVEN, KOMEN, DRAGEN et DRINKEN, Ă  mettre au VTT (ou passĂ© composĂ©), leur participe passĂ© Ă©tant souvent construit sur le prĂ©tĂ©rit (pluriel ou singulier), parfois sur l’infinitif et, trĂšs minoritairement, sont tout Ă  fait diffĂ©rents.
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : VONDEN OVT VINDEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/10/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze waren gevangen genomen, want we vonden nergens hun lichamen » (« Ils étaient pris (= faits) prisonniers, car nous ne trouvùmes leurs corps nulle part »).
On y trouve notamment, dans la deuxiĂšme phrase, la forme verbale « VONDEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « VINDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

N’oublions pas qu’il vaut mieux utiliser « WANT » que « OMDAT », parce que ce dernier modifie, en nĂ©erlandais, l’ordre des mots dans la phrase subordonnĂ©e, engendrant le REJET du verbe Ă  la fin de la phrase. On aurait donc eu : « (
) OMDAT we nergens hun lichamen VONDEN » OU, mieux (le COD prĂ©cĂ©dant en gĂ©nĂ©ral l’autre complĂ©ment), « « (
) OMDAT we hun lichamen nergens VONDEN ».

Nom : DRILLS 03 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 01/10/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°3 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs meeBRENGEN, DENKEN, DOEN, GAAN, GEVEN, HEBBEN, HOUDEN, ZIEN, ZIJN, BEGINNEN, BLIJVEN, KOMEN, MOETEN, MOGEN DRAGEN et DRINKEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Ces verbes, irrĂ©guliers, font l’objet des « temps primitifs ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : GEVANGEN VTT VANGEN GENOMEN VTT NEMEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze waren gevangen genomen, want we vonden nergens hun lichamen » (« Ils étaient pris (= faits) prisonniers, car nous ne trouvùmes leurs corps nulle part »).
On y trouve notamment la forme verbale « GEVANGEN » (utilisĂ© ici comme ADJECTIF ATTRIBUT, toujours INVARIABLE), participe passĂ© provenant de l’infinitif « VANGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Ce participe passĂ© est construit sur l’INFINITIF.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve aussi la forme verbale « GENOMEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et aussi derriĂšre le complĂ©ment-attribut (« gevangen ») Ă  la fin de la premiĂšre phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : DRILLS 02 VERBES NL OTT VTT - Rajouté le 30/09/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°2 contextualisent et reprennent au VTT (passĂ© composĂ©) certains infinitifs des DRILLS N°1 (Ă  l’OVT ou prĂ©tĂ©rit) et en proposent d’autres : en l’occurrence WERKEN, ANTWOORDEN, VERHUIZEN, HALEN, KLOPPEN, OPletten, VERTELLEN, ACHTERVOLGEN, WONEN, WACHTEN, UITnodigen, ONTMOETEN, TELEFONEREN, PROBEREN et GEBRUIKEN, Ă  mettre au VTT (ou passĂ© composĂ©), leur participe passĂ© Ă©tant construit sur le prĂ©tĂ©rit.
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZWOER OVT ZWERVEN KARL MAY 10 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Maar hij (Winnetou) zwoer een dure eed » (« Mais il jura un serment coûteux = il avait juré quelque chose qui allait lui coûter cher »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZWOER », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZWEREN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Dans le complĂ©ment « een dure eed », « DUUR » est utilisĂ© comme adjectif Ă©pithĂšte, se place donc devant le nom et, pour s’accorder, prend la terminaison majoritaire « E » (devant noms masculin, fĂ©minin et neutre au singulier ainsi que masculin, fĂ©minin ou neutre au pluriel). Attention Ă  la modification orthographique : dans la mesure oĂč l’on rajoute un « E » derriĂšre une consonne finale unique (ici « R »), si l’on a affaire Ă  une double voyelle, cela entraĂźne la disparition d’une des deux voyelles identiques (ici « U ») devant cette mĂȘme consonne : « DUUR » + « E » - « U » = « dUrE ».

Nom : DRILLS 01 VERBES NL OTT OVT - Rajouté le 29/09/2016

Description : Ces exercices ont Ă©tĂ© conçus par Magda SMITS et son collĂšgue ; ils y ont prĂȘtĂ© leurs voix.
Nous les avons adaptĂ©s et, souvent, utilisĂ©s sous forme de comprĂ©hensions Ă  l’audition.
Avant de rebaptiser chacune des phrases en MP3, nous avons demandĂ© Ă  nos Ă©lĂšves d’identifier la forme verbale Ă  l’infinitif, de repĂ©rer la personne du singulier ou du pluriel de cette forme verbale (dĂ©terminant le sujet) puis d’achever de la comprendre Ă  l’aide du complĂ©ment.
Ces DRILLS N°1 Ă  l’OTT (prĂ©sent) contextualisent les infinitifs WERKEN, ANTWOORDEN, VERHUIZEN, HALEN, KLOPPEN, KOSTEN, VOLGEN, WONEN, WACHTEN, UITNODIGEN, ONTMOETEN, TELEFONEREN, PROBEREN et GEBRUIKEN, Ă  mettre Ă  l’OVT (ou prĂ©tĂ©rit, Ă©quivalant tant Ă  l’imparfait qu’au passĂ© simple français).
Il faudrait d’abord Ă©couter et comprendre les phrases Ă©crites dans l’ordre du tableau de synthĂšse reproduit en format JPEG. AprĂšs avoir revu le vocabulaire, on pourra alors procĂ©der Ă  la « conversion » (mise Ă  l’OVT) de celles-ci. Si l’on veut que l’exercice soit « constructif », il ne faudrait consulter les « solutions » qu’en les comparant au fruit de son propre travail.
Ces verbes se trouvent probablement aussi dans le contexte d’autres phrases en MP3 sur notre site www.idesetautres.be
Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part 1 (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20BASIQUES%20NL%20BASISWERKWOORDEN.pdf
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier (que l’on peut retrouver par son infinitif en langues, nĂ©erlandaise, française, anglaise ou espagnole) avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (avec participe passĂ© au passĂ© composĂ©), dossier comportant parfois prĂšs de 100 phrases et oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur un tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire, afin de préparer le CE1D) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip

Nom : ZWIERF OVT ZWERVEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De bever had namelijk de otter ontdekt, een van haar ergste vijanden, die langs de oever rondzwierf » (« Le castor avait en fait découvert la loutre, un de ses plus dangereux ennemis, qui rÎdait le long de la rive »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e la forme verbale « RONDzwierf » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant du verbe « RONDzwerven », lui-mĂȘme construit sur l’infinitif « ZWERVEN »), qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
La forme verbale « RONDzwierf » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment « LANGS DE OEVER », Ă  la fin de la phrase subordonnĂ©e : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CA27 NL A2 VAKANTIEBESTEMMING - Rajouté le 28/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA27 (de niveau A2), « Vakantiebestemming », aborde le champ thĂ©matique suivant : temps (mĂ©tĂ©orologique).
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VERBES BASIQUES NL BASISWERKWOORDEN - Rajouté le 27/09/2016

Description : Lors de nos annĂ©es d’enseignement de la langue nĂ©erlandaise, nous avons tentĂ© de faire assimiler par nos Ă©lĂšves notamment une cinquantaine de verbes basiques, que nous avons personnellement le plus souvent utilisĂ©s au fil de 50 ans de pratique. Ce n’est pas le hasard qui a fait que, Ă  part un (« MAKEN »), ils Ă©taient irrĂ©guliers (faisant donc l’objet des « temps primitifs ») :
Chacun de ces verbes a fait l’objet d’un dossier avec des formes verbales en MP3 contextualisĂ©es Ă  l’OTT, Ă  l’OVT (prĂ©tĂ©rit) et au VTT (comportant parfois prĂšs de 100 phrases) oĂč l’on peut voir comment s’écrit ce que l’on entend. Elles sont transfĂ©rables, via un PC, sur le tĂ©lĂ©phone mobile.
Ces verbes (comme des adjectifs ou mots invariables) Ă©taient privilĂ©giĂ©s lors des Ă©valuations formatives et nous avons mis Ă  disposition les « devoirs » qui Ă©taient, ultĂ©rieurement, resservis sous formes d’évaluations :
http://www.idesetautres.be/upload/WOORDENSCHAT%20BASISLIJSTEN.zip
Pour le niveau A1 (enseignement primaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/WERKWOORDEN%20VERBES%20MC.zip
Pour le niveau A2 (1er degré enseignement secondaire) :
http://www.idesetautres.be/upload/VERBES%20WERKWOORDEN%20OTT%20HUISWERKEN.zip
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases

Nom : ZOND OVT ZENDEN 2 RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De koning zond mij om met de sterkste krijger te strijden. » (« Le roi m’envoyait (m’a envoyĂ©) pour lutter avec le guerrier le plus fort »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOND », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZENDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
On trouve aussi, dans la deuxiĂšme phrase - une sorte de subordonnĂ©e « infinitive » introduite par « OM 
 TE » (signifiant « POUR » devant les verbes) -, le complĂ©ment « met de sterkste krijger » intercalĂ© entre le « OM » et le « TE », placĂ© juste devant l’infinitif « STRIJDEN ».

Nom : CA26 NL A2 LOKALISEREN - Rajouté le 27/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA26 (de niveau A2), « Lokaliseren », aborde le champ thĂ©matique suivant : lieux (indiquer ou demander le chemin).
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZOND OVT ZENDEN 1 RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij zond mij om u door de moerassen te leiden. » (« Il m’envoyait (m’a envoyĂ©) pour vous guider Ă  travers les marais »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOND », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZENDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
On trouve aussi, dans la deuxiĂšme phrase - une sorte de subordonnĂ©e « infinitive » introduite par « OM 
 TE » (signifiant « POUR » devant les verbes) -, les complĂ©ments (« u » et « door de moerassen ») intercalĂ©s entre le « OM » et le « TE », placĂ© juste devant l’infinitif « LEIDEN »

Nom : CA25 NL A2 WEG VOLGEN - Rajouté le 26/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA25 (de niveau A2), « De weg volgen », aborde le champ thĂ©matique suivant : lieux (indiquer ou demander le chemin).
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZOCHTEN OVT ZOEKEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ze (de Apachen) zochten HEM in de vlakte » (« Ils Ie cherchaient dans la plaine »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHTEN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Si la personne qu’ils cherchaient avait Ă©tĂ© fĂ©minine, on aurait eu : « Ze (de Apachen) zochten HAAR in de vlakte ».

Nom : CA24 NL A2 DAG VAN TROOS - Rajouté le 25/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA24 (de niveau A2), « De dag van Troos », aborde le champ thĂ©matique suivant : lieux (indiquer ou demander le chemin) + notions d’heures. C’est vraiment un « classique » pour faire le point sur les connaissances et compĂ©tences assimilĂ©es 

L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases. Pour Ia facilitĂ©, il vaudrait mieux opter pour un document de format A3, la partie gauche Ă©tant constituĂ©e par la carte de la ville et la partie droite par le questionnaire de l’élĂšve, sur un mĂȘme plan.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZOCHT OVT ZOEKEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (Nickson) zocht in de vervallen omheining » (« Il cherchait dans l’enceinte dĂ©labrĂ©e »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZOCHT », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA23 NL A2 GEZONDHEID EN ETEN - Rajouté le 24/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA23 (de niveau A2), « Gezondheid en eten », aborde les champs thĂ©matiques suivants : santĂ© et bien-ĂȘtre ainsi que nourriture et boissons.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZATEN OVT ZITTEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Op het ogenblik dat we om hun verdwijning zaten te huilen, weerklonken geweerschoten in de verte » (« Au moment oĂč nous Ă©tions en train de pleurer au sujet de leur disparition, des coups de feu retentirent au loin »).
On y trouve notamment dans la premiĂšre phrase la forme verbale « ZATEN » (avec 1 « T ») Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « ZITTEN » (avec 2 « T »), qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Signalons que la tournure de phrase « we zitten TE huilen » correspond à « we zijn AAN HET huilen », le verbe de position « ZITTEN » remplaçant, une fois de plus, le verbe « ZIJN ».

Nom : CA22 NL A2 OPSTAAN - Rajouté le 23/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA22 (de niveau A2), « Opstaan ! », aborde le champ thĂ©matique suivant : nourriture et boissons.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZAT OVT ZITTEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Een lynx (
) zat vlak achter me (aan) ! » (« Un lynx Ă©tait juste derriĂšre moi ! »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZAT », O.V.T. ou prĂ©tĂ©rit provenant de l’infinitif « ZITTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
« ZITTEN » est ici employé pour « ZIJN ».
Par ailleurs, il ne s’agit pas du verbe « aanZITTEN », dit « Ă  particule sĂ©parable », qui signifie « se mettre Ă  table », Ă  moins que les auteurs n’aient voulu faire un « jeu de mots » 


Nom : CA21 NL A2 IN HET RESTAURANT - Rajouté le 22/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA21 (de niveau A2), « In het restaurant », aborde le champ thĂ©matique suivant : nourriture et boissons.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZAGEN OVT ZIEN RODE RIDDER 10 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Wij zagen ruiters in de duinen » (« Nous vßmes des cavaliers dans les dunes »).
On y trouve notamment la forme verbale « ZAGEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZIEN » et qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Rappelons que, si l’on connaĂźt la forme verbale au SINGULIER de l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit : « ZAG », qui est valable pour les TROIS personnes) d’un verbe irrĂ©gulier (= qui l’objet des « temps primitifs), il suffit en gĂ©nĂ©ral d’ajouter la terminaison correspondant Ă  la plupart des pluriels pour obtenir les TROIS personnes du PLURIEL de ce mĂȘme verbe Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) : « ZAG » + « EN » = « ZAGEN ».

Nom : CA20 NL A2 OPENINGSUREN - Rajouté le 21/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA20 (de niveau A2), « Openingsuren », aborde le champ thĂ©matique suivant : achats.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : ZAG OVT ZIEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zag ik nu goed ? » (« Vis-je maintenant bien ? = Ai-je bien vu, maintenant ? »).
On y trouve la forme verbale « ZAG », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZIEN » (et non d’un autre, comme on a trop souvent tendance Ă  le croire), qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA19 NL A2 IN EEN KLEDINGZAAK - Rajouté le 20/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA19 (de niveau A2), « In de kledingzaak », aborde le champ thĂ©matique suivant : achats.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : WISTEN OVT WETEN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « (Geweerschoten weerklonken in de verte) en we wisten dat ook de karavaan nu (werd) aangevallen werd » (« 
 et nous sĂ»mes que la caravane, (elle) aussi, Ă©tait maintenant attaquĂ©e »).
On y trouve notamment la forme verbale « WISTEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « WETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA18 NL A2 BOODSCHAPPEN DOEN - Rajouté le 19/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA18 (de niveau A2), « Boodschappen doen », aborde le champ thĂ©matique suivant : achats.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : WIST OVT WETEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Alleen hij wist van mijn komst. » (« Seul, il savait de mon arrivĂ©e => Lui seul savait que j’arrivais »).
On y trouve notamment la forme verbale « WIST », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « WETEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA17 NL A2 BIJ DE DOKTER - Rajouté le 18/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA17 (de niveau A2), « Bij de dokter », aborde le champ thĂ©matique suivant : santĂ© et bien-ĂȘtre.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : WIERP OVT WERPEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De toorts, die hij wierp, brandt verder. » (« La torche, qu’il jeta = avait jetĂ©e, brĂ»le plus loin => continue Ă  brĂ»ler »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e relative (introduite par « DIE »), la forme verbale « WIERP », O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « WERPEN », qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA16 NL A2 ENQUETE - Rajouté le 17/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA16 (de niveau A2), « Enquete », aborde le champ thĂ©matique suivant : congĂ©s et loisirs.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : WIERP OVT WERPEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/09/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Op hetzelfde ogenblik dat het bevertje op de afdamming kroop, die zijn rasgenoten gebouwd hadden, wierp zijn moeder zich vóór de otter (Negik) » (« Au moment mĂȘme oĂč le petit grimpait sur le barrage, que ses congĂ©nĂšres avaient construit, sa mĂšre se jeta devant la loutre »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « WIERP » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « WERPEN »), qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Il est Ă  noter que la phrase subordonnĂ©e, introduite par le complĂ©ment « Op hetzelfde ogenblik », engendre une INVERSION dans la phrase principale : le sujet « Chikawa » (zijn moeder) passant derriĂšre le verbe « WIERP ». Il est Ă  noter que le mot « ZELFDE » s’accroche derriĂšre le dĂ©terminant dĂ©fini et s’accorde comme un adjectif.

Nom : CA15 NL A2 TAALSTAGE - Rajouté le 16/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA15 (de niveau A2), « Taalstage », aborde les champs thĂ©matiques suivants : langues Ă©trangĂšres ainsi que Ă©ducation et vie quotidienne.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VOCHTEN OVT VECHTEN RODE RIDDER 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De mannen vochten als leeuwen » (« Les hommes luttÚrent comme DES lions »).
On y trouve notamment la forme verbale « VOCHTEN » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « VECHTEN »), qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Rappelons que, dans un groupe nominal en nĂ©erlandais, si le nom commun Ă©tait prĂ©cĂ©dĂ© d’un dĂ©terminant indĂ©fini « EEN » (Ă©quivalent de « UN » ou « UNE ») au SINGULIER, il NE sera PAS prĂ©cĂ©dĂ© au PLURIEL d’un dĂ©terminant indĂ©fini Ă©quivalent du « DES » français. Si l’on avait eu : « De mannen vochten als DE leeuwen », cela aurait signifiĂ© : « Les hommes luttĂšrent comme LES lions »).

Nom : CA14 NL A2 FEESTEN - Rajouté le 15/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA14 (de niveau A2), « Feesten », aborde le champ thĂ©matique suivant : vie quotidienne.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VOCHT OVT VECHTEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Waarom vocht hij niet zelf voor Guinevere ? » (« Pourquoi ne combattit-il pas lui-mĂȘme pour GueniĂšvre ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « VOCHT », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « VECHTEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA13 NL A2 ONTEVREDEN - Rajouté le 14/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA13 (de niveau A2), « Ontevreden », aborde le champ thĂ©matique suivant : vie quotidienne.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VIEL OVT VALLEN KARL MAY 06 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Verder viel een kleine groep soldaten inderdaad in de hinderlaag » (« Plus loin, un petit groupe de soldats tomba en effet dans l’embuscade »).
On y trouve la forme verbale « VIEL », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) construit sur le verbe « VALLEN » et faisant partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
« Verder » jouant le rĂŽle d’un complĂ©ment, il y a INVERSION et le sujet (« een kleine groep soldaten ») se trouve derriĂšre le verbe (« VIEL »).

Nom : CA012 NL A2 TERUG UIT SPANJE - Rajouté le 13/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA12 (de niveau A2), « Terug uit Spanje », aborde le champ thĂ©matique suivant : vie quotidienne.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VERGAT OVT VERGETEN STAK OVT STEKEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het vuur, dat zij (Wiato) bij het vertrek vergat te doven, stak het gras in brand » (« Le feu, qu’elle oublia d’éteindre lors du dĂ©part, mit l’herbe en flammes »).
On y trouve, d’une part, la forme verbale « VERGAT », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) construit sur le verbe « VERGETEN » et faisant partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. On y trouve, d’autre part, dans la phrase relative (introduite par « DAT ») la forme verbale « STAK », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) construit sur le verbe « STEKEN » et faisant Ă©galement l’objet des « temps primitifs ».

Nom : CA11 NL A2 SCHOOL SOFIE ANNELIES - Rajouté le 12/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA11 (de niveau A2), « Sofie en Annelies », aborde les champs thĂ©matiques suivants : Ă©ducation et vie quotidienne.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : VERDWEEN OVT VERDWIJNEN RODE RIDDER 07 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Angkor verdween onder het groene tapijt van het oerwoud en zijn bestaan werd met de tijd vergeten » (« Angkor disparut sous le tapis vert de la forĂȘt vierge et son existence fut oubliĂ©e avec le temps »).
On y trouve notamment la forme verbale « VERDWEEN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « VERDWIJNEN »), qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA09 NL A2 MIJN MILIEU - Rajouté le 11/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA09 (de niveau A2), « Mijn milieu », aborde le champ thĂ©matique suivant : habitat, foyer et environnement.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB

Nom : TROF OVT TREFFEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 10/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij (Celric) stond op het punt toe te slaan als plots (
) een pijl hem in de rug trof. » (« Il Ă©tait sur le point de frapper quand soudain une flĂšche le toucha dans le dos »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « ALS ») la forme verbale « TROF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « TREFFEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA08 NL A2 OP STRAAT IN ANTWERPEN - Rajouté le 10/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA08 (de niveau A2), « Op straat in Antwerpen », aborde le champ thĂ©matique suivant : habitat, foyer et environnement.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : TROF OVT TREFFEN KARL MAY 05 VANDERSTEEN - Rajouté le 09/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De kogel trof hem in de voet » (« La balle le toucha dans le = au pied »).
On y trouve notamment la forme verbale « TROF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « TREFFEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA07 NL A2 INTERNATIONALE SCHOOL - Rajouté le 09/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA07 (de niveau A2), « Internationale school », aborde le champ thĂ©matique suivant : habitat, foyer et environnement.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : STIERF OVT STERVEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 08/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De Indiaan (
) stierf voor onze ogen » (« L’Indien mourut devant nos yeux »).
On y trouve notamment la forme verbale « STIERF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif STERVEN, qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA06 NL A2 - Rajouté le 08/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA06 (de niveau A2), « In het kantoor Immo Brabant », aborde le champ thĂ©matique suivant : habitat, foyer et environnement.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB

Nom : SPRONG OVT SPRINGEN KARL MAY 12 VANDERSTEEN - Rajouté le 07/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « De mesties sprong over de palissade » (« Le métis sauta au-dessus de la palissade »).
On y trouve la forme verbale « SPRONG », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « SPRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Il est Ă  noter que ce verbe « SPRINGEN » fait partie d’une catĂ©gorie importante de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « I », qui donnent des formes verbales aux temps du passĂ© (O.V.T. et, notamment, participe passĂ© du V.T.T.) en « O ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA05 NL A2 ONZE BEROEPEN - Rajouté le 07/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA05 (de niveau A2), « Onze beroepen », aborde le champ thĂ©matique suivant : caractĂ©ristiques personnelles de la famille et des amis.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : SPRAKEN OVT SPREKEN ZOCHTEN OVT ZOEKEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 06/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De ruiters (
) spraken over twee ridders die ze zochten. » (« Les cavaliers parlaient de deux chevaliers qu’ils cherchaient »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « SPRAKEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « SPREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
On y trouve Ă©galement, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « ZOCHTEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « ZOEKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».

Nom : CA03 NL A2 KENNISMAKEN - Rajouté le 06/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA03 (de niveau A2), « Kennismaken », aborde le champ thĂ©matique suivant : caractĂ©ristiques personnelles de la famille et des amis.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : SPRAK OVT SPREKEN BEVOND OVT BEVINDEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 05/09/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het bleekgezicht sprak van een gezel die zich hier bevond » (« Le visage pĂąle parlait d’un compagnon qui se trouvait ici »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, la forme verbale « SPRAK », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « SPREKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
On y trouve aussi, dans la phrase subordonnĂ©e relative, la forme verbale « BEVOND », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « BEVINDEN », lui-mĂȘme construit sur le verbe « VINDEN », qui fait Ă©galement l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Ce verbe « BEVINDEN » est ici employĂ© comme verbe « pronominal rĂ©flĂ©chi » dont le pronom personnel est « ZICH », non seulement Ă  l’infinitif mais notamment aussi, lors d’un emploi rĂ©flĂ©chi, aux troisiĂšmes personnes, tant du singulier que du pluriel.
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnĂ©e, il y a aussi REJET de la forme verbale (ici « BEVOND »), derriĂšre le complĂ©ment (ici « HIER »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : CA02 NL A2 IN HET COMMISSARIAAT - Rajouté le 05/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA02 (de niveau A2), « In het commissariaat », aborde le champ thĂ©matique suivant : caractĂ©ristiques personnelles de la famille et des amis.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : SLOOT OVT SLUITEN KARL MAY 03 VANDERSTEEN - Rajouté le 04/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « In doodangst sloot moeder ons in hut » (« Dans une angoisse mortelle, mÚre nous enferma dans la cabane »).
On y trouve notamment la forme verbale « SLOOT », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), construit sur l’infinitif « SLUITEN », qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (ici « In doodangst »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « MOEDER ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « sloot ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : CA01 NL A2 EEN MOOI BEROEP - Rajouté le 04/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA01 (de niveau A2), « Een mooi beroep », aborde le champ thĂ©matique suivant : caractĂ©ristiques personnelles de la famille et des amis.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Nous l’avons d’ailleurs souvent fait, juste aprĂšs, sous forme de comprĂ©hension Ă  la lecture (Ă©chantillon joint), les rĂ©sultats de l’élĂšve Ă©tant meilleurs quand il peut lire le texte. Nous avons alors modifiĂ© la ventilation des points.
Cet exercice doit pouvoir ĂȘtre rĂ©ussi, au plus tard, au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Cet exercice Ă©tait proposĂ© en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « Livret ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : CHAMPS THEMATIQUES CA A2 - Rajouté le 04/09/2016

Description : Nous allons vous proposer des comprĂ©hensions Ă  l’audition de niveau A2 (du dĂ©but de la premiĂšre annĂ©e de l’enseignement secondaire Ă  la fin de la deuxiĂšme annĂ©e de l’enseignement secondaire) pour l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise, abordant divers « champs thĂ©matiques » et conçues par Jan VAN VLAENDEREN.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une deuxiĂšme secondaire, si on souhaite rĂ©ussir l’épreuve de langue nĂ©erlandaise du CE1D organisĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles.
Ces exercices Ă©taient proposĂ©s en 2004 dans « ActivitĂ©s de comprĂ©hensions Ă  l’audition. NĂ©erlandais premier degrĂ© – Outils CA » (27 situations-problĂšmes, rĂ©parties dans presque tous les 14 champs thĂ©matiques). Nous les avons adaptĂ©es et les mettons Ă  disposition avec l’aimable autorisation de Jan VAN VLAENDEREN, leur principal concepteur.
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.
Nous pouvons adresser GRATUITEMENT par courriel les « Livret PROFESSEUR » et « LIVRET ELEVES » (versions PDF et WORD) aux collĂšgues qui nous les demanderaient par le mĂȘme canal ; priĂšre de joindre, afin de vous identifier, copie de la carte « PROFS » reçue avec le magazine de la FWB.

Nom : RIEP OVT ROEPEN RODE RIDDER 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 03/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Stervend (
) riep (hij) uit : eens zal mijn mijn zwaard uit dit moeras oprijzen om mij te wreken » (« Mourant, il s’écria : un jour, mon Ă©pĂ©e Ă©mergera de ce marais pour me venger »).
On y trouve notamment, dans la phrase introduisant la dĂ©claration, la forme verbale « riep 
 UIT », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « UITroepen », conjuguĂ© lui-mĂȘme sur « ROEPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce verbe « UITroepen » est dit « Ă  particule sĂ©parable », ce qui explique que la « particule sĂ©parable » « UIT » est effectivement sĂ©parĂ©e de lui quand il est conjuguĂ© et elle aurait fait l’objet d’un REJET Ă  la fin de la phrase, derriĂšre le complĂ©ment, s’il y avait eu un complĂ©ment ; par exemple : « hij riep luid UIT ».

Nom : CA13 NL A1 - Rajouté le 03/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA13 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : goĂ»ts en matiĂšre de nourriture et de boissons.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : NAM OVT NEMEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 02/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Koning Arthur nam een taak op zich. » (« Le roi Arthur prit une tùche sur lui = en charge »).
On y trouve notamment la forme verbale « NAM », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « NEMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Dans ce cas-ci, la forme verbale de l’O.V.T. ou du participe passĂ© ne s’inspire pas de l’infinitif et il y en donc trois tout Ă  fait diffĂ©rentes, contrairement Ă  nombre de verbes irrĂ©guliers dont le participe passĂ© est souvent construit sur l’O.V.T. (pluriel ou singulier) ou sur l’infinitif. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA12 NL A1 - Rajouté le 02/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA12 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : repas.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©

Nom : MOCHT OVT MOGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 01/09/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De koning mocht zich (daarmee) niet inzetten. » (« Le roi ne pouvait pas s’en mĂȘler »).
On y trouve notamment la forme verbale « MOCHT », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif (et « AUXILIAIRE de MODE » de la possibilitĂ© ou permission) « MOGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». N’oublions pas que « MOGEN », comme les autres « auxiliaires de mode » (« KUNNEN », « MOETEN» ou « WILLEN ») exige le REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« daarmee »), de l’autre verbe Ă  l’infinitif (ici « INZETTEN »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : CA11 NL A1 - Rajouté le 01/09/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA11 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : maison.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : LIETEN OVT LATEN RODE RIDDER 07 VANDERSTEEN - Rajouté le 31/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Ze (de Khmers) lieten de inkt in de letters drogen» (« Ils laissaient l’encre sĂ©cher dans les lettres »).
On y trouve notamment la forme verbale « LIETEN », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « LATEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
On remarquera aussi, le REJET du verbe « DROGEN », derriĂšre les complĂ©ments (« de inkt » et « in de letters »), Ă  la fin de cette phrase. MĂȘme si « LATEN » joue le rĂŽle d’un auxiliaire Ă  la premiĂšre personne du PLURIEL de l’IMPERATIF (« LATEN WE 
 » + REJET) ; il n’exige, en principe, pas un REJET systĂ©matique dans les autres cas. Voir phĂ©nomĂšne du REJET, entre autres, Ă  l’impĂ©ratif :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CA10 NL A1 - Rajouté le 31/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA10 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : maison.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : LIET OVT LATEN KARL MAY 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 30/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Maximiliaan van Oostenrijk die zich tot keizer van Mexico liet uitroepen (« Maximilien d’Autriche qui se laissa (= fit) proclamer empereur du Mexique »).
On y trouve, d’une part, la forme verbale « LIET », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) construit sur le verbe « LATEN » et faisant partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
On y trouve, d’autre part, l’infinitif « UITroepen », dit « Ă  particule sĂ©parable », lui-mĂȘme construit sur le verbe « ROEPEN ». Quand il est conjuguĂ©, cela entraĂźne en nĂ©erlandais une sĂ©paration de la particule « UIT » de son infinitif proprement dit : « Men roept hem (Maximiliaan) tot keizer van Mexico UIT ».
Dans la mesure oĂč on a affaire Ă  une phrase subordonnĂ©e (relative, introduite par « DIE »), il y a REJET des formes verbales, derriĂšre les complĂ©ments (« tot keizer » et « van Mexico »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : CA09 NL A1 - Rajouté le 30/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA09 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : Ă©cole, classe.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : LAG OVT LIGGEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 29/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Waar is het bleekgezicht dat in de hut lag ? » (« OĂč est le visage pĂąle qui Ă©tait couchĂ© dans la hutte ? »).
On y trouve notamment la forme verbale « LAG », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « LIGGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnĂ©e, il y a aussi REJET de la forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (ici « in de hut »), Ă  la fin de la phrase. Pour le phĂ©nomĂšne du REJET du verbe, lisez notre synthĂšse : http://www.idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes

Nom : CA08 NL A1 - Rajouté le 29/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA08 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : classe.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : KWAM OVT KOMEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 28/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het gerucht kwam van het bevermoedertje dat, ongerust, met haar brede staart op het water sloeg » (« Le bruit venait de la (petite) mĂšre (du petit) castor qui, inquiĂšte, frappait avec sa large queue sur l’eau »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale la forme verbale « KWAM » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « KOMEN »), qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Il est à noter que le passage de « DE moeder » (féminin) à « HET moederTJE » - ou de « DE bever » (féminin) à « HET beverTJE » (diminutif neutre) - fait que le pronom relatif introduisant la subordonnée devient « DAT », mot neutre (singulier, se terminant par « T » comme « HET »).

Nom : CA07 NL A1 - Rajouté le 28/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA07 (de niveau A1) aborde les domaines suivants : prĂ©nom, Ă©cole (ville et moyen de transport.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : LEEK OVT LIJKEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 27/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dat leek me een eeuwigheid. » (« Cela me sembla une éternité »).
On y trouve notamment la forme verbale « LEEK », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « LIJKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Il est Ă  noter que ce verbe « LIJKEN » fait partie de la catĂ©gorie la plus importante (en nombre) de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcĂ©s « Ă© » au passĂ©).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA06 NL A1 - Rajouté le 27/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA06 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : classe (consignes).
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : KREEG OVT KREGEN KARL MAY 01 VANDERSTEEN - Rajouté le 26/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hij kreeg de tijd niet te ontkomen en bevindt zich tussen de belegeraars » (« Il ne reçut (= n’eut) pas le temps se s’échapper et se retrouve entre les assiĂ©geants »).
On y trouve, dans la premiĂšre phrase, la forme verbale « KREEG », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) construit sur le verbe « KRIJGEN » et faisant partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA05 NL A1 - Rajouté le 26/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA05 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : animaux domestiques.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : HIELDEN OVT HOUDEN RODE RIDDER 10 VANDERSTEEN - Rajouté le 25/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De paardensporen hielden voor uw ellendige hut halt » (« Les traces de chevaux faisaient halte (s’arrĂȘtaient) devant votre misĂ©rable cabane »).
On y trouve notamment la forme verbale « HIELDEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « HOUDEN » et qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
« Halt houden » est une expression, oĂč le nom commun « halt » se conduit comme une particule sĂ©parable mais ce n’est PAS un verbe Ă  particule sĂ©parable 


Nom : CA04 NL A1 - Rajouté le 25/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA04 (de niveau A1) aborde les domaines suivants : prĂ©nom, vĂȘtements, animaux, famille proche.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : HIELD OVT HOUDEN KARL MAY 05 VANDERSTEEN - Rajouté le 24/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Hij overleefde zijn val doch = maar (hij) hield zich uit angst verborgen » (« Il survécut à sa chute mais se tenait caché par peur »).
On y trouve, dans la deuxiĂšme phrase, notamment la forme verbale « HIELD », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « HOUDEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
On y trouve enfin la forme verbale « VERBORGEN », participe passĂ© (utilisĂ© comme adjectif attribut) provenant de l’infinitif « VERBERGEN », qui fait partie des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Notez que si un verbe commence Ă  l’infinitif par le prĂ©fixe « VER- » (ainsi que « BE- », « ER- », « GE- », « HER- » et « ONT- »), son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS, exceptionnellement, par « GE- ».

Nom : CA03 NL A1 - Rajouté le 24/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA03 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : vĂȘtements.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : GREEP OVT GRIJPEN KARL MAY 05 VANDERSTEEN - Rajouté le 23/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Een jonge Indiaan (
) greep de arend bij een poot » (« Un jeune Indien saisit l’aigle par une patte »).
On y trouve notamment la forme verbale « GREEP », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « GRIJPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que ce verbe « GRIJPEN » fait partie de la catĂ©gorie la plus importante (en nombre) de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcĂ©s « Ă© » au passĂ©). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA02 NL A1 - Rajouté le 23/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA02 (de niveau A1) aborde le domaine suivant : famille proche.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : HADDEN OVT HEBBEN WAREN OVT ZIJN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 22/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Wij hadden het hard maar waren gelukkig tot de goudkoorts hem te pakken kreeg » (« Nous l’avions dure = C’était dur pour nous mais nous Ă©tions heureux jusqu’à ce que la fiĂšvre de l’or le reçut Ă  attrraper = s’empara de lui »).
On y trouve notamment la forme verbale « HADDEN », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif «HEBBEN», et « WAREN », O.V.T. provenant de l’infinitif « ZIJN », qui font tous deux l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts » et comptent au nombre des verbes les plus irrĂ©guliers aux temps du passĂ©. Voir : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : CA01 NL A1 - Rajouté le 22/08/2016

Description : La comprĂ©hension Ă  l’audition CA01 (de niveau A1) aborde les domaines suivants : prĂ©nom, Ăąge, adresse (ville) et numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone.
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : CHAMPS THEMATIQUES CA NL A1 - Rajouté le 22/08/2016

Description : Nous allons vous proposer des comprĂ©hensions Ă  l’audition de niveau A1 (fin de l’enseignement primaire) pour l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise, abordant divers « champs thĂ©matiques ».
L’idĂ©al consiste Ă  faire l’exercice, dans un premier temps, sans regarder comment s’écrivent les phrases.
Dans un second temps, les « primo-arrivants », que leurs parents ne peuvent pas aider Ă  domicile, peuvent dĂ©couvrir comment s’écrivent les phrases.
Cet exercice doit ĂȘtre rĂ©ussi au terme d’une sixiĂšme primaire, mĂȘme si la langue nĂ©erlandaise, en FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles, ne « compte » pas pour le CEB. En juin 2015, une majoritĂ© d’élĂšves de 2D, « faisant l’impasse », n’étaient toujours pas capables de le rĂ©ussir 

L’équipe du groupe ECRILIRE (Ă©ditĂ© au Centre technique et pĂ©dagogique de l’Enseignement de la CommunautĂ© française de Belgique) a crĂ©Ă©, outre des livres-jeux en nĂ©erlandais (tĂ©lĂ©chargeables Ă  partir du site www.idesetautres.be), fin des annĂ©es 1990, cette « mallette pĂ©dagogique » pour « Exercer les compĂ©tences (comprĂ©hension Ă  l’audition, expression orale et comprĂ©hension Ă  la lecture) en langues modernes » dans l’enseignement primaire. Une douzaine d’enseignant(e)s ont participĂ© Ă  son Ă©laboration, coordonnĂ©e par Gilbert DE SAMBLANC et Arlette BOURGUEIL. Nadine François et Frank Herrebout ont prĂȘtĂ© leur voix ; Mandy JORE a participĂ© Ă  l’élaboration des documents Ă©crits ; Claude REMIENCE les a illustrĂ©s.
Cette mallette pĂ©dagogique semble Ă©puisĂ©e. A un moment oĂč de tels outils sont trop rares, certainement pour les professeurs de nĂ©erlandais Ă  Bruxelles, nous pensons ne pas trahir la volontĂ© de base de leurs concepteurs en les mettant Ă  disposition des intĂ©ressĂ©s.
Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : APPRENTISSAGE NEERLANDAIS CHAMPS THEMATIQUES - Rajouté le 22/08/2016

Description : APPRENTISSAGE DE LA LANGUE NEERLANDAISE.
En abordant l’enseignement secondaire (niveau A2), l’élĂšve doit connaĂźtre pour les langues modernes le vocabulaire de base (niveau A1), Ă  Ă©tudier principalement Ă  domicile, regroupĂ© par le Conseil de l’Europe dans les champs thĂ©matiques suivants :
ThÚme N°1 (T01) = Caractéristiques personnelles, de la famille et des amis
ThÚme N°2 (T02) = Habitat, foyer et environnement
ThÚme N°3 (T03) = Vie quotidienne
ThÚme N°4 (T04) = Congés et loisirs
ThÚme N°5 (T05) = Transports et voyages
ThÚme N°6 (T06) = Relations avec les autres
ThĂšme N°7 (T07) = SantĂ© et bien-ĂȘtre
ThÚme N°8 (T08) = Education
ThÚme N°9 (T09) = Achats
ThÚme N°10 (T10) = Nourriture et boissons
ThÚme N°11 (T11) = Services
ThÚme N°12 (T12) = Lieux
ThÚme N°13 (T13) = Langues étrangÚres
ThÚme N°14 (T14) = Temps
La prĂ©sence du cours de nĂ©erlandais dans les grilles du premier degrĂ© de l’enseignement secondaire a pour objectif de favoriser la maĂźtrise progressive, par tout Ă©lĂšve, des quatre compĂ©tences telles que dĂ©finies dans les « Socles de compĂ©tences » :
PARLER (E.O.) : c'est produire un message oral compréhensible
ECOUTER (C.A.) : c'est comprendre des messages oraux
LIRE (C.L.) : c'est comprendre un message Ă©crit ;
ECRIRE (E.E.) : c'est produire un message écrit compréhensible.
Les 14 champs thĂ©matiques (T01 Ă  T14) sont donc approfondis dans l’enseignement secondaire (niveau A2). Des documents sont notamment accessibles sur le site www.idesetautres.be au sein des compĂ©tences C.A. et C.L. (niveaux A1 et A2) pour tout Ă©lĂšve s’il a la volontĂ© de rĂ©sorber son retard Ă©ventuel en autonomie., afin d’augmenter ses chances de rĂ©ussite du CE1D au terme de la deuxiĂšme annĂ©e de l’enseignement secondaire. Les Ă©lĂšves ne disposant pas d’un PC peuvent y bĂ©nĂ©ficier de quelque 10.000 (dix mille) phrases en format MP3, lisibles sur leur lecteur et mĂȘme sur certaines radios, voire consultables en bibliothĂšque ou dans un « cyber cafĂ© » via ce site www.idesetautres.be.
Bernard GOORDEN, Professeur de langues modernes
LaurĂ©at d’un prix « e-Learning / e-Twinning» 2005
LaurĂ©at d’un “TrophĂ©e des Innovations en Education” 2008

Nom : GINGEN OVT GAAN BESSY 15 VANDERSTEEN - Rajouté le 21/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Mijn ouders gingen het konvooi enkele kilometers vooraf » (« Mes parents précédaient le convoi de quelques kilomÚtres »).
On y trouve notamment la forme verbale « gingen 
 VOORAF » Ă  l’O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant de l’infinitif « VOORAFgaan », dit « Ă  particule sĂ©parable », construit sur le verbe « GAAN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
La « particule sĂ©parable » « VOORAF » fait, elle, l’objet d’un REJET derriĂšre les complĂ©ments (« het konvooi » et « enkele kilometers ») Ă  la fin de la phrase.
On aurait pu avoir une autre formulation : « Mijn ouders gingen enkele kilometers vóór het konvooi », avec des voyelles (« O ») portant exceptionnellement des accents en néerlandais.

Nom : ZIJ WIL ZICH KRABBEN - ZIJ HEEFT JEUK - Rajouté le 21/08/2016

Description : « Zij wil zich (overal) krabben – Zij heeft jeuk » (« Elle veut se gratter (partout) – Elle a des dĂ©mangeaisons »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« de gezondheid / het hoofd »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
N’oublions pas que « WILLEN », comme les autres « auxiliaires de mode » (« KUNNEN », « MOETEN» ou « MOGEN ») exige le REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« overal »), de l’autre verbe Ă  l’infinitif (ici « KRABBEN »), Ă  la fin de la phrase.
Pour connaĂźtre les quelques cas de VERBES qui, en gĂ©nĂ©ral, exigent le REJET d’une autre (partie de) forme verbale, consultez notre synthĂšse en couleurs, accompagnĂ©es d’exemples en MP3 :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le verbe (et auxiliaire) « HEBBEN » est un des 2 verbes les plus irrĂ©guliers de la langue nĂ©erlandaise (aprĂšs « ZIJN », le plus irrĂ©gulier), notamment Ă  l’O.T.T. ou indicatif prĂ©sent : la 3Ăšme personne du singulier n’est, en effet pas construite (comme quasi tous les autres verbes) sur le radical (ou 1Ăšre personne : « ik heB ») et n’est pas non plus identique Ă  la 2Ăšme personne (« je heBt »), mĂȘme si elles se terminent bien, toutes deux, par un « T ». Un « F » apparaĂźt subitement Ă  cette 3Ăšme personne, remplaçant le « B » : « hij / zij / het / men heeFt » 
 A connaĂźtre « par cƓur », ce qui est rarement le cas en langue nĂ©erlandaise.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : GAF OVT GEVEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 20/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Uit dankbaarheid gaf de oude man mij een masker » (« Par gratitude, le vieil homme me donna un masque »).
On y trouve notamment la forme verbale « GAF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « GEVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (« Uit dankbaarheid »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « de oude man ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « GAF ») et passant donc derriĂšre lui.

Nom : ZIJ KIJKT OF JULIETTE LUIZEN HEEFT - Rajouté le 20/08/2016

Description : « Zij kijkt of Juliette luizen heeft » (« Elle regarde si juliette a des poux »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« de gezondheid / het hoofd »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Rappelons que si un mot variable néerlandais (nom commun, adjectif, forme verbale) se termine au SINGULIER par la consonne « -S » (« LUIS »), le simple fait de rajouter un « -E » (ou la terminaison « -EN » pour le PLURIEL de la majorité des noms communs) amÚne cette consonne « -S » à se transformer en « Z » : « LUIS » + « EN » => « luiZen ».
Si vous souhaitez mieux comprendre le PLURIEL des noms communs nĂ©erlandais (oĂč sont appliquĂ©es les mĂȘmes rĂšgles que dans le cas des verbes), lisez notre synthĂšse :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=plNomsLe verbe (et auxiliaire) « HEBBEN » est un des 2 verbes les plus irrĂ©guliers de la langue nĂ©erlandaise (aprĂšs « ZIJN », le plus irrĂ©gulier), notamment Ă  l’O.T.T. ou indicatif prĂ©sent : la 3Ăšme personne du singulier n’est, en effet pas construite (comme quasi tous les autres verbes) sur le radical (ou 1Ăšre personne : « ik heB ») et n’est pas non plus identique Ă  la 2Ăšme personne (« je heBt »), mĂȘme si elles se terminent bien, toutes deux, par un « T ». Un « F » apparaĂźt subitement Ă  cette 3Ăšme personne, remplaçant le « B » : « hij / zij / het / men heeFt » 
 A connaĂźtre « par cƓur », ce qui est rarement le cas en langue nĂ©erlandaise.
N’oubliez pas que les voyelles « I » et « J » (comme en français) sont indissociables dans la diphtongue « IJ » (son « EI » majoritaire en nĂ©erlandais, plus de 90%, par rapport aux mots Ă©crits avec « EI »). Voir, e. a., les sons spĂ©cifiques Ă  la langue nĂ©erlandaise dans nos « jeux de l’oie » :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=ndlsEnfants&smod=SonsMP3
Si vous souhaitez entendre en MP3 des formes verbales du verbe « KIJKEN », contextualisĂ©es (phrases utiles de la vie quotidienne), aux temps O.T.T., O.V.T. ou V.T.T., vous verrez comment s’écrit ce que vous entendez Ă  :
http://www.idesetautres.be/upload/REGARDER%20KIJKEN%20LOOK%20MIRAR.zip
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : GAF 2 OVT GEVEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 19/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Dit gaf hij mij om u te overtuigen. » (« Ceci, il me le donna pour vous convaincre »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e, la forme verbale « GAF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « GEVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Attention Ă  l’ordre des mots dans la phrase principale (« Dit gaf hij mij ») : le sujet est bien « HIJ » et pas « DIT », qui est un complĂ©ment (C.O.D.). DĂšs lors, la phrase commençant par ce complĂ©ment « DIT », on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION » et le sujet « HIJ ») inverse donc sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « gaf ») et passe donc bien derriĂšre lui.
On trouve aussi, dans la deuxiĂšme phrase - une sorte de subordonnĂ©e « infinitive » introduite par « OM 
 TE » (signifiant « POUR » devant les verbes) -, le complĂ©ment « U » intercalĂ© entre le « OM » et le « TE », placĂ© juste devant l’infinitif « OVERTUIGEN ».

Nom : EEN LUIS IS EEN INSECT DAT SPRINGT - Rajouté le 19/08/2016

Description : « Een luis is een insect dat springt » (« Une puce est un insecte qui saute »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« de dieren »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : GAF 1 OVT GEVEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 18/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Deze aanslag houdt verband met de opdracht die de koning mij gaf. » (« Cette attaque est en rapport avec la mission que le roi me donna = m’a donnĂ©e = confiĂ©e »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DIE »), la forme verbale « GAF », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « GEVEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Voir : http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnĂ©e, il y a REJET de la forme verbale, derriĂšre le complĂ©ment (ici « mij »), Ă  la fin de la phrase.
Notez l’expression « verband HOUDEN met ».

Nom : HIJ PLAST IN HET POTJE - Rajouté le 18/08/2016

Description : « Hij plast in het potje » (« Il fait pipi dans le petit pot »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / het toilet »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : DRONG OVT DRINGEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 17/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De man drong reeds langs een raam in het woonhuis. » (« L’homme pĂ©nĂ©trait dĂ©jĂ  le long d’une fenĂȘtre dans la maison d’habitation »).
On y trouve la forme verbale « DRONG », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « DRINGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que ce verbe « DRINGEN » fait partie d’une catĂ©gorie importante de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « I », qui donnent souvent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T. et participes passĂ©s du V.T.T.).

Nom : MET WOL KAN JE EEN TRUI BREIEN - Rajouté le 17/08/2016

Description : « Met wol kan je een trui breien » (« Avec de la laine, tu peux tricoter un chandail = pull-over »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de kleren »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
N’oublions pas que « KUNNEN », comme les autres « auxiliaires de mode » (« MOETEN», « MOGEN » ou « WILLEN ») exige le REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« een trui »), de l’autre verbe Ă  l’infinitif (ici « BREIEN »), Ă  la fin de la phrase.
Pour connaĂźtre les quelques cas de VERBES qui, en gĂ©nĂ©ral, exigent le REJET d’une autre (partie de) forme verbale, consultez notre synthĂšse en couleurs, accompagnĂ©es d’exemples en MP3 :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=rejVerbes
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : DRONK OVT DRINKEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 16/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Hoe is het mogelijk dat hij (van het) water van de bron dronk ? » (« Comment est-il possible qu’il but de l’eau de la source ? »).
On y trouve la forme verbale « DRONK », O.V.T. (ou « prĂ©tĂ©rit ») provenant de l’infinitif « DRINKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que ce verbe « DRINKEN » fait partie d’une catĂ©gorie importante de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « I », qui donnent souvent des « O » aux temps du passĂ© (O.V.T. et participes passĂ©s du V.T.T.).
N’oublions pas que, dans une phrase subordonnĂ©e, il y a aussi REJET de la forme verbale, derriĂšre les complĂ©ments (ici « water » et « van de bron »), Ă  la fin de la phrase.

Nom : ZIJ TREKT AAN DE BOL WOL - Rajouté le 16/08/2016

Description : « Zij trekt aan de bol wol » (« Elle tire Ă  la boule = pelote de laine »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de kleren »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : DOKEN OVT DUIKEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 15/08/2016

Description : La triple phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Eens hun nest bereikt, doken de beide bevers in het water en verdwenen » (« Leur taniĂšre atteinte, les deux castors plongĂšrent dans l’eau et disparurent »).
On y trouve notamment, dans la phrase principale, les formes verbales « DOKEN » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « DUIKEN ») et « VERDWENEN » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit » provenant de l’infinitif « VERDWIJNEN »), qui connaissent les « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que la phrase subordonnĂ©e / attribut, introduite par le complĂ©ment « Eens hun nest bereikt », engendre une INVERSION dans la phrase principale : le sujet « de beide bevers » passant derriĂšre le verbe « doken ». On aurait ainsi pu dire : « de beide bevers doken en verdwenen in het water ».

Nom : ZIJ IS TROTS OP HAAR BLOEMETJESJURK - Rajouté le 15/08/2016

Description : « Zij is trots op haar bloemetjesjurk » (« Elle est fiĂšre de sa robe Ă  petites fleurs »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de kleren »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Notez l’expression « trots zijn OP ».
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : DOOK OVT DUIKEN KARL MAY 13 VANDERSTEEN - Rajouté le 14/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Het was alsof een schaduw achter de rotsen dook » (« C’était comme si une ombre plongeait derriĂšre les rochers »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « ALSOF »), la forme verbale «DOOK» (sĂ©parĂ©e de son sujet « een schaduw »), O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « DUIKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ». Il est Ă  noter que ce verbe « DUIKEN » fait partie d’une catĂ©gorie importante de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « UI ».
Comme dans toute phrase subordonnée, il y a REJET de la forme verbale (« DOOK »), derriÚre le complément (« achter de rotsen »), à la fin de la phrase.

Nom : ZIJ NAAIT EEN JURK OP DE NAAIMACHINE - Rajouté le 14/08/2016

Description : « Zij naait een jurk op de naaimachine » (« Elle coud une robe sur la machine Ă  coudre »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de kleren »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : BLEEK OVT BLIJKEN RODE RIDDER 19 VANDERSTEEN - Rajouté le 13/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Niet iedereen bleek verheugd te zijn. » (« Ce n’est pas tout le monde qui semblait ĂȘtre rĂ©joui = Tout le monde ne semblait pas rĂ©joui »).
On y trouve notamment la forme verbale « BLEEK », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit) provenant de l’infinitif « BLIJKEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le verbe « BLIJKEN » engendre un « TE » quand il précÚde un infinitif comme, ici, « ZIJN ».
Il est Ă  noter que ce verbe « BLIJKEN » fait partie de la catĂ©gorie la plus importante (en nombre) de verbes irrĂ©guliers au prĂ©tĂ©rit, celle des « IJ » (donnant des « E », prononcĂ©s « Ă© » au passĂ©). Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit

Nom : ZIJ BREIT MET TWEE SPELNAALDEN - Rajouté le 13/08/2016

Description : « Zij breit met twee breinaalden » (« Elle tricote avec deux aiguilles Ă  tricoter »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de woonkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : BLEEF OVT BLIJVEN BESSY 41 VANDERSTEEN - Rajouté le 12/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het voornaamste is dat alles onbeschadigd bleef » (« Le plus important est que tout restait NON endommagé => intact »).
On y trouve notamment la forme verbale « BLEEF » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit »), provenant de l’infinitif « BLIJVEN », qui connaĂźt les « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
S’il y a, ici, REJET de la forme verbale « BLEEF », c’est parce qu’elle figure dans une phrase subordonnĂ©e.

Nom : ZIJ BREIT - Rajouté le 12/08/2016

Description : « Zij breit » (« Elle tricote »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de woonkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : BLEEF OVT BLIJVEN BESSY 02 VANDERSTEEN - Rajouté le 11/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Verschillende uren bleef zij (Bessy) tevergeefs wachten » («Plusieurs heures (durant) elle restait à attendre en vain »).
On y trouve notamment la forme verbale « BLEEF » (O.V.T. ou « prĂ©tĂ©rit »), provenant de l’infinitif « BLIJVEN », qui connaĂźt les « temps primitifs » des verbes dits « forts » ou irrĂ©guliers.
Rappelons que si nous avions eu cette phrase au pluriel, nous aurions eu la forme verbale « BLEVEN », ressemblant davantage Ă  l’infinitif « BLIJVEN ». N’oublions pas que un « F » derriĂšre lequel on rajoute un « E » (a fortiori la terminaison « EN » du pluriel) devient « V ».
Il est à noter que la phrase, commençant par le complément « Verschillende uren », ce dernier engendre une INVERSION : le sujet « zij » passant derriÚre le verbe « bleef ». On aurait ainsi pu dire : « Zij bleef verschillende uren tevergeefs wachten » OU « Zij bleef tevergeefs verschillende uren wachten.

Nom : ZIJ ZET KNOPEN AAN - Rajouté le 11/08/2016

Description : « Zij zet knopen aan » (« Elle met des boutons »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de woonkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
On trouve, dans cette phrase, la forme verbale « zet 
 AAN », provenant de l’infinitif « AANzetten » (verbe dit « Ă  particule sĂ©parable »), lui-mĂȘme construit sur le verbe « ZETTEN ».
Quand le verbe « AANzetten » est conjuguĂ©, la particule sĂ©parable « AAN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« knopen »), Ă  la fin de la phrase.
Rappelons que, en langue nĂ©erlandaise (comme en langue anglaise, d’ailleurs), l’équivalent du dĂ©terminant indĂ©fini « DES » (pluriel de « UN » ou « une ») n’est rendu par AUCUN mot.
Afin de comprendre pourquoi Le PLURIEL « KNOPEN » (avec 1 « O ») provient d’un singulier avec 2 (deux) « O » (« de knoop »), rĂ©fĂ©rez-vous Ă  notre synthĂšse du « radical du verbe » nĂ©erlandais (point 2), la mĂȘme rĂšgle Ă©tant valable pour les autres mots variables (nom commun, adjectif). Voir :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=radVerbes
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28H - Rajouté le 10/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Tenzij hij (Bexter) onze schuilplaats hier ontdekt » (« A moins qu’il ne dĂ©couvre notre cachette ici »).
Rappelons que, en langue nĂ©erlandaise, dans une phrase subordonnĂ©e (introduite ici par « Tenzij »), la forme verbale (ici « ontdekt ») ne se trouve plus juste Ă  cĂŽtĂ© de son sujet (ici « HIJ ») et fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« onze schuilplaats » et « hier »), Ă  la fin de la phrase.
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ HEEFT EEN PRUIK OPGEZET - Rajouté le 10/08/2016

Description : « Zij heeft een pruik opgezet » (« Elle a mis une perruque »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le verbe (et auxiliaire) « HEBBEN » est un des 2 verbes les plus irrĂ©guliers de la langue nĂ©erlandaise (aprĂšs « ZIJN », le plus irrĂ©gulier), notamment Ă  l’O.T.T. ou indicatif prĂ©sent : la 3Ăšme personne du singulier n’est, en effet pas construite (comme quasi tous les autres verbes) sur le radical (ou 1Ăšre personne : « ik heB ») et n’est pas non plus identique Ă  la 2Ăšme personne (« je heBt »), mĂȘme si elles se terminent bien, toutes deux, par un « T ». Un « F » apparaĂźt subitement Ă  cette 3Ăšme personne, remplaçant le « B » : « hij / zij / het / men heeFt » 
 A connaĂźtre « par cƓur », ce qui est rarement le cas en langue nĂ©erlandaise.
On trouve , dans cette phrase au passĂ© composĂ©, la forme verbale «opnGEzet », participe passĂ© provenant de l’infinitif « OPzetten » (verbe dit « Ă  particule sĂ©parable »), lui-mĂȘme construit sur le verbe « ZETTEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « ZETTEN » est considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) mais fait partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ©e par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant dĂ©jĂ  par la consonne « T » (« ik zeT »), on trouvera comme terminaison au participe passĂ© un « T » (au lieu du « D » majoritaire) => « GEzet ».
La forme verbale « opGEzet » est bien Ă  « particule sĂ©parable » puisque le « GE » du participe passĂ© s’intercale entre la particule « OP » et la forme verbale proprement dite.
Le participe passĂ© « OPgeZET » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« een pruik »), Ă  la fin de la phrase.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28G - Rajouté le 09/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Zij verneemt dat de jagers veilig over de grens zijn gekomen » (« Elle apprend que les chasseurs sont venus en sécurité au-delà de la frontiÚre = ont traversé la frontiÚre en sécurité / sains et saufs »).
On y trouve notamment, dans la phrase subordonnĂ©e (introduite par « DAT ») la forme verbale « GEKOMEN », participe passĂ© provenant de l’infinitif « KOMEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Cette forme verbale est, comme on le voit, construite sur L’INFINITIF. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce participe passĂ© « GEKOMEN » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« veilig » et « over de grens »), Ă  la fin de la phrase.
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ HEEFT KRULSPELDEN INGEZET - Rajouté le 09/08/2016

Description : « Zij heeft krulspelden ingezet » (« Elle a mis des bigoudis »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le verbe (et auxiliaire) « HEBBEN » est un des 2 verbes les plus irrĂ©guliers de la langue nĂ©erlandaise (aprĂšs « ZIJN », le plus irrĂ©gulier), notamment Ă  l’O.T.T. ou indicatif prĂ©sent : la 3Ăšme personne du singulier n’est, en effet pas construite (comme quasi tous les autres verbes) sur le radical (ou 1Ăšre personne : « ik heB ») et n’est pas non plus identique Ă  la 2Ăšme personne (« je heBt »), mĂȘme si elles se terminent bien, toutes deux, par un « T ». Un « F » apparaĂźt subitement Ă  cette 3Ăšme personne, remplaçant le « B » : « hij / zij / het / men heeFt » 
 A connaĂźtre « par cƓur », ce qui est rarement le cas en langue nĂ©erlandaise.
On trouve , dans cette phrase au passĂ© composĂ©, la forme verbale « inGEzet », participe passĂ© provenant de l’infinitif « INzetten » (verbe dit « Ă  particule sĂ©parable »), lui-mĂȘme construit sur le verbe « ZETTEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « ZETTEN » est considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) mais fait partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ©e par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant dĂ©jĂ  par la consonne « T » (« ik zeT »), on trouvera comme terminaison au participe passĂ© un « T » (au lieu du « D » majoritaire) => « GEzet ».
La forme verbale « inGEzet » est bien Ă  « particule sĂ©parable » puisque le « GE » du participe passĂ© s’intercale entre la particule « IN » et la forme verbale proprement dite.
Le participe passĂ© « INgeZET » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« krulspelden »), Ă  la fin de la phrase.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28F - Rajouté le 08/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « Weer in het kamp, herstellen de mannen de schade die door de olifant is aangericht » (« A nouveau = revenus dans le camp, les hommes rĂ©parent les dĂ©gĂąts qui sont occasionnĂ©s par l’élĂ©phant »).
On y trouve, dans la phrase subordonnĂ©e relative (introduite par « DIE ») la forme verbale « AANgericht », participe passĂ© provenant de l’infinitif « AANrichten » (dit « Ă  particule sĂ©parable »), construit sur le verbe « RICHTEN », considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier ».
Comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais, le verbe « RICHTEN » n’est pas affectĂ© par les « temps primitifs » mais fait partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ© par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « T », on trouvera de toutes façons le « T » minoritaire comme terminaison du participe passĂ©.
La forme verbale « aanGEricht » est bien Ă  « particule sĂ©parable » puisque le « GE » du participe passĂ© s’intercale entre la particule « AAN » et la forme verbale proprement dite.
Ce participe passĂ© « aanGEricht » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« in het kamp »), Ă  la fin de la phrase.
N’oublions pas que, si une phrase commence en nĂ©erlandais par un complĂ©ment (ici « Weer in het kamp »), on doit procĂ©der Ă  une « INVERSION », le sujet (ici « de mannen ») inversant sa position (le sujet est en gĂ©nĂ©ral le mot N°1 de la phrase) avec le verbe (ici « herstellen ») et passant donc derriĂšre lui.
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ HEEFT VDE BLUSHER VAN JEANNETTE GEPAKT - Rajouté le 08/08/2016

Description : « Zij heeft de blusher van Jeannette gepakt » (« Elle a pris le fond de teint de Jeannette »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Le verbe (et auxiliaire) « HEBBEN » est un des 2 verbes les plus irrĂ©guliers de la langue nĂ©erlandaise (aprĂšs « ZIJN », le plus irrĂ©gulier), notamment Ă  l’O.T.T. ou indicatif prĂ©sent : la 3Ăšme personne du singulier n’est, en effet pas construite (comme quasi tous les autres verbes) sur le radical (ou 1Ăšre personne : « ik heB ») et n’est pas non plus identique Ă  la 2Ăšme personne (« je heBt »), mĂȘme si elles se terminent bien, toutes deux, par un « T ». Un « F » apparaĂźt subitement Ă  cette 3Ăšme personne, remplaçant le « B » : « hij / zij / het / men heeFt » 
 A connaĂźtre « par cƓur », ce qui est rarement le cas en langue nĂ©erlandaise.
On trouve , dans cette phrase au passĂ© composĂ©, la forme verbale « GEPAKT », participe passĂ© provenant de l’infinitif « PAKKEN », qui NE fait PAS l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Ce verbe « PAKKEN » est considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais) mais fait partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ©e par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet le radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « K », on trouvera comme terminaison au participe passĂ© un « T » (au lieu du « D » majoritaire).
Le participe passĂ© « GEPAKT » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment (« de blusher van Jeannette »), Ă  la fin de la phrase.
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28E - Rajouté le 07/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Het moet hem helse pijnen (hebben) bezorgd hebben » (« Cela a dû lui procurer = occasionner des douleurs infernales »).
On y trouve notamment le participe passĂ© « bezorgd », provenant de l’infinitif « BEZORGEN ».
Rappelons que si un verbe commence, par exemple, par le prĂ©fixe « BE- », son participe passĂ© NE dĂ©butera PAS par le prĂ©fixe « GE- », commun Ă  la majoritĂ© d’entre eux.
Ce verbe « BEZORGEN » est considĂ©rĂ© comme « rĂ©gulier » (comme la grande majoritĂ© des verbes nĂ©erlandais, il n’est pas affectĂ© par les « temps primitifs ») ; il ne fait PAS partie de la minoritĂ© « irrĂ©guliĂšre » des verbes rĂ©guliers, rĂ©sumĂ© par les consonnes prĂ©sentes dans « ‘T KOFSCHIP » ; en effet son radical (premiĂšre personne du prĂ©sent) se terminant par la consonne « G », on trouvera le « D » (majoritaire) comme terminaison du participe passĂ©.
Ce participe passĂ© « bezorgd » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« hem » et « helse pijnen »), Ă  la fin de la phrase.
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : HIJ KAMT JULIETTEs HAAR MET EEN KAM - Rajouté le 07/08/2016

Description : « Hij kamt Juliette’s haar met een kam » (« Il peigne la chevelure = les cheveux de Juliette avec un peigne »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
Comme en langue anglaise, on peut placer le nom commun correspondant Ă  l’objet (ici « HAAR ») appartenant Ă  une personne DERRIERE, par exemple, le nom propre (ici JULIETTE), les deux noms Ă©tant sĂ©parĂ©s par apostrophe « S ».
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28D - Rajouté le 06/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intĂ©ressante : « De olifant (Thusk) liep daar = al jaren mee rond » (« L’élĂ©phant se trimballait dĂ©jĂ  depuis des annĂ©es avec 
 la balle »).
On y trouve notamment la forme verbale « liep 
 rond (ou MEE) », O.V.T. (ou prĂ©tĂ©rit), provenant du verbe « RONDlopen » (ou MEElopen), construit(s) sur l’infinitif « LOPEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
L’infinitif « RONDlopen », Ă©tant « Ă  particule sĂ©parable », la « particule sĂ©parable » « ROND » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre les complĂ©ments (« daar » et « jaren »), Ă  la fin de la phrase.
« MEE » remplacerait le complément « met een kogel ».
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ STRIJKT HET POEDERDONSJE OVER HAAR WANGEN - Rajouté le 06/08/2016

Description : « Zij strijkt het poederdonsje over haar wangen » (« Elle passe = Ă©tale le duvet Ă  poudre = tampon de fard sur ses joues »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
N’oubliez pas que, en langue nĂ©erlandaise (ou anglaise), la logique du dĂ©terminant possessif Ă  la troisiĂšme personne du singulier est diffĂ©rente de celle en langue française (oĂč « SON » correspond au masculin et « SA » correspond au fĂ©minin). En langue nĂ©erlandaise, si le possesseur de l’objet est masculin, on utilisera « ZIJN » (correspondant Ă  « de LUI ») ; si le possesseur de l’objet est fĂ©minin, on utilisera « HAAR » (correspondant Ă  « de ELLE »). Un « truc » pour ne plus oublier ces deux dĂ©terminants possessifs nĂ©erlandais : sachant que « HAAR » est aussi le nom commun signifiant « chevelure » (ou « cheveux »), si on lit (ou dit) « HAAR haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  elle = les cheveux d’une femme » ; si on lit (ou dit) « zijn haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  lui = les cheveux d’un homme ».
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28C - Rajouté le 05/08/2016

Description : La double phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Ik moet nog uitmaken waardoor hij zich zo woest gedroeg » (« Je dois encore faire en sorte de trouver = élucider à cause de quoi = pourquoi il se comportait aussi sauvagement »).
Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ GEBRUIKT HAAR FOEHN - Rajouté le 05/08/2016

Description : « Zij gebruikt haar föhn » (« Elle utilise son sĂšche-cheveux »), une « carte » (recto-verso), fut publiĂ©e par la Uitgeverij ATLAS il y a une vingtaine d’annĂ©es, dans le cadre de « Mijn kaarten / Ontdek de wereld » (« het huis / de badkamer »), qui ne sont malheureusement plus commercialisĂ©es.
Leur conception pédagogique était indéniable.
N’oubliez pas que, en langue nĂ©erlandaise (ou anglaise), la logique du dĂ©terminant possessif Ă  la troisiĂšme personne du singulier est diffĂ©rente de celle en langue française (oĂč « SON » correspond au masculin et « SA » correspond au fĂ©minin). En langue nĂ©erlandaise, si le possesseur de l’objet est masculin, on utilisera « ZIJN » (correspondant Ă  « de LUI ») ; si le possesseur de l’objet est fĂ©minin, on utilisera « HAAR » (correspondant Ă  « de ELLE »). Un « truc » pour ne plus oublier ces deux dĂ©terminants possessifs nĂ©erlandais : sachant que « HAAR » est aussi le nom commun signifiant « chevelure » (ou « cheveux »), si on lit (ou dit) « HAAR haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  elle = les cheveux d’une femme » ; si on lit (ou dit) « zijn haar », il s’agit de « sa chevelure Ă  lui = les cheveux d’un homme ».
Le but de cette exhumation par des Ă©lĂšves « primo-arrivants », abordant la langue nĂ©erlandaise, est de dĂ©couvrir un vocabulaire contextualisĂ© grĂące aux mini-comprĂ©hensions Ă  la lecture que constituent ces courts textes, accompagnĂ©s d’illustrations (« Encyclopedic card system »), abordant les divers champs thĂ©matiques et domaines culturels.
Copyright, Editions ATLAS, 2016 ( http://www.atlaseditions.co.uk/). Si un ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com, accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : VANDERSTEEN SAFARI 2 GEVAARLIJKE OPDRACHT 28B - Rajouté le 04/08/2016

Description : La phrase suivante est grammaticalement intéressante : « Onze taak is volbracht » (« Notre tùche est terminée »).
On y trouve notamment la forme verbale « VOLbracht », participe passĂ© provenant de l’infinitif « VOLbrengen » (pas Ă  « particule sĂ©parable), lui-mĂȘme construit sur le verbe « BRENGEN », qui fait l’objet des « temps primitifs » des verbes dits « forts ».
Le participe passĂ© « VOLbracht » est (comme « GEbracht ») construit sur le SINGULIER du prĂ©tĂ©rit. Pour complĂ©ment d’informations, consultez par exemple notre tableau des « Temps primitifs » sur ce mĂȘme site, oĂč les couleurs aident Ă  mieux comprendre trois grandes catĂ©gories de verbes irrĂ©guliers au passĂ© :
http://idesetautres.be/?p=ndls&mod=grammatica&smod=tp&ssmod=ecrit
Ce participe passĂ© « VOLbracht » fait l’objet d’un REJET, derriĂšre le complĂ©ment Ă©ventuel (« NU »), Ă  la fin de la phrase.
La version nĂ©erlandophone de « SAFARI », peut avoir une deuxiĂšme carriĂšre en tant qu’outil pĂ©dagogique : l’apprentissage de la langue nĂ©erlandaise sur base notamment des mini-textes accompagnant ces illustrations attrayantes.
L’illustration annexĂ©e est extraite de la page 28 dans « Verboden jacht », le volume N°2 de la sĂ©rie « SAFARI ».
Willy VANDERSTEEN, scĂ©nariste, et Karel BIDDELOO, dessinateur, se seraient rĂ©jouis s’ils avaient su que cette initiative permettrait aux Ă©lĂšves « primo-arrivants », Ă  la recherche de racines dans leur pays d’accueil, de s’y intĂ©grer linguistiquement.
(Ces extraits sont reproduits avec l’aimable autorisation de WPG Uitgevers BelgiĂ« / Standaard Uitgeverij / Studio VANDERSTEEN. Copyright 1970-2016.)
Si un autre ayant droit s’estimait lĂ©sĂ© par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel Ă  ideesautresbg@gmail.com , accompagnĂ© d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs dĂ©lais possibles, en tout ou en partie, le corpus concernĂ©.

Nom : ZIJ BORSTELT HAAR HAAR MET DE HAARBORSTEL - Rajouté le 04/08/2016

Description : « Zij borstelt haar haar me