IDESETAUTRES.be

Téléchargements

Si vous êtes satisfait(e) de ce que vous avez téléchargé, ayez la gentillesse de verser ne fût-ce que 1 (un) EURO symbolique sur le compte bancaire de l’ONG humanitaire de votre choix, avec la communication www.idesetautres.be.

Nom : FANTASTIQUE AMERIQUE LATINE 1 - Rajouté le 27/09/2009

Nom : FANTASTIQUE AMERIQUE LATINE 2 - Rajouté le 27/09/2009

Nom : 20010331 CONFERENCE BG METZ - Rajouté le 27/09/2009

Description : Pistes pour retrouver une partie des publicatiobns de IDES... ET AUTRES, rééditées un peu partout (tant fictions que matériel critique) et parfois dans plusieurs langues

Nom : FANTASTIQUE BELGE - Rajouté le 27/09/2009

Description : Texte de la conférence donnée à l'Université Libre de Bruxelles en janvier 1983, suivie d'un débat-dialogue avec Thomas OWEN

Nom : THEMES SF ESPAGNOLE ET HISPANO-AMERICAINE - Rajouté le 27/09/2009

Nom : mejor ciencia ficcion latinoamericana GOORDEN VAN - Rajouté le 30/11/2009

Description : IL S'AGIT DE L'EDITION EN ESPAGNE (1982) DE NOTRE ANTHOLOGIE DE SF LATINO-AMERICAINE, QUI AVAIT CONNU UNE EDITION EN SUEDE SANS LADJONCTION DE A. E. VAN VOGT ET UNE EDITION EN ALLEMAGNE OU SON NOM APPOSE (EN TANT QUE SEUL PREFACIER) A CONTRIBUE A "DOPER LES VENTES". NOUS AVONS TROUVE CETTE VERSION ELECTRONIQUE SUR INTERNET EN JUILLET 2008 : ELLE S'Y TROUVAIT SANS NOTRE AUTORISATION; IL N'ETAIT QUE JUSTICE QUE NOUS EN BENEFICIIONS ...

Nom : ADAPTATIONS POETA TRISTAN - Rajouté le 12/12/2009

Description : RECUEIL DE POEMES ADAPTES PAR BERNARD GOORDEN

Nom : ANTHOLOGIES GOORDEN SF AMERIQUE LATINE - Rajouté le 26/12/2009

Description : SOMMAIRES DES ANTHOLOGIES DE BERNARD GOORDEN (SUEDE, ALLEMAGNE, ESPAGNE) CONTENANT DES TEXTES DE SF LATINO-AMERICAINE, EGALEMENT PUBLIES DANS "IDES... ET AUTRES".

Nom : SF FANTASTIQUE BENELUX BGOORDEN 1978 - Rajouté le 26/06/2010

Description : A l’âge de 25 ans, Bernard GOORDEN a publié un essai de 221 pages intitulé « SF, fantastique et ateliers créatifs », dans les « Cahiers JEB » (N°3/78), publiés par la Direction générale de la Jeunesse et des Loisirs du Ministère de l’Education nationale et de la Culture française de Belgique. La quatrième partie (pages 79 à 176), « Les SF non commerciales, SF marginales ? », se répartissait entre 11 articles qui, pour la plupart, ont été repris dans plusieurs autres langues. « Science-fiction et fantastique dans le Benelux » a été repris par la revue québécoise « REQUIEM » (N°23) des pages 147 à 153.

Nom : LATINSKO AMERICKA SCIFI BGOORDEN 1986 - Rajouté le 26/06/2010

Description : A l’âge de 25 ans, Bernard GOORDEN a publié un essai de 221 pages intitulé « SF, fantastique et ateliers créatifs », dans les « Cahiers JEB » (N°3/78), publiés par la Direction générale de la Jeunesse et des Loisirs du Ministère de l’Education nationale et de la Culture française de Belgique. La quatrième partie (pages 79 à 176), « Les SF non commerciales, SF marginales ? », se répartissait entre 11 articles qui, pour la plupart, ont été repris dans plusieurs autres langues. « Latinsko-Americka sci-fi » a été repris, des pages 115 à 120, en 1986 par la revue tchécoslovaque « IKARIE ».

Nom : LITERATURA STIINTA FANTASTICA TARILE AMERICII LATI - Rajouté le 26/06/2010

Description : A l’âge de 25 ans, Bernard GOORDEN a publié un essai de 221 pages intitulé « SF, fantastique et ateliers créatifs », dans les « Cahiers JEB » (N°3/78), publiés par la Direction générale de la Jeunesse et des Loisirs du Ministère de l’Education nationale et de la Culture française de Belgique. La quatrième partie (pages 79 à 176), « Les SF non commerciales, SF marginales ? », se répartissait entre 11 articles qui, pour la plupart, ont été repris dans plusieurs autres langues. « Literatura de stiinta fantastica din tarile Americii Latine » a été repris, des pages 115 à 120, en 1979 par la revue roumaine « ECHINOX » (N°6-7, 11ème année).

Nom : FANTASCIENZA FANTASTICO NEL BENELUX BGOORDEN 1980 - Rajouté le 26/06/2010

Description : A l’âge de 25 ans, Bernard GOORDEN a publié un essai de 221 pages intitulé « SF, fantastique et ateliers créatifs », dans les « Cahiers JEB » (N°3/78), publiés par la Direction générale de la Jeunesse et des Loisirs du Ministère de l’Education nationale et de la Culture française de Belgique. La quatrième partie (pages 79 à 176), « Les SF non commerciales, SF marginales ? », se répartissait entre 11 articles qui, pour la plupart, ont été repris dans plusieurs autres langues. « La fantascienza e il fantastico nel Benelux » a été repris, des pages 147 à 153, en 1980 par la revue italienne « FAMZINE » (N°6). (NEL ITALIANO)

Nom : JEAN RAY AUTORE BIS BGOORDEN 1986 - Rajouté le 17/07/2010

Description : En 1986, Bernard GOORDEN a été sollicité par Franco CRISTOFORI pour rédiger un article relatif à Jean RAY dans le premier volume de sa prestigieuse encyclopédie consacrée en Italie (aux Edizioni EDISON, de Bologne) à la littérature populaire, en l’occurrence « Eroi del racconto popolare. Prima del fumetto ». L’article s’intitulait « Jean Ray autore bis » et occupait les pages 160 et 161. Des essais de Jacques VAN HERP sont mentionnés dans la bibliographie à la page 398.

Nom : BGOORDEN CONFERENCES - Rajouté le 05/07/2015

Description : Bernard GOORDEN a donné une trentaine de conférences dans des universités européennes parfois prestigieuses. Elles ont parfois aussi fait l’objet de comptes-rendus, avec des documents photographiques. Rappelons que, sous le pseudonyme espagnol de Gerardo PAGURO, il a signé en tant que « ré-écrivain » certaines contributions littéraires dans le domaine hispanophone, principalement latino-américain.

Nom : BGOORDEN ANTHOLOGIES RECUEILS PROSE GERARDO PAGURO - Rajouté le 05/07/2015

Description : Bernard GOORDEN (1953- ) a sélectionné, en quelque 40 (quarante) ans (1973- ), des centaines de textes pour autant d’anthologies (consacrées à plusieurs auteurs) ou recueils (consacrés à un seul auteur). Il les a souvent traduits lui-même à partir des langues suivantes : espagnol, néerlandais, allemand, anglais, italien, portugais (+ brésilien), roumain.
Rappelons que c’est sous le pseudonyme espagnol de Gerardo PAGURO qu’il a signé en tant que « ré-écrivain » certaines contributions littéraires dans le domaine hispanophone, principalement latino-américain.

Nom : BGOORDEN PUBLICATIONS PROFESSIONNELLES 1983-1997 - Rajouté le 11/07/2015

Description : Voici un aperçu de quelques publications professionnelles de Bernard GOORDEN, pionnier d’INTERNET en Belgique, entre 1983 et 1997.
En collaboration avec les ingénieurs industriels, présidés par Jean-Claude BAUDET, il créait à la Bibliothèque Royale Albert 1er à partir de juin 1984 le système REDISTI (Réseau Européen de Développement de l’Information Scientifique et Technique par l’Informatique), « catalogue collectif » de périodiques, principalement scientifiques et techniques, encore utilisé (sans être réactualisé) 20 (vingt) ans après son départ …
Bernard Goorden, en mars 1988, ira moderniser la bibliothèque du journal « LE SOIR », y jetant les bases de la recherche « full text » …

Nom : SYSTEME REDISTI 1984-1988 - Rajouté le 11/07/2015

Description : Bernard GOORDEN, pionnier d’INTERNET en Belgique, créait à partir de juin 1984 le système REDISTI (Réseau Européen de Développement de l’Information Scientifique et Technique par l’Informatique) à la Bibliothèque Royale Albert 1er.
Clin d’œil à l’ISTI, dont il est diplômé, cette association de fait (conglomérat avec l’APELM, l’APPS et l’ABD) va pouvoir engager une équipe de 4 personnes dans le cadre d’un « Troisième Circuit de Travail ».
Les titres abrégés de quelque 50.000 (cinquante mille) périodiques, principalement scientifiques et techniques, seront mis à disposition sur supports électronique et papier (« catalogue collectif »), avec leurs localisations dans quelque 500 (cinq cents) bibliothèques belges, tant scientifiques (des réseaux universitaires et privés) que publiques, encore utilisé (sans être réactualisé) 20 (vingt) ans après son départ …
Bernard Goorden encadrera cette équipe jusqu’en mars 1988, moment où, « licencié », il ira moderniser la bibliothèque du journal « LE SOIR », y jetant les bases de la recherche « full text » …

Nom : COELACANTHE ANIMAL EDITIONS RENCONTRE - Rajouté le 18/02/2016

Description : Cette « carte » concernant un poisson, le coelacanthe, un fossile vivant, fut sélectionnée, entre 2000 et 2001, par des élèves des écoles primaires de Saint-Gilles (Bruxelles), lors d’animations organisées par Bernard Goorden à la « Maison des Enfants » (MDE).
La « carte » (recto-verso) fut publiée par les Editions RENCONTRE il y a quelque 40 ans.
Le but de cette exhumation par des élèves « primo-arrivants », abordant la langue française, est de découvrir des textes courts, pas trop difficiles à comprendre.
Copyright, Editions RENCONTRE ou estates, 2016.
Si un ayant droit (photographe, …) s’estimait lésé par notre initiative, il peut nous faire part de ses desiderata en nous adressant un courriel à ideesautresbg@gmail.com, accompagné d’un justificatif. Nous amenderons, dans les plus brefs délais possibles, en tout ou en partie, le corpus concerné.

Nom : 20050512 CDROM NL PRIMO-ARRIVANTS BGOORDEN CIRCULAIRE CFWB - Rajouté le 17/12/2016

Description : Dans sa « circulaire d’informations générales » N°1121, du 12 mai 2005, le Ministère de la Communauté française de Belgique, signalait l’existence du CD-ROM conçu par Bernard Goorden, pour l’apprentissage de la langue néerlandaise et destiné principalement aux primo-arrivants (Info. 13, page 10).
L’information est dépassée depuis, les documents (et beaucoup d’autres) étant, téléchargeables gratuitement à partir du site www.idesetautres.be (le numéro de GSM ayant été changé et le numéro de l’avenue étant inexact) au lien plus précis :
http://www.idesetautres.be/?p=ndls
Bernard Goorden a dû se substituer au service public pendant 3 (trois) ans, assumant à titre personnel sa mission en copiant une centaine de cédéroms entre mai 2005 et juillet 2008, date de la création du site, dans la foulée du « Trophée des Innovations en Education ».

Nom : EVALUATION ZERO VERT - Rajouté le 03/02/2017

Description : On déplore le soi-disant absentéisme de professeurs mais on dépense aussi énormément d’énergie pour gérer les absences croissantes des élèves. J’ai mis au point une solution simple, sous EXCEL, n’évaluant mes élèves, logiquement, que lors de leur seule présence, une absence (justifiée ou injustifiée) étant indiquée par un zéro vert, non pris en compte dans leur moyenne. Trop d’enseignant(e)s perdent trop d’énergie à aller vérifier auprès des éducateurs / éducatrices si l’absence d’un(e) élève était justifiée ou pas. Et l’énergie des éducateurs / éducatrices est trop mise à contribution pour gérer ce problème.

Nom : LETTRE OUVERTE BGOORDEN AUX IRRESPONSABLES FRANCOPHONES ENSEIGNEMENT NEERLANDAIS A BRUXELLES 2017020 - Rajouté le 05/02/2017

Description : LETTRE OUVERTE à certain(e)s (ir)responsables politiques des conditions d’enseignement de la langue néerlandaise dans nombre d’écoles francophones
d’une dizaine de communes à Bruxelles. Ceux qui s’étonnent depuis des années de l’absentéisme des enseignant(e)s chargés de l’apprentissage de la langue néerlandaise, dans l’enseignement secondaire bruxellois, sont aveugles, hypocrites ou incompétent(e)s ! On trouve dans nombre d’écoles francophones, tant dans l’enseignement libre que dans l’enseignement officiel, surtout communal, d’une dizaine de communes bruxelloises, des conditions de travail intenables pour les enseignant(e)s chargés de l’apprentissage de la langue néerlandaise, qui s’y font massacrer.
Je sais de quoi je parle, ayant été en première ligne dans des classes difficiles entre janvier 2003 et octobre 2015, dans l’Enseignement libre et dans l’Enseignement officiel, parfois la même année dans 6 (six) écoles réparties dans 3 (trois) communes, respectivement : dans les communes bruxelloises d’Anderlecht, Berchem-Sainte-Agathe, Bruxelles-ville, Koekelberg, Molenbeek, Saint-Gilles, Saint-Josse, Uccle et Watermael-Boitsfort. J’aurai enseigné dans quasi toutes les classes, de la troisième maternelle à la sixième secondaire, travaillant avec services de prévention locaux (à Ganshoren, Ixelles, Schaerbeek) et bibliothèques locales (accueillant des primo-arrivants, notamment pendant les congés scolaires) …
En l'espace de 3 ans, mes pairs m'ont décerné 2 des plus hautes distinctions pédagogiques : je suis lauréat d’un prix « e-Learning / e-Twinning » 2005 et
lauréat d’un Trophée des Innovations en Education 2008

Nom : BGOORDEN SLFP 1987-1988 INSTITUTIONS SCIENTIFIQUES BELGIQUE - Rajouté le 12/02/2017

Description : Avant de prendre en mains l’informatisation de la bibliothèque du journal « LE SOIR » en mars 1988, la transformant en centre de documentation moderne de l’ère INTERNET naissante, Bernard GOORDEN avait été sollicité pour représenter le SLFP, organisation syndicale « tampon » entre ses deux concurrentes. Depuis 1984, il mettait en pratique la solution du système REDISTI à la Bibliothèque Royale Albert 1er, bibliothèque nationale de Belgique, venant de faire échec à sa scission …

Nom : PHILIPPE MOUREAUX NE LAVE PAS PLUS BLANC QUE LES AUTRES - Rajouté le 05/03/2017

Description : Non, Philippe MOUREAUX NE lave pas PAS plus blanc que d’autres !
Il m’a personnellement causé des préjudices sur le plan familial et professionnel, entre octobre 1997 et, au moins, le 18 septembre 2002.
Au cours du quatrième trimestre 1997, je l’ai interpellé en tant que responsable de la police de Molenbeek-Saint-Jean parce qu’on m’y refusait une enquête de l’agent de quartier au domicile de Géraldine DODEIGNE, où avaient été « cachés » mes enfants.
N’ayant pu y obtenir une preuve de ma bonne foi, j’ai été expulsé par un juge de paix du domicile de Berchem-Sainte-Agathe, où j’occupais un appartement, malgré le fait que je m’y acquittais régulièrement d’un loyer depuis 1985.
Dans la foulée, alors que je m’occupais d’intégration linguistique de « primo-arrivants », j’ai perdu mon emploi le 9 avril 1998, à cause d’un autre cas de « pathologie du Pouvoir ».
Me rendant compte que des initiatives de la Justice et de la Police – agissant comme des « chiens fous », suite à leurs négligences dans « l’affaire Dutroux » – dysfonctionnaient, j’ai demandé des enquêtes supplémentaires (dont assistance de justice) à celle(s) dont je faisais l’objet.
J’ai retrouvé un emploi à la commune de Jette le 23 novembre 1998.
A l’occasion de l’EURO 2000 de football, l’administration communale de Jette m’a annoncé qu’elle me détachait auprès de sa police. J’ai, à cette occasion, signalé en présence du secrétaire communal qu’il y avait quelque chose d’anormal dans le déroulement des enquêtes en cours, même si, appelant en Cour d’Appel Jeunesse, j’avais été, le 10 décembre 1999, tacitement lavé des « accusations graves » qui avaient été portées contre moi en octobre 1997.
On a eu le culot de me « réquisitionner » malgré cela en janvier 2002 comme personnel CALOG (« cadre logistique ») pour la zone de police 5340 (regroupant notamment les communes de Berchem-Sainte-Agathe, Molenbeek-Saint-Jean et Jette) et malgré mes réticences que j’ai portées à la connaissance de Philippe MOUREAUX, « Président ».
Le 30 mai 2002, je prends connaissance que « je suis signalé à rechercher dans le cadre du BCS N°99/294218 » (copie jointe du document).
Ayant demandé des explications et des excuses, comme tant les premières que les secondes m’étaient refusées, j’ai déposé plainte auprès du « Comité P ».
L’ayant appris, les « responsables » de la zone de police 5340 m’ont « viré » en date du 18 septembre 2002 (copie du document également jointe).
J’ai suivi les conseils du « Comité P », en l’occurrence recourir au tribunal du travail, qui a condamné la zone de police 5340 en date du 29 août 2005 (extraits du jugement joint).
Ayant été victime d’un « accident du travail » dans une école (non-communale) de Molenbeek-Saint-Jean au cours de l’année scolaire 2004-2005 – Enseignement où j’avais enfin pu officiellement entrer le 20 janvier 2003 –, j’étais fragilisé au niveau de ma santé et n’ai pas souhaité aller en appel de cette décision, ne fût-ce qu’afin de ne pas jeter le discrédit sur la police locale.
Voilà une autre facette de la « vérité sur Molenbeek » que Philippe Moureaux se garde bien d’évoquer dans son livre.
Il allèguera évidemment l’amnésie mais ses « négligences » coupables auront retardé mon entrée dans l’Enseignement de 5 (cinq) ans (1998-2002), période où, au vu de mes réalisations pédagogiques, j’aurais pu aider nombre d’élèves de la commune de Molenbeek dont il était le bourgmestre.
Certains de ces élèves n’ont pas pu trouver d’emploi parce que Philippe Moureaux ne m’a pas permis de les aider pendant au moins 5 (cinq) ans.
Qu’il ne s’étonne dès lors pas que certains ont basculé dans la violence …
Si Philippe Moureaux est vraiment le « grand homme » qu’il prétend être, il n’’est jamais trop tard pour faire « amende honorable » …

Bernard GOORDEN

Sous-menu

N'afficher que les fichiers :

Liens rapides

Recherche

Entrez un mot clé:

Rubrique hasard

Liste Ides Et Autres

Partenaire

HERUITGEVERIJ
Une mine d'or pour les amateurs d'Histoire !

Image au hasard

Image au hasard
tiré de l'oeuvre de Ballieux

Crédits